mardi 31 mai 2011

Mercredi 1 juin, 20h 50, sur Canal+ " Immigration : aux frontières du droit"

Marion Loizeau, dans ce  documentaire exceptionnel, suit des sans-papiers pris dans les rouages administratifs et judiciaires. 
En France, depuis 2003, de nouvelles directives ont introduit la notion de "quotas d'expulsions" à remplir chaque année. Ces objectifs, chiffrés pour la première fois dans l'Histoire, suscitent de violentes critiques. Les opérations d'expulsion parfois jusque dans des écoles ont peu à peu conduit des citoyens à basculer dans la désobéissance civile contre ce qu'ils appellent "la politique du chiffre". Nous suivons des cas emblématiques de sans-papiers pris dans les rouages administratifs et judiciaires vers une régularisation, seul synonyme de tranquillité et de retour à une vie normale. Guilherme, Viliène et Ardi sont soutenus par des parents d'élèves, des professeurs ou encore le corps médical d'un centre de soins en Lorraine. Des femmes et des hommes qui nesont ni militants, ni politisés, mais qui un jour ont été touchés par l'arrestation d'un père conduisant ses enfants à l'école, d'un voisin, par l'exclusion d'un enfant malade.

 Le film établit un fil narratif à deux voix. Celle de la société civile entrée en résistance face à la politique des quotas, mais aussi la voix de ceux chargés de faire respecter la loi. Au-delà des considérations militantes, le film met au jour les rouages de la politique d'immigration en France et en questionne les cadres légaux. Cette frénésie du chiffre est-elle vraiment une solution au problème de l'immigration ? Est-elle applicable sans conduire à des dérives ?

Source: Canal+

lundi 30 mai 2011

La machine à expulser Un web documentaire de Julie Chansel et Michaël Mitz

Un documentaire proposé par deux journalistes de Canal+ qui nous permet de connaitre la rétention administrative des personnes en situation irrégulière.

La machine à expulser
Un web documentaire  de Julie Chansel et Michaël Mitz
Il y a aujourd'hui en France métropolitaine et en outre-mer 25 centres de rétention administrative (CRA) ; onze d'entre eux sont habilités à enfermer des familles et des enfants. Des dizaines de milliers de personnes y sont enfermées chaque année, en vue d'être expulsées du territoire. Leur seul délit est de ne pas avoir de papiers. Ces lieux de privation de liberté, de plus en plus sécurisés, échappent à notre regard.

La Machine à expulser parle de ces hommes et de ces femmes qui " disparaissent ", dont la vie bascule soudain, lors d’un contrôle d’identité. Placés en rétention administrative pour une durée maximale de 32 jours et bientôt de 45, ils deviennent des "retenus", avant d'être " reconduits à la frontière".
Nous avons recueilli leurs paroles, entre deux rendez-vous devant un juge, dans l'anonymat de leur chambre du CRA, parfois à quelques heures d'être embarqués vers un pays que, pour la plupart, ils ne connaissent pas. Leur enfermement est double, dans un lieu et dans une procédure complexe. Ce sont eux qui subissent la " politique du chiffre", eux qui nourrissent les "objectifs chiffrés de reconduite à la frontière".
Avec ce web documentaire, nous avons voulu décrypter " la rétention administrative des personnes en situation irrégulière", interroger l'instrumentalisation de l'étranger, expliciter un acharnement administratif, expliquer des lois de plus en plus répressives, déconstruire un discours politique. Il s'agit pour nous de révéler l'absurdité d'un système et ses conséquences humaines dramatiques.
Nous voulons inviter chacun à y réfléchir en visionnant la machine à expulser. 

samedi 28 mai 2011

Ambiance ! Ambiance !

 L’ambiance du pique-nique républicain  pour les droits et la citoyenneté est contenue dans ces deux photos :

Sur la première, on peut reconnaître de gauche à droite Miquèu Montanaro, musicien et militant de toujours,  Denise Reverdito, (Attac), Alex Massari ( LDH et coordonateur de la manifestation), Rémy Pergoux ( Citoyens Résistant d’Hier et d’aujourd’hui) venu de Savoie comme Walter Bassan ( porte-parole du Plateau des Glières, personnage principal du film «  Walter, retour en résistance)et sa compagne et enfin de dos Dominique Guibert, secrétaire général de la ligue des Droits de l’Homme. Des personnes venues de différentes régions de France, réunies par la volonté d’envoyer le message suivant aux politiques. Vos électeurs ne vous ont pas donné un chèque en blanc pour 5 ans. Ils suivent vos prises de position et vous demandent des comptes. Un peu dans l’esprit de ce qui se déroule actuellement en Espagne et ailleurs.

