lundi 31 janvier 2011

31 janvier 2011: Le père de Maus récompensé au Festival d’Angoulème


La bande dessinée se penche parfois sur des problèmes très graves.
Quelques exemples :
Maus
Un homme est mort de Kriss et Etienne Davodeau, histoire d’une lutte menée à Brest en 1950 par des hommes pour avoir droit à de meilleurs conditions, 
Persépolis, une série de quatre bandes dessinées à caractère autobiographique et historique, réalisée en noir et blanc qui retrace les étapes marquantes de la vie de  Marjane Satrapi  en  Iran
La bête est morte publiée en 1944, dessiné par Edmond-François Calvo, sur un scénario de Victor Dancette ou les méfaits du nazisme dans le monde animal.
 Maus de Art Spiegelman, une audacieuse entreprise graphique et scénaristique où les nazis sont des chats, les Juifs des souris et- paradoxe- le résultat puissamment évocateur des horreurs de la Shoah. L’auteur,  déjà récompensé par le prix Pulitzer en 1992,  vient d'être primé pour son travail par le jury du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême.
"Etant donné mes pauvres talents en tant que dessinateur, je me sens un peu comme le président Obama quand il a reçu le Prix Nobel de la Paix." a-t-il déclaré par téléphone depuis les Etats-Unis.

vendredi 28 janvier 2011

Radio France condamné pour le licenciement de Guillon

Le groupe Radio France a été condamné vendredi par le conseil des prud'hommes de Paris pour le licenciement de l'humoriste Stéphane Guillon "sans causes réelles ni sérieuses", selon l'avocat de l'humoriste.

Le conseil des prud'hommes a accordé  212.000 euros de dommages et intérêts à Stéphane Guillon qui a réagi à cette décision dans  un communiqué :"En tant que salarié foutu dehors, je suis ravi de cette décision judiciaire. En tant que contribuable, je suis scandalisé qu'une société d'état ait préféré perdre autant d'argent et d'auditeurs pour faire taire un humoriste"
Source: Le Monde 

Communiqué LDH : Solidarité avec le peuple égyptien

En Egypte, depuis plusieurs jours, des manifestations contre le régime autoritaire et arbitraire de Moubarak et pour la démocratie, qui s’inspirent du soulèvement du peuple tunisien, sont violemment réprimées. Au Caire et dans de nombreuses autres villes, cette répression a déjà fait au moins six morts, des centaines de blessés et des centaines d’arrestations.
Comme en Tunisie, ces manifestations du peuple et de la jeunesse mettent en cause la corruption d’un gouvernement qui fait régner le népotisme au détriment des aspirations de la population au bien-être et à la liberté.

La Ligue des droits de l’Homme appelle au rassemblement organisé à Paris, vendredi 28 janvier à 18h30, place de la Fontaine des Innocents, près du Châtelet (métro/RER Les Halles), et soutient l’appel à manifestation lancé sur Facebook par un groupe d’Egyptiens à Paris, samedi 29 janvier à 14h, à proximité de l’ambassade d’Egypte, place de l’Uruguay (16e arrondissement, métro Kléber).
Paris, le 28 janvier 2011.

La "préférence nationale appliquée" à l'apprentissage


Dans un communiqué du 27 janvier , la Ligue des Droits de l'Homme s'est indignée en apprenant "qu'un certain nombre de jeunes étrangers scolarisés en France ne pouvaient s'inscrire en IUT, pour une formation en apprentissage, sous prétexte d'une réserve de cette formation aux élèves de nationalité française"

Un article de l'Huma du 27/01/2011 que vous pouvez lire en cliquant sur l'image permet de mieux comprendre la réaction de la LDH.

jeudi 27 janvier 2011

Interdits d’apprentissage parce qu'ils sont étrangers ?

Communiqué LDH. Paris, le 27 janvier 2011
 Un certain nombre de jeunes étrangers scolarisés en France viennent de découvrir que l’inscription en IUT, pour une formation en apprentissage, leur était interdite sous prétexte d'une réserve de cette formation aux élèves de nationalité française. Le motif invoqué par le ministère, qui assume complètement la situation, serait dû à une volonté de lutter contre le travail des sans-papiers.


