jeudi 30 juin 2011

Les journalistes français otages en Afghanistan libérés

Les deux journalistes français Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, otages en Afghanistan depuis 18 mois, ont recouvré la liberté mercredi, ont annoncé les autorités françaises qui ont assuré n'avoir versé aucune rançon pour cette libération.
L'interprète afghan des deux journalistes, Reza Din, a également été relâché.
Il reste  9 otages français, toujours détenus au Sahel, au Yémen, en Somalie ainsi que Gilad Shalit à Gaza.

mardi 28 juin 2011

L’Insee recadre Guéant

L'Insee a publié Lundi un communiqué infirmant les déclarations de Claude Guéant sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés.
L’Institut national de la statistique (Insee) a officiellement rectifié les chiffres donnés par le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, sur les résultats scolaires des enfants d’immigrés.  Le ministre avait affirmé le 22 mai que  les deux tiers des enfants sans diplôme étaient des enfants d’immigrés, puis que les deux tiers des enfants d’immigrés sortaient de l’école sans qualification, disant se référant à des études de l’Insee.  Cette administration, sous la pression des syndicats, a publié ce communiqué :
 "Suite aux différents échanges qui ont eu lieu par voie de presse à ce sujet, l'Insee souhaite rappeler les statistiques publiées en 2005 sur le parcours scolaire des enfants d'immigrés".
Ces statistiques figurent dans l'ouvrage "Les immigrés en France"  qui porte sur la scolarité des élèves entrés en sixième en 1995, les proportions d'élèves sortis sans qualification du secondaire sont de 10,7% parmi les enfants de familles immigrées, de 6,6% parmi les enfants de familles "mixtes" et de 6,1% parmi les enfants de familles non immigrées. Par "famille immigrée", on entend une famille dont les deux parents sont immigrés, c'est-à-dire nés étrangers à l'étranger, ou une famille monoparentale dont le parent chef de famille est immigré. Une "famille mixte" est une famille dont un seul des deux parents est immigré.

Sources: Libération, Le Figaro

lundi 27 juin 2011

"Procès Colonna : un doute insupportable"

Un communiqué de la LDH Corse. Le 3ème procès d'Yvan Colonna aura connu une seule avancée, la motivation du jugement, et celle-ci aura confirmé ce que nous savions depuis le début : la mise à l'écart du débat, d'éléments qui contrarient la déclaration de culpabilité d'Yvan Colonna faite par Nicolas Sarkosy en juillet 2003.  La question des témoins oculaires est ici emblématique. Tous exonèrent Yvan Colonna. Mais leurs dires, selon les juges de la Cour d'Assises antiterroriste, doivent "être appréciés avec les plus grandes réserves au regard de la rapidité du déroulement des faits, de leur ancienneté, de la position des témoins et de la qualité de l'éclairage urbain".Cette affirmation, comment devons-nous l'apprécier puisque ces mêmes juges n'ont pas associé les témoins oculaires au transport de la Cour sur les lieux de l'assassinat pendant le procès?De ce procès, il restera aussi cette photocopie d'un document d'origine inconnue, transmise par la police et jetée dans le débat de manière opportune, à un moment où certains propos, certes tardifs de l'accusé, pouvaient ouvrir sur d'autres hypothèses que celle imposée depuis le début par la police antiterroriste.Aujourd'hui nous ne savons toujours pas si la justice a dit la vérité mais elle a condamné un homme à perpétuité."Ajaccio, le 23 juin 2011.

Le second bateau pour Gaza est parti de Corse , coup d’envoi de la seconde Flottille de la Liberté

Un communiqué de l'association " Un bateau français pour Gaza" annonce le départ du « Dignité-Al Karama[1] » pour Gaza
 Le " Dignité-Al Karama[1] " est parti ce matin des eaux de l’Ile Rousse en Corse. Il rejoindra dans quelques jours le "Louise Michel " actuellement en Grèce.
Les 40 Français qui embarqueront à bord des deux bateaux en Méditerranée orientale sont prêts. Le rendez vous est donné à Athènes. Dans moins d’une semaine, ils seront en route vers la bande de Gaza. Plusieurs milliers d’euros de matériel seront achetés par la campagne " Un bateau français pour Gaza" et acheminés sur un des deux cargos internationaux de la Flottille.
Les deux bateaux français vont se joindre à la douzaine de bateaux qui ont répondu présents pour cette initiative internationale. Ils apporteront 5 000 tonnes de matériel dans la bande de Gaza
Ce sont ainsi 300 à 400 personnes venus du monde entier qui monteront à bord pour clamer l’urgence de la fin du blocus de la bande de Gaza et le respect du droit international.
Face à cette action citoyenne historique, nos Etats doivent être

