vendredi 30 septembre 2011

Les Marseillais musulmans

Marseillais musulmans ou musulmans marseillais ? Cette interrogation est bien ressentie par les intéressés qui ne se sentent reconnus par la municipalité que comme musulmans alors qu'ils veulent être des citoyens ordinaires. L'étude financée par l'Open Society Foundations de G Soros, échappe au contrôle officiel.

Concernant l'Ecole, l'étude montre les vives attentes des familles mais aussi le sentiment d'injustice devant l'orientation. " L’étude a mis en évidence deux besoins essentiels en termes d’éducation. L’un concerne les élèves ayant de mauvais résultats scolaires, qui sont orientés en lycée professionnel. Les carrières scolaires qui leur sont ouvertes ne répondent pas toujours à leurs intérêts et aspirations, et n’offrent pas toujours de réelles chances d’intégration professionnelle. Résoudre ce problème demande de la part de l’Etat et de la Région une restructuration complète de ces formations, en partenariat avec les acteurs-clés des divers secteurs d’activité économique. L’autre besoin identifié concerne la relation des enseignants et autres professionnels de l’enseignement avec l’Islam et les musulmans. Cette relation est actuellement distante et tendue, et imprégnée de l’idée que l’Islam, la laïcité et les valeurs démocratiques sont naturellement incompatibles". La cantine finit par poser problème dans le contexte actuel : " Alors que personne ne réclame des repas vraiment halal pour les enfants, il est certain que les enfants de familles musulmanes ne pourraient pas manger s’ils n’avaient pas l’assurance que leur repas ne contient pas de porc. La municipalité pourrait établir des directives claires à ce sujet".

Mais l'étude est plus globale.

Les peuples d’abord, pas la finance ! La voix de la société civile se fait entendre

Communiqué de la coalition G8 / G20 
Alors que les représentants des pays les plus puissants au monde se réunissent à Paris les 29 et 30 septembre 2011 pour les derniers préparatifs de la déclaration finale du Sommet du G20 début novembre, une vaste coalition de la société civile annonce à cette occasion le programme de l’alterforum qui se tiendra à Nice du 1er au 4 novembre. 

Les 29 et 30 septembre, les membres du G20 travailleront à la déclaration finale que les chefs d’Etat et de gouvernement adopteront en grande pompe à Cannes. Il s’agit là d’une des dernières étapes dans la préparation de ce Sommet, accueilli cette année par la France. Paradis fiscaux, taxe sur les transactions financières, financement du développement, défi de la faim dans le monde : si tels sont les sujets fondamentaux pour l’avenir de l’humanité qui figurent à l’ordre du jour du G20, les organisations de la coalition craignent que les décisions courageuses qui s’imposent ne soient pas prises, et que les dirigeants du G20 reconduisent les politiques qui ont fait faillite jusque là…
Pour exhorter les dirigeants du G20

jeudi 29 septembre 2011

A propos de l’affaire dite « des chargés de mission de la ville de Paris », les fossoyeurs

Un communiqué du 21 septembre du Syndicat de la Magistrature  sur l’affaire dite « des chargés de mission de la ville de Paris », 
Les réquisitions prises le 20 septembre 2011 dans l’affaire dite « des emplois fictifs de la mairie de Paris » ont été l’occasion d’un spectacle affligeant. Le Syndicat de la magistrature ne saurait cautionner un tel dévoiement de la justice.
Pour lire la suite, visitez le site du Syndicat de la Magistrature 

Les Hommes libres

Un film d'Ismael Ferroukhi, plein d'espoir malgré la période pendant laquelle elle se déroule, la Seconde Guerre mondiale.

Synopsis : 1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la mosquée de Paris. La police soupçonne en effet les responsables de la mosquée, dont le Recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, de délivrer de faux-papiers à des Juifs et à des résistants.A la mosquée, Younes rencontre le chanteur d’origine algérienne Salim Halali. Touché par sa voix et sa personnalité, Younes se lie d’amitié avec lui. Il découvre rapidement que Salim est juif. Malgré les risques encourus, Younes met alors un terme à sa collaboration avec la police. Face à la barbarie qui l’entoure, Younes, l’ouvrier immigré et sans éducation politique, se métamorphose progressivement en militant de la liberté.
Pour plus d'infos, lire l'article de Rue89

Affaire Yassine "Toute personne [.], peut contacter le commissariat, sans crainte aucune et quelle que soit sa situation administrative."