La LDH dénonce avec vigueur une décision clairement discriminatoire. Ce gouvernement qui n’arrête pas d’invoquer «l’égalité des chances » pour remédier aux inégalités sociales et scolaires fait ici la démonstration de sa capacité à traiter les jeunes différemment en fonction de leurs origines, alors même que l’apprentissage est, pour certains étudiants, la seule possibilité de poursuivre leurs études et donc d’acquérir une qualification. La LDH demande que le ministère de l'Education nationale prenne toutes les mesures pour que soit immédiatement mis fin à ces pratiques discriminantes et à une procédure parfaitement illégale.
 Par ailleurs, il semble bien que [...]

Sous surveillance, une BD de la LDH à feuilleter sur le blog

Avec nos portables, blogs, e-mails, réseaux sociaux, cartes de transport... nos faits et gestes, nos déplacements, nos relations peuvent être tracés. Par qui et comment vos traces peuvent-elles être utilisées ? Vos données personnelles sont-elles protégées ?

Autour des aventures de Daniel, héros de la BD “SOUS SURVEILLANCE”, la Ligue des Droits de l'Homme vous invite à en savoir plus en cliquant ici pour feuilleter cette publication

Fin de l'accouchement sous X ?

La cour d'appel d'Angers a confié une fillette née sous X à ses grands-parents. Un arrêt remettant en cause le principe de l'accouchement anonyme qui vient s’ajouter aux conclusions du rapport remis par Brigitte Barèges, députée UMP.
Une petite fille, née sous X, vient de se voir confiée à ses grands-parents contre l’avis de sa mère. Une première en France. L’arrêt rendu ce mercredi  par la cour d’appel d’Angers vient ébranler la loi de 1941, qui permet à toute femme qui vient d’accoucher de préserver le secret de son identité vis-à-vis de son enfant. Avec la France, seule l’Italie autorise l’accouchement sous X
La cour d’appel a “annulé” l’arrêté qui faisait de l’enfant née en juin 2009 une pupille de l’Etat, et l’a “confiée” à ses grands-parents, Isabelle et Pascal Oger, estimant que [...]

mercredi 26 janvier 2011

Conférence "Giacobazzi et l'immigration italienne", Le 28 Janvier à La Seyne

En introduction  aux rencontres cinématographiques, à La Seyne-sur-Mer "Comédies italiennes" (du 3 au 7 février)l'association pour le Centre de ressources de la construction navale vous invite à la conférence 
"Giacobazzi et l'immigration italienne",

présentée par  Yolande Le Gallo, Maison du patrimoine,
vendredi 28 janvier,à 17h30.
 Jean Pierre Giacobazzi (1941-2007) petit-fils d’immigré, n’a rien oublié de ses origines.
Il peint l’immigration italienne, celle de sa famille, celle des jeunes  hommes venus travailler aux chantiers navals.
Peintre généreux, peintre prolifique, il expose à La Seyne : « La Seyne et sa mémoire » (1981) ; «  Memoria, Memoriae » (1996).
Accessible à tous, comme il le souhaite, « Giaco » ou « Baba » est le peintre de la couleur, de la mémoire et  de l’imaginaire.

DISPARUE DE NANTES :

Un communiqué du SNEPAP et de la FSU visant juste et pointant du doigt les carences en matière d'exécution des peines
 Les vrais responsables, pas de boucs émissaires!!!!
La disparition tragique d'une jeune femme à Nantes a mis de nouveau en lumière la question de l’effectivité de l’exécution des peines, ceci quelques jours après les annonces du Garde des Sceaux donnant pour priorité à son ministère l'exécution des 82000 peines à ce jour en attente dans les tribunaux.

Alors que les autorités politiques se sont désormais saisies de l'affaire, le SNEPAP-FSU ne peut entendre des accusations qui seraient portés contre les professionnels du service public de la Justice, et notamment les personnels des Services d'Insertion et de  Probation, dans un contexte où ces mêmes autorités politiques allouent un budget au Ministère de la Justice représentant à peine 2,5% du budget de l'Etat mettant, selon
le conseil de l'Europe, la France au 35è rang sur 43 pays en terme de dépenses pour ce poste! Au même niveau que l'Arménie...!!!! [...]

mardi 25 janvier 2011

Déclaration du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme sur la situation en Tunisie

Dans le prolongement de son action en faveur des droits de l’Homme en Tunisie, le REMDH a envoyé une mission dans ce pays.
 Cette mission a séjourné à Tunis du 18 janvier 2011 au 22 janvier 2011. Les membres de cette mission ont pu rencontrer diverses organisations et institutions officielles.

