jeudi 30 septembre 2010

Georges Charpak, un polonais naturalisé en 1946, est mort

Georges Charpak, Prix Nobel de physique 1992 pour l'invention et le développement de détecteurs de particules, membre de l'Académie des sciences, est décédé à Paris mercredi à l'âge de 86 ans, selon le ministère de la recherche.
Né en 1924 en Pologne, militant antifasciste à 15 ans, il refuse avec toute sa famille de porter l'étoile jaune en 1941, se procure de faux papiers au nom de Charpentier. Il rejoint la Résistance, avant d'être arrêté et envoyé à Dachau..Il est naturalisé en 1946
Il s'est investi en 1996 dans La Main à la pâte, un programme destiné à enseigner la science de manière ludique et à rénover l'enseignement des sciences en le fondant sur le questionnement, en transformant les enfants en expérimentateurs. En France, ses efforts ont été moins bien récompensés, car "il y a les rois des cons dans les ministères qui n'ont pas compris que ça avait un intérêt"

Le désarmement nucléaire était l'autre engagement de sa vie
.Georges Charpak militait pour le désarmement nucléaire et voulait diffuser plus largement les sciences grâce à une approche basée sur l'expérience concrète. 
  La guerre froide, "c'était vraiment un jeu de fadas, mais on a eu du pot, il n'y a pas eu l'hiver nucléaire. Aujourd'hui, tout a changé. Il y des armes qui font la taille d'un pamplemousse, faciles à transporter. La connaissance est disséminée un peu partout par le Pakistan".
L'usage civil du nucléaire paraissait en revanche "incontournable" à Georges Charpak, face aux besoins d'énergie de l'humanité.

Double défaite pour la démocratie

Les députés ont examiné aujourd’hui la mesure annoncée par Nicolas Sarkozy lors du discours de Grenoble

Première défaite
L'Assemblée nationale a voté à une courte majorité (75 voix contre 57), l'extension de la déchéance de nationalité visant les Français naturalisés depuis moins de dix ans condamnés pour meurtre d'agents dépositaires de l'autorité publique,
Deuxième défaite
80 députés sur 577 étaient dans l’hémicycle lors du vote. Une honte pour la représentation nationale. La LDH de la Seyne vous conseille d’envoyer un courrier à votre député pour savoir s’il était présent et quel a été son vote.
Question complémentaire
Cette mesure d’une urgence extrême aurait pu s’appliquer à combien de personnes dans les 10 ans écoulés ?

Qui a dit à propos de Nicolas Sarkozy?

"Chaque fois qu'il se trouve en difficulté ou se voit obligé de se justifier de son action, Nicolas Sarkozy se saisit d'un fait divers pour enfiler la combinaison,  qu'un Le Pen laisse parfois au vestiaire, de celui qui dit tout haut ce que les Français pensent tout bas"

275 jours pour Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière

Cela fait maintenant 275 jours que les deux journalistes de France 3, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, ont été enlevés en Afghanistan alors qu’ils réalisaient un reportage pour le magazine "Pièces à conviction" de France 3. C’était le 30 décembre dernier, un jeudi, il y a 275 jours.
La direction de France Télévisions se dit prudemment optimiste, et assure que les négociations progressent.

mercredi 29 septembre 2010

Qui a dit à propos de la politique d'intégration ?

"La politique d’intégration, ce n’est pas uniquement des contraintes et des sanctions", […]
"Le projet gagnerait à s’enrichir de mesures beaucoup plus positives et incitatives"

Ascensions républicaines contre la "Xénophobie d"Etat"

Un article paru dans Libération du 10 septembre 2010 sous le titre Tout Sécuritaire : les montagnards sont las ! présentait les manifestations organisées par des alpinistes qui s’élèvent contre le climat politique et la récupération de leurs valeurs.
Vous pouvez admirer des photos de ces " bols d'air" loin des miasmes d'un débat nauséabond, consulter le site du CRHA  et lire le  Communiqué de Presse Ascension Républicaine de l’Ossau
" En ce jour, dimanche 12 septembre de l’an 2010, nous, 26 citoyens, avons gravi la fière et emblématique cime pyrénéenne du Pic du Midi d’Ossau. Sur sa dénommée Pointe de France, nous avons brandi les piliers sur lesquels il y a 221 ans, notre République a pris l’engagement de se bâtir. Nous, et ce malgré l’interdiction du Parc National des Pyrénées, tenons à rappeler en cet acte de désobéissance civile notre inflexible attachement à la Liberté, l’Egalité, et la Fraternité. "
Les signataires de ce « manifeste des 26 » (24 lettres, 1 Marianne, 1 photographe) sont :
Alain Bruzy Yoann Clément Bruno Colla Pascale Coupade Agnès De Beaucorps François Delas Florent Dulac Martin Elias Vivien Horcholle Marie Claire Hourcade David Iraundégui Laurent Lacabanne Francine Magrou Cécile Munsch Morgan Périssé Christine Pichery Fanny Pierot Raphaël Pomies Isaure Prévost Pierre Puiseux Christian Ravier Guillaume Retif Julien Roux Vincent Séger Rémi Thivel Patty Trespando.
La devise républicaine a été photographiée sans brandir de banderole puisque chaque participant portait sur son vêtement une de ses lettres, comme en témoignent les photos. D’autres personnes ont accompagné le groupe pour signifier leur adhésion à cette action. Une Marianne symbolique en chair et en os a gravi le sommet. A la mi-journée, une centaine de personnes se trouvaient sur les berges du lac de Pombie pour y déguster leur pique-nique. L’ensemble de la journée s’est déroulé dans une ambiance fraternelle sans aucune pression extérieure.

