dimanche 31 octobre 2010

Un faucheur volontaire relaxé... après avoir refusé un prélèvement ADN

Hervé Georges, le faucheur volontaire d'OGM qui avait refusé de se soumettre au prélèvement d’ADN a été relaxé par le tribunal correctionnel de Bordeaux ce jeudi.
Condamné pour avoir saccagé un silo contenant 2000 tonnes de maïs génétiquement modifié sur la commune de Lugos, Hervé Georges a été ensuite convoqué pour se soumettre à un prélèvement d'ADN.Qu'il avait refusé.
Son avocat Pierre Hurmic a plaidé sur la base de l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'Homme. Cet article sur le Droit au respect de la vie privée dispose notamment : "Il ne peut y avoir ingérence d'une autorité publique dans l'exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu'elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique à la sécurité publique, à la protection de l'ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d'autrui."
Le procureur a demandé lui-même la relaxe, en se basant sur un arrêt récent de la cour de cassation, qui dit que le prélèvement génétique des personnes condamnées doit être effectué dans un délai d’un an après l’exécution de leur condamnation. Comme Benjamin avait été condamné à un mois avec sursis en 2005 pour destruction de betteraves transgéniques, on ne peut plus lui demander son ADN cinq ans plus tard !
Cette décision pourrait désormais faire jurisprudence.

Source: Rue89

samedi 30 octobre 2010

La ligue des droits de l’Homme de La Seyne à Cuers

Jeudi 28 octobre, la Section de la Seyne sur Mer était invitée par Culture d’Avenir, une association cuersoise, pour présenter la Ligue des Droits de l’Homme et débattre sur le thème " Peut-on jouer avec la démocratie ?"  Une cinquantaine de personnes remplissait le Bar de l’Aviation.
Les ligueurs ont présenté les actions menées par la section (interventions dans les établissements scolaires, séances de cinéma avec Ciné83, participation à de nombreux forums, blog, préparation d’une biasse (pique-nique) républicaine le 22 mai 2011, etc.)
Le débat a permis de lancer la réflexion sur l’état de notre démocratie malmenée
par la volonté du pouvoir de contrôler les médias et la justice,
par la collusion entre le monde de l’argent et le pouvoir politique,
par l’utilisation de la peur et la stigmatisation des jeunes (des casseurs), des grévistes (des bloqueurs, des étrangers (des terroristes)
La conclusion en forme d’interrogation après 2 h d’une rencontre animée et conviviale:
Sommes-nous encore en démocratie ou avons-nous basculé en démocrature ? ( voir billet du 12 octobre)

Avis de tempête sur France Inter : L'humoriste Gérald Dahan viré

A qui le tour? Après Guillon, Porte, Mezrahi, c’est Dahan qui vient d’être remercié par Philippe Val, .
Le directeur de France Inter affirme que Gérald Dahan "n'avait pas réussi à trouver un ton".
"Il m'a dit que j'avais un positionnement qui n'était pas le bon, indique Gérald Dahan à Libération, que ma chronique n'avait pas pris. Mais pour moi, ça fait suite à ma chronique face à Michèle Alliot-Marie."
En effet, quelques heures auparavant, lors de sa "pastille humoristique" de 8 h 55, il avait chambré la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie, dite MAM.


vendredi 29 octobre 2010

SNCF: ils refusent la nouvelle fiche de signalement

Un article publié par Var Matin, jeudi 28 octobre 2010 , prouve si besoin était que la volonté par les autorités de ficher la population française est de plus en plus évidente. Des contrôleurs tirent la sonnette d’alarme : le dernier formulaire, qui doit être rempli en cas d’agression ou de plainte, recueille des données anthropo-ethniques

La direction de la SNCF diffuse, depuis une semaine aux contrôleurs de train de Marseille, des exemplaires d’un nouveau " modèle de fiche de signalement " d’agressions ou de plaintes qui recueillent des données à caractère ethnique. Intitulé " Restons acteur de la sûreté ", le document présenté comme devant être rempli par " la victime ou le plaignant ", est censé être joint au rapport " Sûreté " que rédige le contrôleur en cas d’incident à bord de sa rame. La fiche n’est pas aussi anodine qu’elle se veut puisque, pour rassurer ses agents, la SNCF a pris soin d’indiquer que ce formulaire est " déjà utilisé entre le SISTC (1) et la Régie des transports marseillais (RTM) " et qu’il vise à " augmenter notre réactivité en faisant remonter  rapidement les bonnes informations déclarées."

Large palette exotique
La victime est invitée, pardon, doit "impérativement" donner son identité, son téléphone. Elle doit aussi  [...]

Manifestation du 21 octobre à Toulon et Draguignan

Beaucoup de monde hier dans les rues de Toulon ( 20.000 personnes) et de Draguignan (1500) malgré l’adoption définitive de loi sur la réforme des retraites et la difficulté à mobiliser pendant les vacances scolaires
La contestation qui est en train de prendre des formes diverses se poursuivra dans la rue samedi 6 novembre, date de la prochaine journée d'action nationale.