Sur la seconde, un débat intergénérationnel intense. Tous les âges étaient représentés sur le Parc de la Navale et  les discussions  enrichissantes. 

LE COUP DE TCHERNOBYL

Vous avez cru que nos gouvernants avaient retenu les leçons de l'omerta scandaleuse qui avait suivi la catastrophe de Tchernobyl en 1986 ?



Moi aussi !



Vous avez cru que, cette fois, les infos en provenance du Japon à la suite de la destruction de la Centrale de Fukushima seraient divulguées dans la transparence la plus totale ?
Moi aussi !



Vous avez cru que l'Autorité de Sûreté Nucléaire qui est chargée de nous protéger - oh, la gentille autorité - nous informerait avec précision sur les risques encourus sur notre territoire ?Moi aussi !



Eh bien, vous aviez tort !



Et moi aussi !



La CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) vient de publier une carte qui prouve que la France a bel et bien été contaminée dès le 22 mars 2011, malgré les dénégations de l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire).



Prenez le temps de vous connecter au site de la CRIIRAD et de lire les divers documents qui concernent cette affaire.



Un citoyen averti en vaut deux.



Le foot plus important que la contestation à Barcelone.

Le campement sur la place de Catalogne à Barcelone a été évacué vendredi matin, vers 7 heures  car c’est là que samedi doivent avoir lieu les célébrations en cas de victoire à Londres du club catalan le FC Barcelone contre Manchester United en finale de la ligue des Champion.

Les aficionados sont donc plus importants que les « indignados », qui devant cette intervention musclée de la police sont encore plus révoltés. En effet, pendant que les policiers casqués, armés de matraques et de balles en caoutchouc repoussaient les « indignés », les camions de nettoyage emportaient les tentes et le matériel installés depuis dix jours.

« Ils nous font partir à cause du match mais nous nous réunirons à nouveau, ici ou à un autre endroit car notre match est plus important », a affirmé un manifestant à l’Agence France Presse.
Comme d’habitude, la police catalane met en avant des  raisons de sécurité : « on enlève tout type d’objet qui peut être dangereux, comme des casseroles, des couteaux ». 

vendredi 27 mai 2011

Samedi 28 mai à Toulon: journée d'action "D’ailleurs nous sommes d’ici "

Le collectif varois mobilisé contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers !
Samedi 28 mai une journée nationale d’action à l’appel du collectif " D’ailleurs nous sommes d’ici" aura lieu. Cette mobilisation contre le racisme et la politique gouvernementale en matière d’immigration et d’asile est soutenue par plusieurs centaines d’organisations : partis, syndicats de salariés, d’enseignants, de magistrats, d’avocats, d’étudiants et de lycéens, plus d’une centaine d’associations nationales et locales, plus de 200 élus locaux, députés et parlementaires européens.

Dans cette situation, qui se caractérise par la pire des politiques jamais conduite contre les immigrés sous la Cinquième République, il est plus que jamais indispensable de se mobiliser dans l’unité contre le racisme, les discriminations qui frappent plus particulièrement les habitant-es des quartiers populaires, la politique d’immigration de ce gouvernement et pour la régularisation des « sans-papiers ».
Dans le Var, le collectif qui regroupe ATTAC, la CGT, EELV, la FCPE, la FSU, la LDH, l’UNSA éducation, le PCF, RESF, Solidaires, l’UNL et VPJM, appelle à un rassemblement suivi d’une manifestation
samedi 28 mai à 10h, Parvis des Droits de l’Homme à Toulon
Le collectif varois appelle toutes celles et tous ceux qui s’opposent aux discours racistes, d’où qu’ils viennent, et aux orientations xénophobes du gouvernement à descendre massivement dans la rue.

jeudi 26 mai 2011

La LDH soutient Sihem Souid

Communiqué LDH 
Sihem Souid, policière en exercice, est l’objet de la vindicte de sa hiérarchie parce qu’elle dénonce des faits délictueux répétés qu’elle a constatés dans les services de police. Il faut dire que le reproche est de taille : elle a brisé l’omerta qui règne dans ces milieux, où racisme, sexisme, xénophobie, homophobie sont considérés comme choses normales. 
Scandalisée de ces propos qu’elle entendait quotidiennement, elle a décidé de dénoncer et de s’adresser à l’opinion publique, puisque les responsables policiers semblaient considérer qu’il s’agissait là d’une forme de coutume dans le métier, puisqu’ils refusaient d’y mettre bon ordre.

