jeudi 31 mars 2011

Les éducateurs contre l'extrême-droite

Au lendemain des cantonales qui ont vu une montée du F.N., les quatre secrétaires généraux des principaux syndicats de l'éducation, Bernadette Groison pour la FSU, Thierry Cadart pour le Sgen, Patrick Gonthier pour l'Unsa  et Richard Béraud pour la CGT, appellent ensemble à résister aux idées du F.N car  "Ces thèses n’ont pas leur place à l’École".

Communiqué commun du Sgen -CFDT, de l'UNSA Éducation, de la FSU et de la FERC-CGT
 Personnels de l’éducation, nous enseignons la coopération et l’échange ; nous travaillons pour l'éducation et l'émancipation de tous les jeunes. C’est pourquoi nous ne pouvons rester passifs face à la montée des thèses de l'extrême-droite.
Ces thèses n’ont pas leur place à l’École. L’extrême-droite est porteuse de haine et n’a de cesse d’user des amalgames inacceptables comme celui de l’immigration et de l’insécurité. Elle s’appuie sur les conséquences de la crise économique et sociale qui creuse les inégalités et accroît les injustices sociales pour désigner des boucs émissaires et dresser les citoyens les uns contre les autres. Elle met ainsi en péril la cohésion de la société. Repli sur soi et refus de l’autre et de ses différences, négation du progrès individuel ou collectif, résistance aux mouvements d’émancipation des femmes et des luttes contres les discriminations n’ont pas leur place dans l’École que, jour après jour, nous voulons bâtir.
L’extrême-droite bafoue les valeurs républicaines, l’égalité et le « vivre ensemble », méprise la fraternité. Par sa proximité avec des courants religieux intégristes, par son histoire hostile à la République, elle a constamment combattu la laïcité qu’elle cherche à instrumentaliser dans son combat raciste. Les villes dirigées par l’extrême-droite ont été des « laboratoires » où ont été appliquées des politiques de stigmatisation, de division, de haine contre des populations mais aussi contre la liberté culturelle.
Éducateurs, nous faisons vivre au quotidien les valeurs républicaines ; syndicalistes, notre combat est animé par les valeurs de solidarité et de justice sociale. Ces valeurs sont incompatibles avec les thèses d’extrême droite incarnées en particulier par le Front National. Comme éducateurs, comme syndicalistes, comme défenseurs intransigeants d’un service public laïque d’éducation ouvert à tous, nous entendons nous y opposer avec la plus grande détermination.

Thierry CADART, fédération des SGEN-CFDT
Patrick GONTHIER , fédération UNSA Éducation
Bernardette GROISON, fédération Syndicale Unitaire
Richard BÉRAUD, FERC-CGT

mercredi 30 mars 2011

Liberté pour Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan

Communiqué LDH:  Liberté pour Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan
Georges Cipriani bénéficie d’un régime de semi-liberté depuis avril 2010.
Il travaille en journée dans une banque alimentaire près de Strasbourg et est emprisonné le soir et le week-end. Le 24 mars, le tribunal d’application des peines (Tap) autorisait le placement en liberté conditionnelle de Georges Cipriani. Aussitôt, le parquet a fait appel… un appel suspensif.
Jean-Marc Rouillan est lui toujours incarcéré près de Toulouse. Le 16 février, le Tap lui accordait un régime de semi-liberté… lui aussi frappé d’un appel suspensif. L’appel sur la semi-liberté de Jean-Marc Rouillan aura lieu le 31 mars.
Des décisions négatives sur ces appels renverraient les prochaines demandes en 2012 et à plus de 25 ans d’incarcération.
Plus de 24 ans après leur incarcération, ils continuent à être soumis à un traitement exceptionnel. Rien ne justifie un tel acharnement.
Paris, le 29 mars 2011.
Pour plus de renseignements ....

mardi 29 mars 2011

Tous sur le Parc de La Navale, à La Seyne, le 2 avril pour garder la maternité

 Dans le cadre de la journée nationale de mobilisation pour le service public hospitalier, une "flashmob" (aujourd'hui on parle de "mobilisation éclair") se déroulera sur le Parc de La Navale le samedi 2 avril , à 11h.
Le but : rassembler 1400 personnes au pied du Pont, pour dessiner un "H" géant, un H comme Hôpital  pour rappeler qu’il y a 1400 naissances par an à la maternité de La Seyne que les pouvoirs publics veulent fermer à la fin de l'année.
Soyons nombreux et soudés. Notre maternité, on veut et on peut la conserver 
Un collectif important appelle à cette mobilisation.
Constitué en mars 2010, le collectif rassemblent des organisations syndicales, partis politiques, associations, élus, professionnels et des usagers pour défendre l’hôpital public et l’accès à des soins de qualité dans le Var. Ils s’opposent aux attaques contre les hôpitaux de proximité liées aux restrictions budgétaires et aux pénuries médicales organisées par les choix gouvernementaux. L’ouverture d’un hôpital performant à Sainte-Musse ne doit pas servir de prétexte à une remise en cause de l’accès aux soins de proximité. Ils proposent de préserver et d’améliorer l’existant. Les signataires sont la CGT, la FSU, Solidaires, le PCF, le NPA, la LDH, ATTAC, le PS, le Planning familial, Europe Ecologies-Les Verts, le Parti de gauche, des élus et des usagers. 