Sourec: Var Matin

Déjà 20 jours d’occupation de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration à Paris

Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires, Ligue des Droits de l’Homme, Cimade, Autremonde, RESF, Femmes Egalité, Droits devant

Déjà 20 jours d’occupation de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration à Paris
Depuis le 7 octobre 2010, à la veille anniversaire de leur grève engagée le 12 octobre 2009, plusieurs centaines de travailleurs sans-papiers occupent la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration à la Porte Dorée.
Ils font partie des 6804 travailleurs-es sans-papiers qui ont participé au mouvement de grève de l’an dernier. Avec les onze organisations syndicales et associations engagées à leur côté, ils revendiquaient alors des critères objectifs de régularisation applicables sur l’ensemble du territoire, garantissant l’égalité de traitement entre les salariés et ce, quels que soient l’entreprise et le département.
Au mois de juin, des négociations ont permis de définir ces critères. Dans ce cadre, le gouvernement leur avait reconnu leur qualité de salariés-es et de grévistes (« Addendum » et lettre n°340 du Ministère de l’Immigration en date du 24 juin 2010) et il s’était engagé à ce que le dépôt de leurs dossiers soit immédiatement suivi par la délivrance d’une autorisation provisoire de séjour et de travail.
Or, au 6 octobre, alors que 1 800 dossiers avaient été déposés, seuls 58 titres de séjour (récépissés, autorisations provisoires de séjour, cartes de séjour) avaient été délivrés.
C’est pour dénoncer ces lenteurs et ces atermoiements et pour exiger le respect des engagements pris que l’occupation de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration a été décidée.
Depuis, des négociations ont été engagées entre les organisations syndicales et le Ministère de l’Immigration.
Les représentants du gouvernement ont admis que le dispositif prévu avait mal fonctionné et que la responsabilité des dysfonctionnements constatés incombait à l’administration.
Ils ont envisagé diverses formules pour dépasser le blocage constaté.
Pour leur part, les représentants syndicaux, tout en prenant acte des formules présentées, ont rappelé qu’il n’y avait aucune raison de « faire payer » aux grévistes les blocages qui perdurent : un récépissé autorisant le travail doit être délivré à chacun des 6804 grévistes en vue de la délivrance d’une carte de séjour , et immédiatement pour les 1 800 dossiers déjà déposés.
Reste à passer des paroles aux actes. D’ici là l’occupation de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration se poursuit, et nous appelons à une mobilisation renforcée pour soutenir cette occupation.

Paris, le 25 octobre 2010

Place Bellecour, jeudi 21 octobre

Un témoignage d'une étudiante de l'Ecole Normale Supérieure sur la répression insensée, aggravée de délits de faciès, dont la place Bellecour, à Lyon, a été le théâtre jeudi dernier 21 octobre.

Jeudi 21 octobre 2010.
Témoignage des événements de la Place Bellecour, Lyon.

J'arrive un peu après 12h sur la Place Bellecour, accompagnée de plusieurs ami(e)s étudiant(e)s. Une manifestation d'étudiants et de lycéens en partenariat avec la CGT et SUD, est prévue pour 14h Place A. Poncet, située à l'angle de celle de Bellecour. De nombreux jeunes sont présents, en majorité des lycéens et collégiens. On franchit un cordon de policiers pour entrer sur la place. Ceux-ci sont placés par plusieurs dizaines à toutes les sorties de cette place publique, une des plus grandes de France. Ils sont équipés d'armures des pieds à la tête, casque, bouclier, matraque, pistolet... Se trouvent également un camion du GIPN (groupe d'intervention de la police nationale, qui eux ont un camion blindé et sont cagoulés) et deux camions à eau anti-émeute. Un hélicoptère survole le lieu à basse altitude. Une demi-heure plus tard, suite à quelques pierres lancées en directions des policiers et de leurs véhicules, les flics se mettent en action et lancent les fusées lacrymogènes. Dispersion de la foule.[...]

mercredi 27 octobre 2010

Les Roms encore et toujours victimes de la politique française : Nouvelle plainte pour de multiples violations du droit communautaire

Communiqué commun  CCFD, Cimade, Fasti, Gisti, Hors la Rue, LDH, Mrap, Collectif Romeurope
Paris, le 26 octobre 2010

Depuis 2007, des centaines de citoyens européens originaires de Bulgarie et de Roumanie et, pour l’essentiel, d’origine rom, ont été expulsés par la France en violation de la réglementation de l’UE. Suite à la stigmatisation des Roms et à la médiatisation des expulsions de cet été, l’opinion publique et la Commission européenne semblaient s’être émues et inquiétées du sort réservé à ces citoyens européens.
Sur la base d’informations extrêmement précises et de dizaines de cas individuels documentés, huit associations françaises – CCFD, Cimade, Fasti, Gisti, Hors la Rue, LDH, Mrap, Collectif Romeurope - viennent de saisir la Commission européenne d’une nouvelle plainte contre la France. Dans l’indifférence générale, ces mêmes associations avaient déjà déposé plainte en juillet 2008. Elles espèrent que, cette fois, la Commission ne se contentera plus, comme il y a deux ans, du temps de Jacques Barrot, de les remercier de leur initiative avant d’enterrer l’affaire.
La réglementation communautaire reconnaît aux Européens le droit de circuler librement dans l’espace de l’Union à condition de ne pas représenter une charge déraisonnable pour les pays où ils sont autorisés à des séjours d’une durée maximale de trois mois. La France éprouve manifestement des difficultés à accepter ce droit dès lors que des déshérités - notamment roms - s’en prévalent. A leur encontre, tout est permis : interpellations arbitraires, destructions de biens, accusations sans preuve de séjours supérieurs à trois mois et d’’indigence en l’absence de toute trace de recours aux services sociaux, etc.
Dans cette nouvelle plainte, les associations signataires démontrent la violation des droits fondamentaux et [...]

mardi 26 octobre 2010

"On ne vous oublie pas", message aux journalistes otages

Concert au Zénith de Paris diffusé par France 3 et TV5 Monde, émission spéciale de france3.fr retransmise par RFI, direct sur i-TV : 300 jours après l'enlèvement en Afghanistan de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, l'audiovisuel s'est mobilisé lundi pour les deux journalistes de France3.