dimanche 26 juin 2011

Ouverture à Athènes des jeux Olympiques spéciaux, pour les handicapés mentaux
7.500 athlètes représentant 180 pays participent depuis samedi aux jeux Olympiques spéciaux, une compétition sportive réservée aux handicapés mentaux,  Inspirés des Jeux Olympiques, les Jeux olympiques spéciaux (à ne pas confondre avec les Jeux paralympiques ) s’adressent à des déficients intellectuels âgés de 8 à 80 ans. L'accent est mis sur la participation de chacun plutôt que sur l'exploit sportif. Les Jeux olympiques spéciaux ont pour but de permettre aux handicapés mentaux de s'épanouir par le sport. Les handicapés tirent des Jeux olympiques spéciaux des bénéfices à la fois physiques, mentaux, sociaux et spirituels. La communauté peut également mieux comprendre et accepter les déficients intellectuels à travers ces évènements.
 La cérémonie d'ouverture, avec le traditionnel défilé des délégations, a eu lieu dans le stade de marbre du centre d'Athènes, qui accueillit en 1896 les premiers jeux Olympiques modernes. 
La 13e édition des jeux Olympiques spéciaux (Special Olympics), comprenant 22 compétitions différentes, dont entre autres la natation, l'athlétisme, le tennis, le basket, le volley, la gymnastique rythmique, le football ou le badminton, doit durer jusqu'au 4 juillet.
Outre les athlètes, y participeront 3.000 entraîneurs et employés, 25.000 bénévoles et 40.000 membres des familles des athlètes, a souligné le comité d'organisation dans un communiqué.
Lancés en 1968 avec la participation d'un millier d'athlètes de 26 Etats américains et du Canada, et reconnus par le CIO vingt ans plus tard, les jeux Olympiques spéciaux sont organisés tous les deux ans.

samedi 25 juin 2011

Justice pénale des mineurs

L’assemblée nationale examine en ce moment  le projet de loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs. Le gouvernement a choisi d’engager une procédure accélérée pour l’examen, par le Parlement, de ce texte ce qui a nui à la qualité des travaux et des débats, en particulier pour le titre 2 qui ne répond en aucune façon aux attentes des professionnels de la Justice des mineurs et des associations.
La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), ayant souhaité mener un travail approfondi, n’a pu se prononcer sur la première partie du projet de loi, préférant s’arrêter et se prononcer sur les dispositions relatives à la Justice pénale des mineurs, dont l'impact en terme de respect des droits de l'homme sera beaucoup plus important.
Réunie le 23 juin en assemblée plénière, la CNCDH a adopté un avis dans lequel elle souligne que ce projet de loi met gravement en péril les principes de l’ordonnance du 2 février 1945, et propose des solutions inadaptées aux problèmes de la délinquance des mineurs. De plus, ce texte rapproche droit pénal des mineurs et droit pénal des majeurs sans aucune considération des spécificités de l’enfance. En conséquence, la CNCDH demande au Gouvernement de retirer ce projet de loi. L'avis est disponible ici : 

jeudi 23 juin 2011

Départ imminent d'un bateau français pour Gaza.

De nombreuses manifestations dans lesquelles participaient parfois la LDH ont permis de récolter  environ 600.000 euros et  d’"armer" un bateau français pour Gaza. Il doit emporter 25 passagers, parmi lesquels Olivier Besancenot et Julien Bayou. LES PASSAGERS dénoncent le blocus auquel est soumis le territoire palestinien. 
Un an après l'assaut de commandos israéliens contre un premier convoi humanitaire maritime, un bateau français, et peut-être même deux, s'apprêtent à faire route vers Gaza, dans le cadre d'une flottille internationale, pour dénoncer le blocus de ce territoire palestinien.
Il doit emporter 25 passagers, parmi lesquels des élus et hommes politiques français, dont Olivier Besancenot (NPA), le député communiste du Havre, Jean-Paul Lecoq, ou encore la députée européenne Nicole Kiil-Nielsen (EELV), ainsi que des personnalités du monde du sport, dont le marin breton Jo Le Guen, et des militants associatifs comme Julien Bayou, du collectif Jeudi Noir pour le droit au logement.
Le départ d’un deuxième bateau est prévu, comme pour le premier, "normalement en fin de semaine prochaine". Les deux bateaux français doivent rejoindre la flottille internationale, composée

mercredi 22 juin 2011

" Ce qui nous attend est pire que Big Brother. " affirme Alex Turc président de la CNIL

La Ligue des Droits de l’Homme s’inquiète depuis des années sur la multiplication des caméras, des fichiers, des puces RFID. Certains trouvent cette position alarmiste et peu conforme à la réalité. Pourtant, Alex Turc  président de la Commission nationale de l'informatique et des libertés  depuis 2004 déclare que le pire est en place et estime que ce qui nous attend est pire que Big Brother.
 "Big Brother était un système centralisé, on pouvait se rebeller contre lui. Or, aujourd’hui, nous assistons à la multiplication des nano-Brothers (capteurs, puces électroniques dans les cartes et les portables). Ce sont là des outils de surveillance multiples, disséminés, parfois invisibles. Ils sont donc bien plus difficiles à contrôler. On ne sait pas qui collecte les données, ni dans quel but, ni pour combien de temps. Prenons l’exemple des puces RFID – qui permettent aujourd’hui de géolocaliser les marchandises. Leur usage va probablement s’étendre. À terme, les individus consentiront sans doute, eux aussi, à être tracés en permanence. Nous allons assister à un développement « métastasique », si je puis dire, massif et pernicieux, des puces électroniques. Par sécurité et par confort, nous consentirons exceptionnellement à être pistés lors de nos vacances aux sports d’hiver. Et ce, afin d’être secouru rapidement en cas d’accident. Petit à petit, nous ne nous en passerons plus…"