 Ils regrettent que le ministre de la Justice ait décliné la demande d’entretien qui lui a été présentée. La mission a été reçue par un ancien responsable de la division de droits de l’Homme du ministère de la Justice. Ce refus de recevoir la mission est d’autant plus dommageable que cela n’a pas permis d’obtenir les éclaircissements souhaitables quant à la situation dans les prisons (où il semble que plusieurs dizaines de prisonniers ont été victimes de tirs mortels), le contenu du projet de loi d’amnistie, etc.
Pour lire la suite, cliquez ici.

L’HÔPITAL PUBLIC EST VOTRE HÔPITAL DÉFENDEZ-LE AVEC NOUS !

NE LAISSEZ PAS FAIRE !
L’HÔPITAL PUBLIC EST VOTRE HÔPITAL  DÉFENDEZ-LE AVEC NOUS !
- Défendez-le parce qu’il assure des soins de qualité pour tous quels que soient les moyens de chacun.
- Défendez-le parce que c’est là que se font les grandes recherches d’aujourd’hui qui permettront les progrès de demain.

- Défendez-le parce que c’est lui qui assure 80% des urgences, c’est lui qui a fait face hier à l’épidémie de SIDA et à la canicule et qui pourra faire face à une pandémie grippale.
- Défendez-le parce que c’est lui qui prend en charge les cas les plus graves ou les plus complexes à tous les âges de la vie.
- Défendez-le parce que les autres pays nous l’envient.
La loi HPST dite loi Bachelot a supprimé l’appellation de « Service Public Hospitalier ». Elle ne parle plus que d’ « Etablissement de Santé ». Elle cherche à transformer l’hôpital public en entreprise. Pour être rentable l’hôpital devra sélectionner les pathologies et les patients, et diminuer le nombre de personnels : moins d’infirmières, moins d’aides soignantes, moins de médecins, moins de secrétaires, moins d’assistantes sociales. Il est prévu de supprimer 20 000 emplois dans l’ensemble des hôpitaux.
NE LAISSEZ PAS FAIRE

POUR DÉFENDRE VOTRE HÔPITAL PUBLIC ASSURANT L’ACCÈS ÉGAL POUR TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ,SIGNEZ LA PÉTITION NATIONALE QUI SERA ADRESSÉE AU PARLEMENT ET AU GOUVERNEMENT:


Ouverture de la Bibliothèque de théâtre Armand Gatti

La Bibliothèque de théâtre Armand Gatti  ouvrira mercredi 26 janvier 2011 à La Seyne-sur-Mer 
(38 rue François Villon - Ancienne école maternelle Eugénie Cotton )
Les responsables de
la Bibliothèque

La Bibliothèque de théâtre Armand Gatti a été inaugurée par Armand Gatti en octobre 2000.

C’est une bibliothèque associative de prêt, de consultation et de conservation, créée par la compagnie Orphéon Théâtre intérieur. Elle dispose d'un fonds de 10.000 ouvrages de théâtre
Horaires d'accueil du public:
- Mercredi de 14h15 à 18h45

- Jeudi de 14h45 à 18h45
- Vendredi de 14h45 à 18h45
- Samedi de 14h00 à 17h00
Prochaines lectures/rencontres
Après Marion Aubert, Enzo Cormann, Fredéric Senent,
prochaines lectures/rencontres d'auteurs, à La Seyne-sur-Mer:

- 29 janvier, 19h, Les Chantiers de la Lune: Stéphanie Marchais
- 12 février, 19h, Les Chantiers de la Lune: Claudine Galea.

lundi 24 janvier 2011

Rencontres cinématographiques de la Seyne sur mer Comédies italiennes du 3 au 7 février

Henri Lajous, un cinéphile six-fournais très actif,  organise pour la première fois sous l'égide et avec la direction des affaires culturelles de la Seyne sur mer des rencontres cinématographiques du 3 au 7 février.
Henri Lajous
 Ce festival présentera cette année 9 comédies italiennes, "un genre populaire dans le bon sens du terme, qui plait au plus grand nombre et qui satisfait également les cinéphiles"

La LDH sera présente dans ce panorama de l'histoire de la comédie italienne. Le vendredi 4 février, à 20 h, elle vous accueillera à la salle Apollinaire avant la projection, à 20 h 30, du film : "Une vie difficile" de Dino Risi, 1961 (V.O sous-titrée français) suivi d'un débat sur le thème "Presse et Pouvoir"

vendredi 21 janvier 2011

Les magistrats tunisiens manifestent pour la première fois et les journalistes en parlent.