Jeudi 7 Octobre, 20 h 30 un film à voir LA VAGUE

Jeudi 7 octobre, à 20 h 30, Salle Apollinaire, à La Seyne, la LDH de La Seyne propose
La Vague,
un film sorti en salle en mars 2009 et réalisé par Dennis Gansel

Sinopsis:
En Allemagne, aujourd’hui. Dans le cadre d’un atelier, un professeur de lycée Rainer Wenger propose à des élèves ( persuadés qu’un régime dictatorial ne pourrait voir le jour en Allemagne) un jeu de rôle nature basé sur la mise en place d'une communauté, la vague…… Le résultat dépassera le maître. Film inspiré d’une expérience réelle.

Débat  animé par des spécialistes de l’éducation.
Peut-on "jouer" avec la démocratie ?

mardi 28 septembre 2010

2 octobre: ce n'est pas le jour de battre ...en retraite

Sur la base de sa contribution politique au débat sur les retraites, comme elle l’avait fait dans ses communiqués du 27 mai, du 24 juin, du 7 septembre et du 23 septembre, la LDH appelle à être le 2 octobre dans les rues de France aux côtés des salariés et de leurs organisations syndicales pour défendre un système de retraite solidaire.

La LDH appelle à participer aux côtés des organisations syndicales rassemblées à la journée d’action du 2 octobre pour une retraite solidaire pour tous.
La Ligue des droits de l’Homme, parce qu’elle a toujours agit pour une indivisibilité des droits, qu’ils soient politiques et civiques ou économiques, sociaux et culturels a appelé à participer à toutes les actions initiés par les organisations syndicales. Elle se félicite d’une unité d’action, de nature elle seule à rappeler au gouvernement que la retraite par répartition est le seul système de nature à permettre une égalité d’accès au droit à une pension décente.[...]

Une machine à fabriquer de "bons Français"

Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale Eric Besson a estimé mardi qu'il serait "très heureux" si son ministère pouvait "être une machine à fabriquer de " bons Français " , en réponse à une question d'un lecteur du Parisien utilisant cette même expression.
"Si mon ministère peut être une machine à fabriquer de "bons Français", je serai très heureux", a déclaré le ministre.
Enfin une entreprise qu’on ne pourra pas délocaliser Une entreprise dirigée, non , managée par notre ministre, gardien de la bonne qualité d’une identité made in France,
Pour arriver à la perfection, il devrait s’inspirer de la chanson de Maurice Chevalier qui lui pendant la "drôle de guerre" arrivait à faire d’Excellents Français

La drôle de guerre
« Qui marchent au pas.
Ils n'en avaient plus l'habitude
Mais c'est comme la bicyclette ça s'oublie pas. 
Oubliant dans cette aventure,
Qu'ils étaient douillets, fragiles et délicats.
Et tous ces gaillards,
Qui pour la plupart,
Prenaient des cachets, des gouttes et des mixtures,"

Un vrai programme politique  pour régler le problème de l’insécurité, de la Sécurité Sociale, du chômage et de la retraite.
Mais cette réforme a eu un coût prohibitif : entre 50 et 60 millions de morts et plus de 20 millions de personnes déplacées dont certaines sont sûrement venus en France . Heureusement qu’on était plus tolérant dans l’accueil des étrangers sinon quel casse-tête pour les expulser!

8 millions de Français en dessous du seuil de pauvreté

D’après l’INSEE, 13 % de la population soit près de 8 millions de personnes vivaient en 2008 sous le seuil de pauvreté (moins de 950 euros par mois) en France métropolitaine,
Sur ce total, la moitié a un niveau de vie inférieur à 773 euros mensuels.

Les 10 % les plus aisés ont un niveau de vie mensuel supérieur à 3 000 euros.

Le projet de loi Besson ravive les critiques

Le projet de loi sur l’immigration arrive à l'Assemblée nationale aujourd'hui. Ce texte, avait été présenté en Conseil des ministres le 31 mars dernier par Éric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire Ses opposants ne baissent pas les bras et dénoncent certains points clés.

" C'est un recul généralisé du droit, une rupture d'égalité entre les Français et les étrangers. Dans la plupart des cas, il s'agit de transpositions imparfaites de directives européennes » considère estime Sandrine Mazetier, députée socialiste
Il est choquant que le gouvernement français agisse en faveur de mesures qui visent clairement les Roms à l'heure où la Commission européenne menace la France de poursuites en justice pour les expulsions de Roms conduites cet été, " a déclaré Judith Sunderland, experte de Human Rights Watch pour l'Europe occidentale. " Ces mesures ont des relents de populisme exercé à l'encontre du peuple aujourd'hui le plus discriminé et le plus vulnérable d'Europe. "
" Discrétionnaire, contradictoire et intrusive, elle porte atteinte aux droits de l'homme, néglige la sécurité publique et épuise les fonctionnaires chargés de la mettre en œuvre. Nicolas Sarkozy continue pourtant d'imprimer un rythme rapide et politique à sa gestion ", dénonçait en 2009 Patrick Weil, chercheur au CNRS, qui a étudié la politique d'immigration du gouvernement (c'est la cinquième loi depuis 2002).
"Le projet de loi s'inscrit dans la continuité du projet politique de 'bouc émissarisation' des étrangers". estime le Groupe d'Information et de Soutien des immigrés (Gisti).

Il faut espérer que l'hémicyle sera garni et que les députés se rappelleront que la France est le pays des Droits de l'Homme

L'obsession sécuritaire s'empare de l'éducation nationale.

Un article paru dans l'Expresso du Cahier pédagogique nous apprend que l'obsession sécuritaire s'empare de l'éducation nationale. Luc Chatel, Le ministre de l'Education, a multiplié ces derniers temps les annonces sur la sécurisation des établissements, sans pour autant empêcher les incidents ni désamorcer la colère des professeurs sur la question des moyens.

Les nouveaux enseignants seront formés à la prévention de la violence
Le 27 septembre, Luc Chatel a ouvert le séminaire national sur "la formation à la prévention de la violence et à la tenue de classe" en présentant celui-ci comme une nouvelle orientation pour l'éducation nationale.
"Pour la première fois de son histoire, notre ministère va déployer une politique de formation scientifiquement fondée et, surtout, véritablement nationale pour assurer la sécurité à l’École". .