Un article de Jeune Afrique sur le film " la Vénus Noire"

Mercredi 27 octobre sort dans les salles le film d'Abdellatif Kechiche "Vénus noire". Un article paru dans Jeune Afrique  nous permet de connaitre  l’accueil réservé à ce film sur le continent africain. Ce film sur l'histoire dramatique, bouleversante et choquante de l'esclave Sud-africaine, Saartjie Baartman, sera à partir du mois d'octobre prochain disponible en bande dessinée avec des croquis du dessinateur Renaud Pennelle "dont le graphisme libre et inspiré a séduit Abdellatif Kechiche. Ce roman graphique de  132 pages est édité par Emmanuelle Proust.

"La Vénus noire" est le dernier film d'Abdellatif Kechiche, présenté en compétition pour le Lion d’or à la Mostra de Venise, le 8 septembre dernier. Dans cet opus dramatique, le réalisateur franco-tunisien revient  sur la vie de la " Vénus hottentote ".
Abdellatif Kechiche, réalisateur franco-tunisien habitué des récompenses les plus prestigieuses (quatre césars pour L'esquive et autant pour La Graine et le Mulet, avec Hasfia Herzi) devrait encore surprendre avec La Vénus noire, présentée à la Mostra de Venise le 8 septembre. Dans ce film, il revient sur l’histoire cruelle de la Sud-Africaine Saartjie Baartman – plus connue sous le nom de " Vénus hottentote " –, qui fut exposée à Londres comme une bête de foire à partir de 1810. Sa morphologie, en particulier l’hypertrophie de ses fesses, attirait les foules venues contempler ce spécimen de ce que l’on appelait alors les " races inférieures" À sa mort en 1815, les scientifiques, le zoologiste et paléontologue français Georges Cuvier en tête, se prennent de passion pour l’étude de son corps.
Mais pour Kechiche, l’aspect strictement historique n’est pas au centre de La Vénus noire.[...]
Pour lire la fin de l'article, rejoignez le site de Jeune Afrique.  

lundi 25 octobre 2010

Le chiffon rouge

Lors de la dernière manif, une "nouveauté"  musicale de 1977,le chiffon rouge écrit par Maurice Vidalin et chanté par Michel Fugain. Pour ceux qui n’étaient pas à la cette marche désormais hebdomadaire ou pour ceux qui n’ont pas pu, à cause du nombre des manifestants, entendre les paroles, un petit diaporama trouvé sur Youtube


La vague des grèves en Europe

Alors que le gouvernement essaie de nous faire croire que les Français sont les seuls à manifester et de casser les mouvements sociaux en réquisitionnant des grévistes, il est intéressant de faire un tour bref d’Europe des conflits sociaux et des législations sur le droit de grève.
En Grèce, les grèves se succèdent et la semaine dernière des employés du ministère de la culture occupaient l'Acropole pour protester contre des licenciements massifs.
En Italie, .une manifestation a réuni des centaines de milliers de personnes à Rome protestant contre la politique du gouvernement Berlusconi.
Le 7 octobre dernier, la Belgique a connu sa plus grande grève depuis 12 ans.
Il y a eu des grèves générales d'une journée et des manifestations de masse en Espagne, au Portugal et en Irlande, des grèves de travailleurs en Roumanie
En Grande-Bretagne, les travailleurs britanniques ont à maintes reprises cherché à résister à l'assaut lancé par le gouvernement. Mais le droit de grève a été sévèrement réglementé depuis les années Thatcher. 
Ce mécontentement peut prendre des formes différentes en fonction de la législation sur le droit de grève. Pour plus d’infos, consultez la note de synthèse du Sénat  et le site metiseurope

Séphane Hessel Vendredi 29 Octobre sur France-Inter


L’association Citoyen Résistant de Hier et d’Aujourd’hui  (CRHA)  communique:
* L'émission "Nous autres" de Zoé Varier sur France-Inter
 est décalée d'une semaine conséquemment aux mouvements de grève. Elle aura donc lieu le vendredi 22 octobre de 20 H à 21 H, et aura pour thème "Résister", avec Stéphane Hessel, Charles Paperon et d’autres témoignages d’anciens résistants indignés

*Vous pouvez tout de même retrouver notre cher parrain Stéphane Hessel, qui publie
INDIGNEZ-VOUS (32 pages, 3€, Indigène éditions, diffusion Harmonia Mundi)
Extrait du communiqué de presse:
Qui pouvait mieux que Stéphane Hessel, grand résistant, rescapé des camps de la mort, co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, nous désigner ce qui pointe sous les atteintes portées aux acquis de la Résistance – régime des retraites, ordonnances sur l’indépendance de la presse face aux pouvoirs d’argent…– et sous la stigmatisation des Roms ? « Un hitlérisme aimable » selon le mot du poète René Char…
Pour en savoir plus:
http://indigene-editions.blogspot.com/2010/10/indignez-vous-par-stephane-hessel.html
 

* Par ailleurs, nous attirons votre attention sur les propos de PA Taguieff: il a qualifié Stéphane Hessel, d'une manière qui déclenche la désapprobation du MRAP – et la nôtre. Un serpent venimeux, vraiment ?
http://www.mrap.fr/communiques/document.2010-10-18.2229201377/view

dimanche 24 octobre 2010

28 octobre, 6 novembre : pour un système de retraite solidaire, la LDH est dans le mouvement !

