mardi 31 août 2010

Un sondage qui fait peur

Le résultat d'un sondage paru dans Var-Matin du 26 Août est inquiétant.
En effet,
soit le résultat est valable et cela signifie que la propagande réalisée à jets continus dans les médias contre les étrangers, les ROMs, les jeunes des banlieues,... est en train de porter ses fruits et que nous assistons comme dans d'autres pays d'Europe à un repli nationaliste de mauvais augure
soit il est faussé parce que le panel des personnes qui ont répondu à ce sondage ( nombre, profession, âge, etc;) n'est pas significatif   et ce sondage participe alors au matraquage actuel.
'

lundi 30 août 2010

Jeudi 2 septembre, réunion de la LDH La Seyne

La prochaine réunion de la section seynoise de la Ligue des Droits de l'Homme aura lieu le Jeudi 2 Septembre, à 18 h 30, aux Chantiers de la Lune, place Benoit Frachon à la Seyne.

Si vous voulez des renseignements sur la LDH, assister à une réunio, vous êtes les bienvenu(e)s

Vous pouvez téléphoner au 06 81 89 09 61

Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité

Nicolas Sarkozy par ses déclarations électoralistes et ses pratiques démagogiques met en danger la République et banalise des idées d'extrème droite. C'est pour toutes ces raisons et pour que la France reste le pays des Droits de l'Homme et du Citoyens que nous manifesterons le jeudi 4 septembre à Toulon et à Saint Maximin et que nous distribuerons le tract suivant:
APPEL CITOYEN - Face à la xénophobie et à la politique du pilori :  liberté, égalité, fraternité

Les plus hautes autorités de l'Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Gens du voyage accusés comme les étrangers d'être des fauteurs de troubles, Français d'origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d'être déchus de leur nationalité, parents d'enfants délinquants, etc.
 Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d'une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.
Ce qui est à l'oeuvre dans cette démarche ......

vendredi 27 août 2010

A contre-courant

Il existe d’autres solutions que l’expulsion pour régler le « problème »des Roms . 
Une vidéo d’Actu Orange montre comment la municipalité socialiste de Toulouse prend le parti de l'insertion en payant le terrain et l'électricité pour des dizaines de Roms apparemment en situation irrégulière. "S'ils sont renvoyés en Roumanie, ils reviendront dans trois mois et ça ne résoudra pas le problème", explique-t-on à la mairie. 

mardi 24 août 2010

L'arroseur arrosé


Les dirigeants chinois mettent en parallèle le discours sur les droits de l’homme des pays occidentaux et les solutions qu’ils adaptent avec les minorités. Pourvu qu’il ne soit pas prévu un voyage officiel car nous aurions droit à une leçon sur le respect de droits de l’homme en France.
Voici un condensé des différents articles trouvés dans la presse chinoise

Le Quotidien du Peuple et d'autres médias chinois ont critiqué les expulsions de Roms de la France vers la Roumanie, estimant que ce geste illustrait l'incohérence entre le discours et les actes du gouvernement français en matière de droits de l'Homme. "Le renvoi des Gitans entache l'image de la France", titrait aujourd'hui l'organe du parti communiste chinois.

Après avoir rapporté que Nicolas Sarkozy était au plus bas dans les sondages et estimé que le président français jouait "la carte sécuritaire" avant l'élection présidentielle de 2012, le journal rappelle que "les Tziganes souffrent depuis longtemps de discrimination à cause de leur mode de vie différent et de leur pauvreté" et qu'ils ont été massacrés par les nazis. "Jusqu'à aujourd'hui, la manière dont la France et certains pays européens résolvent les questions liées aux Tziganes reflète pleinement la différence entre le discours et les actes en matière des droits de l'Homme dans les pays occidentaux", conclut le Quotidien du Peuple .

Qui a dit ?

Quelques réactions au discours de Grenoble et à la politique de Nicolas Sarkozy qui prouvent que sa dérive frontiste n’est pas apprécié de tous les Français.

Qui a dit:
1) C’est "une tache de honte sur notre drapeau"."Il aura suffi d'un discours à Grenoble et d'un été, d'un seul été, pour que tout bascule, de la lutte contre l'insécurité à l'indignité nationale",
" Je songe en particulier à son instrumentalisation par ceux qui, pour satisfaire leurs ambitions politiques, veulent catégoriser les Français au mépris de la fraternité. Je regrette que certains aient pu se laisser aller à un amalgame entre immigration et délinquance."