Sécuriser l'Ecole ou former à la gestion de classe ?
Dans son discours, le ministre a présenté cette formation comme une étape d'un plan global de sécurisation de l'Ecole comprenant les équipes mobiles de sécurité, le partenariat avec la police, le dispositif CLAIR et la rénovation des sanctions, un sujet qui heurte les parents de la FCPE et les lycéens de l'UNL. Si une formation à la gestion des conflits est fort utile aux enseignants, elle ne devrait prendre sens que dans un parcours de formation professionnelle plus large. [...]

lundi 27 septembre 2010

France Inter, radio publique ou radio d’Etat?

C’est la question qu’on est en droit de se poser après le licenciement de Manuel Pratt à la suite de sa  chronique (ici) du 2 septembre dans le Fou du Roi, de Stéphane Bern .
Encore un humoriste qui n’a pas compris qu’il ne faut pas égratigner le pouvoir et donner un éclairage différent de la pensée unique sur France Inter.
La LDH s’était insurgée le 24 juin contre la politique de chasse aux sorcières pratiquée sur cette radio publique. Dans un communiqué elle rappelait » à Jean-Luc Hees et Philippe Val que le principe qui fonde la liberté de la presse n’est pas divisible, et qu’en limogeant, avec force insultes, deux trublions de l’antenne (Stéphane Guillon et Didier Porte, NDR), ils se conduisent comme des « petits tyrans » d’une « grande pauvreté intellectuelle » ?
La censure continue et dans les couloirs de la Maison Ronde les paris sont ouverts:
A qui le tour ?
François Morel qui ose interpeler le Président de la République dans sa chronique du vendredi 24 septemnbre est bien placé.
Décidemment ces humoristes sont incorrigibles. Vivement l’interdiction des émissions en direct pour la bonne marche de l’Etat.

dimanche 26 septembre 2010

Une bonne réponse aux profanations de Strasbourg : ce soir sur France2, "Indigènes"

Trente-six tombes musulmanes ont été vandalisées et trois croix gammées tracées dans la nuit de jeudi à vendredi dans le cimetière de la Meneau, à Strasbourg..

Une mère qui se recueille devant la tombe profanée de son fils, dit "que Sarkozy arrête de stigmatiser l'Islam. On est français et on n’est pas arrivés ici par hasard. Comment faire le deuil alors que la tombe de mon fils a été taguée ? "
C'est une honte, même mort on ne nous laisse pas en paix", a dit à l'AFP Hamid Talbi, 50 ans, employé de la mairie de Strasbourg, en regardant la stèle renversée de son père Salah.
Son père, un harki, "a servi 25 ans dans l'armée française. Quand j'ai vu la croix gammée, j'ai eu un nœud à l'estomac", a-t-il ajouté.
Pour mieux comprendre son ressentiment, un film qu’il faut voir ou revoir passe ce soir à 20 h 30 sur France2 : Indigènes, le film de Rachid Bouchareb qui décrit la vie de quatre hommes mobilisés pendant la seconde guerre mondiale dans les troupes indigènes, ces unités françaises constituées d’africains.
Ces " Indigènes " ont payés un lourd tribut lors des deux guerres mondiales car ces troupes étaient souvent mises en première ligne.

La section strasbourgeoise de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) a exprimé son "indignation" face à une "situation (qui) ne cesse de se dégrader".

samedi 25 septembre 2010

La Grande-Chaberte : une aire d’accueil l’été prochain

Dans son numéro du 25 septembre, Var Matin interroge Jean-Louis Masson, maire de la Garde sur les dossiers importants de la commune. Parmi les 6 réalisations présentées, le maire évoque l’ouverture d’une aire d’accueil l’été prochain à la Chaberte. Dans le site qui s’étend sur 3.5 hectares, les gens du voyage pourront utiliser une quarantaine d’emplacements gardiennés.

Une bonne nouvelle car pour l’instant seules 4  aires d'accueil existent dans le Var : Le Luc, La Farlède-Solliès-Pont, Brignoles, Puget-sur Argens plus une de grand passage à Fréjus.
Selon Stéphane Lévêque, président de la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et les Gens du voyage  (FNASAT), seuls 10% des emplacements prévus par le schéma directeur du Var dans le cadre la loi Besson votée en 2000 sont aujourd’hui ouverts.

Conférence gesticulée Jeudi 30 septembre 2010 à 18h30

La LDH de la Seyne qui mène souvent  des actions  avec ATTAC vous conseille le spectacle  proposé par cette association
Jeudi 30 Septembre 2010 à 18 h 30Bourse du Travail Avenue Gambetta La Seyne
"Travailler MOINS pour gagner PLUS...
ou l'impensé inouï du salaire"
:... une autre histoire du travail et de la protection sociale...
(Une partie du spectacle est consacrée au problème du financement des retraites )

Une conférence gesticulée  avec les comédiens de la SCOP Le Pavé  qui avec le rire et l'humour déconstruisent en quelques minutes la propagande officielle.

vendredi 24 septembre 2010

Qui a dit à propos du secret des sources des journalistes?

" Un journaliste digne de ce nom ne donne pas ses sources. Chacun doit le comprendre, chacun doit l’accepter ».
"Je propose d’étendre au domicile des journalistes les garanties prévues dans les locaux d’entreprise de presse "
 Réponse

Teresa Lewis, déficiente mentale, exécutée cette nuit

Encore une fois, les demandes de clémence n’ont pas empêché l’exécution d’une femme déficiente mentale. En effet, plus de 7300 signatures étaient parvenues au gouverneur de la Virginie, un État qui arrive au second rang quant au nombre de personnes exécutées, après le Texas.
Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour la LDH et autres défenseurs de l’abolition de la peine de mort, que ce soit en Iran ou aux Etats-Unis.
Teresa Lewis, âgée de 41 ans, était condamnée à mort pour avoir organisé, en octobre 2002, avec deux complices le meurtre de son mari et de son beau-fils afin d'obtenir le versement d'une assurance-vie de 250 000$.
Ses avocats affirmaient qu'elle souffrait d'une maladie mentale et se demandaient pourquoi les tueurs avaient reçu une peine à perpétuité, et non pas Mme Lewis.
Elle est morte par injection à 21h13 devant des sympathisants des victimes.