lundi 28 mars 2011

Jeudi 31 mars à 20 h, au Royal, "Les mauvais jours finiront, 40 ans de justice en France"

Jeudi 31 mars à 20 h, au Royal, le Syndicat de la magistrature présente un film de Thomas Lacoste

"Les mauvais jours finiront 40 ans de justice en France", suivi d'un débat :  
« Quel avenir pour notre justice ? »
 animé par  M PERSYN Benoit magistrat, membre du syndicat de la magistrature  et  Me POZZI-PASQUIER Avocat et membre du syndicat des avocats de France
 Participation aux frais : 2 euros.
Pour plus de renseignements, consultez le site du Syndicat de la Magistrature.

La position de la LDH sur l'accident nucléaire de Fukushima

Communiqué de la LDH 28 mars 2011

La LDH suit avec attention la situation de la centrale nucléaire de Fukushima, plus de quinze jours après le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé le Japon, et s'inquiète des très grands dangers courus par la population japonaise et mondiale. Cette inquiétude est d'autant plus forte que se manifeste, jour après jour, un défaut majeur de transparence, voire un déni de la réalité de la part de l'entreprise exploitante et des autorités politiques. Elle demande une information impartiale sur la situation et les scénarios envisagés pour la contrôler.

En conséquence, la LDH ne peut qu'approuver [...]

Cantonales : dernier avertissement avant le séisme

Communiqué LDH . Paris, le 28 mars 2011
 Les élections cantonales des 20 et 27 mars 2011 n’ont hélas fait que confirmer le diagnostic que chacun pouvait porter depuis des mois sur l’état de la démocratie dans notre pays.
Le niveau d’abstention extrêmement élevé, qui ne s’explique pas seulement par l’absence de « couplage » avec un scrutin plus mobilisateur, la progression spectaculaire, d’un tour à l’autre, du vote pour le Front national, que le très faible nombre d’élus portant une étiquette explicite d’extrême droite ne saurait masquer, ne peuvent surprendre car ils confirment la dangereuse amplification d’une crise profonde de confiance dans le politique.

Les gouvernants actuels paient doublement le prix de cette régression démocratique, à la fois parce qu’être au pouvoir expose plus au rejet et parce que Nicolas Sarkozy, qui a construit sa carrière politique sur la récupération électorale du lepénisme, fait l’inévitable expérience de la réversibilité des vases communicants. Mais ce serait commettre une terrible erreur que [...]

La banalisation des idées du Front National

Plus que les résultats des cantonales qui ont permis à 2 candidats du Front National d’être élus à Carpentras et à Brignoles, le taux d’abstention et la banalisation des idées du Front National  sont deux indicateurs inquiétants.

Le taux d’abstention (56%) prouve que les français ne croient plus que les politiques puissent changer leur vie, qu’ils soient capables de proposer des solutions.

La banalisation du FN qui est perçu à présent par une majorité de Français (52%) comme  un parti comme les autres démontre que le discours sécuritaire, la casse du service public, le non respect de certaines valeurs républicaines et le changement de la vitrine du FN ont décomplexé les gens et fait sauter des verrous.
Le vote n’est pas seulement une sanction contre le président de la République mais aussi une adhésion à certaines idées du Front National.
Il est urgent que les politiques tiennent compte de cette nouvelle donne, qu’ils oublient  leurs ambitions personnelles, qu’ils cessent de jouer avec le feu pour des raisons électoralistes et qu’avant de penser à leur réélection,  les hommes politiques  se consacrent à la gestion de la Chose Publique , la Res Publica.
Il faudrait aussi réfléchir à la professionnalisation de la politique et au cumul des mandats. Cela éviterait que certaines têtes occupent les médias  depuis des années.
Source: France Info 

samedi 26 mars 2011

Les Tyrans, le Nucléaire, les Ecolos et les Droits de l’Hommistes

Depuis septembre 2009, François Morel  fait une chronique sur France-Inter tous les vendredis à 8h55.
Celle de vendredi 25 mars  confirme ce qu’il pense des humoristes :
"[Ils] sont un meilleur contre-pouvoir en France aujourd’hui car on est plus rapides dans la réaction… On nous a laissé un espace de liberté que personne ne voulait l’investir : ni les cinéastes, ni les musiciens, ni les penseurs" 

A voir et à écouter sans modération! 

vendredi 25 mars 2011

Les journées de la Résistance à La Seyne le 26 et 27 mars.