Un journaliste du Temps, un journal tunisien, rend compte d’une manifestation de magistrat réclamant l’indépendance de la magistrature, la libération des prisonniers politiques et la mise à l’écart des magistrats qui ont soutenu le régime de Ben Ali. Une couverture médiatique impensable il y a seulement une semaine.
  "Non à une magistrature corrompue"
Pour la première fois en Tunisie, des magistrats ont organisé hier une grande manifestation devant le palais de justice, à Bab Bnet, à Tunis, avec la participation d'avocats,  ils ont scandé des slogans qui appellent à l'indépendance de la magistrature, à la libération de tous les prisonniers politiques et à la mise à l'écart des magistrats corrompus.

 "Non, Non au RCD... Non, Non au bourreau du peuple", "Un Conseil supérieur de la magistrature, indépendant et élu", "Oui à la liberté de la magistrature et à son indépendance", ont scandé les participants à cette manifestation qui ont tenu à faire ce rassemblement malgré les tirs de sommation dans l’aire des forces de l’ordre qui ont toutefois laissé faire pendant plus d’une heure avant de la disperser dans le calme vers midi.
M. Lazhar Karoui Chebbi, ministre de la Justice a reçu, hier, au siège du département le juge Ahmed Rahmouni, président de l'Association des magistrats tunisiens. Suite à cette rencontre, des bruits circulaient hier dans les couloirs des palais de justice sur d’éventuelles démissions de magistrats et de procureurs de la République connues pour leurs implications dans des affaires de corruption.
M.A.B.R.
Source: Le Temps 

Samedi noir, 22 janvier 2011, à 10 h, Place de la Liberté Toulon

A l’appel des organisations varoises : 
AGEEM, CDAL, CDAFAL Var, CGT Educ’Action, FAEN, FCPE, FRANCAS, FSU, LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT, OCCE, PEP83, SGEN CFDT, SNCL, FAEN, UNL, UNSA Education, 
un rassemblement est prévu Samedi 22 janvier 2011, à 10 h, Place de la Liberté Toulon

ENSEIGNANTS, PARENTS, ELEVES, FAMILLES
VENEZ NOMBREUX TOUS HABILLES EN NOIR !
Pour porter le deuil de l’Education Nationale:
Suppression de 355 emplois dans l’Académie ;
http://www.fcpe83.org/Newsletter/22-janvier/images/blk.gifFermeture des petits établissements de proximité,
Fin de la prise en charge de l’aide aux élèves les plus en difficulté
Fin de la scolarisation des moins de 3 ans, soit plus de 100 000 enfants qui n’auront plus droit à l’Ecole maternelle !
Réduction du nombre d’assistants d’éducation c tout ça, on n’améliorera pas les résultats scolaires…

Arrêt  de la formation professionnelle des enseignants et des CPE.
Remplacement des enseignants et des CPE par des personnels précaires non formés ou mal formés.

Moins d’aide pour les enfants handicapés et moins de crédits
La liste des moins sera longue, à la rentrée prochaine ...

jeudi 20 janvier 2011

Leïla Shahid : une femme à surveiller ?

Décidément, dès que Leila Shahid doit intervenir dans un colloque, se posent des problèmes de sécurité.  Que ce soit à Paris, avec Stéphane Hessel ou à Marseille pour parler de son ami Jean Genet, la Déléguée générale de la Palestine auprès de l’Union européenne a beaucoup de mal à s’exprimer.
Ainsi, la ville de Marseille a décidé d'annuler, pour des "raisons de sécurité", la tenue à l'école des Beaux-Arts d'un colloque littéraire co-organisé par l'école d'art, située sur le campus de Luminy, et le Centre international de poésie Marseille (CIPM) pour le centenaire de la naissance de l'auteur des Paravents.

Le président PS de la région Paca, Michel Vauzelle, a alors décidé de mettre à disposition une salle pour le colloque, soulignant que Mme Shahid devait intervenir en tant qu'amie de Jean Genet et non dans le cadre de ses fonctions politiques. "J'espère qu'il ne s'agit pas là d'une forme quelconque de discrimination et d'atteinte aux libertés", a-t-il déclaré dans un communiqué.
"Cela nous interpelle beaucoup", a déclaré à l'AFP Emmanuel Ponsart, directeur du CIPM, soulignant n'avoir eu "aucun problème" du côté de la préfecture de police que les organisateurs du colloque avaient aussi prévenue.