Nous avons déjà évoqué lundi, dans un billet, le risque anormal  que prennent  les sans-papiers en appelant la police pour que la justice soit faite. Ils prennent le risque d'être reconduit à la frontière.
Le président de la LDH de la Seyne, interrogé par Var Matin avait fait part de son indignation
Var Matin 28/09
"  Avec ou sans-papiers, ces  personnes-là avaient  l'intention de remplir un devoir de citoyen, pour permettre à la justice de faire son travail. Au lieu de ça, on les embarque. Les gens ne sont pas incités à témoigner"
Est-ce cette prise de position de la LDH, est-ce le remarquable travail effectué par Jérôme Poillot, le journaliste qui suit cette affaire, est-ce l'indignation de la population? Les enquêteurs ont souhaité publier, dans  les colonnes de Var Matin, un appel à témoins : "Toute personne qui aurait assisté à l'agression de Yassine, mardi 20 septembre vers 13 h 30 dans le centre-ville de La Seyne, peut contacter le commissariat, sans crainte aucune et quelle que soit sa situation administrative."


mercredi 28 septembre 2011

Grève: entre 800 et 2500 manifestants à Toulon

Entre 800 et 2500 personnes étaient rassemblées hier matin à Toulon à l'appel de l'intersyndicale CGT-FSU-SudEduc-SGEN/CFDT-FEP/CFDT-UNSA. Des parents d'élèves, la LDH La Seyne , des étudiants et lycéens avaient renforcé le cortège. 
Au niveau national, 110 000 manifestants selon l'AFP,  170 000 selon les syndicats. 
Le motif de cette (première ) manifestation? La suppression globale, à cette rentrée, de 16.000 postes d’enseignants. Réunis sur la place de la Liberté, les manifestants ont ensuite défilé, en cortège, sur le boulevard de Strasbourg pour rejoindre le rectorat du Var où une délégation a été reçue. La FSU a estimé le taux de gréviste à 50% dans le public.
Fait historique, les ensignements du privés étaient également présents dans la manifestation, signe d'un profond malaise. Leur participation a été évaluée à 1 enseignant sur 5 dans le Var.

En réponse  à cette grogne , Le président de la République, qui visitait une usine de carburant vert près de Compiègne, a jugé  de son devoir de penser d'abord aux salariés de l'industrie, dont les emplois sont exposés à la concurrence internationale, plutôt qu'aux fonctionnaires, protégés par leur statut: "Les emplois qui sont en cause ce n'est pas les emplois de la fonction publique, c'est les emplois de l'industrie, c'est les emplois de l'entreprise, c'est les emplois qui sont exposés à la concurrence".
Source: Var Matin 

FICHÉS ? Photographie et identification du Second empire aux années soixante

La LDH vous invite à vous rendre à l’exposition des Archives nationales : « FICHÉS ? Photographie et identification du Second empire aux années soixante » du 28 septembre au 27 décembre 2011 
L’exposition retrace l’histoire de l’identité citoyenne et du fichage policier en France, des sommiers judiciaires du XIXe siècle jusqu’à la systématisation dans les années 60, en passant par la « révolution Bertillon » et la naissance de la carte d’identité. 

Alessio P., 23 ans en 1855, terroriste Emma C., 28 ans en 1865, femme galante Armand H., 38 ans en 1871, communard Jules D., 20 ans en 1892, condamné aux travaux forcés Jean M., 22 ans en 1899, vagabond Gino B., 27 ans en 1903, expulsé Antoine M., 23 ans en 1911, libertaire Manuel P., 26 ans en 1912, anarchiste Jeanne B., 25 ans en 1912, opiomane Lilian C., 29 ans en 1922, espionne Marguerite G., 19 ans en 1922, fille soumise Andronik E., 32 ans en 1926, apatride…
Quoi de commun entre ces individus ? Ils ont tous été fichés.
Pour lire la suite, visitez le site de la LDH France 

mardi 27 septembre 2011

Syrie: l'état de santé de la psychanalyste Rafah Nached "fortement dégradé"

L'état de santé d'une psychanalyste syrienne de renom, Rafah Nached, arrêtée le 10 septembre à Damas alors qu'elle allait se rendre à Paris, "s'est fortement dégradé" après plus de deux semaines de détention, a indiqué mardi sa famille.
Lors de la dernière visite que son époux a effectué à la prison de Douma le 25 septembre 2011, Rafah Nached est apparue très affaiblie....
Pour lire la suite de cet article, allez sur le site du journal libanais "L'Orient. Le Jour" 
Lettre de la LDH à Monsieur Barack Obama au sujet de Léonard Peltier

 LE PRÉSIDENT de la LDH
à
Monsieur Barack Obama
Président des Etats-Unis d’Amérique
The White House
1600 Pennsylvania Avenue NW
Washington, DC 20500
U.S.A.
Paris, le 26 septembre 2011