Solidarité avec Aurore Martin

Communiqué commun FIDH / LDH.   Paris, le 21 juin 2011
 Les forces de l’ordre tentent d’arrêter Aurore Martin pour la livrer aux autorités espagnoles. 
La FIDH et LDH réaffirment que l’exécution de ce mandat d’arrêt constitue une violation des libertés civiles et politiques, en France comme en Espagne. Elles demandent que l’intervention des forces de l’ordre cesse.
 NDR : L'opération policière visant à interpeller la militante basque française Aurore Martin, qui devait être transférée en Espagne en vertu d'un mandat d'arrêt européen, a été «arrêtée», mardi, au motif d'un «trouble à l'ordre public». Les policiers, en nombre important, qui s'étaient regroupés devant un café du Petit Bayonne, ont quitté les lieux peu après 16h30, parce qu’une quarantaine de militants s’était regroupé pour interrompre l'opération policière visant Aurore Martin promise à un transfert en Espagne en vertu d'une décision confirmée par la cour de cassation.

Enseigner le genre : contre une censure archaïque

Une pétition de l'Institut Emilie du Châtelet
Dans une lettre ouverte en date du 31 mai, Christine Boutin vient de s’adresser à Luc Chatel pour que celui-ci fasse retirer des manuels de SVT des classes de première L et ES ce qu’elle considère être " un enseignement directement et explicitement inspiré de la théorie du genre ". En fait, ces manuels, conformes aux programmes sortis sans remous en septembre 2010, rappellent essentiellement que " les facteurs affectifs et cognitifs, et surtout le contexte culturel ont une influence majeure sur le comportement sexuel humain " et " que si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle, elle, fait partie de la sphère privée "
De toute évidence, en agissant ainsi,

mardi 21 juin 2011

Marche des fiertés 2011 Une France pour l’égalité des droits, sans ambiguïté

Communiqué LDH. Paris, le 20 juin 2011
 Marche des fiertés 2011. Une France pour l’égalité des droits, sans ambiguïté
 Alors que l'homosexualité demeure un délit dans soixante-seize pays, le Conseil des droits de l'Homme de l'Onu a adopté le 17 juin dernier, à l’initiative du représentant de l'Afrique du Sud, une résolution visant à promouvoir l'égalité des individus sans distinction de leur orientation sexuelle.
La LDH salue cette remarquable initiative des instances onusiennes qui marque un pas important vers la reconnaissance effective de l’universalité des droits de l’Homme.
" Tous les êtres humains sont nés libres et égaux en ce qui concerne leur dignité et leurs droits (…) chacun doit pouvoir bénéficier de l'ensemble des droits et des libertés (...) sans aucune distinction " affirme cette résolution approuvée par la France.
En dépit de cette affirmation positive à Genève, à Paris du fait d’une politique toujours plus restrictive en matière d’asile, le gouvernement français continue de refuser l’accueil des personnes menacées en raison de leur homosexualité ou transsexualité.
La suppression de la Halde, dissoute dans le Défenseur des droits, s’accompagne d’une baisse des moyens concrets de lutte contre les discriminations.
Avec des arguments parfois scandaleux, la majorité présidentielle, tenant d’un ordre moral de plus en plus conservateur, vient encore de voter contre une proposition de loi visant à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, revendication que la LDH porte depuis plus de 10 ans.
C’est dans ce contexte préoccupant que la Ligue des droits de l’Homme apporte son soutien à la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans " Pour l’égalité, en 2011 je marche, en 2012 je vote " du 25 juin 2011, à Paris.
Elle invite chacune et chacun à y participer pour refuser le double discours de la France et affirmer ensemble le refus de toutes les discriminations, dont sont encore victimes trop de femmes et d’hommes en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, en France et dans le monde.