Hu Jintao : "La Chine respecte l'universalité des droits de l'homme"

A  la différence de notre président Nicolas Sarkozy,  qui par peur de représailles commerciales, fait profil bas sur les Droits de l’Homme en présence du président chinois  Hu Jintao, Barack Obama a "osé" abordé ce problème lors d’une conférence de presse commune.
 Lors d’un entretien préalable, M. Obama avait signifié à M. Hu les opinions américaines "sur l'universalité de certains droits, de la liberté d'expression, de religion et d'association" et sur la nécessité de reprendre "le dialogue entre la Chine et le dalaï lama pour résoudre les divergences en préservant l'identité religieuse du peuple tibétain",

M. Hu, interrogé plusieurs fois par des journalistes américains, à déclaré :"La Chine reconnaît mais aussi respecte l'universalité des droits de l'homme mais en même temps nous pensons que nous devons tenir compte des différentes circonstances nationales en matière de droits de l'homme", 
"La Chine est un pays en développement avec une population très importante et aussi un pays en développement qui traverse une phase de réformes cruciale". Il a ajouté que "beaucoup rest(ait) à faire en Chine" sur ce dossier et en promettant d'améliorer la situation. 

Résultat de cette évocation audacieuse des  Droits de l’Homme  et du Dalaï Lama  : Signature de contrats évalués à 45 milliards de dollars avec des entreprises américaines.
De quoi donner des regrets à notre VIP de luxe, M Sarkozy, qui s’aperçoit que la soumission n’est vraiment pas récompensée.
Source: Le Vif . be

Le dernier Bakchich

La presse satirique a beaucoup de mal à survivre. Après d’autres titres, c’est Bakchich, un journal dont le dossier sur les retraites a passionné les manifestants qui voulaient empêcher le vote de la loi voulue par Eric Woerth qui jette l'éponge.
"Une page se tourne. Bakchich va fermer ses portes fin janvier. L’hebdo 53 du 14 janvier est le dernier, et nous maintiendrons les sites web en activité autant que possible. Retour sur nos chemins de traverse.
Nous sommes comme les chats qui meurent lorsqu’on les empêche de rêver. Notre utopie aura été de livrer, pendant les quinze mois qu’a duré l’aventure de cet hebdomadaire, une information libre et jubilatoire."
Pour lire la suite de ce  dernier édito de la rédaction

La revanche de 1995 selon Mourad Boudjellal

 Il est de coutume dans les gradins du stade Mayol à Toulon  de chanter la Coupo Santo, de reprendre le Pilou-Pilou. Par contre, c’est la première fois que la Marseillaise envahissait le stade lors du match RCT- Ospreys (club irlandais). Ce qui a beaucoup ému  Mourad Boudjellal, président du Rugby Club Toulonnais . Il a expliqué les raisons de son émotion dans Var Matin du 19 janvier.

La revanche de 1995 selon Mourad Boudjellal

En 1995, un soir d’élections, sur la place de la Liberté à Toulon, " La Marseillaise" était reprise en chœur par une foule ravie de voir le Front National prendre la ville. Quinze ans après, Mourad Boudjellal n’a pas oublié.
" Mon père se faisait traiter de sale arabe. Insulté, il baissait la tête. Ma fille qui venait de naitre typée entendait la France aux Français.  Alors cette Marseillaise, entonnée par tout le public de Mayol pour cette qualification avant même la fin du match, m’a fait chaud au cœur. C’est un peu ma revanche. Maintenant avec les miracles de la science, Le Pen a rajeuni et changé de sexe "

mardi 18 janvier 2011

La réforme de la garde à vue arrive à l'Assemblée pour deux semaines

La réforme de la garde à vue, qui va renforcer la présence de l'avocat, est examinée à partir de mardi pour deux semaines à l'Assemblée nationale et promet une belle bagarre alors que leur nombre a explosé à 800.000 en 2009
Le nombre de gardes à vue a explosé depuis 2002 augmentant de 38 000 mesures chaque année. Nous sommes ainsi passés de 336 000 gardes à vue en 2001 à 800 000  en 2009
A suivre car vous serez peut-être concernés par ces nouvelles dispositions