Mal lui en a pris ! C’est Sihem Souid qui fut traduite devant la justice pour diffamation. La procédure a fait long feu et elle en est sortie, à l’évidence, grandie dans ses convictions. On pouvait penser que le ministère de l’Intérieur en resterait là, et que tout honte bue, il se contenterait de ce rappel salutaire à la légalité républicaine, qui consiste pour un policier à ne pas laisser un délit impuni. Mais le 24 mai, Sihem Souid est convoquée devant le conseil de discipline. Elle doit y répondre du motif suivant : "  manquements à l’obligation de réserve " et, pour cela, elle risque jusqu’à la révocation. La première séance de ce conseil n’a pu se tenir, car [...]

mercredi 25 mai 2011

Qui a dit à propos du système français de protection sociale ?

"Si nous avons connu une récession moins forte que celles d'autres pays européens, c'est parce que nous avions ce système de protection sociale, qui pendant la crise, a agi comme un système de développement économique"

Pique Nique (suite)


Des photos du pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté commencent à arriver. Si vous en avez vous aussi , vous pouvez nous les envoyer. Elles seront publiées. 

Voici un premier diaporama 

mardi 24 mai 2011

Un pique-nique réussi

Plus de 600 personnes d'après les RG, de la musique , de la convivialité,  des discours et des forums  écoutés attentivement, du soleil même si quelques gouttes se sont invitées en début d'après-midi: un cocktail idéal pour une journée réussie qui incite le Collectif Mai Citoyen à penser à la deuxième édition.
Des billets et  des photos vont toute cette semaine vous faire partager le plaisir des personnes présentes.
Commençons par le discours d'ouverture de Marc Vuillemeot, maire de la Seyne, Vice président de TPM et conseiller régional
« DES JOURS HEUREUX »
Pour les Seynois qui sont ici, c’est un honneur que le collectif « Mai Citoyen » ait choisi notre ville pour ériger, à coté de ce pont levant, symbole des anciens chantiers navals, et des souffrances et des luttes qui ont rythmé leur vie pendant un siècle et demi, un rendez-vous qui, m’t-on dit, veut devenir annuel pour, ensemble, résister.
Je suis donc très heureux de vous y accueillir.
J’étais le week-end dernier aux Glières. Permettez-moi de vous en dire quelques mots.
Car on ne revient pas complètement indemne de ce rassemblement "Paroles de résistances" qui se tient chaque année sur ce plateau de montagne, en Haute-Savoie, là où plus de cent maquisards ont perdu la vie pour tenir tête au régime de Vichy et à l'occupant nazi. Ça a été une véritable "cure d'objectivation". Croyez-moi, un moment d’une telle force doit conduire un maire à ramener à leur juste place les petites difficultés et mesquineries de la gestion communale pour se centrer sur les vrais enjeux sociétaux.
Dimanche dernier, donc, nous étions

samedi 21 mai 2011

La banderole du pique-nique est en place


Depuis 2 jours , une banderole signale le pique_nique républicain pour les droits et le citoyenneté. Elle est l'oeuvre d'un jeune graffeur qui sera présent lors de l'expo prévue sur le parc. Avec d'autres, pendant la journée, ils vont exécuter des grafs en direct. Vous pourrez admirer leur travail . 

Pensez à apporter votre pique-nique car rien ne sera vendu par les organisateurs qui estiment qu'il est indispensable que les gens tirent du sac leur sandwich, leur nem, leur brick, en un mot leur culture
A dimanche, à partir de 10h. 

jeudi 19 mai 2011

Au parc, citoyens ! Pour le pique-nique républicain du 22 mai

Un article de Var-Matin qui présente le pique-nique républicain pour les droits et la citoyennté du Dimanche  22 mai organisé par le  « Collectif Mai Citoyen », qui regroupe 27 associations locales, ou régionales.http://memorix.sdv.fr/5/www.varmatin.com/infoslocales/divers/laseyne_articles/83519791/Position1/SDV_NMA/default/empty.gif/584a5a64716b32383473494144624d33?rubrique=Societe&commune=;LaSeyne-sur-Mer
De la Résistance d'hier aux résistances d'aujourd'hui : tel est le fil conducteur de la manifestation festive organisée par le « Collectif Mai Citoyen », ce dimanche.
Né en juin dernier, il regroupe vingt-sept associations locales, toutes signataires du Pacte pour les droits et la citoyenneté (1). « À l'origine, nous voulions participer à l'hommage aux Résistants, qui a lieu le 15 mai au plateau des Glières (Haute-Savoie). Mais c'est loin... Du coup, on a décidé d'organiser une initiative locale », explique Alex Massari, président du comité seynois de la Ligue des droits de La Seyne (LDH).
Pas « d'affichage politique »
Le collectif a concocté un programme très étoffé, qui mêle à la fois [...]