lundi 20 juin 2011

Des milliers de Chinois défilent à Paris contre l'insécurité

Des habitants de Belleville  dont on ne parle pas ont défilé dimanche après-midi entre République et Nation à Paris pour dénoncer le manque de protection des pouvoirs publics et "réclamer la sécurité parce que c’est un droit."
Entre 3.000 Chinois, selon la police, et 20.000, selon les organisateurs, ont défilé dimanche à Paris pour protester contre les actes de violence dont la communauté chinoise de France est  victime et exiger plus de sécurité..
Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitter  Derrière une grande banderole proclamant: "Liberté, égalité, fraternité et sécurité", le cortège composé majoritairement de très jeunes gens, a scandé : "Sécurité pour tous" ou "Vivons ensemble, vivons en sécurité".
"Il n'y a rien de politique, nous sommes là pour exprimer notre raz-le-bol et rappeler que sécurité est un droit, c'est la condition essentielle de l'exercice des libertés", a lancé Olivier Wang, un jeune avocat,  porte-parole du collectif des associations asiatiques de France et leurs amis français.
Les Chinois sont pris à partie car "il y en a beaucoup qui n'ont pas de papiers et une certaine catégorie de la population française les agresse sachant qu'ils n'iront pas porter plainte à la police".
Depuis deux ans, le collectif dénonce des agressions et vols violents visant les Asiatiques, notamment

dimanche 19 juin 2011

Léonard Peltier, le plus vieux prisonnier politique du monde

Le plus vieux prisonnier du monde, Léonard Peltier,  est un native American, un militant amérindien. 
Ce membre des tribus sioux est en prison depuis 1977,aux USA,  condamné à deux peines de perpétuité, accusé du meurtre de deux agents du FBI. Il a toujours clamé son innocence.
L'organisation Amnesty International le considère comme un prisonnier politique, qui "devrait être libéré immédiatement et sans condition."
Un article paru dans le Monde Diplomatique en 2002 est malheureusement toujours d’actualité.
Vous pouvez suivre cette affaire en consultant le site du Comité de Solidarité avec les Indiens d’Amérique ( SCIA)

samedi 18 juin 2011

Arabie Saoudite: les femmes commencent à prendre le volant

42 femmes ont bravé l'interdiction pour les femmes de conduire, prenant le volant dans des villes du royaume sans incident majeur Elles se battent pour que l'article2 de la déclaration  universelle des droits de l'homme, votée en 1948  soit appliqué..
.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. 
 Plusieurs témoignages ont été diffusés sur les réseaux sociaux, dont des vidéos de femmes au volant sur Youtube.
"Il s'agit d'un droit pour les femmes qu'aucune loi, aucune religion n'interdit (...) je suis sortie pour obtenir mon droit" de conduire, a déclaré Maha al-Qahtani, qui a conduit dans les rues de Ryad pendant 45 minutes.
La campagne, lancée il y a deux mois sur les réseaux sociaux, puis relayée par des éditorialistes libéraux, doit se poursuivre "jusqu'à la publication d'un décret royal autorisant les femmes à conduire", selon les organisateurs.
L'icône de cette campagne est Manal al-Charif, une informaticienne de 32 ans libérée le 30 mai après avoir été détenue pendant deux semaines pour avoir bravé l'interdiction de conduire et mis sur Youtube une vidéo la montrant au volant.
"Ne pas permettre aux femmes de prendre le volant est une immense entrave à leur liberté de mouvement et limite leur capacité à mener leurs activités quotidiennes, comme aller au supermarché ou conduire leurs enfants à l'école", a déclaré Amnesty International.
Aucune loi n'interdit aux femmes de conduire, mais les autorités se fondent sur un édit religieux (fatwa), promulgué dans le royaume dont les lois s'inspirent d'une version rigoriste de l'islam, et invoquent l'opposition des puissants religieux et des milieux conservateurs.

vendredi 17 juin 2011

"Allez, je vous laisse. Je me casse. Fait chier"

Casser: : Un verbe très à la mode au gouvernement. Après le fameux "Casse-toi, pauvre con"  du président de la  République,  Eric Besson s'est cassé, excédé par un journaliste qui osait  diffuser  le témoignage d'un ancien sous-traitant chargé de la sûreté dans les centrales nucléaires.  Un sujet interdit par le gouvernement  qui ne cesse de répéter que " Le nucléaire français est sûr, fiable , sans danger". 
Le ministre était invité pour parler du nucléaire avec le journaliste Guy Lagache pour l'émission de dimanche qui a pour thème: "Vivre et consommer écolo: ruée sur les nouvelles solutions vertes".
Mais M. Besson a quitté le plateau au bout d'une dizaine de minutes. Le ministre s'est levé. Il a retiré son micro et l'a jeté sur la table et il a dit: "Allez, je vous laisse. Je me casse. Fait chier" Quand le journaliste lui a demandé ce qu'il faisait, le ministre a répondu: "Je me barre".
Juste avant le départ du ministre, Eric Besson et Guy Lagache avaient eu un échange un peu vif.
"En France, la sûreté nucléaire pose problème. On voit qu'il y a des failles sur la façon de sécuriser les installations", a dit le journaliste.
"Mais, non, excusez-moi. D'entrée, je suis pas d'accord. Vous avez affirmé d'entrée "la sûreté nucléaire pose parfois problème", lui a répondu M. Besson.
"Oui, parfois. Je vous propose d'écouter cet ancien sous-traitant qui était chargé de déceler des défaillances dans des installations", a rétorqué M. Lagache, en lançant le témoignage qui a provoqué le départ du ministre.
Source; AFP