Les journées de la Résistance sur le thème du Conseil National de la résistance se dérouleront le Samedi 26 et Dimanche 27 mars à la salle Apollinaire de la Seyne.  Une manifestation organisée par les Relais de la Mémoire et l'ANACR.

-Samedi 26 : Film interview de Raymond Aubrac par Richard Aguado - Film "Walter, le retour en Résistance" présenté par Walter Bassam 
-Dimanche 27 : Conférence sur Paul Eluard "Poésie et résistance" par un professeur de Lettres - Les débuts de la Résistance dans le Var (1940-1941) : le temps 'des petits groupes' présenté par des résistants membres de l'ANACR.

Pour plus de renseignements, cliquez ici ou téléphonez au  04 94 94 45 64 (Les Relais de la Mémoire)

jeudi 24 mars 2011

Nuage radioactif? Non, masse d'air faiblement contaminée.

Pourquoi alarmer les braves gens du peuple en utilisant des mots qui peuvent effrayer?

Pourquoi affoler en parlant de nuage radioactif venu du Japon, alors que "masse d'air faiblement contaminée" est plus poétique. Le terme nuage doit être réservé à celui de Tchernobyl, en Ukraine, en 1986. Vous savez, celui qui s'est arrêté à la frontière alors que les scientifiques estiment aujourd'hui qu'il pourrait avoir eu de lourdes conséquences sanitaires. Ce n'est pas l'avis des autorités et du parquet général qui vient de requérir un non-lieu dans l'enquête sur les conséquences sanitaires de la catastrophe en France. La cour d'appel de Paris examine le dossier le 31 mars.
Pourquoi inquiéter en stigmatisant la vidéo surveillance, très big brother alors que la "vidéo protection" est beaucoup plus sécurisante et bisounours. Des caméras partout, même à la campagne, tout cela dans votre intérêt, que rêver de mieux?
Pourquoi avoir peur des milices privées créées par la Loppsi 2 alors que les "réserves civiles de la police"  sont beaucoup plus anodines?
Vous voyez, une présentation positive des choses permet de dormir profondément et en toute quiétude. Attention, le réveil peut être brutal et trop tardif!

Qui a parlé de croisade à propos de l'intervention en Libye?

"Heureusement, le président a pris la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations unies, et puis la Ligue arabe et l'Union africaine".

Roselyne Bachelot valide l’ordonnance Ballereau du 15.01.2010

Notre ministre Mme Bachelot a validé l’ordonnance Ballereau du 15.01.2010 ; les conséquences sont catastrophiques ...



Au plus tôt en 2013 et au + tard en 2016, les laboratoires d’analyses médicales de proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres auront probablement DISPARU au profit d’USINES à analyses (une par département pour les départements qui le "méritent" ; pour les départements les + ruraux il faudra faire un peu + de route...).
Pourquoi ?
Et bien en vertu d’une ordonnance parue en 2010 qui livre le "marché" de l’analyse médicale aux FINANCIERS du CAC 40...
Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs de labo, figurent des assurances de santé privées, peut-être la vôtre, qui auront ainsi accès à vos données médicales et pourront "personnaliser" vos factures...
Il y a une solution pour s’opposer à ce scandale : FAIRE CIRCULER massivement et SIGNER cette pétition : http://www.touchepasamonlabo.com/ph... 50 000 signatures à ce jour ; c’est peu dans l’absolu mais au vu de la discrétion de cette ordonnance, c’est beaucoup !
C’est parce que très peu de gens sont au courant que cette réforme peut passer ; il faut donc la REVELER au grand jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ LE LIEN DE LA PETITION : http://www.touchepasamonlabo.com/ph...
 
SIGNEZ ET FAITES SIGNER !!!
Cordialement.
Annie Vatré

Médecin biologiste
Ligue des Droits de l’Homme
Fédération du Rhône
5 place Bellecour
69002 Lyon
ldh.rhone@gmail.com

mardi 22 mars 2011

Tout ce que vous voulez savoir sur la LOPPSI 2 sans oser ......