Monsieur le Président,
Lors de son 86ème congrès, la Ligue des droits de l’Homme française, qui est la plus ancienne organisation de défense des droits de l’Homme au monde, a décidé de vous écrire au sujet du cas du plus ancien prisonnier politique du monde, M. Leonard Peltier.
Comme vous le savez certainement, M. Peltier est l’un des membres fondateurs de l’American Indian Movement (AIM), qui lutte pour les droits des Native Americans en s’inspirant du mouvement des droits civiques des années 1960.
M. Peltier a été une première fois accusé d’agression contre des agents du FBI en novembre 1972 et emprisonné pendant cinq mois… puis acquitté car il a été prouvé que l’affaire avait été montée de toutes pièces par le FBI, qui considérait l’AIM comme une organisation " subersive ", pour le compromettre.
M. Peltier a été condamné à la prison à vie en

"Eau bien commun": Samedi 1er Octobre 2011 à St Cyr

Une info signalée par Suzanne
ATTAC Var organise avec la coordination Eau Bien Commun PACA, le 1er octobre prochain, une journée d'échanges et de débats sur le thème "Eau bien commun". Vous pouvez consulter le programme dans Mille Babords

Afin de gérer le repas et le nombre de chaises, nous vous demandons, si vous voulez participer à cette journée, de vous inscrire  soit par mail à attac-var@attac.org soit par téléphone au 06 99 78 42 33

Décès de Wangari Maathai, prix Nobel de la Paix

C'est avec une grande tristesse que l'Organisation de la Presse Africaine vient d'apprendre le décès de Madame Wangari Maathaï,  dimanche à 71 ans des suites d'un cancer.
Cette femme remarquable a consacré sa vie à protéger pacifiquement ce qu'elle appelait "notre maison et notre avenir communs". Son combat en faveur de l'environnement et du droit des femmes lui a valu la reconnaissance internationale et la sympathie de ses compatriotes. Le Green Belt Movement (Mouvement de la ceinture verte), organisation de lutte contre la déforestation qu'elle avait créée en 1977, est un témoignage du pouvoir immense de l'organisation à la base, écrit Barack Obama, la preuve que l'idée simple d'une personne -- l'union d'une communauté pour planter des arbres -- peut changer les choses, d'abord dans un village, puis dans un pays, et maintenant à travers l'Afrique. Wangari Maathaï, première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la paix, contribuait à la diffusion de la voix de l'Afrique à travers le monde.

lundi 26 septembre 2011

Quand des sans-papiers appellent la police pour que justice soit faite, ils prennent le risque de se faire reconduire à la frontière.

On connaissait déjà l'histoire de cette femme battue qui a été reconduite à la frontière parce qu'elle avait osé se plaindre dans un commissariat des coups que lui assénaient son ami, reste à découvrir celle des sans papiers qui ont voulu que justice soit faite. Un article très intéressant de Jérôme Poillot, journaliste à Var-Matin

Un rebondissement dans l'affaire  de Yassine,  ce jeune tué à coups de cutter et de pied à La Seyne grâce à des sans-papiers  qui , ravalant leur peur de représailles ou d'une reconduite à la frontière,  ont demandé à la police d'intervenir. Résultat de cet acte de civisme courageux: un homme risque en effet d'être reconduit à la frontière .

Yassine était sans-papiers. Et une grande partie de ses amis l'est aussi. Jeudi soir pourtant, plusieurs d'entre eux ont appelé la police pour qu'elle intervienne au pied d'un immeuble du centre ville. A l'intérieur se trouvait, selon eux, un homme qu'ils suspectent d'être impliqué dans la mort de Yassine. Ils ont fait le choix d'alerter les forces de l'ordre.
"Yassine était comme mon petit frère. Et je ne bougerai pas tant que vous n'aurez pas arrêté l'homme qui est là-haut. Emmenez-moi avec lui si vous voulez, mais je ne partirai pas d'ici tant qu'il ne sortira pas", aurait crié en arabe, un ami d'enfance de Yassine.
Trois gardes à vue.
Réponse: pas d'intervention possible dans un logement sans mandat. Mais tous restent un long moment, au cas où ils redescendrait. Après de longues minutes d'attente, toujours rien. Les esprits s'échauffent, les jeunes ne parlent pas très bien français et l'incompréhension règne. Finalement,

Mardi 27 septembre: 10h30 place de la Liberté à Toulon : Non à la casse de l'Education Nationale

La quasi-totalité des syndicats de l’enseignement privé sous contrat appellent à rejoindre le mouvement de grève initié par le public à l'appel de différents syndicats ou associations ( parents, élèves, divers) concernés par l'Education Nationale. C'est le cas de la Ligue des Droits de l'Homme de La Seyne
Les motifs de mécontentement sont nombreux:
Suppressions massives de postes Précarisation croissante des personnels,
Sabordage de la formation des stagiaires,

Paupérisation des personnels 
Méthodes managériales de la hiérarchie,
Toujours plus de fichage, d'évaluation et de surveillance: LPC, SCONET, Base Élèves ;
Soumission des programmes aux impératifs du marché, des entreprises et des intérêts privés
Répression exercée contre les désobéisseuses et les désobéisseurs.  