jeudi 16 juin 2011

Bac : les écarts de réussite selon le milieu social s’aggravent

Le milieu familial et social d’un élève a-t-il une influence sur ses résultats scolaires ? L’égalité des chances est-elle une réalité à l'école ? Une étude publiée en septembre 2010 apporte des éléments de réponse.
La DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) a réalisé une étude comparée(*) des parcours scolaires des élèves entrés en 6e en 1989 et des élèves entrés en 6e, six ans plus tard, en 1995. Cette étude montre que les écarts de réussite scolaire entre élèves issus de milieux favorisés et élèves issus de milieux moins favorisés se creusent au fil du temps.
 Ainsi, pour la génération scolarisée en 6e en 1989, un élève dont le père est enseignant a 9  fois plus de chances d’avoir son bac qu’un élève dont le père est ouvrier non qualifié. Pour les élèves entrés en 6e six ans plus tard, l’écart passe à… 14 !
 De façon globale, les jeunes issus de milieux favorisés sont de plus en plus nombreux à décrocher

mardi 14 juin 2011

Les femmes machines A travail égal, salaire égal : la grève des ouvrières d'Herstal

 Un documentaire de Séverine Liatard et Christine Robert diffusé le 13 décembre 2005 dans le cadre de notre série "Histoire de la grève". La grève des ouvrières d'Herstal en 1966, un tournant pour l'histoire des femmes" rediffusé   dans l'émission de France Culture: La Fabrique de l'histoire
 En février 1966, les 3000 ouvrières de la Fabrique nationale d'arme d'Herstal (la FN) près de Liège en Belgique partent en grève, sans préavis, pour que soit appliqué l'article 119 du Traité de Rome visant à réduire les écarts salariaux entre hommes et femmes. Dans cette Fabrique (la FN) qui date de la fin du XIX ème siècle, les ouvrières sont ponceuses, colleuses, monteuses d'armes, laveuses, emballeuses, contrôleuses, dégraisseuses. On les appelle les femmes-machines. Leurs tâches sont répétitives, leurs conditions de travail déplorables et elles n'ont pas accès à la formation professionnelle interne à l'entreprise. Elles ne disposent donc d'aucune possibilité de promotion dans l'entreprise et leur salaire est inférieur à celui d'un manoeuvre masculin débutant. Des pourparlers sont en cours entre les syndicats et les entreprises mais la mise en application du principe toujours retardée. Les ouvrières décident spontanément d'arrêter le travail le 9 février.

Ferme ta gueule, Luc Ferry

Cet acteur dont la célébrité remonte à la série Les Deschiens  diffusée sur Canal Plus  est  chroniqueur, depuis septembre 2009, sur  France Inter chaque vendredi matin dans l'émission le 7/9.

Le 3 juin 2011, il nous donne son opinion sur Luc Ferry que vous pouvez écouter en cliquant ici 

jeudi 9 juin 2011

Recrudescence des radiations pour refus d’offre raisonnable d’emploi

 
Le site Recours Radiation nous alerte sur la montée en charge des radiations abusives pour refus d’ORE.

La pression s’accroît sur les chômeurs à l’intérieur de Pôle Emploi !

Comme nous avions vu arriver les procédures de radiation pour "absence à entretien téléphonique" et "retard à convocation", nous voyons arriver, sur notre site, une vague de procédures de radiation pour refus d’ORE, signe d’une intensification nationale des radiations pour ce motif.

L’Offre Raisonnable d’Emploi, c’est quoi ?

C’est une offre qui doit être conforme au «Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi» (PPAE), selon la loi sur les «droits et devoirs des demandeurs d’emploi» du 1er août 2008. Le PPAE est un élément déterminant pour le chômeur puisqu’il fixe ses critères et ses engagements vis-à-vis de Pôle Emploi en terme de recherche. Le refus d’élaborer ou d’actualiser le PPAE peut être sanctionné.

Le PPAE précise :
• la nature et les caractéristiques de l'emploi ou des emplois recherchés (CDD, CDI, temps plein ou partiel…),
• la zone géographique privilégiée pour la recherche,
• le niveau de salaire attendu (en respectant les conventions collectives et les salaires normalement pratiqués sur la région),
• les actions que Pôle Emploi s'engage à mettre en œuvre, notamment en matière d'accompagnement personnalisé, de formation et d'aide à la mobilité.

Un brûlot anarchiste

(suite de l'affaire ...)

Ma grand-mère avait raison : je ne suis guère sérieux et souvent somnolent... Aussi ai-je raté cet articulet que Ouest-France, un journal sérieux qui est constamment en éveil, a publié le 30 mai.

Condamné pour avoir chanté du Brassens

(C'est le titre.)

En quelques petits paragraphes, on apprend que, "dans la nuit du 24 juillet 2009", un homme de 27 ans, originaire de Rennes et, de surcroît, plutôt éméché, a interprété, avec les moyens qui lui restaient, Hécatombe, la chanson de Georges Brassens, devant "trois policiers qui n’ont pas apprécié". Bien que cet insolent chanteur se soit adressé à son public restreint de la fenêtre d'un appartement sis à Cherbourg, il a bel et bien été présenté "ce vendredi 27 mai, devant le tribunal correctionnel de Rennes".