La LDH défend la liberté d’expression

La direction de l’Ecole normale supérieure (ENS), a annulé une conférence-débat sur le Proche-Orient, prévu mardi 18 janvier officiellement pour des raisons de sécurité.Explication qui ne convainc personne. 
Le colloque s'inscrivait dans le prolongement de l'appel de Stéphane Hessel en octobre dernier, qui d'après l'avocat de l'ancien ambassadeur, "visait non pas à défendre le boycott, mais à demander qu'il ne soit pas criminalisé" et que les militants ne soient pas condamnés, Parmi les participants au colloque devaient notamment figurer le secrétaire général adjoint du Syndicat de la magistrature Benoist Hurel, la déléguée générale de Palestine auprès de l'Union européenne Leïla Shahid, une députée arabe israélienne Haneen Zoabi. ou encore la députée socialiste Elisabeth Guigou.
Michel Tubiana
Le Collectif ENS Palestine, organisateur de cette conférence,  dénonce un acte de censure et appelle à un rassemblement « pour défendre la liberté d’expression », mardi 18 janvier à 18h30, Place du Panthéon à Paris. La LDH appelle à ce rassemblement.
Michel Tubiana, président honoraire de la LDH, s’était déjà exprimé dans Médiapart.

lundi 17 janvier 2011

La LDH est au côté du peuple tunisien

La LDH salue l’insurrection du peuple tunisien qui a contraint le dictateur Ben Ali et ses proches à quitter la Tunisie.
Au temps de la grande amitié
Depuis toujours, la LDH est au côté des organisations tunisiennes qui luttent pour la liberté dans leur pays. Elle rend hommage, en particulier, à l’action opiniâtre de son organisation sœur en Tunisie, la Ligue tunisienne des droits de l’Homme, dont les militants ont montré un courage sans égal face aux persécutions dont ils étaient l’objet.
La LDH s’incline devant la mémoire de tous ceux qui sont tombés dans ce combat pour la liberté.
Les vœux du peuple tunisien doivent être respectés : la démocratie doit être rétablie et la Constitution réformée. Ceux et celles qui ont mis la Tunisie en coupe réglée doivent rendre compte de leurs actes, les victimes doivent être reconnues, la vérité faite et les préjudices réparés.
La LDH exprime sa condamnation la plus ferme du comportement scandaleux des autorités françaises. Après avoir soutenu sans réserve la dictature, le gouvernement français n’a pas soutenu la lutte du peuple tunisien, se contentant d’offrir sa collaboration policière à la répression. Cette attitude est indigne des valeurs de la France.
La révolution du peuple tunisien montre que l’aspiration à la liberté, à la démocratie et à la justice sociale traverse tous les pays du monde. La LDH souhaite que les autres pays de la région s’engagent, selon leur propre voie, dans la même direction.
Elle appelle l’Union européenne à cesser de cautionner les régimes les plus détestables et à appuyer ceux et celles qui combattent en faveur des libertés et de la démocratie.

dimanche 16 janvier 2011

Le dernier dérapage du président du FN

Samedi 15 janvier, pour sa dernière journée de présidence du FN, Jean-Marie Le Pen n’a pu s’empêcher de faire un " bon mot "  dont il a le secret.
L'expo Le juif et la France

En réponse à la déclaration de Mickaël Szames, journaliste à France 24 qui se plaint d’avoir reçu "des insultes à caractère raciste sur son origine juive, d’avoir été violenté, insulté", puis "violemment jeté dehors", Jean-Marie Le Pen a répondu :
"Il a dit que c'était parce qu'il était juif qu'il avait été expulsé. Ca ne se voyait ni sur sa carte de presse, ni sur son nez, si j'ose dire."
Ce nez "juif" était très à l’honneur dans la honteuse expo "Le Juif et la France", utilisée par la propagande nazie pour faire admettre le principe du nettoyage ethnique .  Cette manifestation organisée par le gouvernement de Vichy, s’est tenue du 5 septembre 1941 au 15 janvier 1942, à l’Hôtel Berlitz, à Paris

Expulsion vers le Cameroun

Les expulsions continuent mais elles sont très mal vécues par ceux qui sont les témoins de ces actions qui déshonorent le pays des Droits de l’Homme.