Début du Mai Citoyen à La Seyne

Jeudi 19 mai, à 19 h, salle Apollinaire "Où vas-tu Moshé?" un film de Hassan Benjelloun

 


Tous à La Seyne à partir de Jeudi 19 mai pour le Mai Citoyen.
Apportez votre pique-nique le Dimanche 22 mai  et participez à une rencontre citoyenne et festive.

mercredi 18 mai 2011

Le Petit Prince à la place d'Armes de Toulon

L 'association Les Femmes de la cité a créé en 2001 à La Seyne,  Le Petit Prince, un restaurant d'insertion  qui est très fréquenté par des  habitués et des personnes de passage. Tous apprécient la qualité et les prix pratiqués.
Encouragée par  cette expérience réussie, l'association a décidé  de venir  s'installer à Toulon au Foyer des jeunes travailleurs  situé place d'Armes,  à Toulon.
Ce  restaurant est un restaurant classique pour les clients , ouvert à tout le monde. mais en cuisine  trois salariés, allocataires du RSA, dirigé par un  chef cuisinier espèrent grâce à cette expérience  et des cours retrouver du  travail.


Si vous êtes tenté par une cuisine colorée, retenez votre table au Petit Prince de Toulon en téléphonant au 04.22.44.07.3 Ouvert du lundi au vendredi, tous les midis. Et les week-ends sur réservation pour les groupes.
Sourcé: Var Matin

Plus de 64.500 détenus en France, record historique

La LDH dénonce depuis des années la surpopulation des prisons françaises. Cette situation s’est encore aggravée. En effet un triste raccord a été battu le 1ermai 2011: 64.584  détenus dans les prisons françaises, soit une hausse de près de 5% en un an.
Plus du quart des personnes incarcérées sont des prévenus c'est-à-dire en attente d’un jugement)  et 792 mineurs sont détenus.


Les syndicats constatent que "le nombre de détenus continue à augmenter, les conditions de travail et de détention vont continuer à se détériorer" avec le risque d’une augmentation des tensions et des incidents, des bagarres entre détenus, des agressions de surveillants, des suicides...
L'Etat a par exemple été condamné mardi par le tribunal administratif de Caen à verser de 600 à 3.500 euros à neuf détenus ou ancien détenus de la maison d'arrêt de Caen, en raison de "conditions insatisfaisantes d'hygiène et de salubrité"Les juges mentionnent notamment des cellules de 10 m2 "conçues pour un seul détenu" mais partagées avec un ou plusieurs détenus, des toilettes "sans ventilations spécifiques", ni "cloisonnement suffisant avec la pièce principale", avec des parois et plafonds "souvent très sales".
La solution passe selon Céline Verzeletti, secrétaire générale de la CGT-Pénitentiaire.par "une autre politique pénale" avec, notamment, "une orientation vers les alternatives à l'incarcération pour les courtes peines", ainsi qu'un "plus grand respect de la présomption d'innocence", avec "moins de prévenus incarcérés".
Source : Actu Orange  

mardi 17 mai 2011

Tous à La Seyne pour le Mai Citoyen


Tous à La Seyne à partir de Jeudi 19 mai pour le Mai Citoyen.
Apportez votre pique-nique le Dimanche 22 mai  et participez à une rencontre citoyenne et festive.
Voir le programme 

Mardi 17 mai : 7ème Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie

Pourquoi le 17 mai?  Cette date correspond au 17 mai 1990 lorsque l'OMS a retiré l'homosexualité et la transsexualité des maladies considérées mentales. Ce n’est qu'en 2008 que la France a reconnu cette journée contre l’homophobie. 
Dans plus de 70 pays à travers le monde, l'homosexualité est considérée un crime. Et ce crime est passible de la peine capitale dans sept pays. 

Cette journée permet de rappeler aux autorités l'urgence à agir pour une complète égalité des droits, en France, partout et toujours , pour que l'égalité réelle progresse sur tous les territoires

Un débat à ne pas manquer à La Seyne "Perte d'autonomie, tous concernés!