Evelyne Sire-Marin, magistrat, membre de la LDH et de la Fondation Copernic, nous présente un résumé qu'il est indispensable de lire pour connaitre la Loppsi2 (loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure). Le Conseil Constitutionnel, le 10 mars 2011a censuré 13 dispositions de cette loi. Il a infligé un exceptionnel camouflet à cette 20ème loi sécuritaire votée depuis 10 ans. Cependant, cette loi fourre-tout (84 pages et 142 articles) reste très nocive pour les libertés. Que reste-t-il donc de ce texte après cette sévère correction? C'est l'objet de cette rapide analyse réalisée par 
 Les passages en bleu dans le texte concernent les dispositions censurées par le Conseil Constitutionnel 

En bref résumé la Loppsi 2 étend encore les pouvoirs de la police (infiltrations, utilisation de pseudonymes par les policiers sur internet, installation de mouchards sur les ordinateurs..), et permet aux préfets d'imposer aux maires récalcitrants la vidéosurveillance.
La Loppsi 2 étend aussi les fichiers de police (59 à ce jour), les fichiers d'antécédents (STIC et JUDEX). Les fichiers d'analyse sérielles, entrent dans le code de procédure pénale, avec possibilité de rapprochement entre les 59 fichiers policiers et conservation de données de toute personne interpellée pendant 3 ans (même si la garde à vue n'a entraîné aucune suite judiciaire). Les mineurs, sans limitation d'âge, figureront dans ces fichiers.
La LOPPSI 2 crée les réserves civiles de la police, sorte de milices para-policières.
Elle créée aussi de nouvelles infractions (distribution d'argent sur la voie publique), mais surtout aggrave les sanctions pour des infractions existantes:
Le vol avec effraction, ou le vol au préjudice de personnes vulnérables, entraînent désormais une peine de 7 ans d'emprisonnement, au lieu de 5 ans auparavant, comme le vol avec violence entraînant une ITT de plus de 8 jours. Ces vols ne relèveront donc plus d'un juge unique, comme actuellement, mais d'une composition correctionnelle collégiale. On ignore les moyens que le législateur envisage de donner à la justice pour que 3 juges statuent désormais, au lieu d'un seul aujourd'hui.
La vente à la sauvette devient un délit. La peine est aggravée pour les dégradations de biens publics... La Loppsi 2 renforce aussi 

Semaine de la Presse du 21 au 26 mars 2011

Les élèves étudient pendant une semaine les différents titres de la presse  ou du moins ce qu'il en reste (nous déplorons la concentration des médias qui met en danger la pluralité de l'information). Nous souhaitons que cette semaine se transforme en année des Médias pour que les élèves deviennent des citoyens à part entière.


Du 21 au 26 mars 2011, la Semaine de la presse et des médias dans l'école  favorise la rencontre entre le monde éducatif et les professionnels des médias. De la maternelle aux classes préparatoires, elle aide les élèves à comprendre le système des médias et à développer une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l'information. Elle leur permet de construire leur jugement critique et de forger leur identité de citoyen.
Préparer la Semaine de la presse et des médias dans l'école
Enseignants et élèves sont invités à s'interroger sur les sources de l'information, lestatut et la déontologie des journalistes, sur la différence entre communication et information et sur le rôle de la publicité dans les médias.
En mars, ils reçoivent un "cartable de journaux" pour préparer la semaine avec leur classe.
Pour préparer la Semaine avec leurs élèves, chaque inscrit reçoit un cédérom, "Images de presse", réalisé en partenariat avec le CDDP du Val d'Oise, "Cartooning for Peace" et "Visa pour l'image". Comme chaque année, le CLEMI leur propose aussi un dossier pédagogique, un annuaire des médias participants et des ressources en ligne.
Éduquer aux médias
La Semaine de la presse et des médias dans l'école est une initiative du ministèrede l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative. Le CLEMIcoordonne l'opération, en partenariat avec les professionnels des médias, La Poste et sa filiale STP (Société de traitement de presse).
Dans chaque académie, cet événement est placé sous la responsabilité du recteur et implique particulièrement les coordonnateurs académiques du CLEMI, lesassociations péri-éducatives et les centres régionaux et départementaux de documentation pédagogique (CRDP).
Depuis 1983, le CLEMI est chargé de l'éducation aux médias dans l'ensemble du système éducatif français. Il s'appuie sur des partenariats entre enseignants et professionnels de l'information.

Source: Eduscol

dimanche 20 mars 2011

Ligue des droits de l'homme sur tous les fronts à La Seyne

Un article de Var Matin  du 17 mars présente le film « Le fils à Jo » et surtout  le Pique Nique républicain pour les Droits et la Citoyenneté du  Dimanche 22 mai, organisé par près d’une trentaine associations signataires du Pacte pour les Droits et la Citoyenneté.
La LDH se réjouit de l’importance de ce collectif Mai Citoyen car nous sommes convaincus que c’est en regroupant nos forces que nous serons encore plus visibles et efficaces.