Ainsi, les passagers d’un vol Air France effectuant la liaison Paris-Douala (Cameroun) se sont rebellés jeudi 13 janvier contre l’expulsion d’un homme, retardant le décollage à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.
Lorsqu’une escorte policière est montée à bord avec un migrant, un début d’émeute aurait alors agité l’appareil, l’obligeant à revenir à son emplacement alors que  l’avion roulait vers sa piste de décollage
Quatre passagers ont été interpellés.
 La compagnie aérienne nationale française est régulièrement sollicitée par la Police aux frontières pour la reconduite de sans-papiers. Pourtant en 2007, les personnels d’Air France avaient voté une motion demandant l’arrêt des expulsions des immigrés clandestins sur les vols de la compagnie. Jean-Cyril Spinetta, le président d’Air France-KLM avait alors répondu que les compagnies aériennes devaient  »prêter leur concours » aux autorités.
Source : Air-journal

samedi 15 janvier 2011

Deux défenseurs tunisiens des droits de l’homme exemplaires

 Moktar Trifi et Souhayr Belhassen sont deux tunisiens qui livrent depuis longtemps un combat courageux et risqué pour que dans leur pays les droits de l’homme soient respectés.

Moktar Trifi, , 
58 ans, est depuis 2000 le président de la Ligue tunisienne des droits de l'homme (LTDH), la plus ancienne Ligue d'Afrique et du monde arabe, membre de la Fédération internationale des droits de l'homme. La LTDH crée en 1987 est  depuis plusieurs années pratiquement interdite d'activités et ses membres sont très souvent inquiétés par le pouvoir.

Souhayr Belhassen 
66 ans, élue, en 2007, au Portugal à la tête de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) est la première femme à accéder à la présidence de l’organisation. Expulsée de son pays de 1993 à 1998, cette ancienne journaliste est fière d'être la vice-présidente de la LTDH car « C’est grâce à l’action de la LTDH, celle d’une longue chaîne d’hommes et de femmes, que se poursuit aujourd’hui, dans un pays où sévissent l’injustice et l’abus de pouvoir, la lutte pour la défense des droits.

vendredi 14 janvier 2011

Solidarité totale avec les luttes du peuple tunisien

Rassemblement de solidarité.  Samedi 15 Janvier 2011 – 10h 
Parvis des Droits de l'Homme à Toulon
 A l'appel de plusieurs organisations
Communiqué 
Nous affirmons notre solidarité sans faille avec le formidable mouvement de contestation et de révolte générale que connait la Tunisie dans tout le pays. Malgré la répression, le mouvement s'amplifie : la peur a changé de camp.

 Nous faisons nôtres les mots d’ordre scandés dans les manifestations à travers toute la Tunisie : 
Pour les libertés démocratiques et les droits fondamentaux ; [...]

jeudi 13 janvier 2011

Le Conseil d'Etat annule la radiation du commandant Matelly

La LDH  s’est mobilisée pour défendre le commandant de gendarmerie Jean-Hugues Matelly. Elle apprécie donc à sa juste valeur la décision du Conseil d’Etat.
Le Conseil d'Etat a annulé mercredi le décret du président de la République de mars 2010 radiant des cadres le chef d'escadron (commandant) de gendarmerie Jean-Hugues Matelly, estimant "la sanction manifestement disproportionné" par rapport au manquement à son obligation de réserve.
"En faisant le choix de la mesure la plus lourde, équivalente à un licenciement alors qu'elle disposait d'un éventail de sanctions larges (notamment la possibilité de prendre une mesure de retrait temporaire d'emploi), l'administration a prononcé à l'encontre de cet officier de gendarmerie une sanction manifestement excessive", estime la plus haute juridiction administrative.
M. Matelly a été radié le 25 mars 2010 par "mesure disciplinaire", par décret du président de la République, pour "manquement grave" à son obligation de réserve.
Il lui était reproché de s'être exprimé dans les médias en tant que chercheur du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), fin 2008, en critiquant le rapprochement police-gendarmerie au sein du ministère de l'Intérieur, intervenu début 2009.
Source: Actu Orange 

L'indécence au pouvoir : MAM offre l'aide sécuritaire à la Tunisie

Michelle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères de la République, en réponse à la question d'un député qui relevait l'« incohérence » entre la position française en faveur de la démocratie en Côte d’Ivoire et son soutien  indéfectible à la dictature de M Ben Ali à annoncé que la France a proposé une coopération sécuritaire à la Tunisie.

 " Nous proposons que le savoir-faire qui est reconnu dans le monde entier de nos forces de sécurité permette de régler des situations sécuritaires de ce type."
Ce soutien sera–t-il apprécié par la population tunisienne qui descend depuis 4 semaines dans la rue ?