2) "Tous les immigrés et les enfants d'immigrés ne sont pas des délinquants potentiels. Nous sommes nombreux à savoir parfaitement, du fait de nos origines, ce que signifie intégrer la nationalité française. C'est une adhésion forte qui ne nous fait oublier aucune racine, mais ces racines sont un jardin qui n'appartient qu'à nous. Cessons donc d'opposer les Français les uns aux autres, au profit d'un meilleur vivre ensemble"

3) "On essaye de mettre le doigt sur ces gens qui ont déjà tellement peu, sont déjà en détresse", Je préférerais "qu'on soit plus sensible à tous ces banquiers qui se sont fait des milliards en pleine période de crise".

4) "Les textes liturgiques de ce jour nous redisent que tous les hommes sont appelés au salut. C?est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue",
"Chers parents, puissiez-vous éduquer vos enfants à la fraternité universelle",

5) "Dans notre vie sociale, pouvons-nous prendre notre parti de l'écart croissant entre les citoyens qui jouissent de la sécurité des droits sociaux et ceux qui sont lentement marginalisés et poussés à l'exclusion"

Réponse ?

vendredi 20 août 2010

La sanction déguisée contre Jean de Maillard et l'état de la justice


Rue89 publie ce vendredi une lettre ouverte à Michèle Alliot-Marie , garde des Sceaux. C'est un long document, méticuleux, inquiétant. Cette lettre est signée par un magistrat qui vient de se voir infliger une sanction déguisée, et qui paye une certaine idée de la justice et de son indépendance.
Ce magistrat, les lecteurs de ce site le connaissent bien, puisque, depuis 2007, Rue89 a régulièrement accueilli ses articles et prises de positions concernant le fonctionnement de la justice en France. Il s'appelle Jean de Maillard, et il occupait, jusqu'à sa destitution, la fonction de Président du tribunal correctionnel d'Orléans.
Les conditions de cette destitution et l'affectation de ce magistrat à la solide réputation d'intégrité et de rigueur à un véritable placard au sein de l'institution judiciaire sont un signe de plus d'une.......

La sanction déguisée contre

La sanction déguisée contre Jean de Maillard et l'état de la justice
Par Pierre Haski | Rue89 | 20/08/2010 | 11H03

Rue89 publie ce vendredi une lettre ouverte à Michèle Alliot-Marie, garde des Sceaux. C'est un long document, méticuleux, inquiétant. Cette lettre est signée par un magistrat qui vient de se voir infliger une sanction déguisée, et qui paye une certaine idée de la justice et de son indépendance.
Ce magistrat, les lecteurs de ce site le connaissent bien, puisque, depuis 2007, Rue89 a régulièrement accueilli ses articles et prises de positions concernant le fonctionnement de la justice en France. Il s'appelle Jean de Maillard, et il occupait, jusqu'à sa destitution, la fonction de Président du tribunal correctionnel d'Orléans.
Les conditions de cette destitution et l'affectation de ce magistrat à la solide réputation d'intégrité et de rigueur à un véritable placard au sein de l'institution judiciaire sont un signe de plus d'une dérive inquiétante de notre justice.
Jean de Maillard dénonce à juste titre :
« […] les atteintes à l'indépendance des juges qui se multiplient de façon sournoise partout, du fait d'une hiérarchie qui a été reprise en main depuis plusieurs années déjà et qui est chargée de veiller à ce que les tribunaux évacuent à la chaîne les procédures qu'ils reçoivent sans se rebeller contre la dégradation du service public de la justice, avec des moyens de plus en plus pauvres, des objectifs contradictoires et incohérents mis au service exclusif des communications gouvernementales, dans une crise morale majeure qui entraîne une démobilisation générale. »
Depuis l'annonce de la sanction, Jean de Maillard reçoit des témoignages de sympathie et de soutien, qui réflètent cette inquiétude croissante vis-à-vis du fonctionnement de la justice en France. Rue89 ne peut que s'associer à ce mouvement de solidarité, et demander que toute la transparence soit faite sur les circonstances de cette mutation.
Dans une lettre adressée au président du tribunal de grande instance d'Orléans en mars dernier, il s'inquiétait des pressions et des procédures cachées engagées contre lui :
« D'ores-et-déjà en tout cas, je ne puis que relever avec inquiétude les lourdes pressions dont je fais l'objet en exprimant ma profonde préoccupation quant à l'objectif d'intimidation qu'elles pourraient viser. »
Dans sa lettre ouverte à Michèle Alliot-Marie, à laquelle il avait écrit par le canal officiel sans jamais recevoir de réponse, il pose de sérieuses questions sur le fonctionnement de la justice en France. Lisez-la, elle est à verser au dossier noir de la justice française.