La CGT La Seyne organise un débat public Mercredi 18 Mai de 18 h à 20 h " La perte d'autonomie"  à la salle Apollinaire de la Seyne pour répondre à la question: 
Ce qui nous menace tous sera -t-il une manne pour le secteur public ou un nouveau droit de la sécurité sociale?


Le débat , qui fera suite à un exposé , sera animé par Esther Hays, médecin gériatre, Ghislaine Raoufi, membre du bureau de la Fédération CGT Santé, Ginette Tomassone, représentante CGT au CODERPA (Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées).et Manon Magagnosc, assistante sociale.
Une soirée à ne pas manquer car ce problème nous concerne tous. 

lundi 16 mai 2011

"Où vas-tu Moshé ?", à la salle Apollinaire le 19 mai.

Le Collectif Mai Citoyen de La Seyne et  Ciné83  présentent Jeudi 19 mai à 19h , à la salle Apollinaire, Avenue Gambetta à La Seyne le film « Où vas-tu Moshé ? » en présence du réalisateur Hassa Benjelloun.
Sorti en  2010, ce film est un plaisant prétexte adopté par le réalisateur pour déplorer l'absurdité d'une logique de l'Histoire qui emporte sur son passage les hommes et met fin à leur volonté de vivre ensemble.
Synopsis : Au début des années 60, suite à l'indépendance du Maroc, des centaines de milliers de Juifs  2010marocains, craignant l'incertitude politique et en quête d'une vie meilleure, décident de quitter leur terre natale pour immigrer en Israël et dans d'autres pays. Quand Mustapha, le gérant du seul bar de la petite ville de Bejjad, apprend que tous les Juifs partent, il panique. Si tous les non-musulmans quittent la ville, il sera forcé de fermer le bar. Comment éviter la fermeture ? En retenant un Juif ! Plus facile à dire qu'à faire... Voyant toutes ses manigances rester sans résultat, ses espoirs faiblissent et il s'apprête à se résigner. C'est alors que se présente une solution parfaite, tellement simple, que personne n'y avait songé… Si seulement tous les problèmes pouvaient se résoudre aussi facilement…
Pour plus de renseignements, Africulture 

dimanche 15 mai 2011

Tous au Parc de la Navale le 22 mai

Le collectif Mai Citoyen organise un pique nique républicain pour les droits et la citoyenneté sur le Parc de La Navale le Dimanche 22 mai de 10h à 19h. Vous pouvez consulter le programme en cliquant sur les images.
Vous constaterez que dès jeudi un film  vous attend à la salle Apollinaire, que vous pourrez rencontrer Alexandre Jardin  à la librairie Charlemagne de La Seyne Vendredi  et qu'une expo sur la résistance à La Seyne pendant la seconde guerre mondiale est présentée à la salle Bourradet Samedi et Dimanche.

Les sans-papiers ne pourront plus être incarcérés en France

En application du droit européen, le ministère de la Justice a publié une circulaire stipulant qu’un étranger ne pourra plus être emprisonné au seul motif qu’il est en situation irrégulière.
Les poursuites éventuelles ne pourront se produire qu'en cas de "comportements de violence envers les personnes dépositaires de l'autorité publique ou de fraudes avérées (faux documents administratifs), détachables de l'infraction de séjour irrégulier ou de soustraction à une mesure d'éloignement."
Saisi par un tribunal italien, la cour de justice de l'Union Européenne a rendu un arrêt le 28 avril dernier jugeant illégale la détention d'un migrant en situation irrégulière s'il refuse de quitter le pays. Cet arrêt découle de la "directive retour" européenne de 2008 sur les modalités de reconduite à la frontière. En vertu de ce texte, la rétention administrative doit être l'ultime recours, l'emprisonnement étant considéré comme incompatible avec l'objectif d'éloigner un étranger.