Communiqué de la LDH
La Ligue des droits de l’Homme, parce qu’elle a toujours agit pour l’indivisibilité des droits, qu’ils soient politiques et civiques ou économiques, sociaux et culturels appelle à participer aux actions initiées par les organisations syndicales. Elle se félicite de unité d’action nécessaire pour rappeler au gouvernement que le système par répartition est le seul à garantir les droits pour tous.
Si une réforme est nécessaire, ce ne peut être celle actuellement proposée qui ne changerait rien aux inégalités existantes par exemple entre femmes et hommes, qui aggrave les celles qui sont issues des places différentes sur le marché du travail, qui condamne les vieux précaires à la pauvreté, qui ne tient aucunement compte des travaux les plus durs, effectués par les plus pauvres, les moins qualifiés.
Dire aujourd’hui que la baisse du montant des retraites est tout aussi inévitable que l’augmentation de la durée de la vie de travail est clairement une affirmation de la volonté de ne pas tenir compte de l’effrayante inégalité des revenus et des patrimoines. C’est aussi refuser de répartir différemment des richesses toujours aussi concentrées dans les mains de quelques ultra riches dont l’avarice n’a d’égal que la cupidité.
Sur la base de sa contribution politique au débat sur les retraites, comme elle l’avait fait dans ses communiqués du 27 mai, du 24 juin, du 7 septembre et du 23 septembre, des 2, 12, 16 et 19 octobre, la LDH appelle à être le 28 octobre et le 6 novembre dans les rues de France aux côtés des salariés et de leurs organisations syndicales pour défendre un système de retraite solidaire.

samedi 23 octobre 2010

Qui a dit à propos du conflit des retraites en France?

"J'aime beaucoup la France et son côté émotionnel dans la politique",
"La politique américaine est incontrôlable et les gens ont perdu leurs émotions quand il se passe quelque chose. Je suis mal placé pour parler de la retraite mais c'est très important. Moi je suis "pro-choice", pour le droit de choisir. Les manifestations dans la rue et les conflits ne sont pas formidables à vivre mais c'est très important de garder ce côté émotionnel et de s'engager."

"La réquisition porte-t-elle atteinte aux droits des grévistes ? "

Depuis hier se posait la question:La réponse a été donnée cette nuit par le tribunal administratif de Melun.
"La réquisition porte-t-elle atteinte aux droits des grévistes ? "
La justice administrative a  suspendu vendredi soir l'arrêté pris le matin par le préfet de Seine-et-Marne de réquisition des salariés grévistes de la raffinerie de Grandpuits et qui avait entraîné le déblocage du dépôt de carburants par les forces de l'ordre.
Le tribunal administratif de Melun, saisi en référé, a jugé que l'arrêté préfectoral "a porté une atteinte grave et manifestement illégale au droit de grève et que son exécution à ce titre doit être suspendue". Le juge des référés a également ordonné le paiement d'une somme de 1.000 euros aux requérants.
Le juge reproche au préfet de Seine-et-Marne, Jean-Michel Drevet, d'avoir réquisitionné "la quasi-totalité du personnel de la raffinerie" de Grandpuits de Total, ce qui "a eu pour effet d'instaurer un service normal" au sein de l'entreprise.
Toutefois, il a estimé que "cette décision ne fait pas obstacle à ce que le préfet puisse, le cas échéant, faire usage" de ses pouvoirs, dans les limites prévues par la loi.
Vers minuit, les syndicalistes ont exprimé leur "satisfaction", par la voix de leur avocate Me Gaétane Carlus, et discutaient des suites à donner à leur grève entamée le 12 octobre
Source: Actu Orange

Café-débat avec la LDH à Cuers, jeudi 28 octobre, 18 h 30

Dans le cadre des cafés débats organisés par l'association Culture d'Avenir, la Ligue des Droits de l'Homme de La Seyne est invitée jeudi 28 octobre, de 18 h 30 à 21 h, au bar de l'Aviation.
Le débat, animé par Alex Massari, président de la LDH à la Seyne sur Mer, membre du Comité Central et des  ligueurs de La Seyne, permettra de présenter la Ligue des droits de l'homme.  Ce café débat est le troisième organisé par Culture d’Avenir après ceux sur
les nouveaux modes de consommation
la prévention de la délinquance des mineurs.

Culture d’avenir est une association Cuersoise
Elle a pour objet  de développer et promouvoir des actions, des activités, des échanges et des partages dans le domaine artistique, culturel, scientifique, éducatif et social ; ouverture, initiation et participation à des pratiques culturelles pour l’enrichissement personnel et collectif favorisant une meilleure insertion sociale voire professionnelle.
Ces échanges, ces passerelles crées entre les différentes formes d’expressions artistiques, culturelles, scientifiques…et entre les générations se font dans un esprit festif et convivial.

vendredi 22 octobre 2010

Rejet du recours contre Oscar, fichier biométrique des Roms

Communiqué commun du Gisti, d'Iris et de la LDH
22 octobre 2010
Le gouvernement peut poursuivre en toute quiétude le fichage biométrique des Roms, de tous les autres étrangers bénéficiant de l’aide au retour, ainsi que de leurs enfants. Ainsi en a décidé le Conseil d’État, en rejetant le 20 octobre 2010 le recours formé par le Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti), l’association Imaginons un réseau Internet solidaire (Iris) et la Ligue des droits de l’Homme (LDH) contre le décret de création du fichier Oscar.
Alors que la Commission européenne a annoncé le 19 octobre qu’elle renonçait à ouvrir une procédure d’infraction contre la France pour absence de transposition de certaines garanties minimales de procédure imposées par la Directive sur la libre circulation, le Conseil d’État a donné dès le lendemain carte blanche au gouvernement pour poursuivre son fichage et sa traque des étrangers, ressortissants communautaires ou non.
L’ensemble des moyens soulevés par le Gisti, Iris et la LDH a été rejeté. Tout en reconnaissant la base légale incertaine du dispositif de l’aide au retour [...]