La sanction déguisée contre Jean de Maillard et l'état de la justice Par Pierre Haski | Rue89 | 20/08/2010 | 11H03 Rue89 publie ce vendredi une lettre ouverte à Michèle Alliot-Marie, garde des Sceaux. C'est un long document, méticuleux, inquiétant. Cette lettre est signée par un magistrat qui vient de se voir infliger une sanction déguisée, et qui paye une certaine idée de la justice et de son indépendance. Ce magistrat, les lecteurs de ce site le connaissent bien, puisque, depuis 2007, Rue89 a régulièrement accueilli ses articles et prises de positions concernant le fonctionnement de la justice en France. Il s'appelle Jean de Maillard, et il occupait, jusqu'à sa destitution, la fonction de Président du tribunal correctionnel d'Orléans. Les conditions de cette destitution et l'affectation de ce magistrat à la solide réputation d'intégrité et de rigueur à un véritable placard au sein de l'institution judiciaire sont un signe de plus d'une dérive inquiétante de notre justice. Jean de Maillard dénonce à juste titre : « […] les atteintes à l'indépendance des juges qui se multiplient de façon sournoise partout, du fait d'une hiérarchie qui a été reprise en main depuis plusieurs années déjà et qui est chargée de veiller à ce que les tribunaux évacuent à la chaîne les procédures qu'ils reçoivent sans se rebeller contre la dégradation du service public de la justice, avec des moyens de plus en plus pauvres, des objectifs contradictoires et incohérents mis au service exclusif des communications gouvernementales, dans une crise morale majeure qui entraîne une démobilisation générale. » Depuis l'annonce de la sanction, Jean de Maillard reçoit des témoignages de sympathie et de soutien, qui réflètent cette inquiétude croissante vis-à-vis du fonctionnement de la justice en France. Rue89 ne peut que s'associer à ce mouvement de solidarité, et demander que toute la transparence soit faite sur les circonstances de cette mutation. Dans une lettre adressée au président du tribunal de grande instance d'Orléans en mars dernier, il s'inquiétait des pressions et des procédures cachées engagées contre lui : « D'ores-et-déjà en tout cas, je ne puis que relever avec inquiétude les lourdes pressions dont je fai

mercredi 18 août 2010

Y-a-t'il un pilote au gouvernement?

À force de surenchères sur le thème de l'insécurité, le gouvernement est en train de se prendre les pieds dans le tapis.
Hier matin, Éric Besson, ministre de l'immigration, affirmait que la France ne mettrait pas en place des " vols spéciaux"» pour reconduire les Roms dans leur pays d'origine, reconnaissant en même temps que les personnes expulsées pourront revenir "puisque c'est la loi ". " Ce ne sont pas des reconduites collectives mais des reconduites individuelles", précisait-il.

Deux heures plus tard, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, indiquait que le premier vol ramenant des Roms en situation irrégulière dans leurs pays d'origine partirait jeudi. Ils seront soixante-dix-neuf à être renvoyés à Bucarest dans le cadre de l'aide au retour volontaire de 300 euros par personne, a précisé ensuite Éric Besson. Selon Hortefeux, " ce sont quelque 700 Roms qui seront raccompagnés dans leurs pays d'ici la fin du mois », en avion par des « compagnies privées".

Très beau film: Gitans-tziganes-Roms

Toulon, terre de violences?