Partage de la valeur ajoutée : le hold-up tranquille

Fakir, un journal publié à Amiens mène des enquêtes qui dérangent qui le conduisent parfois, devant les tribunaux, en pure perte pour ses détracteurs car il a gagné tous les procès). En voici une, explosive, sur le partage de la valeur ajoutée. Depuis 1983, l’INSEE évalue à 9,3 % du PIB les richesses qui ont glissé de la poche des salariés à celle des actionnaires. C'est cela, le "hold-up tranquille" contre lequel Fakir entre en guerre.

" La part des profits est inhabituellement élevée à présent (et la part des salaires inhabituellement basse). En fait, l'amplitude de cette évolution et l'éventail des pays concernés n'a pas de précédent dans les 45 dernières années. "
D’où sont tirées ces lignes ?
On croirait une communication de la CGT ?
Ou un discours d’Olivier Besancenot ?
Au contraire : ce passage est extrait d’un article de la Bank for International Settlements. La Banque des Règlements Internationaux. Une institution qui réunit chaque mois, à Bâle, en Suisse, les banquiers centraux pour " coordonner les politiques monétaires " et " édicter des règles prudentielles ". Dans leur Working Papers N°231, daté de juillet 2007 et titré Global upward trend in the profit share (« Hausse tendancielle mondiale de la part des profits »), eux insistent pourtant sur les "hauts niveaux de la part du profit inhabituellement répandus aujourd'hui ", sur cette" marge d'une importance sans précédent ", sur cette "preuve à la fois graphique et économétrique d'un fait particulier concernant le partage des revenus dans les pays industrialisés : une poussée à la hausse de la part des profits au milieu des années 80, ou son pendant: une poussée à la baisse de la part des salaires " et ainsi de suite sur vingt-trois pages.
Ce sont donc les financiers eux-mêmes qui dressent ce constat avec étonnement [ ...]:

jeudi 23 septembre 2010

A Toulon, grosse manifestation


A Toulon, grosse manifestation. Une grande nouveauté: des jeunes dans le défilé.
28 000 manifestants selon les syndicats, 9 800 selon la police qui apparemment a du mal à compter jusqu'à 10 000.
Fin de manif
Je ne sais pas qui a raison mais pour remonter le cortège, il m'a fallu beaucoup, beaucoup , beaucoup de temps.  Plus que 7 septembre quand il n'y avait que 23 000 manifestants.

mercredi 22 septembre 2010

Dérive sécuritaire à l'école

Un communiqué de la Ligue des Droits de l’Homme qui dénonce l’installation dans l’enceinte même des établissements scolaires d’un policier en tenue et en arme.

Jusqu’à présent, le partenariat entre l’école et la police se limitait à la désignation d’un policier référent, en poste dans le commissariat le plus proche. La LDH n’est pas, par principe, hostile à un travail conjoint entre ces deux institutions. Encore faut-il que cette collaboration soit rigoureusement encadrée et ne donne pas lieu à des dérives comme celles qui se sont produites l’an dernier dans plusieurs établissements du Gers.
A cette rentée, cette collaboration prend toutefois un tour différent avec l’installation dans l’enceinte même des établissements scolaires d’un policier en tenue et en arme.[...]

L’uranium est il plus important que l’information ?

Sept expatriés, dont cinq Français, ont été enlevés jeudi dernier à Arlit, dans le nord du Niger, où la compagnie nucléaire française Areva et le groupe de BTP Vinci exploitent des gisements d'uranium. Cet enlèvement a été revendiqué par Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Le quotidien Le Monde rapporte qu’Areva avait été prévenu début septembre de la menace d'enlèvement pesant sur ses personnels expatriés.

Luc Chatel, porte-parole du gouvernement français a déclaré sur Radio J le 19 septembre :
" La France fera tout pour retrouver ses otages"
Une centaine de militaires français spécialistes de la lutte contre le terrorisme ont été dépêchés dès lundi à Niamey, en soutien à plusieurs avions de reconnaissance. Le gouvernement nigérien dit également travailler en concertation étroite avec le Mali et l'Algérie. Brice Hortefeux est attendu pour sa part au Mali où il fera mercredi le point sur la crise avec les autorités. Le déplacement du ministre de l'Intérieur était prévu de longue date, pour les cérémonies du 50e anniversaire de l'indépendance du Mali.

Je ne peux que me réjouir  de la promptitude et de l’ampleur des moyens mis en œuvre, mais je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec les propos officiels tenus lors de l’enlèvement le 29 décembre d’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, ainsi que leurs trois accompagnateurs afghans. Envoyés en mission pour l’émission "Pièces à conviction." , ils faisaient eux-aussi leur travail, alors qu’ils étaient en reportage dans la vallée de Kapisa.
Interrogé dans " Le Grand Rendez-vous " d'Europe 1, Claude Guéant avait évoqué une " imprudence vraiment coupable ", dénoncé les risques que courent les militaires chargés de les retrouver et souligné le coût mis en œuvre pour leur venir en aide :
" Je me souviens que quelques jours seulement après leur disparition on évaluait déjà ce coût à un million d'euros. "

Questions?
Est-on coupable en partant à l'étranger pour faire son métier de grand reporter pour une chaîne publique ?
Est-on victime en s'expatriant pour extraire de l’uranium pour Areva ou Vinci ?
L’uranium est–il plus important que l’information ?
Alex Massari

Migrants : Le Conseil de l'Europe demande à la France de respecter le droit européen

Dans son site " Le café pédagogique", François Jarraud propose la lettre envoyée par le Conseil de l'Europe qui demande à la France de respecter le droit européen sur les migrants

