vendredi 14 juillet 2017

«L'Empire de l'or rouge»: Découvrez les dessous très peu reluisants du business de la tomate d'industrie

Le journaliste Jean-Baptiste Malet, qui avait animé un débat sur le FN après la publication de son livre "Mains brunes sur la ville"   a enquêté deux ans sur les dessous peu reluisant de la tomate d'industrie, celle du kechup et des pizzas... 
 Dans «L'empire de l'or rouge», le journaliste Jean-Baptiste Malet relate ses deux ans d'enquête sur les dessous peu reluisants de la tomate d'industrie.
Qui a déjà vu une tomate d’industrie ? Oubliez tout de suite la tomate ronde, rouge et gorgée d’eau consommée telle quelle. Rien à voir. La tomate d’industrie est « à la tomate fraîche ce qu’une pomme est à une poire », écrit Jean-Baptiste Malet, journaliste de 30 ans tout juste, dans son livre-enquête L’empire de l’or rouge, sorti aux éditions Fayard. Oblongue, plus lourde car moins gorgée d’eau et à la peau dure pour supporter les longs voyages et le maniement des machines, « c’est un autre fruit, une autre géopolitique, un autre business », poursuit-il.
Pour que vous inciter à acheter cet ouvrage qui va donner un goût amer à beaucoup de vos aliments, cliquez sur la couverture du livre.

lundi 19 juin 2017

Eric Melville

Si vous tapez Invictus sur le moteur de recherche de notre blog, vous pourrez rendre un dernier hommage à Eric Melville qui avait animé le débat lors de la projection du filmm à la salle Apollinaire en février 2010

mardi 6 juin 2017

Grenoble 2017, la LDH en congrès, vent debout pour la défense des droits et des libertés.

Du 3 au 5 juin 2017, la Ligue des droits de l’Homme a réuni ses délégués, représentant les sections, fédérations et comités régionaux, lors de son 89e congrès national, à Grenoble.

Le président de Grenoble-Alpes métropole, Christophe Ferrari, et le maire de Grenoble, Eric Piolle, ont montré leur attachement à la défense des droits et à la lutte contre les discriminations.
La solidarité et les droits des femmes au cœur du congrès

Pour lire la suite, cliquez sur le slogan.

lundi 22 mai 2017

La LDH se mobilise à l'occasion des élections législatives !

Campagne de la LDH
 L’élection d’Emmanuel Macron laisse une France où les attentes sont fortes, qu’il s’agisse de l’emploi, de l’accès aux droits fondamentaux, de l’égalité, de la protection des libertés.
Parce que les inégalités et la précarité n’ont cessé de s’accroître au cours des dernières années, privant ainsi une partie croissante de la population de l’accès aux soins, au logement, aux transports…
Parce que des régions entières paient un lourd tribut à la désindustrialisation tandis que de nombreux espaces ruraux s’appauvrissent et sont confrontés à la disparition des services publics…
Parce que, sans jamais prouver l’efficacité d’un état d’urgence qui s’est banalisé au gré de ses renouvellements, le gouvernement sortant a multiplié les lois à vocation sécuritaire, mettant ainsi à mal les libertés publiques et individuelles, stigmatisant une partie de la population au nom d’une appartenance religieuse réelle ou supposée…
Parce que ceux qui prônent une société où certains seraient plus légitimes à avoir accès aux droits que d’autres, une société qui rejetterait les plus précaires, ont reçu plus de votes que jamais, avec tous les risques de renforcer les préjugés, les haines, les politiques construites autour de l’idée de boucs émissaires…
Parce que l’accueil des migrants est indigne et ....
Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur l'urne.

lundi 15 mai 2017

Les migrants ne savent pas nager" : 7 images-clés d'un doc bouleversant

Jean-Paul Mari et Franck Dhelens ont embarqué à bord de l’"Aquarius", qui sillonne les eaux libyennes pour porter secours aux migrants. 
Décryptage de 7 images de leur documentaire poignant.

Jean-Paul Mari, écrivain et ex-grand reporter au "Nouvel Observateur", et Franck Dhelens, réalisateur, ont embarqué à bord de l’"Aquarius", un navire qui sillonne les eaux territoriales libyennes pour porter secours aux migrants. De cette expérience, ils ont tiré un documentaire, "Les migrants ne savent pas nager". 
Jean-Paul Mari en décrypte sept images-clés que vous pouvez découvrir en cliquant sur la photo.

jeudi 11 mai 2017

Des papis et des mamies en procès pour avoir aidé des migrants !!!!!! C’est mardi 16 à Nice

Une belle brochette de papis-mamies qu’ils ont dit quand ils nous ont arrêté et accusé « d’aider des migrants ». 

D’abord y’a René le trappeur, il a jamais rien chassé à part les marmottes à la jumelle. Gibi la mousse, la fleur entre les dents mais qui l’empêche pas de se marrer ! Il y aussi Françoise, en public elle ne la ramène pas trop, mais en petit comité, quand ça cogite de travers, elle sait remettre les choses au carré, pis ça file droit. Et puis moi c’est Dan de St Etienne, un copain de longue date, un gars du Nord comme ils disent ici…
Nous on voulait se la couler douce au soleil, taquiner la truite, presser les olives,  la retraite dans la vallée de la Roya à 2 pas de l’Italie où tu manges des pizza dans le vieux Vintimille et où tu vas chercher ton pastis et ton tabac détaxé…
Ça a commencé en 2011 avec le Printemps Arabe et les jeunes Tunisiens qui arrivaient au bord de notre oasis. Les autorités ne géraient rien alors on a descendu des plateaux repas. Heureusement ça n’a pas duré longtemps.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

mercredi 10 mai 2017

Pourquoi la France compte sept dates de commémoration de l'abolition de l'esclavage?