Ainsi donc le seul fait d'être sans papier n'est plus une cause d'emprisonnement. 

samedi 14 mai 2011

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, otages depuis 500 jours

Voilà aujourd’hui 500 jours que les journalistes de France 3, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, et leurs trois accompagnateurs afghans, ont été enlevés en Afghanistan,  le 30 décembre 2009. Ils se trouvaient dans la province de Kapisa, à 60 km de Kaboul (Afghanistan) pour le magazine de reportage "Pièces à conviction", La dernière preuve de vie remonte à novembre dernier.
De nombreuses manifestations de soutien se déroulées  à travers la France.
Les amis des deux journalistes et Flrence Aubenas en  particulier se demandent depuis que  dans un entretien publié la semaine dernière dans L'Express, Nicolas Sarkozy évoque les problèmes de rançons liés aux enlèvements en disant que la France ne paiera pas mais qu'il n'est pas opposé à ce que les entreprises qui emploient les otages le fassent:

"Qu’en est-il de l’engagement de l’État pour Hervé et Stéphane ?, On est en train de se demander si la France est en train de changer de politique vis-à-vis des otages,. Ce qu'on demande, c'est un engagement". a déclaré Florence Aubenas

mercredi 11 mai 2011

Gaz de schiste: "La reculade" estime José Bové

Les craintes des opposants à l’exploitation de gaz de schiste se sont confirmées  hier soir à l’Assemblée Nationale.
Les députés ont adopté la proposition de loi qui interdit  l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et abroge les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique.
Mais les titulaires de permis de recherches pourront  dans un délai de  deux mois  à compter de la publication de la loi préciser les techniques employées  pour exploiter leurs gisements. S’ils déclarent ne pas utiliser cette technique, qui est la seule connue actuellement et qui a causé des dégâts écologiques importants, il n'y aura donc pas abrogation
"Il suffit qu'ils emploient d'autres termes, ou qu'ils disent qu'ils utilisent d'autres techniques pour que ce soit fini. Les députés sont en pleine reculade devant la pression des industriels et devant le corps des Mines",  estime José Bové l'eurodéputé Europe Ecologie-Les Verts. 
Source: France-Inter 

mardi 10 mai 2011

La Révolution tunisienne invitée à Cannes avec le film "Plus jamais peur"

Mourad Cheikh
Après 11 ans d'absence, le cinéma tunisien revient sur la Croisette avec " Plus jamais peur",  un documentaire de 74 minutes, tourné dans l'urgence des moments" qui ont entouré l'effondrement du régime du président Zine El Abidine Ben Ali,.
 Le réalisateur du film Mourad Cheikh explique que  "Ce slogan colle à ce qui s'est passé car c'est le mur de la peur qui s'est effondré",
Un des personnages lance la réplique phare du film: 
"Cette révolution n'est pas le fruit de la misère, mais plutôt le cri de désespoir d'une génération de diplômés. Ce n'est, ni la révolution du pain, ni celle du jasmin... Le jasmin ne sied pas aux morts, il ne sied pas aux martyrs. Cette révolution est celle du dévouement d'un peuple... Plus jamais on n'aura peur!".

lundi 9 mai 2011

Le féminisme est l’avenir de l’homme


Charlie Hebdo a sorti un hors série sur la condition féminine en France. Beaucoup de réponses aux questions que vous vous posez avec en plus l'humour décalé de Charlie Hebdo
Comment s’appelait le premier journal français féministe? Dans quel pays du monde recommence-t-on les élections s’il n’y a pas 30% d’élues? Quel organe spécifiquement féminin n’a été correctement décrit dans les manuels de médecine qu’à partir de 1998 ? Qui a dit : «Je suis féministe, moi, j’ai une mère!»? Pourquoi l’homme de Cro-Magnon a-t-il décidé que sa femme resterait à la caverne? Sarkozy est-il féministe? Le cerveau a-t-il un sexe ou deux? Depuis quelle année, en France, la femme a-t-elle le droit d’ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de son mari? Pourquoi Éric Zemmour?

Vous trouverez les réponses à ces questions, ainsi que bien d’autres, tout au long de ce hors-série. Et si, à la fin de votre lecture, vous n’êtes pas devenu(e) une femme, relisez Simone de Beauvoir.
Des articles de Alix Béranger, Agnes Binagwaho, Odile Buisson, Lydia Cacho, Chahla Chafiq, Caroline de Haas, Virginie Despentes, Caroline Fourest, Francoise Héritier,  Marie-Pierre Martinet, Florence Montreynaud,  JD Samson Pinar Selek,  Catherine Vidal,  Fabrice Virgili.

dimanche 8 mai 2011

Solidarité avec les Tunisiens

Déclaration de Dominique Guibert, secrétaire général de la LDH, lue lors du rassemblement de solidarité avec les jeunes tunisiens, le 5 mai 2011, devant le ministère de l’Intérieur. Dominique Guibert prendra la parole le Dimanche 22 Mai , sur le Parc de la Navale, lors du Pique Nique Républicain pour les Droits et la Citoyenneté.
Que se passe-t- il donc en France ? Pourquoi sonne-t-on le tocsin ? Une invasion d’ennemis ? Des hordes d’immigrés aux portes, dit-on… Ce sont des phantasmes, certes, mais ils servent de justification à une politique de force, de chasse à l’homme et de stigmatisation de l’étranger.