Espace Schengen
Des améliorations sont nécessaires pour respecter les droits des migrants en France " a déclaré le 21 septembre le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l’Europe, Thomas Hammarberg, en publiant une lettre adressée au Ministre français de l’immigration. " Des réformes sont nécessaires, non seulement en matière d’accueil des migrants et d’asile, mais surtout de rétention et de retour."»
La Commission s'est particulièrement attachée au projet de loi sur l'immigration qui arrive en ce moment en discussion au Parlement, en montrant qu'elle risque de tomber sous le coup des lois européennes.
"Le projet soumis au Parlement comprend aussi des dispositions permettant à une autorité administrative d’interdire à un étranger reconduit de revenir dans " l’espace Schengen " pour une durée pouvant atteindre trois ans. Une telle mesure risque de gravement contrevenir à la protection que chaque Etat doit apporter aux victimes de persécutions en application de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés. La jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme impose aussi aux Etats de s’assurer qu’une telle décision ne soit pas contraire au respect de la vie privée et familiale de l’individu concerné", écrit le commissaire.
La Commission dénonce aussi les restrictions prévues par le texte pour le contrôle judiciaire lors de la rétention d'un étranger.

mardi 21 septembre 2010

Qui a dit à propos des Roms?

"Nous sommes dans un esprit de cour où les courtisans surenchérissent pour plaire au roi en faisant abstraction des réalités[...] On exacerbe un populisme primaire qui n'attend que ça"
Réponse?

Un graphique de la pauvreté dans le monde

En ramenant proportionnellement la population du monde actuel à un groupe de 100 personnes, l’équivalent d’un petit village, Shoes for Humanity présente un portrait partiel mais saisissant, sous forme de graphique:

* 58 habitants sont affectés par un ou plusieurs parasites.
* 48 d’entre eux n’ont aucune installation sanitaire ou d’accès à un système sanitaire.
* 43 d’entre eux vivent avec moins de 2$ par jour.
* 40 n’ont pas de chaussures.
* 33 n’ont pas l’électricité.
* 30 sont sans emploi.
* 25 sont sans abri.
* 23 boivent de l’eau polluée.
* 20 d’entre eux sont mal nourris.
* 14 sont analphabètes.
* 3 sont des esclaves.
* 1 habitant du village est atteint du sida.

lundi 20 septembre 2010

Jeudi 23 Septembre: Tous à 10 h, à Toulon, sur la place de la Liberté

Après le succès de la grève et la manifestation du mardi 7 septembre pour l’avenir d’un système social solidaire assurant une retraite décente pour toutes et pour tous, la LDH sera aux côtés des salariés, des retraités et des organisations syndicales le 23 septembre.

Prétendre préserver la retraite par répartition en opposant les classes d’âge qui auraient des intérêts différents est un mensonge qui ne vise qu’à faire croire que le sort de chacun sera mieux assuré s’il est fondé au détriment de l’autre. Le projet gouvernemental n’est qu’un pas de plus vers un monde d’individus sans société ; il fait peser l’essentiel de l’effort sur celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt ou qui ont vécu des périodes de précarité toujours plus longues. En choisissant de ne changer ni l’assiette, ni les taux des cotisations, il n’organise le partage du fardeau que sur les salariés. Il s’agit toujours de ne pas toucher à la répartition des richesses, comme avec le maintien du bouclier fiscal, des exonérations pour les plus riches, et le refus de consacrer une part des bénéfices non réinvestis au financement de la protection sociale.

Le fonctionnement du marché du travail, que les gouvernants veulent sans cesse encore plus déréglementer, augmente les inégalités entre retraités, entre actifs, entre femmes et hommes, et entre salariés, chômeurs et précaires. Or repousser l’âge minimal légal de départ à la retraite et l’âge de retraite à taux plein, après avoir indexé les pensions sur les vingt-cinq meilleures années et sur les prix, entraînera une considérable diminution des pensions des salariés les plus modestes, les plus précaires, les moins qualifiés, de ces 60 % d’ex-salariés qui ne sont plus en emploi à leur départ en retraite, de tous ces jeunes qui ne sont pas encore en emploi des années après leur entrée sur le marché du travail.

La LDH affirme qu’une autre réforme des retraites est possible. Elle est solidaire de toutes celles et de tous ceux qui ne se résignent pas au recul constant de leurs droits et au renforcement des inégalités organisés par les contre-réformes actuelles.

Paris, le 20 septembre 2010

Grève du zèle dans les Palais

 En lançant une " grève du zèle " illimitée qui fait suite à une première journée d'action menée le 9 mars dernier, dix-sept syndicats et associations de magistrats entendent dénoncer le manque de moyens de la justice.

Cette fois, les juges entendent appliquer strictement les règles de fonctionnement pour montrer l'engorgement de la chaîne judiciaire.  "Dans les juridictions, nous appelons à compter du 20 septembre 2010 à ce que plus aucune audience ne se tienne sans greffier, seul susceptible d'en assurer le bon déroulement et d'authentifier les propos qui y sont échangés", expliquent les 17 organisations dans un communiqué. 
" La première journée de grève ne sera pas spectaculaire ", admet Laurent Bedouet, secrétaire général de l'Union syndicale des magistrats". Mais de renvoi en renvoi, la Chancellerie comprendra peut être qu’on manque de moyens…"

La justice française a fonctionné en 2009 avec 6,6 milliards d'euros (2,5% du budget de l'Etat). Le Conseil de l'Europe classe la France au 35e rang sur 43 pour son effort financier en faveur de la justice.