D’un coté le tribunal ferme une raffinerie, de l’autre le préfet réquisitionne des grévistes pour en ouvrir d’autres

Hasard du calendrier, le jour même où les grévistes sont réquisitionnés par le préfet pour faire fonctionner le dépôt de la raffinerie de pétrole de Grandpuits, en région parisienne, le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) a autorisé vendredi la société Total à interrompre définitivement l'activité de sa raffinerie à Dunkerque (Nord), comme elle l'avait décidé fin 2009.

Va-t-on réquisitionner les patrons de la raffinerie des Flandres ?

Sources: Reuters  et France Info

"Nègre je suis, nègre je resterai" Edito d’Audrey Pulvar

Audrey Pulvar, d’origine martiniquaise, a écrit un « édito à rebrousse poil « à l’adresse de Jean-Paul Guerlain, intitulée «Nègre je suis, nègre je resterai».
La journaliste de la matinale de France Inter revient sur la phrase du parfumeur, prononcée vendredi 15 octobre dans le JT de 13 heurs de France2 :
"J’ai travaillé comme un nègre, je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin…"
Plus que les propos racistes de M Guerlain, c’est l’absence de réaction de la part du monde médiatique et politique qui indigne la présentatrice.
Son message que vous pouvez écouter sur Youtube  a été entendu.
France 2 et sa journaliste, Elise Lucet, écopent maintenant d’une mise en demeure du CSA( Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) pour non maîtrise de l’antenne et la société Guerlain a (enfin) publié un communiqué sur Facebook :
" La société Guerlain a pris connaissance avec consternation des propos inadmissibles tenus par Jean-Paul Guerlain. La société Guerlain les condamne avec énergie. Ils sont à l’opposé de la culture, des valeurs et de l’éthique pratiquées par l'entreprise qui promeut la diversité des talents de toutes origines dans le monde entier."
Peur du boycott ?

Maison de l'histoire de France, une vitrine historique de "l'identité nationale"?

Dans une tribune publiée le 21 octobre par Le Monde, 9 historiens réputés (*)   estiment  que la Maison de l'histoire de France qui doit s'installer aux Archives Nationales à Paris, est un "projet dangereux".

Ils reprochent surtout à cette Maison d’être une sorte de " vitrine historique de la supposée "identité nationale" dont l'incantation ne cesse de mobiliser les esprits depuis 2007 avec des implications terribles pour les plus vulnérables et déshonorantes pour ceux qui leur donnent réalité".

(*) Isabelle Backouche, Christophe Charles, Roger Chartier, Arlette Farge, Jacques Le Goff, Gérard Noiriel, Nicolas Offenstadt, Michèle Riot-Sarcey et Daniel Roche
 
Source et article complet : AFP

Qui a dit à propos des retraites?

"Madame, permettez-moi de vous le dire , vous faites une erreur , le financement des retraites est équilibré jusqu'en 2020 [...]  Ce n'est contesté par personne"

jeudi 21 octobre 2010

Samedi 23 Octobre, Forum de la laïcité

Forum de la laïcité
L’O.M.L (Observatoire Méditerranée de la Laïcité) organise un "Forum régional de la laïcité". Une manifestation sûrement très intéressante.
Quand ?
Samedi 23 octobre de 9 h 30 à 17 h 30
Ou ?
Aux Vacanciels La Valériane à Carqueiranne
Les intervenants?
Fariba Hatchroudi, journaliste franco-iranienne
Programme
Elisabeth Doutre, Maître de conférence à l'Université de Grenoble
Lucile Barberis, Présidente de l'Association Générale des enseignants des écoles et classes maternelles
Dorothée Yven, Ancienne Présidente de l'Obsevatoire de la Laïcité d'Aix en Provence.

Deux nouvelles journées d'action : 28 octobre et 6 novembre.

Devant la persistance des blocages, des grèves, de la force de la revendication de la rue, les syndicats ont décidé de mener deux nouvelles journées d'action le 28 octobre et le 6 novembre.
Le sénat
De son côté, le gouvernement a demandé aux sénateurs un "vote unique" pour accélérer les débats.
Cette procédure, prévue par l'article 44, alinéa trois, de la Constitution a aussitôt provoqué un concert de protestations sur les rangs de la gauche qui estime que " le sénat est bafoué " .
Source : AFP

Projets de lois Besson, Hortefeux, Ciotti…10 bonnes raisons de dire NON !