samedi 19 mars 2011

LIBYE: Enfin ! Pour des mesures efficaces de solidarité avec le peuple libyen

Communiqué LDH le 18 mars
Il était temps. Le peuple libyen, soulevé contre son dictateur, est menacé des pires représailles par un régime barbare disposant d’importants moyens militaires. 
La partie du pays, contrôlée par les opposants mal équipés, risque d’être reprise par ses armées au prix d’un massacre terrible. Pendant plusieurs semaines, les Etats arabes, ceux d’Europe et les grandes puissances qui ont armé le régime de Mouammar Kadhafi ont regardé en spectateurs les préparatifs de ce massacre sans prendre aucune mesure effective pour aider le peuple libyen. Le Président français s’est contenté de quelques effets d’annonce pour tenter de faire oublier ses actes passés.
Le vote du Conseil de sécurité des Nations unies, dans la nuit du 17 au 18 mars, laisse espérer dans l’attitude de la communauté internationale un changement historique. Les Nations unies, écartant une intervention terrestre dont l’invasion de l’Irak par les troupes de l’Otan a montré les effets néfastes, ont enfin réagi. Elles se sont souvenues que la fondation de l’ONU repose sur le refus du principe qui avait causé la perte de la Société des nations (SDN) selon lequel, comme l’avaient dit les dirigeants de l’Allemagne nazie, « charbonnier est maître chez soi », la souveraineté d’Etats, même barbares, ne doit jamais connaître de limite. Les Nations unies se sont souvenues de ce que les principes universels des droits de l’Homme peuvent prendre le pas sur celui de la souveraineté des Etats, et imposent à la communauté internationale la responsabilité d’y intervenir sur la base du droit international.

La Ligue des droits de l’Homme s’en réjouit. Tout en sachant que seule la mobilisation des opinions publiques en faveur de la solidarité avec le peuple libyen pourra obliger les Etats à mettre en œuvre effectivement des mesures efficaces.

vendredi 18 mars 2011

Guéant meilleur qu’Hortefeux

Notre dernier ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux avait déjà atteint des sommets avec ses phrases plus que douteuses. Quelques "perles"
A propos des "Arabes, non des Auvergnats" : 
"Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes." 
En parlant de l’ancienne  chargée de la Politique de la Ville, Fadela Amara : 

" C'est une compatriote, même si ce n'est pas forcément évident, je le précise"
En réponse à une question lui demandant, s’il y aura toujours des sans-papiers sur le territoire français:
" Ben si vous rêvez d'une société idéale dans laquelle il n'y aurait que des citoyens honnêtes, propres (…), la vérité c'est que c'est un combat permanent." 
Le nouveau,  Claude Guéant  a placé la barre encore plus haut :
"Les Français à force d'immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux", ou "de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale", a déclaré le ministre de l'Intérieur, à la veille des cantonales.
"Nos compatriotes veulent choisir leur mode de vie, ils ne veulent pas qu'on (le) leur impose", a-t-il insisté.
Du pain béni pour Marine Le Pen qui propose une "carte d'adhérent de prestige" au ministre, touché par la grâce". 
Source: Le Progrés

jeudi 17 mars 2011

Mobilisation contre les expulsions


De nombreuses associations, syndicats et partis politiques (LDH, CNL, Secours Populaire, Attac, FSU, UNEF) se sont rassemblés mardi 15 mars à 12 h, devant les locaux de Toulon Provence Méditérannée pour demander l'arrêt des expulsons, la production massive de logements sociaux et dénoncent la cherté des loyers. 

La LDH La Seyne a rappelé l'importance du droit à un logement décent, condition indispensable par exemple à une scolarité normale et le problème de la cherté des loyers qui peut conduire à l'expulsion des personnes ayant pourtant un emploi.
La presse était présente . Vous pouvez lire l'articlede Var Matin  en cliquant sur la photo.

lundi 14 mars 2011

Le soldat Bradley Manning toujours à l'isolement à la base des Marines de Quantico, Virginie


Soupçonné d'être à l'origine des fuites publiées par WikiLeaks, le soldat Bradley Manning est détenu depuis le mois de juillet dernier dans une cellule d'isolement du quartier de haute sécurité de la prison militaire.

Aux dernières nouvelles, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères des Etats-Unis, dirigé par Hilary Rodham Clinton, qui a défendu par ailleurs, au nom de son gouvernement, les Droits humains et la démocratie à Genève, devant le Conseil des Droits de l'homme de l'ONU (lien en anglais) , a démissionné de ses  fonctions après avoir déclaré en petit comité que ce traitement était «ridicule, improductif, et stupide».
Ces propos ont contraint Barack Obama à défendre la détention de Bradley Manning en la qualifiant d'appropriée. Le vendredi 11 mars, M. Obama a expliqué qu'il avait demandé au Pentagone si les conditions de détention du soldat Manning étaient appropriées et si elles respectaient les normes de base. Le Pentagone lui a répondu par l'affirmative. (lien).
Le 24 janvier 2011, Amnesty International demandait aux autorités américaines d'améliorer les conditions particulièrement dures de la détention provisoire de Bradley Manning.

"Le Fils à Jo" à la Salle Apollinaire de La Seyne, Jeudi 17 mars , à 19 h 30


Un film et un débat à ne pas manquer.