Après "Urgence pour les libertés", le "pacte pour les droits et le citoyenneté"

La Ligue des droits de l’homme (LDH) a lancé, à l’automne 2009, une campagne intitulée "Urgence pour les libertés", axée sur cinq thèmes : asphyxie de la démocratie, exclusion et droits sociaux, droits des étrangers, justice-police-prisons, société de surveillance
Jean-Pierre Dubois, président de la LDH et professeur de droit public à Paris-XI  présente aujourd’hui le " acte pour les droits et la citoyenneté".
"Ce n’est pas un pas un programme politique, seulement la recherche de convergence de la société civile pour redonner espoir en l’avenir."
Vous pouvez découvrir, dans le site du Comité de Corse , une interview donnée au Nouvel Observateur 

vendredi 17 septembre 2010

C'est Brice Hortefeux qui s'y colle?

Dans une interview au Figaro Magazine, Brice Hortefeux donne des pistes dans le domaine de la justice. Récidive, mineurs délinquants, application des peines, peine de sureté et encore d’autres sujets.

Est-il en service commandé pour que la presse ne parle pas trop du fiasco de la rencontre avec les autres chefs d’Etats européens sur les Roms ? Est-il au courant du prochain remaniement ministériel ? Est-il le futur ministre de la justice ? Ou mieux encore le futur premier ministre ? Ou dernière solution, à trop fréquenter son président, veut-il lui aussi, tout gérer ?
La réponse bientôt

Vers une suppression en catimini,de l’indépendance de la médecine au travail

Confier les clés du poulailler au renard, c’est ce que s’apprête à faire discrètement le gouvernement avec la médecine du travail, dans un amendement n° 730 qui sera examiné aujourd’hui ou demain par l’Assemblée nationale, dans le cadre du volet pénibilité de la réforme des retraites.

A la surprise générale, ce texte prévoit que, désormais, « les missions du médecin du travail sont exercées sous l’autorité de l’employeur »,
lequel doit également désigner
« la ou les personnes compétentes dans l’entreprise pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l’entreprise ».
Pour plus d'informations, cliquez sur les textes ci-contre

mercredi 15 septembre 2010

" En tant que citoyen, je revendique le droit qu’on me fiche la Paix "

Cette phrase témoigne de l'agacement et des craintes de M Turk, président de la Cnil fait partie de son appel aux états de face au "déferlement" des technologies.
Le président de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), Alex Türk, a appelé mardi les Etats à "prendre les choses en main" pour tenter de protéger les libertés individuelles face au "déferlement" de nouvelles technologies ignorant les frontières, en particulier les systèmes de géolocalisation.
Alex Turk
"Nous sommes arrivés au bout de ce qu'on peut faire", a déclaré M. Türk devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, en se disant "extrêmement préoccupé" de constater que "les quelques systèmes mis en place pour compenser l'absence de législation américaine sont en train de se déliter".
"Nous, les Cnil européennes, nous pensons que seuls les pouvoirs publics, les parlements des Etats, peuvent (...) mettre en place des principes fondamentaux de valeurs juridiques contraignantes (pour) aller probablement vers une convention internationale", a-t-il déclaré.
"Nous sommes absolument dépassés par les applications technologiques, tous les jours il en arrive de nouvelles sur notre bureau", a-t-il expliqué, en insistant sur les "nanotechnologies" qui, mises au service des systèmes de géolocalisation, feront que "dans moins de dix ans, des systèmes verront, entendront, communiqueront à distance et on ne les verra même pas!".
En tant que citoyen, "je revendique le droit qu'on me fiche la paix!", a-t-il lancé.
Selon lui, le Parlement devrait prendre une résolution pour attirer l'attention du gouvernement sur la nécessité de "mettre en place ce corpus (visant à) assurer le développement économique dans le respect des libertés".
Le président de la commission, Patrick Ollier (UMP, Hauts-de-Seine), lui a assuré qu'elle allait s'employer à donner suite à son appel.
Source: AFP

Faire juger les auteurs de circulaires racistes

Communiqué commun LDH / Gisti  

Après le Parlement européen à une écrasante majorité, la Commission européenne, par la voix de sa vice-présidente, chargée de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, vient de donner à la politique de chasse aux Roms, lancée cet été par Nicolas Sarkozy et par ses exécutants ministériels, la qualification qu’elle mérite.

Viviane Reding
Madame Reding, après avoir souligné que les événements « donnent l’impression que des personnes sont renvoyées d’un Etat membre juste parce qu’elles appartiennent à une minorité ethnique », ajoute très simplement : " Je pensais que l’Europe ne serait plus témoin de ce genre de situation après la Seconde Guerre mondiale. " Et elle conclut : " Je suis personnellement convaincue que la Commission n’aura pas d’autre choix que d’ouvrir une procédure d’infraction à l’encontre de la France.[…] Aucun Etat membre n’est en droit de s’attendre à un traitement spécial lorsque les valeurs fondamentales et le droit européen sont en jeu. "
Voilà où nous en sommes : sur ordre du président de la République française, un ministre de l’Intérieur, déjà condamné pour propos racistes et qui est tranquillement resté en fonctions (où serait-ce possible dans un pays voisin ?), donne l’ordre aux préfets de cibler en tant que tels les membres d’une minorité ethnique pour détruire (...)

mardi 14 septembre 2010

Pour (mieux) connaître la situation des Roms en Europe

La LDH recommande la consultation de 3 documents sur la situation des Roms en Europe.

1) La résolution du Parlement européen du 9 septembre 2010 sur la situation des Roms et la libre circulation des personnes dans l’Union européenne


3) La déclaration sur l’évolution de la situation concernant les Roms de Viviane Reding, Vice-Présidente de la Commission européenne responsable de la Justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté

Touche pas à ma Nation !

SOS Racisme avec le journal Libération et la Règle du Jeu, lance une grande pétition TOUCHE PAS A MA NATION !

Parce qu’il est inadmissible que le Chef de l'Etat fasse l’amalgame entre délinquance et immigration ;
Parce que nous ne pouvons accepter que l’on distingue des « Français de souche » et des « Français de papiers » ;
Parce que les étrangers doivent cesser de servir de boucs émissaires aux maux de la société.
Il est urgent de prononcer un triple « NON » face au projet de loi d’Eric Besson :
Non à l’extension des possibilités de déchéance de la nationalité !
Non à la stigmatisation des roms et des gens du voyages !
Non au recul des droits des étrangers contenu dans le projet de loi Besson !