Et il a été "condamné à un travail d’intérêt général de 40 heures. Il devra aussi verser 100 € à deux policiers".

(Savoir pourquoi le troisième n'a rien eu, cela reste un mystère que l'article n'aborde pas...)

86ème congrès de la LDH à Reims, le 11,12 et 13 Juin

En  route pour le 86ème congrès de la LDH. 3 jours de débats, de rencontres, de convivialité et de ressourçage ( Pourquoi ne pas inventer un  mot nouveau?). Pour mieux comprendre tous les enjeux de ce congrès, l'éditorial de Jean-Pierre Dubois, président de la LDH jusqu'au 13 Juin. Un grand président


Editorial
Aux urnes, citoyens ligueurs !
Voici revenu le temps du congrès, le plus décisif dans la vie démocratique de la LDH. Nous sommes chaque année plus nombreux, mais aussi plus sollicités par une intense actualité, et engagés dans une campagne sans précédent pour la LDH, « Urgence », aujourd’hui élargie au combat commun pour faire vivre le « Pacte pour les droits et la citoyenneté ». L’année à venir sera, nous le savons tous, décisive pour que l’avenir soit fait non de peur, de haines, de discriminations et d’exclusion mais d’investissement citoyen, de retour à l’offensive sur le terrain des libertés, de l’égalité et des solidarités.
Ce congrès, instance souveraine

Les nostalgiques de l'OAS.

Le Canard enchaîné du 8 juin nous apprend que Vendredi 10 Juin, une cérémonie se déroulera au cimetière de Darney, dans les Vosges, en hommage au colonel Antoine Argoud. De telles manifestations des nostalgiques de l'extrême droite  ne sont malheureusement pas exceptionnelles. Ce qui l'est plus, c'est l'inscription gravée sur la plaque:"  Au Colonel Antoine Argoud, ses camarades de combat de l’Organisation Armée Secrète".
Il n'est pas inutile , pour les plus jeunes d'entre nous, de rappeler que des historiens estiment que l'OAS a assassiné entre 2 000  et 12 500 personnes"(Sources: Wikipédia)
L'article du Canard Enchaîné du 8 juin 2011

L’OAS passe par la Lorraine avec ses sabots

Une petite cérémonie discrète devrait avoir lieu vendredi 10 juin au cimetière  de Darney, dans les Vosges. L’hommage rendu par des nostalgiques de l’Algérie française aux mânes du colonel Antoine Argoud, ancien chef de l’OAS, mort en paix il y a six ans après avoir ordonné enlèvements, meurtres, attentats et autres actes de bravoure.
" Le renseignement est obtenu à n’importe quel prix. Les suspects sont torturés, comme les coupables, puis éliminés si nécessaire ", avait-il écrit dans un livre, en 1974.

La première candidature altermondialiste à la tête du FMI

Attac France a rendu publique la candidature de sa coprésidente Aurélie Trouvé à la direction du FMI. Un communiqué de presse accompagne sa candidature.
 La coprésidente d'Attac candidate à la direction générale du FMI

Le FMI joue un rôle décisif dans la régulation – ou plutôt l’absence de régulation – de la finance internationale. C’est pourquoi l’association Attac a décidé de proposer une candidature pour succéder à Dominique Strauss-Kahn.
Aurélie Trouvé
Aurélie Trouvé, 31 ans, est maître de conférences en sciences économiques et coprésidente d'Attac depuis quatre ans. Elle est spécialiste des marchés agricoles, actuellement l’un des domaines de prédilection de la spéculation financière internationale. Elle bénéficie du soutien technique et politique du Conseil scientifique d’Attac, qui comporte de nombreux économistes spécialistes des questions financières. Si elle ne bénéficie pas encore du soutien officiel d’États, sa candidature suscitera l’intérêt de tous ceux, gouvernants ou citoyens, qui désirent remettre l’industrie financière à sa place, celle de soutien aux initiatives de l’économie réelle.

mercredi 8 juin 2011

A la télé, PAS DE FILLES HORS-JEU

L’association Femmes Solidaires lance une pétition "A la télé, pas de filles hors-jeu " que vous pouvez signer. 
Femmes Solidaires est un Mouvement féministe, reconnu mouvement d’Education Populaire et bénéficiant d’un statut consultatif spécial auprès des Nations Unies qui  défend les valeurs fondamentales de laïcité, de mixité, d’égalité pour les droits des femmes, de paix et de liberté.