Si la journée nationale, dont François Hollande a profité pour inaugurer le Mémorial ACTe, est fixée au 10 mai, d'autres dates existent: le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe... 

Un reflet de la complexité de l'histoire de l'abolition de l'esclavage.
François Hollande a inauguré en Guadeloupe, dimanche 10 mai, le Memorial ACTe. Ce Centre caraïbéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage va être le plus important lieu de ce type en France.
Le choix de la journée était symbolique et, comme souvent en la matière, tout sauf anodin, puisque le 10 mai est la «Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition». D’ailleurs, si le Mémorial ACTe s’est initialement construit autour d’une date, ce fut plutôt celle du 27 mai, jour de commémoration de l’abolition en Guadeloupe. Ce sont des 27 mai que les premières pierres du Mémorial furent posées: une première pierre symbolique en 1998 par le Comité international des peuples noirs (CIPN) puis une plus concrète en 2008 par la région Guadeloupe, qui avait pris en main le projet, né de volontés locales. «On peut analyser le choix d’une inauguration le 10 mai comme une façon de réaffirmer le lien avec le national», commente Myriam Cottias, historienne et présidente du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE).
Depuis son instauration en 2006, le 10 mai tend à s’imposer comme une date nationale dans un calendrier de commémorations complexe où local et national s’entremêlent, non sans quelques piégeuses coïncidences.
Délai d'arrivée de la nouvelle
Des jours de commémoration de l’abolition de l’esclavage existent dans les DOM depuis 1983, où ils sont fériés. Ce ne sont pas des 10 mai et ils diffèrent d'un DOM à l'autre: 27 mai en Guadeloupe, 22 mai en Martinique, 10 juin en Guyane, 20 décembre à la Réunion, 27 avril à Mayotte.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

mardi 9 mai 2017

Présidentielle: soulagement et inquiétudes

L’élection d’Emmanuel Macron ouvre un nouveau quinquennat et participe d’une redistribution de la donne politique dans un contexte périlleux. 
Plus de 66% des suffrages exprimés ont fait barrage à la candidature de Marine Le Pen, évitant ainsi d’installer durablement l’extrême droite à la tête du pays. La Ligue des droits de l’Homme apprécie ce résultat à sa juste valeur, en ce qu’il préserve les possibles démocratiques.

Mais les dix millions de voix qui se sont portées sur la candidate du Front national, la radicalisation de la droite dite républicaine qui a marqué la campagne et l’enracinement dans le débat public des idées d’extrême droite, avec ce qu’elles charrient d’esprit de fermeture, de racisme, de discriminations et de violence, constituent autant de facteurs préoccupants pour l’avenir.
Pour lire la suite, cliquez sur la photo.

mercredi 3 mai 2017

Liberté de la presse : la France peut mieux faire

Le 3 mai, c’est la Journée mondiale de la liberté de la presse. Pourtant, chaque année, cette liberté est un peu plus menacée et recule partout dans le monde.
Le 3 mai, c’est la Journée mondiale de la liberté de la presse. L’occasion pour 1jour1actu de te parler de Reporters sans frontières,  qui défend les droits des journalistes partout dans le monde. La semaine dernière, RSF a publié son classement mondial sur la liberté des médias. Pour cette association, « jamais cette liberté n’a été aussi menacée.»  On t’explique pourquoi. 

En Turquie, de nombreux journalistes sont actuellement en prison. C’est le cas du journaliste Mahir Kanaat ( tu peux voir sa photo sur la pancarte tenue par sa fille). Des manifestants demandent sa libération.
 Chaque année, depuis 2002, l'association Reporters sans frontières (RSF) publie une carte qui analyse le niveau de la liberté de la presse dans 180 pays.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Hommage à Brahim Bouarram, un rappel nécessaire

Comme chaque année, de nombreuses associations ont rendu hommage au jeune Marocain tué par des militants d'extrême droite en 1995. 
L’événement a cependant pris un sens particulier avec la présence du Front national au second tour.
Ce 1er mai 2017 était le vingt-deuxième anniversaire de l’assassinat de Brahim Bouarram, poussé dans le fleuve par quatre skinheads participant à la manifestation annuelle du Front national en l'honneur de Jeanne d'Arc. Comme tous les ans, ils étaient une centaine à s'être réunis sur le pont du Carrousel, puis sur les berges de la Seine pour y jeter des fleurs.
« Cet acte symbolique a peut-être une dimension routinière, analyse le Mrap au micro. Pourtant, cette année, il prend une signification particulière. » En effet, que s'est-il passé pour que, vingt-deux ans après, le FN soit de nouveau au second tour de l'élection présidentielle ?
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la plaque.

mardi 2 mai 2017

Strasbourg: A la préfecture, un nouveau système d’accueil pour que les galères des étrangers en finissent

Depuis ce mardi, finies les interminables files d’attente matinales devant la préfecture du Bas-Rhin. 
Les étrangers peuvent désormais prendre rendez-vous en ligne pour effectuer leurs renouvellements de papiers…Dans les queues devant l'entrée de la préfecture, certaines personnes ont attendu plusieurs jours. Mais ils pourront désormais prendre rendez-vous par informatique. Pendant des semaines, la même scène s’est reproduite dès les premières lueurs du jour, ou même plus tôt, chaque matin. Mais depuis le début du mois de mai, c’en est normalement enfin fini des interminables files d’attente devant la préfecture du Bas-Rhin, place de la République, à Strasbourg.

Afin de mettre fin aux galères des étrangers en plein renouvellement de leurs papiers et des services débordés, un système de prise de rendez-vous par informatique est en place depuis ce mardi, comme dans une vingtaine d’autres préfectures. Plusieurs semaines à l’avance, chacun peut désormais choisir en ligne le créneau qui lui convient.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.