Souvenons-nous. La Tunisie, ses palmiers, ses oasis, son désert et ses bas coûts de travail… C’était avant, avant que le peuple tunisien ne fasse le ménage. Le temps n’est plus où le gouvernement Sarkozy louait le dictateur. La Tunisie est devenu moins belle depuis que son peuple est fort du retour à la démocratie.
Aujourd’hui, au rebours des gestes de solidarité, se développent politique de la peur, gesticulation aux frontières et chasse aux Tunisiens en Ile-de-France. C’est une démonstration politique que Sarkozy et Berlusconi préféraient Ben Ali !
Il est profondément indécent que le président de la République française et le Premier ministre italien s’entendent pour[...]

jeudi 5 mai 2011

Climat: l'élévation des océans pourrait atteindre 1,6 m d'ici 2100

Une info parue dans la presse  de Mercredi 4 mai très inquiétante pour des millions de personnes qui pourraient devenir des réfugiés climatiques.

OSLO - L'élévation globale du niveau des océans pourrait atteindre 1,6 mètre d'ici 2100 en raison de l'accélération du réchauffement et de la fonte des glaces dans la région arctique, selon une étude publiée mardi à Oslo et revoyant à la hausse les prévisions scientifiques en la matière.
 Les températures de l'air en surface dans l'Arctique depuis 2005 ont été les plus élevées par rapport à toutes les périodes quinquennales depuis le début des mesures aux alentours de 1880, selon le Programme de surveillance  et d'évaluation de l'Arctique (AMAP) appartenant au Conseil de l'Arctique

mercredi 4 mai 2011

Urgence pour la solidarité avec les Tunisiens de Lampedusa arrivés en France

  Les Tunisiens de Lampedusa à Paris", comme ils se nomment,  squattent un  immeuble vide de la Mairie de Paris, au 51, avenue Bolivar en espérant une solution pérenne.Des associations, dont la LDH, dénoncent le traitement infligé à ceux que les médias ont qualifiés de héros quand ils faisaient tomber des dictatures  dans le communiqué suivant:;
Urgence pour la solidarité avec les Tunisiens arrivés en France
Immeuble Rue Bolivar
Nous dénonçons le traitement indigne infligé aux centaines de Tunisiens arrivés en France via l’Italie et laissés en errance dans les rues de Paris, de Marseille et d’autres villes. La plupart ont des permis de séjour temporaire délivrés par l’Italie, leur assurant des droits. 
Nous demandons l’arrêt immédiat des rafles policières, la libération des personnes arrêtées et l’ouverture de négociations pour trouver des solutions adaptées.
Il y a urgence à trouver des solutions d’accueil (centres d’hébergement, structures d’accueil, etc.) et à nourrir les personnes concernées.
Nous demandons également au Gouvernement français :[...]

POLITIQUE DE L’IMMIGRATION

Un communiqué de la LDH National. Mardi 3 mai 

La Cour de Justice de l’UE condamne la pénalisation des personnes en séjour irrégulier en Italie
Le 28 avril 2011, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a délivré l’arrêt « Hassen El Dridi ». Au travers de cet arrêt, la Cour considère qu’une législation prévoyant une peine d’emprisonnement pour le seul motif du séjour irrégulier d’un étranger sur le territoire malgré l’ordre qui lui a été donné de le quitter, est contraire à la directive dite « Retour » du 16 décembre 2008. 
Cette décision va certes permettre de s’opposer aux politiques de pénalisation des étrangers en situation irrégulière mais ne doit surtout pas conduire à considérer la directive « Retour » comme un instrument utile et positif de la politique migratoire de l’UE.

lundi 2 mai 2011

Rendre justice ou se faire justice?


C'est la question qu'on est en droit de se poser quand Barak Obama déclare " « Justice est faite ».

C'est la question que doivent se poser les prisonniers de Guantanamo  reclus depuis des années dans un espace de non-droit, sans procès, sans avocat, sans peine.
Ce matin, certains journalistes ont employé à bon escient le terme d'assassinat pour qualifier la mort du chef d'El Qaïda.