Le droit à la pratique sportive est constitutif des grands combats féministes, car il participe du droit fondamental des femmes à disposer de leur corps. Ceux qui, de par le monde veulent écarter les femmes des terrains de sport sont ceux qui veulent les bâillonner, tentant de les reléguer à un statut subalterne dans la société.
Aujourd’hui, le  sport masculin tient une place importante voire exclusive dans les retransmissions télévisuelles. A travers cette campagne intitulée "Pas de filles hors-jeu !" , nous souhaitons affirmer qu’il doit en être autrement.

lundi 6 juin 2011

"Les jours heureux" à La Seyne


 L'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance de La Seyne, une semaine après la participation au pique-nique républicain du 22 mai commémorait le 27 mai, au Monument aux morts, le  68ème anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance voulu par le général de Gaulle et présidé par Jean Moulin.
Du CNR est sorti le programme de lutte contre l’occupant et de gouvernement dans la France libérée , connu sous le nom «  Les jours heureux ». 
Un programme remis fortement en cause par le gouvernement actuel. 

dimanche 5 juin 2011

Qui a dit à propos de la présidence du FMI ?

" Si le FMI dirigé par des Européens a réussi à aider l’Amérique latine en crise, pourquoi un Latino-Américain ne pourrait-il pas diriger le FMI pour résoudre les crises en Europe ?"

Jamel Debbouze " La richesse dans les banlieues, il faut qu'elle s'exprime"

Un article paru dans Var Matin du 4 juin  donne la parole à Jamel Debbouze qui donne son opinion sur DSK, le cinéma, la télévisons, le Printemps arabe, le débat sur l’identité nationale, etc.
Voici sa réponse à la question posée par Jacques Corot : "Le débat sur l’identité nationale, ça vous a choqué ?"
Moi je suis pour un débat sur l’identité nationale, sur la question de ce que ça veut dire d’être français!  Mais pas comme ça. Pas en essayant de monter les Français les uns contre les autres avec des vues purement électoralistes. Car il faut bien qu’on se mette dans la tête que nous sommes Français. Et bien que je sois Fiançais, bien que j’ai réussi dans mon métier, on me rappelle toujours que je suis arabe. Ou alors, on nos appelle les immigrés alors que nous sommes nés ici. Un rapport officiel indique que les immigrés rapportent d’avantage à la France qu’ils ne lui coutent. Qui en a parlé ? Il y a une richesse dans les banlieues. Il faut la laisser s’exprimer. On a construit des terrains de foot, on a été champions du monde en 1998. On a fait des playgrounds de basket, on a des joueurs en NBA. Construisez des « terrains de poésie »  et vous verrez ce dont les jeunes sont capables. 

samedi 4 juin 2011

Extraordinaire : une femme va diriger la rédaction du New York Times

Le New York Times a annoncé jeudi que son directeur de la rédaction Bill Keller allait quitter son poste et qu'il serait remplacé par Jill Abramson, la première femme à occuper de telles fonctions dans l'histoire du quotidien, fondé il y a 160 ans.
" Sans aucun doute, Jill est la personne la plus indiquée pour succéder à Bill au poste de directeur de la rédaction", a commenté le patron du quotidien Arthur Sulzberger qui a ajouté

"Jill est une journaliste et une rédactrice en chef accomplie, elle est la personne adéquate pour faire entrer le Times dans la prochaine phase de son évolution qui va consister à devenir un média multisupports déterminé à offrir un journalisme d'excellence",.

Une femme a la direction d’un grand  journal ; 
cet évènement est-il si exceptionnel  pour que Challenges, un  journal économique ou Gala, "toute l’actu des stars", en fasse le sujet d’un article mentionnant, comme une excuse pour un choix aussi audacieux,  toutes les qualités de Jill Abramson.  
Si un homme avait été nommé a ce poste, l’information serait passée inaperçue. 

jeudi 2 juin 2011

Georges Brassens serait-il poursuivi en 2011 ?

C’est la question qu’on peut se poser après l’arrêt rendu par le   tribunal correctionnel de Cherbourg vendredi 27 mai. 
Le juge a  condamné à 40 heures de travail d'intérêt général et à 100 euros d'amende un homme de 28 ans qui, dans la nuit du 24 juillet 2009, avait chanté depuis la fenêtre d'un appartement de Cherbourg, Hécatombe, chanson de Georges Brassens. Trois policiers qui passaient par là n'en avaient pas apprécié les paroles, les considérant comme outrageantes. (Ouest-France, 30-05-2011)
Sur un mode rabelaisien, Hécatombe décrit une bagarre opposant, sur le marché de Brive-la-Gaillarde, un groupe de femmes à des gendarmes : au cours de l'échauffourée, l'une des protagonistes parvient à attacher un vieux maréchal des logis et à lui faire crier
"Mort aux vaches, Mort aux lois, vive l'anarchie!" 
tandis qu'une autre, "La plus grasse de ces femelles 
Ouvrant son corsage dilaté 
 Matraque à grands coups de mamelles  
Ceux qui passent à sa portée." 
Pendant ce temps, à La Villette (Paris), la Cité de la musique propose jusqu'au 21 août une exposition intitulée " Brassens ou la liberté". Elle rend hommage au poète et chanteur sétois "un libertaire qui choisira une voie individuelle plutôt que les combats collectifs, sans renier ses convictions, s’opposant à la guerre, à la morale bien-pensante ou à l’arbitraire de la justice et de la police (...). Les enfants devraient aimer, ils "sont libres de faire ce qu’ils n’ont pas le droit de faire habituellement : voler des bijoux, tirer les poils de chats, parler de travers, lire des bandes-dessinées pour les grands, emmêler et reconstituer une pochette de disque, se prendre pour Brassens, toucher des guitares, dire des gros mots…"