Source; Rue89 

mercredi 12 janvier 2011

"L’islam bafoué par les terroristes"

Une position responsable que ne peut que cautionner la LDH de la Seyne.
À l’initiative de Respect Mag, un Appel intitulé "L’islam bafoué par les terroristes ", publié ce mercredi 12 janvier dans le quotidien Libération, réunit 60 citoyens de foi, de tradition ou de culture musulmane (ou héritiers de ces références). Les signataires dénoncent "le rapt de leur identité par ceux qui tuent ‘’au nom de l’islam’’.
 "Ils clament haut et fort leur refus de l'intolérance et des violences commises, de par le monde, à l'encontre de minorités. Et plus fort encore lorsque certains bafouent leur foi ou leur identité en tuant au nom de l’islam."

L'islam bafoué par les terroristes
Un des signataires
Dès les premières heures de l’année, 21 chrétiens étaient massacrés à la sortie de la messe, devant l'Église des Saints d’Alexandrie en Égypte. Deux mois auparavant, veille de la Toussaint, des terroristes assassinaient 45 chrétiens dans la cathédrale de Bagdad. Des atrocités commises "au nom de l’islam". Nous rappelons, haut et fort, que ces meurtriers ne sont pas l’islam, et qu’ils ne représentent en rien les musulmans. Nous voulons signifier par cet Appel notre refus de ce rapt de nous-mêmes: celui dont on usurpe l’identité est plus à même de démasquer le faussaire.[...]

lundi 10 janvier 2011

Emeutes algériennes: le gouvernement n'a pas saisi le message

Omar Ouali, journaliste de Liberté, un quotidien algérien, revient sur les émeutes qui secouent le pays depuis 6 jours  et regrette que le gouvernement n’ait pas saisi le message de la rue en répondant ’ par des mesures techniques à la crise:
La tentation au sein du gouvernement de réduire encore une fois les émeutes à un défoulement collectif de jeunes en mal de casse constituerait une erreur d’interprétation criminelle qui appellerait fatalement d’autres explosions

Après quatre jours d’émeutes généralisées qui ont fait trembler le pouvoir, comme toujours en retard d’une longueur sur ce qui se passe au sein de la société, le calme est revenu hier à peu près dans toutes les régions du pays. Tant mieux ! Sans doute que l’annulation des taxes sur les produits de base, annoncées samedi, à l’issue du Conseil interministériel, y est pour quelque chose. Mais attention ! Il ne pourrait s’agir que d’un répit si le gouvernement [...]

Un communiqué de la ligue tunisienne des droits de l'homme

 La Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l'Homme dénonce avec la plus grande fermeté le meurtre des citoyens et appelle à un cessez-le-feu immédiat
 La Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l'Homme suit avec préoccupation et consternation le meurtre d'un certain nombre de citoyens dans les villes de Tala et Kasserine par les forces de l'ordre qui ont assiégé les deux villes et tiré sur les manifestants civils. La Ligue a été informée par des sources concordantes qu'il y a eu quatorze morts jusqu'à dimanche 9 janvier 2011 à midi. Des sources syndicales et associatives de la région disent que le nombre de tués par balles est bien plus élevé et que d'autres ont été grièvement blessés. Les mêmes sources affirment que l'armée cerne les deux villes depuis la veille mais [...]

dimanche 9 janvier 2011

Connaissez-vous Khalis ?

Khalis est un jeune slameur franco-algérien qui chante la tolérance, un Paris multi-ethnique.
Il fustige l’Islam intégriste, et  proclame que «  L’encre du savant est plus précieuse que le sang du martyr » .  

Une bouffée d’air pur.
Deux chansons à découvrir : Kamikaze  et  Mon Paris  

Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, au "Téléphone sonne" de France Inter Mardi 11 janvier

Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des Droits de l’’Homme et du Citoyen   participera à l’émission de France Inter produite par Alain Bedouet  « le téléphone sonne » , le mardi 11 janvier  de  19h20 à 20h
Emission qui aura pour thème le Défenseur des droits.

samedi 8 janvier 2011

L’arroseur arrosé

Le Président de la République française Nicolas Sarkozy avait dénoncé une "altération profonde de la liberté de la presse" en Hongrie.

 Viktor Orban, premier ministre hongrois, ironise et renvoie la France à sa propre loi sur les médias, instaurant la nomination des patrons de l’audiovisuel public par le président de la République:.

 "Je ne me souviens pas que la Hongrie ait jamais critiqué la loi française sur les médias", […]"Et je n'ai jamais dit qu'il s'agissait d'une loi antidémocratique",