10 bonnes raisons pour combattre toutes les mesures qui portent atteinte aux droits et aux libertés et participer aux actions locales et nationales contre la xénophobie d'Etat
1. Non aux expulsions en raison de l'origine ethnique
Les expulsions de Roms sont l’exemple inquiétant d’une discrimination ethnique.
2. Non aux Français de seconde zone !
En prévoyant la déchéance possible de nationalité pour les Français "de papier"et non ceux "de souche " ce projet de loi crée de fait deux catégories de Français traités différemment.
3. Non à la présomption de culpabilité !
Avec ce projet de loi, les enfants d’étrangers nés en France devront prouver leur innocence pour devenir français à 18 ans.
4. Non à la condamnation pénale du fait d’autrui !
Avec ce que propose la majorité parlementaire, les parents pourront être condamnés pénalement du fait des actes de leurs enfants. Si ce n’est toi, c’est donc ton fils… !
5. Non à la généralisation des peines plancher !
Avec ce projet de loi, des peines automatiques pourront être appliquées dès la première infraction.
6. Non aux campagnes électorales pour choisir les juges !
Avec ce que propose le ministre de l'Intérieur, des campagnes électorales permettront de choisir les juges d’application des peines et les présidents de tribunaux correctionnels.
7. Non à l’atteinte au droit d’asile !
En rendant désormais les zones d’attente des migrants indéfiniment extensibles, ce projet de loi compromet gravement le droit d’asile.
8. Non à la remise en cause du droit à la santé pour les migrants !
En supprimant la possibilité de se faire soigner aux migrants sans papiers, ce projet de loi mettra en danger les étrangers malades et portera atteinte à la santé publique.
9. Non à la stigmatisation des pauvres et des Gens du voyage !
Expulsions des étrangers, répression de la mendicité, habitants des bidonvilles et des squats jetés à la rue, stigmatisation des gens du voyage, pénalisation des parents en difficulté…
10. Non à l’amalgame immigration-délinquance repris de l'extrême droite !

mercredi 20 octobre 2010

Classement RSF 2010: France, 44 sur 178

La France est passée en 8 ans de la 11 ème à la 44 ème place dand le classement annuel de la liberté de la presse établi par Reporter Sans Frontières  et  analysé par Médiapart. 

Reporter Sans Frontières publie ce 20 octobre son classement annuel de la liberté de la presse. La France se situe à la 44ème place, avant-dernière du peloton des pays de l’Europe de l’Ouest, quelques places devant l’Italie (50ème). L’Espagne, derrière la France en 2009, est passée cette année à la 39ème place, bel effort! Pour mémoire, la France occupait en 2002 la 11ème place dans ce même classement…

L’Allemagne se situe en 17ème place (7ème en 2002), les pays nordiques partageant la tête du classement avec les Pays-Bas, la Suisse, l’Autriche et la Nouvelle-Zélande. Les Etats-Unis pointent cette année en 20ème position, peu de changement par rapport à leur position de 17ème en 2002.

Le rejet des historiens et de la LDH de la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie

Un article très documenté de El Watan, (La Patrie) un quotidien généraliste algérien en langue française, permet de comprendre la position de la LDH qui dans un communiqué du 19 octobre pense que la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie est une institution partisane et orientée.

mardi 19 octobre 2010

Manif Toulonnaise du 19 octobre : 33 000 manifestants selon la CGT

Et de 6 depuis la rentrée. Toujours autant de monde dans les rues pour la manif.
Le syndicat CGT estime à 33000 le nombre de manifestants qui ont défilé ce mardi à Toulon contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. La police avance le chiffre de 10 000. L'intersyndicale estime avoir mobilisé autant que mardi dernier avec une forte présence des jeunes (plus de 5 000).
Un peu de langue d'Oc

Les manifestants n’ont pas voulu se quitter après une action d’une telle envergure. Ils ont cassé la croute sur le boulevard de Strasbourg jusqu’à 14 h.
Pique-nique de fin de manif
Ce soir, les routiers envisagent des opérations escargot et des barrages filtrants à partir de 19 h sur l’autoroute sur les sorties ouest de Marseille.
Encore une fois, il faut signaler l’organisation et le civisme de nos jeunes qui ont su défiler sans le moindre incident.

Le fichier « Roms » de la gendarmerie existe : Rue89 l’a rencontré

Rue89 s'est procuré un programme informatique recensant les Roms, non-déclaré à la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés). Sur la page d'accueil de ce programme, sous l'intitulé « fichiers », figure le nom « Roms ».
Le fichier "Roms"

La collecte de telles informations au sein de la gendarmerie nationale existe donc malgré ce qu’assurait le 9 octobre à Rue89 le général Morel, l'ancien responsable entre 1997 et 2004 de l'OCLDI (Office central de lutte contre la délinquance itinérante) .
 Encore un trou de mémoire, fréquent chez ceux qui "s'occupent" des Roms.

Pour plus de détails, lire l’article de Rue89.

Vendredi 22 Octobre, 20 h, sur France Inter, Ecoutez "Résister", de Zoé Varier


Le diplôme d'honneur

Dans le cadre de son émission hebdomadaire, “Nous autres” , le vendredi de 20h à 21h, Zoé Varier propose vendredi 22 octobre, une émission intitulée " Résister " , avec Stéphane Hessel, Charles Paperon et d’autres témoignages d’anciens résistants indignés qui refusent un “diplôme d’honneur” du gouvernement.

 Ils estiment que ce n’est pas un honneur que d’être destinataires d’un papier venant d’un tel gouvernement et d’un chef de l’Etat qui, loin de rassembler à l’image du programme du Conseil National de la Résistance en 1944, attisent les rancœurs et les haines contre des populations sur des bases d’origine.


lundi 18 octobre 2010

Le guide du manifestant arrêté

Un document important du Syndicat de la Magistrature à télécharger d'urgence dans ces moments de contestation.

En 2005, [...]le Syndicat de la Magistrature, fidèle à sa tradition d’accompagnement des luttes et des revendications du mouvement social, rédigeait son premier «Guide du manifestant arrêté».
[...] La remise à jour et l’édition d’un nouveau «Guide du manifestant arrêté» était  d’impérieuse nécessité. Plus précis, bénéficiant d’une visibilité plus large sur la toile, le présent guide n’a toutefois pas pour vocation à se substituer aux conseils des professionnels du droit intervenant dans le cadre de la procédure pénale.
Il n’a d’autre ambition que d’exposer les droits et devoirs des citoyens et de la puissance publique dans l’une des expressions majeures de la démocratie que constitue la manifestation, de rappeler l’impérative conciliation des nécessités de l’ordre public et du droit constitutionnel des citoyens à la sûreté contre les incursions de l’administration et par-dessus tout, de mettre chacun en garde contre les conséquences désastreuses d’une forme contemporaine de pénalisation de la contestation.