"Dégage" élu mot de l'année 2011 par le Festival du mot

Brandie comme un étendard lors des révolutions dans les pays arabes du début de l'année, l'expression "dégage" a été choisie comme "mot de l'année" 2011 par le jury du 7e Festival du mot de La Charité-sur-Loire (Nièvre), ont annoncé mercredi les organisateurs.

Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur TwitterUne très large majorité du jury, présidé par le linguiste Alain Rey, a choisi le mot "dégage" au sein d'une liste de termes présélectionnés.
"Cet impératif a été brandi en Tunisie au début d'un mouvement d'insurrection populaire et pacifique, devenu une révolte puis une révolution. Dégage ! signifie à la fois partir, s'en aller, libérer ce qui est coincé, retenu ou encore déblayer, désherber, désencombrer", dit Alain Rey.
L'an dernier, la "dette" avait eu la faveur du jury, succédant à "parachute doré" (2009) et "bling-bling" en 2008.
Depuis 2005, le Festival du mot réunit écrivains, comédiens, danseurs, musiciens, plasticiens, linguistes, scientifiques et conférenciers autour du plaisir des mots. En parallèle, les Charitois se mobilisent pour accueillir les festivaliers et les artistes. Les « citations de mots » qui animent, de plus en plus nombreuses les façades de la ville, témoignent de cet engagement. Chaque édition s'accompagne d'ateliers d'initiation, d'échange et de découverte dans les établissements scolaires, centres sociaux, centres de soins : le résultat de ce travail est restitué pendant le Festival 
Source: Actu-Orange

Joué-les-Tours: Justice ordinaire ou sous surveillance ?

Lundi 30 mai, une camionnette de la gendarmerie a percuté des enfants qui marchaient sur le trottoir, près de leur école de la banlieue de Tours. Une fillette de 8 ans est morte et d’autres écoliers  sont toujours dans un état critique. Le conducteur a été mis en examen pour homicide involontaire.
Cet accident de la circulation tragique qui met en cause un gendarme a entraîné des réactions surprenantes au plus haut niveau de l’état.

Est-il nécessaire que le chef de l'Etat précise qu’il "souhaite qu'une enquête fasse le plus rapidement possible la lumière sur ce tragique événement" pour que la justice fasse son travail
Et-il indispensable que Claude Guéant, ministre de l’intérieur, indique que
"L'enquête, je le dis clairement, se déroulera de façon absolument claire. Rien ne sera caché, tout sera fait pour que nous connaissions la vérité", Cache-t-on parfois des faits dans une enquête mettant en cause les forces de l’ordre ?
Est-il utile que le Président de la République le demande à son ministre de l’intérieur pour qu’une enquête administrative soit lancée alors que c’est la procédure normale ?
Des précisions qui pourraient laisser croire que sans l’intervention de Nicolas Sarkozy, la justice aurait bâclé cette enquête. 
Alex Massari

mercredi 1 juin 2011

Mémoire des Rosenberg

Communiqué LDH 

Le 4 avril 2011, l’association pour le réexamen de l’affaire Rosenberg et la Ligue des droits de l’Homme se sont rencontrées suite à la décision prise par l’association de transférer à la LDH les missions de mémoire et d’histoire sur le sort des époux Rosenberg. Considérant qu’elle ne dispose plus des moyens de les assurer, l’association les transmet à la LDH ainsi que ses archives et le solde de ses avoirs
La LDH par une décision de son comité central du 5 février a accepté d’assumer ces responsabilités. Il a été convenu entre l’association et la LDH que cette dernière continuera à assurer le suivi juridique des archives déposées aux Archives nationales, et la mémoire historique de l’affaire Rosenberg,

Condamnés à la peine capitale le 5 juin 1953, pour des faits reprochés d’espionnage en faveur de l’URSS, Julius et Ethel Rosenberg ont été exécutés le 19 juin. Ces deux dates constituent les rendez-vous de mémoire fixés par l’association.
Pour marquer le passage de témoin, il a été convenu que le 17 juin 2011, la LDH organisera en son siège une réunion-débat pour rappeler que c’est à la suite d’un procès inéquitable qu’une justice expéditive a prononcé la peine de mort. La LDH rappellera à cette occasion ses combats permanents pour l’abolition universelle de la peine de mort et la nécessité d’une justice indépendante.
Mémoire des Rosenberg : 
l’histoire, la mémoire, la justice, la peine de mort 
vendredi 17 juin, de 16h à 20h. 
Salle Alfred Dreyfus, au siège de la LDH, 138 rue Marcadet