Jeudi 17 mars, à 19 h 30, la Ligue des Droits de l'Homme de la Seyne , Ciné83  présentent le film  de  Philippe Guillard dans la salle Apollinaire.
" Le fils à Jo" 
avec Gérad Lanvin, Olivier Marchal, Vincent Moscato et d'autres interprètes talentueux.
Ce film sera suivi d'un débat sur les valeurs des droits de l'Homme  et le sport animé par Phillip Fitzerald, joueur du RCT et docteur en droit, Laurent Gervassi, avocat et la LDH La Seyne.
Pour découvrir l'affiche et les valeurs que nous défendons, cliquez sur les images.

Rassemblement à Toulon Mardi 15 Mars, à 12h, pour l’arrêt des expulsions, la production massive de logements sociaux et contre le logement cher

Pour l'arrêt des expulsions, la production massive  de logement sociaux et contre le logement cher, la Confédération Nationale du Logement, le Secours Populaire, la LDH, Attac, la FSU, la CGT, et l'UNEF appellent à un Rassemblement le 15 mars à 12 H 00, devant le siège de TPM, rue Peiresc à Toulon

Pour lire l’appel. 

Themnozi

mar 03 2011


Lorsque le train a écrasé ses jambes, Themnozi avait 17 ans. Victime d’une violente crise d’épilepsie, elle s’était effondrée sur les rails.
Depuis, paralysée, elle ne quitte plus son lit.
Elle a 28 ans et son seul horizon est sa masure du slum Gandhi Nagar de Chennai.
Comme Guna, Devi et Bhavani elle bénéficie de l’aide de Speed Trust.
Rapides et agiles ses mains tressent des paniers en fil de plastique. Elle aime les couleurs vives qu’elle marie avec goût.
« Themnozi, ça veut dire  honey », précise-t-elle en souriant, contente de notre visite qui lui permet de converser en anglais.
Car elle apprend l’anglais, patiemment, pour pouvoir lire et communiquer avec ses visiteurs.
Dans sa cabane, elle a aussi monté une minuscule épicerie. Elle vend des friandises aux enfants du quartier, des dosettes de lessive et de shampoing.
Assise par terre, sa mère dodeline de la tête, le regard vague. Elle est mentalement retardée, à côté de la plaque, à côté des autres, incapable de travailler. C’est Themnozi qui, du fond de son lit, gagne la vie de la famille. Le père est parti il y a longtemps et personne ne le regrette. Cinq filles à élever, c’était bien trop pour lui.

La fracture entre les Français et leurs grandes entreprises n'a jamais été si profonde

Profits record du CAC 40 dégagés sur le dos de l'emploi et grands patrons archi-milliardaires : rien ne va plus !

Les entreprises du CAC 40 ont publié leurs résultats 2010 : leurs bénéfices ont quasiment doublé pour atteindre 83 milliards d'euros (dont la moitié va partir en dividendes aux actionnaires…), avec un taux de marge quasiment au plus haut depuis 30 ans. Cet argent, aux trois-quarts gagné à l'étranger et peu imposé grâce à leur implantation dans des paradis fiscaux, ne profite ni aux salariés, ni aux sous-traitants, ni aux clients, ni à l'emploi et aux investissements en France.

Total arrive largement en tête avec 10,5 milliards d'euros de résultat net (+25%) : pour le groupe pétrolier, la nouvelle flambée des cours du brut est une excellente nouvelle, ce qui n'est pas le cas pour les consommateurs...

France Télécom se place au quatrième rang avec près de 5 milliards (+62%) : les familles de ses ex salariés poussés au suicide apprécieront. Petite parenthèse : son ex-filiale La Poste, qui ne fait pas encore partie du "cercle" et se distingue pour ses nombreuses condamnations pour CDD à répétition, vient elle aussi d'annoncer un bénéfice net en hausse de 3,5%, à 550 millions d'euros; dans le même temps, elle a supprimé près de 12.000 postes en 2010.

dimanche 13 mars 2011

Centrale japonaise de Fukushima-Daiichi : On ne sait rien mais ce n’est pas grave !

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie emploie la méthode Coué  pour ne pas affoler les nombreux français qui habitent non loin d’une centrale nucléaire. En résumé, elle n’a pas d’informations sur l'explosion et la fuite radioactive de la centrale japonaise de Fukushima-Daiichi mais elle sait que ce n’est pas grave. Elle pourra sans doute comme ce fut le cas lors de la catastrophe de Tchernobyl fermer les frontières pour arrêter tout nuage radioactif.
"Aujourd'hui ont été relâchées dans l'environnement des émanations de vapeurs faiblement radioactives qui, au moment où nous parlons, ne semblent pas devoir être dangereuses pour les Japonais eux-mêmes et donc forcément pas dans les territoires d'outre-mer"
"Si besoin était, des dispositifs seraient pris" 
"Nous ne disposons pas de toutes les informations complètes pour avoir une vision d'ensemble de la situation".