Ne décevez pas la majorité : Allez à la manif du 19 octobre !

En effet une grande majorité des Français interrogés est favorable à la journée d’action prévue Mardi 19 octobre
Opération escargot
Plus de sept Français sur dix (71%) expriment leur soutien ou de la sympathie pour la journée de grèves et manifestations organisée mardi par les syndicats contre la réforme des retraites, selon un sondage CSA publié lundi dans Le Parisien/Aujourd'hui .
 Non seulement le mouvement s'amplifie ( blocages, manifs, opérations escargot, ..)  mais il est de plus en plus populaire.
Montrons que Toulon est une ville active et militante, soucieuse de la défense des Droits Sociaux 
Tous sur la place de La Liberté à Toulon,
Mardi 19 octobre à 10 h

Moi, ma famille rom et Woody Allen

Un documentaire de 59 minutes, réalisé par Albéric de Gouville,  à ne pas rater ou à enregistrer Mardi 19 octobre, sur France 5 à 20 h 35. Ce voyage intime et autobiographique est celui d’une jeune fille rom.

Laura Halilovic : 19 ans, Rom italienne

Laura a 19 ans, vit en Italie et se penche avec tendresse et ironie sur ses traditions familiales. Un regard différent et profondément personnel pour mieux comprendre la culture et la condition du peuple rom. Ce premier film a reçu plusieurs prix, dont L’Ecran d’or longs-métrages au Festival européen des 4 écrans, en 2009, à Paris et le prix du documentaire d'auteur de l’Urti (Union Radiophonique et Télévisuelle internationale) au 50e festival de télévision de Monte
"Je suis née en Italie, j’ai une carte d’identité italienne, mais un passeport bosniaque. (…) Mon identité est encore différente : je suis rom." [...]

dimanche 17 octobre 2010

Conférence-débat avec Serge Portelli

RAPPEL

la section de Toulon de la LDH organise:

une conférence-débat sur l’exploitation électoraliste des faits divers, animée par Serge Portelli, magistrat, vice-président au tribunal de Paris et membre du Syndicat de la magistrature.

Lundi 18 octobre 2010 – à 18h30
Faculté de droit de Toulon
amphi 500-1 – entrée libre

Serge Portelli, il est ici aux Glières, où il a prononcé un discours mémorable.

Consulter son blog, "Chronique de l'humanité ordinaire".

 

« ECRANS DU CINEMA LIBANAIS» AU CINEMA LE ROCHER

« ECRANS DU CINEMA LIBANAIS»

AU CINEMA LE ROCHER

Avenue Marx Dormoy  83130 LA GARDE 04 94 03 58 62


Un Week-end  pour découvrir des films marquants ou inédits du cinéma libanais

Co-organisé par  VPJM (www.vpjm.com), l’association AFLAM ( www.aflam.fr) et la Ville de la Garde-cinéma Le Rocher

Tarifs : 5,00  & 4,00 €
Pass pour les 3 films : 12,00 €

Voir le programme ...

Les manifestations vues par Alain Baraton

  Alain Baraton, le jardinier en chef du Domaine National de Trianon et du Grand Parc de Versailles intervient tous les samedis et dimanches de 7h54 à 8h, en direct, sur France Inter dans sa chronique  "La main verte",  après l’analyse politique de Stéphane Rozès et Jean-Marie Colombani. Samedi 16 octobre, son billet d’humeur "le langage d’un jardinier"est un petit bijou à laisser mijoter et à déguster sans modération.
Je suis quelqu’un d’assez discret, je n’aime pas faire des salades. Je ne peux quand même m’empêcher de ramener ma fraise. Alors que reproche-t-on à Éric Woerth ? D’en vouloir à notre blé, de nous piquer notre oseille. Mais à titre personnel cela ne me dérange guère : je n’ai pas un radis de coté. 
Non le vrai problème aujourd’hui est que les Français ne veulent plus être pressés comme un citron. D’un coté les grosses légumes qui accumulent les patates, de l’autre de bonnes pommes que nous sommes et qui se font gruger. Mais les Français ne sont pas dupes, ils n’ont pas tous un pois chiche dans la tête et ils ne sont pas tous bêtes comme choux.[...]
 Les électeurs ne comptent pas pour des prunes et si vous ne réagissez pas, messieurs les dirigeants et messieurs les élus, ce sera bientôt la fin des haricots.
Mais, mais, mais, rien n’est joué et il est encore trop tôt pour affirmer quelque soit son camp que les carottes sont cuites. Il faut reconnaitre quand on lit les journaux qu’après d’âpres négociations, les salariés n’obtiennent que des queues de cerise, il y a de quoi se fâcher. Mais cela n’est pas sans risques et ce ne sont pas les jeunes qui manifestent et qui se sont pris des châtaignes ou des marrons qui me diront le contraire. Avouez qu’il est navrant de voir des paniers à salade embarquer des mômes hauts comme trois pommes. Alors à l’heure où je vous parle, les manifestations n’ont toujours pas obtenu ce qu’ils souhaitaient. Que voulez-vous, peut-être sont–ils trop gentils, trop "cœur d’artichaut". J’ai bien peur qu’ils ne fassent choux blancs dans leurs revendications. 
Alors, cerise sur le gâteau, j’ai appris que par vote du 3 septembre, les députés avaient rejeté à la quasi unanimité l’amendement qui prévoyait d’aligner leur régime spécifique de retraite sur le régime général des retraites. Alors je me demande si tous ces élus, de droite comme de gauche ne nous prendraient pas purement et simplement pour des poires.

samedi 16 octobre 2010

Et 1, et 2, et 3, et 4, et 5: 5 manifestations en 1 mois et demi.