Pourquoi avoir choisi Toulon pour la mise en place des Brigades Spéciales de Terrain ? La ville est-elle submergée par des hordes de délinquants ? Ce sont les questions que doivent se poser les Toulonnais à la suite de  la visite de Brice Hortefeux  à Toulon et à Hyères, mardi 17 Août  

Le ministre de l’Intérieur a annoncé à cette occasion la fin des UTeQ (unités territoriales de quartier), symbole d’une certaine police de proximité, remplacées par des " Brigades Spéciales de Terrain "plus musclées. Brice Hortefeux a créé la surprise en annonçant la fin de ces unités, inventées et lancées en 2008 par son prédécesseur, Michèle Alliot-Marie.

Leur disparition est d'autant plus étonnante que le 24 juin, M. Hortefeux avait annoncé leur quasi-doublement, au nombre de 34, après un débat entre la majorité et la gauche réclamant le rétablissement de la police de proximité créée en 1997 par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin puis supprimée par Nicolas Sarkozy en 2002.
Les deux premières verront le jour à Toulon et Perpignan "dès la rentrée". Elles seront constituées....

mardi 17 août 2010

"Non aux sanctions contre Sakineh Mohammaadi Ashtiani " J.P Dubois

Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, a adressé cette lettre à l’ambassadeur de la République islamique d’Iran en France au sujet de Mme Sakineh Mohammadi Ashtiani.



dimanche 15 août 2010

Battez-vous pour ne pas rester seuls

Je ne sais pourquoi, mais les déclarations actuelles, les prises de position contre les Roms, les étrangers, les jeunes, les parents, les Maires laxistes, les drogués m’ont remis en mémoire un poème célèbre de Martin Niemöller (1892-1984), ce pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé dans différents camps de concentration.





Quand ils sont venus chercher les communistes, 
Je n’ai rien dit,
 
Je n’étais pas communiste.
 
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
 
Je n’ai rien dit,
 
Je n’étais pas syndicaliste.
 
Quand ils sont venus chercher les juifs,
 
Je n’ai pas protesté,
 
Je n’étais pas juif.
 
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
 
Je n’ai pas protesté,
 
Je n’étais pas catholique.
 
Puis ils sont venus me chercher
 
Et il ne restait personne pour protester.

La France mise au pilori par le CERD

A Genève, le 12 Août, les experts du CERD (Comité pour l’Elimination de la Discrimination Raciale), ont sévèrement critiqué la France pour ses positions sur les minorités.
La politique mise en place pour les Roms et les gens du voyage (démantèlement de camps de Roms, système d'attribution de visa de circulation ainsi que le droit de vote conditionné à plusieurs mois de vie dans la même commune) a été  dénoncée   La réaction du  représentant du Niger. Waliakoye Saidou  est éloquente

"Le carnet de circulation nous effraie, nous rappelle l'époque de Pétain "

Sur la déchéance de la nationalité à toute personne d'origine étrangère qui aurait porté atteinte» à un «dépositaire de l'autorité publique,  le Turc Gun Kut a déclaré : "Je ne comprends pas ce que c'est qu'un Français d'origine étrangère" et "je me demande si cela est compatible avec la Constitution"

Selon Malik Salemkour, vice–président  de la Ligue des Droits de l’Homme, la France, où l'on observe "un climat général de durcissement de la xénophobie, a été mise sur le grill" comme jamais".

dimanche 8 août 2010

Faut il expulser les mauvais sondeurs ?

Nicolas Sarkozy estime qu'un bon président de la République doit trouver des solutions rapides et énergiques pour ne pas décevoir ces 1008 personnes qui expriment dans des sondages le bon sens populaire. 
Par exemple à la suite d’un sondage Ifop pour Le Figaro,
Quand  80% des Français approuvent le retrait de la nationalité française aux Français d’origine étrangère reconnus coupables de polygamie ou d’excision , le gouvernement s’active  à trouver la brèche qui permettrait de mettre en oeuvre des mesures qui, sur le papier, semblent difficilement réalisables.

Quand 79% des Français approuvent la mesure de démantèlement des camps illégaux de Roms , Brice Hortefeux fait expulser une centaine de Roms roumains à Saint-Etienne, vendredi 6 août. Enfin expulser ! Non seulement déplacer car pour le moment, ils restent dans les rues de Saint-Etienne et n'ont nullement envie d'en partir.