Destruction des acquis sociaux ?

C’est la question qu'on peut se poser en lisant un document préparatoire  au Conseil de l’Euro du 11 mars et au  Conseil européen des 25 et 26 mars, baptisé « Coordination améliorée des politiques économiques dans la zone Euro. Il constitue la dernière mouture du « Pacte de compétitivité » qui  " vise à approfondir le pilier économique de l’union monétaire en  favorisant la convergence entre les économies de la zone Euro".

Quelques décisions en préparation 

Concurrence accrue entre les salaires, avec mise  en place d’un mécanisme " d’ajustement des salaires sur la productivité ". 

Démantèlement des systèmes de retraite publique et de sécurité sociale, recul de  l’âge de départ à la retraite. (67 ans), au nom de la lutte contre les déficits diminution des salaires dans le secteur public
Augmentation de l’impôt sur le revenu en France en " privilégiant une taxation de la consommation par le biais de la fiscalité indirecte"  c'est-à-dire augmentation de la TVA sociale

Baisse de l’impôt sur les sociétés
Précarisation du travail  en appliquant la " flex-sécurité"  
Fin des négociations salariales collectives  remplacées  par des négociations par secteurs
Ouverture des magasins   le dimanche et  plus si nécessaire.
Mise en concurrence des secteurs et des professions protégés par des quotas comme les pharmacies, les taxis, les notaires, les  vétérinaires, les coiffeurs, les architectes, etc
Contrôle a priori des budgets des Etats,  des budgets sociaux par le Conseil ou la Commission contre les Parlements nationaux et avec possibilité de modifier les constitutions nationales pour y insérer l’interdiction de faire des "déficits".
Le texte complet est disponible dans l’Huma du 9 mars.

samedi 12 mars 2011

[Nicolas Sarkozy] m’a rendu ma liberté

C’est en ces termes que Abderahmane Dahmane, a  répondu  à Nicolas Sarkozy. Le Président  a  mis un terme vendredi aux fonctions de son conseiller en charge de la diversité qui avait vivement critiqué   le débat sur la laïcité et l'islam voulu par l'UMP

Je vais pouvoir me mettre en campagne pour défendre la dignité des musulmans de ce pays», a déclaré  Abderahmane Dahmane qui s’en était pris avec vigueur à sa formation. «L’UMP de Copé c’est la peste pour les musulmans »,

Nicolas Sarkozy se trompe, «en cherchant à être réélu en 2012 avec les voix du Front national. Parce que c’est la voie de la diversité qui lui a permis d’être élu en 2007. Aujourd’hui, certains pensent que les musulmans en France ont le droit de raser les murs et de se taire. Moi, je dis : ‘’On ne peut pas accepter cette situation. Les musulmans ont une valeur, une bravoure. Ils ont su se battre à travers les temps contre toutes les discriminations et contre tous les racismes’’», a-t-il souligné dans différentes déclarations à des agences de presse.

Source: Le Monde

vendredi 11 mars 2011

Loppsi 2 : largement censurée, mais blocage sans juge avalisé

Dans un avis rendu public jeudi soir, le Conseil Constitutionnel a largement censuré 13  dispositions de la nouvelle loi de protection sur la sécurité intérieure ( Loppsi 2) votée au Parlement le 8 février. 
Jean-Louis Debré,
Président du C C 
Nicolas Sarkozy a beaucoup de mal à faire valider son discours de Grenoble  du 30 juillet 2010. Après l’abandon du projet de loi  sur la déchéance de la nationalité, il subit un camouflet de la part du Conseil Constitutionnel : c'est la première fois dans l'histoire de la Ve République qu'autant d'articles d'une loi sont censurés
Par contre, le très controversé article 4, qui autorise le blocage d'un site Web sans intervention d'un juge s'il a été décidé que ce dernier véhiculait des contenus relevant de la pornographie infantile, a toutefois été validé.

Libye: Quand les insurgés deviennent des rebelles

Le vocabulaire employé par la presse permet d’évaluer l’évolution des rapports de force dans le conflit libyen.  Par exemple,  quand des insurgés deviennent des rebelles, et des mercenaires  des loyalistes,  on peut craindre que Mouammar Kadhafi ne soit en train de réussir à garder le pouvoir.
Quelques titres
Le 5 mars 2011 France24
Les mercenaires de Kadhafi, mystérieux exécuteurs des basses œuvres du régime libyen
Selon de nombreux témoignages, des combattants venus d'Afrique subsaharienne et d'Europe de l'Est sont rétribués par le régime libyen pour mater l'insurrection. Focus sur le rôle de ces soudards à la solde du colonel Kadhafi.
Le 6 mars 2011  Africa.com
Les mercenaires devenus
troupes loyalistes
Les combats se poursuivent en Libye entre insurgés et troupes régulières du colonel Kadhafi alors que le "Conseil national", mis en place par l’opposition, doit se réunir pour la première fois aujourd’hui.
Le 7 mars 2011  Sud Ouest  
Libye : l'opposition recule
Au vingtième jour de l'insurrection, la contre-offensive des forces loyales à Mouammar Kadhafi fait rage dans l'Est, où elles auraient repris plusieurs villes aux rebelles.
10 mars 2011 06h00 Sud Ouest ;
Les rebelles reculent sous la mitraille loyaliste