La manifestation du 16 octobre contre la réforme des retraites est comparable à celle qui s’est déroulée le 2 octobre que ce soit à Toulon (22 000 à 25 000 personnes) ou à Draguignan (3000 participants).
Ce sont de bons chiffres , surtout que c’est la 5ème fois que les rues de ces deux villes sont envahies depuis 1 mois et demi.
Comme le souligne Sylvain Brossaud porte-parole de l'intersyndicale : 
"Si le gouvernement croit que le mouvement s'essouffle, il se trompe".

Source: Var Matin

Roms: La France s'engage à modifier la loi.

La France a promis vendredi soir, à temps avant l'expiration d'un ultimatum, de modifier sa législation nationale à la suite des renvois controversés de Roms, ce qui devrait lui permettre d'éviter les foudres de Bruxelles et de clore ainsi un contentieux particulièrement vif.
"Nous avons reçu les documents français, nous allons les analyser pendant le week-end", a déclaré le porte-parole de la Commission européenne pour les questions de justice et de droits fondamentaux des citoyens, Matthew Newman, sans vouloir en révéler le contenu.
Fin septembre, l'exécutif européen avait demandé à la France de lui répondre avant vendredi à minuit en lui apportant des garanties sur un changement à venir de son droit national.
Et selon une source diplomatique, la France, comme elle l'avait signifié depuis plusieurs jours, confirme bien dans son courrier son intention de modifier sa loi nationale afin de mieux transposer dans son droit une législation européenne (directive) de 2004 sur la liberté de circulation des citoyens de l'UE.

Source: Actu-Orange

vendredi 15 octobre 2010

Manif à Toulon et Draguignan le 16 octobre

Que ce soit en septembre (le  mardi 7, le jeudi  23) ou en octobre (le  Samedi 2 , le mardi 12), les manifestations se poursuivent et s'amplifient.  
A Toulon , le nombre des participants est passé de 25 000 à 33 000, à Draguignan de 3 000 à 4 500.
La LDH de La Seyne appelle de nouveau les citoyens à manifester Samedi 16 octobre à  

TOULON  
14h30 place de la Liberté

DRAGUIGNAN:
10h30, sous-préfecture
contre la réforme des retraites imposée par le gouvernement.

La pédagogie du flash-ball

Répression des lycéens qui manifestent contre la casse des retraites : la pédagogie du flash-ball
Communiqué LDH
Depuis plusieurs jours, les représentants de l’actuelle majorité parlementaire orchestrent une véritable campagne de dénigrement de la jeunesse de ce pays.
Les jeunes lycéens seraient trop stupides ou immatures pour avoir compris quoi que ce soit à la "réforme" des retraites, ils ne songeraient qu’à la paresse ou à la violence, ils seraient manipulables comme des enfants de cinq ans… et les sujets qui font pourtant l’objet de leurs cours d’éducation civique ne seraient pas de leur âge. Il n’est pourtant pas très difficile de comprendre l’inquiétude d’une génération constamment stigmatisée comme violente voire dangereuse, qui est confrontée à la perspective de longues années de stages et de petits boulots avant d’accéder à un emploi digne de ce nom et qui sait que l’obligation, pour ses aînés, de s’user plus longtemps au travail signifie aussi, pour elle, autant d’emplois en moins dans un très proche avenir.
Mais, décidément, ces gouvernants n’aiment ni ne connaissent la jeunesse de leur pays. Après le mépris, l’épreuve de force : la journée du jeudi 14 octobre a été marquée par [...] 

" Les Lois de l'évolution" Une conférence de François Rodier à ne pas manquer.

Dès février 2000, la Ligue des droits de l’Homme appelait à la vigilance citoyenne « pour le respect du droit à un environnement sain, et que les choix politiques s’imposent sur la raison économique. La législation environnementale doit être renforcée et internationalisée pour s’imposer devant la dérégulation économique ».
La conférence de François Rodier, astrophysicien, « Les lois de l'évolution", ne peut nous laisser indifférent. Elle se déroulera dans le cadre du Neuvième Festival sur l'Eau et la Vie, à Ollioules, mardi 19 octobre à 19h (salle Jean Moulin), et sera une variante de celle du 5 octobre à l'Institut d'Astrophysique de Paris que vous pouvez découvrir en cliquant ici .
Quelques points abordés lors de la conférence
1. L'Homme, le Soleil, l'Univers lui-même naissent et meurent. Seule l'énergie se conserve, mais elle se dissipe de plus en plus vite.
2. Comme les espèces végétales et animales, l'Homme évolue de façon à dissiper l'énergie de plus en plus vite: c'est le progrès scientifique et technique.
3. Plus vite une espèce dissipe l'énergie, plus vite elle modifie son environnement, plus vite elle doit se réadapter. Lorsqu'elle ne peut plus évoluer plus vite, une espèce s'éteint, une civilisation s'effondre.
4. Pour rester stable l'humanité doit former une civilisation mondiale unique capable de contrôler la dissipation d'énergie à l'échelle planétaire.