JE REFUSE AVEC FORCE CETTE DERIVE :
JE SIGNE LA PETITION

Water Makes Money, le 23 septembre 2010 à 18 h

ATTAC VAR vous informe  et vous invite à la projection du documentaire  "Water makes money" (en français 90')
Film projeté POUR LA PREMIERE FOIS le 23 septembre en simultané dans 113 villes  en France, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, au Luxembourg, en Belgique, ...
et à La Seyne sur mer,
 23 septembre 2010 à 18h
Espace Tisot - Avenue Bartolini - La Seyne (entrée libre)
Le film Water Makes Money est un documentaire sur les multinationales de l´eau et les résistances qui s'organisent contre leur pouvoir. Il explique comment fonctionnent ces entreprises, véritables « machines à faire du fric », notamment en France et dans des villes allemandes comme Berlin et Braunschweig.
Mais Water Makes Money redonne également courage en montrant les enseignements à tirer de l'expérience des communes soumises à la domination de Veolia & Co. Le contrôle citoyen de l’eau est nécessaire et possible ! Ce film a été entièrement financé grâce aux dons d'associations ou de simple citoyens.

lundi 13 septembre 2010

MANIFESTATION À CANNES LE 4 SEPTEMBRE OU HISTOIRE D’UNE PROVOCATION DES POUVOIRS PUBLIC

Henri Rossi, président de la section cannoise de la Ligue des droits de l'homme, est convoqué au commissariat de police de Cannes sur ordre préfectoral à la suite de l'interdiction du rassemblement cannois du 4 Septembre contre la politique sécuritaire du gouvernement, la xénophobie et le racisme d'Etat.( voir site de la LDH de Cagnes –sur-Mer )

La section de la LDH La Seyne, solidaire d'Henri Rossi,  exige que la liberté de manifester soit respectée même et surtout dans le département de Christian Estrosi et Eric Ciotti et sera présente à Cannes pour toutes les actions futures menées par la section de la LDH de Cagnes.

A quoi sert le Conseil des Ministres ?

C'est la question qu'on peut se poser à propos de la circulaire ciblant expressément les Roms.du 5 août adressée aux préfet par Brice Hortefeux qui a "oublié" de mettre au courant Eric  Besson.

Le ministre de l'immigration et de l'identité nationale, Eric Besson, en déplacement à Bucarest,  avait contesté la semaine dernière que les Roms aient été spécialement visés par ce que le gouvernement présente comme une politique d'aide aux retours volontaires. "Le droit européen a été respecté. Il n'y a pas eu d'expulsion collective". Cette affirmation est contredite par une circulaire du ministère de l'Intérieur du 5 août aux préfets ciblant expressément l'évacuation de campements de Roms.
Eric Besson  se défend en affirmant  lundi 13 septembre, sur France 2 :
"Je ne connaissais pas cette circulaire . (...) Je ne connaissais pas cette circulaire (...). Je n'en étais pas destinataire et je n'avais donc pas en connaître".
Cette circulaire datée du 5 août 2010 et signée par Michel Bart, directeur de cabinet  de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, a provoqué une polémique. Elle rappelle aux préfets les "objectifs précis" fixés par le président Nicolas Sarkozy : "300 campements ou implantations illicites devront avoir été évacués d'ici trois mois, en priorité ceux des Roms".
"Il revient donc, dans chaque département, aux préfets d'engager [...] une démarche systématique de démantèlement des camps illicites, en priorité ceux de Roms", selon le texte qui a provoqué des réactions, notamment celle du Groupe d'information et de soutien des immigrés (Gisti) et la LDH qui ont  annoncé préparer un recours contre la circulaire d'Hortefeux

dimanche 12 septembre 2010

Le 11 septembre: lequel?

Comme chaque année depuis 2001, les médias commémorent les 4 attentats perpétrés en 2001 par Al-Qaida et le bilan humain tragique : 2995 morts.  Cette année, la menace d’un pasteur chrétien intégriste Terry Jones de brûler 200 exemplaires du Coran a créé une grande polémique tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde, notamment dans les pays musulmans.
Comme chaque année, pas un mot ou si peu, sur un autre attentat à la démocratie en 1973, la mort de Salvador Allende  et la prise de pouvoir d’Augusto Pinochet au Chili avec un bilan tragique de 3000 morts à la suite des répressions.
Rappels des faits
Le mardi 11 septembre 2001,
Ce jour là, quatre attentats-suicides sont perpétrés aux Etats-Unis par des membres du réseau djihadistes islamiste Al-Qaida. Dix-neuf terroristes détournent quatre avions de ligne afin de les écraser sur des bâtiments hautement symboliques du nord-est du pays.
Deux avions percutent les tours jumelles du World Trade Center, à New York, le troisième sur le Pentagone, à Washington et le quatrième avion, s'écrase en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie, après que des passagers et membres d'équipage aient essayé d'en reprendre le contrôle.
Au moins 2 995 personnes ont été tuées dans les attentats dont les 19 terroristes

Le 11 septembre 1973
Ce matin là, à 9h, Salvador Allende, le président du Chili, élu en 1970 et qui le 4 mars 1973, avec l’appui de la démocratie chrétienne, avait remporté les élections législatives avec 43,4 % des suffrages est assiégé dans le palais présidentiel, le Palacio de La Moneda, par l'armée chilienne dirigée par le général Augusto Pinochet.
Quelques heures plus tard, son corps est retrouvé dans les ruines du Palais de la Moneda, bombardé par l’aviation.
S Allende
Sa dernière intervention radiophonique " Nos ennemis sont forts ; ils sont capables d’asservir le peuple. Mais ni les actes criminels ni la force des armes ne sauront contenir ce processus social. L’histoire nous appartient ; c’est le peuple qui fait l’histoire. "
est aussi célèbre que son discours prononcé lors de son investiture
"Nous abolirons les monopoles qui accordent le contrôle de l’économie à quelques dizaines de familles. Nous abolirons un système fiscal (…) qui accable les pauvres et épargne les riches. Nous abolirons la grande propriété qui condamne des milliers de paysans à la servitude. Nous abolirons la mainmise étrangère sur notre industrie. " 


Des phrases toujours d’actualité, au Chili comme ailleurs.
Source: France -Soir

vendredi 10 septembre 2010

Condamnation de la politique discriminatoire contre les Roms: A qui le tour?