jeudi 10 mars 2011

L'Illinois abolit la peine de mort

Le gouverneur de l'Illinois a promulgué mercredi une loi interdisant la peine capitale et commué en réclusion à perpétuité la condamnation à mort de quinze détenus.
La loi entrera en vigueur le 1er juillet. L'Illinois sera alors le 16e Etat américain à abolir la peine capitale, et le quatrième en deux ans après New York, le New Jersey et le Nouveau-Mexique. Aucun détenu n'a été exécuté dans l'Illinois depuis 1999.

Le gouverneur démocrate Pat Quinn a expliqué qu'il était impossible d'amender un système qui a condamné à tort à la peine capitale au moins 20 innocents. "Notre système de peine capitale est intrinsèquement criblé d'erreurs".. "Depuis 1977, l'Illinois a sorti 20 personnes du couloir de la mort, dont sept ont été disculpées depuis le moratoire de 2000, c'est un record qui doit nous faire réfléchir".
Les Etats-Unis se sont classés au cinquième rang des Etats en nombre de prisonniers exécutés en 2009. La Chine a mis à mort des "milliers" de détenus, selon l'organisation Amnesty International, suivie de l'Iran, l'Irak et l'Arabie saoudite.

lundi 7 mars 2011

Une femme libre : Maria Occhipinti, anarchiste sicilienne


Avertissement aux femmes siciliennes  
Article paru dans "La comune anarchica", Siracusa (« La commune anarchiste ») en avril 1947
Maria Occhipinti (1921 – 1996)

Parlant de choses et d’autres, nombreux  sont ceux qui citent la culture arabe comme exemple typique de l’esclavage féminin,  ils en parlent avec mépris et commisération, comme il convient à des hommes…civilisés.
Pourtant, en examinant bien notre environnement, surtout dans les petits villages, nous pouvons constater que la situation de la femme est peut-être pire que dans les contrées arabes. Ici, nous les femmes, nous sommes vendues à un petit maître, un homme pauvre sans doute, mais puissant de par l’autorité que nous lui reconnaissons tous.
Notre homme ne sait pas ce que veut dire « Femme » : la compagne de sa vie, la mère de ses propres enfants…
En effet, l’homme se marie par besoin physiologique, il sait seulement que, gagnant son pain à la sueur de son front, il achète une chose qui lui rend service, un outil vivant, et cet outil, il le veut beau, obéissant et toujours prêt à ce pourquoi il a été acheté.
La femme, de son côté, se laisse acheter et, ignorant tout de la vie, elle pense même que cet acheteur est le bienvenu. Elle ne sait pas encore ce que cela peut signifier pour elle, qui, esclave physiquement et spirituellement de ses parents, rêve cependant, et sa pensée, libre, erre dans un monde libre et heureux, parce que la liberté, quand bien même on ne la connaît pas pleinement, on la désire instinctivement.
Ainsi ce prince, si peu charmant, elle le croit porteur du bonheur tant espéré, alors qu’elle ne fait que passer simplement d’un maître à l’autre. Et le second maître,  qui est un étranger, est plus impitoyable que le premier…
Et c’est ainsi qu’elle sera obligée de se prostituer, de satisfaire les envies de celui qui l’ayant achetée à bas prix, lui fera cadeau d’une bonne douzaine d’enfants, des fatigues du  ménage  et pourquoi pas ? – de quelques bonnes raclées. C’est son droit, puisqu’il la nourrit.
Chères femmes, ne soyez pas indifférentes à mes paroles qui sont des paroles de vérité. Ne trouvez-vous pas vrai que vous êtes vendues pour une bouchée de  pain ? Que vous n’avez jamais connu et que vous ne connaissez pas, la vraie joie, le vrai bonheur ? Que votre mari, au lieu d’être le doux compagnon tant attendu, est un tyran, même sans s’en rendre compte?
Nos hommes sont ennemis, aussi et surtout, de notre liberté de penser, et ils sont jaloux, pas parce qu’ils nous aiment, mais par « égoïsme de propriétaire »et par besoin d’avoir quelqu’un sur qui régner en maîtres incontestés.