Un dernier?
Quand d''après un sondage CSA/Le Parisien/Aujourd'hui en France , publié samedi 7 août,  66% des sondés ont  répondu défavorablement , à la question "faites-vous confiance ou pas au président de la République pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays?" , le président au Cap Nègre doit chercher sûrement chercher une solution pour répondre à ce désaveu. Stratégie de l'autruche, changement de politique , expulsion de ces sondeurs qui ne savent pas poser les bonnes questions ? A vous de faire le bon choix!

Ne perdez jamais de vue que ce qui encore plus dangereux que les sondages dont la fiablité est sans cesse remise en cause, c'est l'exploitation médiatique qui en est faite

samedi 7 août 2010

Les pyromanes

Bien sûr, il ne faut pas se laisser avoir par un sondage commandé par le Figaro , bien sûr , il ya une polémique sur le questionnaire, sur le panel ? On peut aussi se demander pourquoi il n’y a pas de sans opinions ? Bien sûr, on essaie de se rassurer comme on peut .

Mais ce matin, j’ai honte et j’ai peur


Honte de me réveiller en apprenant que d’après ce sondage la majorité des habitants de la France est raciste, xénophobe et avide d’une politique sécuritaire
Peur en voyant l’expliotation faite par les médias de ces résultats qui pour les journalistes sont inconstestable ?

Les Français approuvent l’expulsion des Roms, le retrait de la nationalité française,

Non seulement ils approuvent mais ils en redemandent

Le matraquage est en route.

Sommes nous entrain de répéter les années 30 ? (crise économique mondiale, racisme), quand les Puissants pour se dépêtrer de situation gênantes ont stigstigmatisent les pauvres, les humbles, les mal logés

Donc tout ça a bien comme but de nous faire peur à tous, de nous montrer que les dangereux sont les pauvres de couleur, et pas les bien blancs qui ne payent pas leur impôts, s’acoquinent entre politiques, font la une des journaux. Vive les contrôles fiscaux des Roms plutôt que sur les possédants.









Bien sûr, on essaie de se rassurer comme on peut .

Mais ce matin, j’ai honte et j’ai peur

Honte de me réveiller en apprenant que la majorité des habitants de la France est raciste, xénophobe et avide d’une politique sécuritaire d’après de sondage

Peur en voyant l’expliotation faite par les médias de ces résultas qui pour les journalistes sont inconstestable ?

Les Français approuvent l’expulsion des Roms, le retrait de la nationalité française,

Non seulement ils approuvent mais ils en redemandent

Le matraquage est en route.

Sommes nous entrain de répéter les années 30 ? (crise économique mondiale, racisme), quand les Puissants pour se dépêtrer de situation gênantes ont stigstigmatisent les pauvres, les humbles, les mal logés

Donc tout ça a bien comme but de nous faire peur à tous, de nous montrer que les dangereux sont les pauvres de couleur, et pas les bien blancs qui ne payent pas leur impôts, s’acoquinent entre politiques, font la une des journaux. Vive les contrôles fiscaux des Roms plutôt que sur les possédants.

vendredi 6 août 2010

Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité

L’Appel citoyen « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité fraternité » est ouvert à la signature sur le site http://nonalapolitiquedupilori.org/

APPEL CITOYEN
Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité
Les plus hautes autorités de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population : Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc. Voici que le président de la République accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.
Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect .....

mardi 3 août 2010

Une grande manif le 4 septembre?


La Ligue des Droits de l'Homme (LDH) a réuni lundi 35 organisations, partis politiques, syndicats, groupes de défense des droits (PS, le PCF, les Verts, le NPA, la CGT, la CFDT, Solidaires, la FSU et des organisations antiracistes et de défense des étrangers) , qui devraient annoncer mercredi la tenue d'une grande manifestation le 4 septembre à Paris pour protester contre la politique sécuritaire du gouvernement.

"Ce projet est en discussion dans les différentes associations. Cela devrait déboucher sur l'organisation d'une grande manifestation place de la République à Paris le 4 septembre, à l'occasion du 140eme anniversaire de la proclamation de la République par Gambetta"a déclaré le président de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH), Jean-Pierre Dubois. 

"On est dans la manière la plus insupportable d'attiser la haine en désignant ces étrangers qui viennent manger notre pain", avait dénoncé Michel Tubiana, porte-parole de la LDH, après le discours du président de la République vendredi à Grenoble sur l'insécurité.