Après le pape, la presse chinoise, Tahar Ben Jelloun, Patrick Chamoiseau, le clergé, la rue, c’est au tour du parlement européen de s’indigner de la politique discriminatoire de la France. On attend avec impatience le prochain.  Brice Hortefeux, Eric Besson  et surtout Nicolas Sarkozy devraient commencer à se poser des questions mais ils sont (pour l’instant) droits dans leurs bottes
Je dois avoir besoin de vacances car ces bottes me font penser à l’Italie de Berlusconi.
Parlement européen

Jeudi 9 septembre, les eurodéputés ont adopté par 337 voix contre 245 une résolution non-contraignante demandant à Paris la suspension immédiate des renvois de Roms dans leur pays.
Ils jugent inacceptable la politique de démantèlement des camps et de reconduites à la frontière, ainsi que la "rhétorique provocatrice et ouvertement discriminatoire qui a marqué le discours politique au cours des opérations de renvois des Roms dans leur pays, ce qui donne de la crédibilité à des propos racistes et aux agissements de groupes d'extrême-droite" .

Qui a dit ?

« Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la sécurité sociale, paritarisme…
A y regarder de près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ! Le gouvernement s’y emploie »
Pour connaître la réponse, cliquez sur "suite"

Un toit, c'est un droit

La Ligue des droits de l’Homme partage et soutient l’analyse du Dal réagissant à l’article 32 ter A de la loi Loppsi 2, en cours d’examen au Sénat, complété par un amendement gouvernemental (n° 404) dans lequel est prévue la mise en place d’une procédure expéditive et arbitraire diligentée par le Préfet pour expulser les squatters de logements, de locaux et de terrains.

COMMUNIQUE Paris le 8 septembre 2010
Un toit c’est un droit

Loi LOPPSI : le Gouvernement demande la pénalisation et l’expulsion expéditive et arbitraire à l’encontre des squatters, des occupants de bidonvilles ou d’un “habitat choisi”...
Nous découvrons l’article 32 ter A de la loi LOPPSI, en cours d’examen au Sénat (du mardi 7 au jeudi 9 sept). Complété par un amendement gouvernemental (n° 404) dans lequel est prévue la mise en place d’une procédure expéditive et arbitraire diligentée par le Préfet pour expulser les squatters de logements, de locaux et de terrains. Il Ecarte l’intervention du juge, du gardien du « domicile du citoyen » ou de la « résidence principal ». C’est donc une violation des principales du Droit Républicain.
Le Préfet pourra expulser sans jugement, contre l’avis du propriétaire ou à sa place, en piétinant la trêve.[....]

Pour lire la suite , visitez le site du DAL ( Droit au logement)

jeudi 9 septembre 2010

La Fronde au Sénat ?

La fronde (réelle ou d'arrière garde )se développe au sénat depuis mercredi lors de l'examen des article du projet de loi sur la sécurité Loppsi 2.
Des poids lourds de la majorité, qui n’ont pas apprécié le discours de Grenoble, ont fait part de leur mécontentement.
Le président UMP du Sénat, Gérard Larcher a demandé de "faire attention" et de "garder raison" sur ces questions sécuritaires
L'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et les sénateurs de l'Union centriste (UC) parlent d'une "dérive droitière" de l'UMP ..
"Nous adhérons totalement au texte d'origine de la Loppsi mais nous sommes opposés à une surenchère dans les sanctions qui se réduit à un effet d'annonce et qui est d'aucune efficacité sur le terrain" a expliqué François Zocchetto, principal orateur de l'UC sur ce texte.
Les sénateurs iront-ils jusqu'à voter les amendements proposées par l'MP ? Là est toute la question.

Le Taser , "dernière gégène au pays des droits de l'Homme" ?

La Cour d'appel de Paris a confirmé mercredi le jugement d'octobre 2008 du tribunal de grande instance de Paris .

SMP Technologies, l'importateur français du pistolet paralysant Taser a été débouté mercredi 8 septembre de l’action en justice qu’il avait engagée contre l’association Raidh  (Réseau d'alerte et d'intervention pour les droits de l'Homme (Raidh) qui qualifiait sur son site le Taser de "dernière gégène au pays des droits de l'Homme" et y diffusait un prospectus intitulé "Electrochoc", appelant à la soirée anti-Taser du 21 avril 2007. On pouvait y voir un robot tenant un pistolet Taser et arborant sur son torse une cible, dans laquelle était dessiné le corps d'un homme mort.
La Cour a estimé que Raidh avait "agi dans le cadre (...) d'un débat d'intérêt général et d'une expression politique, militante et polémique, en disposant d'une base factuelle suffisante, sans excéder les limites admissibles du droit de critique d'un produit".

Contre les "poursuite-baillon"
En retour, RAIDH avait demandé des dommages-intérêts pour procédure abusive contre Taser Francequi a déjà attaqué à 4 reprises les détracteurs de l’arme à électrochocs, et fut à chaque fois débouté. Cette demande a été rejetée par la Cour d’appel
"Poursuivre à coups de procès ses détracteurs sans jamais être lourdement condamné pour procédure abusive contribue nécessairement à un déséquilibre entre acteurs de la société civile et entreprises privées " indique l’association qui lance une nouvelle campagne en faveur d’une loi protégeant le milieu associatif et les lanceurs d’alerte contre les " poursuite-bâillon "