Assassinat: Un assassinat en droit français désigne un homicide volontaire avec préméditation. Depuis que le droit pénal existe, ce crime est considéré comme le plus grave et pour lequel les peines sont les plus sévères, comme la réclusion criminelle à perpétuité.
Ce qui  distingue un état démocratique  de ceux qu'on appelle des terroristes , c'est le  respect des lois  et des
Un état peut-il assassiner un assassin en toute légalité? Ne doit-il pas respecter les lois et les droits d'un homme, fut-il le plus haï d'Amérique?


Appel à mobilisations face aux G8 et G20 en France en 2011

Un appel de la LDH à la mobilisation à  l'occasion de la tenue en France des sommets du G8 et du G20,
 
En novembre prochain, la France prendra la présidence du G8 et du G20 et organisera ces sommets  respectivement en juin  et novembre 2011. Mais les sommets  passent, et les crises économique, financière, écologique et sociale persistent. Les derniers G8 et G20 (de  Pittsburgh 2009 et de Toronto 2010) n'ont apporté aucune réponse réelle à ces crises. Au contraire, tout laisse à penser  qu'ils ont d'abord cherché à relégitimer les acteurs et les mécanismes à l'origine de ces crises, tout en faisant payer la note aux citoyens. 

 Nous savons que les réponses solidaires et démocratiques à la crise mondiale ne viendront pas des seuls dirigeants des pays les plus riches, mais des peuples eux-mêmes et d'un G192 représentant tous les États de la planète
Nous refusons  de laisser aux   puissants le droit d'imposer leurs  solutions à des crises qu'ils ont engendrées. 
Nous voulons montrer que des voies alternatives existent, pour l'accès de tous aux droits humains fondamentaux, pour un partage plus juste des  richesses, pour des modes de production et consommation qui préservent la planète et pour une démocratisation des instances de décisions internationales. Nos mouvements font la démonstration par leurs pratiques et leurs propositions que ces alternatives sont crédibles. 
Bien que se tenant à quelques mois d’échéances électorales françaises, la portée de ces sommets est planétaire, et les mobilisations en préparation seront internationales. Le Forum social mondial de Dakar  en février 2011, ainsi que les mobilisations internationales prévues d'ici juin 2011, pourront en constituer des étapes de préparation.
Nous appelons à la convergence des mobilisations à l'occasion de la tenue en France des sommets du G8 et du G20, et au rassemblement des mouvements, réseaux et organisations.  Nous nous appuierons sur la diversité de leurs formes  de réflexion et d'action pour exprimer des préoccupations communes et des propositions alternatives.  

dimanche 1 mai 2011

Un 1er mai sous le signe des revendications salariales


Dans quel pays,

1) des centaines de manifestants en colère  ont clamé dans les rues de la capitale  "Travailleurs, vous préparez le pain mais vous vivez avec les miettes !",
2) on a pu entendre "Le pays est riche mais les gens sont pauvres", ont scandé des milliers de manifestants qui ont aussi réclamé une meilleure couverture santé et retraite.
3)un leader syndical  a constaté que  "En trois ans, le nombre de pauvres a augmenté mais les riches payent moins d'impôts"
Avant de lire les réponses, vous pouvez constater que les slogans sont universels et que ce qui est stigmatisé, c'est la répartition de plus en plus inégale des richesses. 

1907, Batailles dans le Midi

L'Espace COMEDIA présente les 3 et 6 mai à 20h45  " 1907, Batailles dans le Midi", un spectacle à ne pas manquer de Artscénicum Théâtre.
 « L’événement qui se développe là-bas et qui n’a pas épuisé ses conséquences est un des plus grands événements sociaux qui se soient produits depuis trente-cinq ans. On a pu d’abord n’y pas prendre garde ; c’était le Midi et il y a une légende du Midi. On s’imagine que c’est le pays des paroles vaines. On oublie que ce Midi a une longue histoire, sérieuse, passionnée et tragique. » Jean Jaurès, 29 juin 1907

En ce 9 juin 1907, Marcelin Albert exulte. Lui, le simple vigneron, contemple les 800 000 personnes qui à son appel se sont rassemblées dans les rues de Montpellier. Du Var aux Pyrénées, c’est tout le Midi viticole qui clame sa misère. Mais Clémenceau n’en a cure et pour lui, le nombre ne fait pas la loi. Alors, la plainte va se muer en colère et l’euphorie des grandes journées cédera la place aux larmes… Entre théâtre, musique et chants, le spectacle fait revivre les personnages et les moments clé de la révolte.