OWNI

Pour la deuxième année consécutive, OWNI.fr vient de remporter le prix récompensant le “non-english small site” décerné par l’Online News Association (ONA), qui décerne les prix les plus reconnus en matière d’innovation et d’excellence journalistique, sur le Net.

"Nous sommes journalistes, développeurs, designers et graphistes, et nous tentons de (ré)inventer ce que les médias peuvent devenir, et réinventer, à l’ère d’Internet ;"
Il s’est passé beaucoup de choses sur OWNI. Voici un petit aperçu de ce que vous avez pu lire… ou pas.
Les liens amènent la plupart du temps sur la “Une” qui correspond au dossier auquel l’article était associé : nous voulons “augmenter” l’information, avec des scoops, mais aussi et surtout du “ journalisme de données", des visualisations et graphiques, applications et cartes interactives,  en mode “beau média

dimanche 25 septembre 2011

Arabie saoudite: le roi annonce l'octroi du droit de vote aux femmes

Une avancée importante des droits de Homme en Arabie Saoudite où le roi Abdallah  a annoncé ce jour  l'octroi aux femmes du droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales et leur entrée au Majlis al-Choura, un conseil consultatif dont les membres sont désignés.
C'est la première fois que la femme saoudienne se voit accorder le droit de vote et d'éligibilité à un scrutin dans ce royaume ultraconservateur, où seules des élections municipales sont organisées.
Les Conseils municipaux ont un mandat de quatre ans.
"A partir du prochain mandat, la femme aura le droit de se présenter aux conseils municipaux ainsi que le droit de vote dans le cadre des principes de l'islam", a déclaré le souverain.

En Grande-Bretagne, les enfants combattent en cage dès 8 ans

LE PLUS. Rien n'arrête le progrès. Après les combats de coqs, de chiens, de chevaux, voici le "cage fighting" pour enfant. Ou quand deux bambins, huit ans, pas plus, s'étripent comme des grands sur un ring entouré de grillage. Répugnant ? Légal. Que demande le peuple ...

 Voir l'article sur le site source

 



samedi 24 septembre 2011

Des infos qui ont droit à moins de place que les vacances de DSK au Maroc:

Vendredi 40 tués dans les violences à Sanaa, au Yémen,  un mouvement de contestation qui a fait plusieurs centaines de morts.en Syrie. 
Quelle est l'importance des morts du Moyen Orient? C'est la question que l'on est en droit de se poser quand ces décomptes macabres se cachent  dans les intérieures des journaux ? Imaginez 40 morts lors d'une manif sur la Place de la Liberté ou 100 morts à Milan lors d'un rassemblement contre Berlusconi?  Nous aurions droit à une édition spéciale. .
Au Yémen ( Cliquez)
"Au moins 40 personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées samedi" dans divers quartiers de la capitale, y compris la place du Changement, épicentre de la contestation, où 11 soldats dissidents ont été tués", a déclaré un membre du comité d'organisation.
Les combats de samedi portent à 172 le nombre des personnes tuées depuis le déclenchement d'une vague de violences dimanche dans la capitale, selon un décompte de l'AFP.
En Syrie(Cliquez)
Le président Saleh, au pouvoir depuis 1978, fait face depuis janvier à un mouvement de contestation qui a fait plusieurs centaines de morts.
La répression sanglante a fait de nouvelles victimes vendredi en Syrie parmi les manifestants réclamant l'unité de l'opposition pour obtenir la chute du régime du président Bachar al-Assad, visé par de nouvelles sanctions européennes.
Dans la région de Homs, principal foyer de contestation à 160 km au nord de Damas, neuf civils ont été tués par les forces de sécurité, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). 
Selon l'ONU, la répression a fait plus de 2.700 morts depuis le début du mouvement mi-mars et selon l'OSDH, 15.000 personnes sont actuellement détenues.

Une BD à découvrir: Théocrite : Epoque à vendre



Une BD de Jean-Luc et Philippe Coudray  ( édition La boîte à bulles) qui se lit avec plaisir car les auteurs, avec un ton irrévérencieux, décrivent avec justesse  la problématique du monde du travail au travers des rapports de force entre les employés et leur patrons.
 Jean-Luc Coudray manie le second degré avec beaucoup de précisions, avec un sens de la répartie incisif et Philippe Coudray utilise des canards pour mettre en images ces conversations si insensées. Son trait est d'une grande simplicité et il a choisi des décors minimalistes et absurdes, renforçant encore plus les propos des volatiles.
 Une page à découvrir en cliquant sur l'image

«La résurgence de la tuberculose est le révélateur d'une précarité très forte»

"La tuberculose ne frappe pas au hasard", avait déclaré Nora Berra, secrétaire d'Etat à la Santé, en mars, pendant la Journée mondiale contre la tuberculose.
Les faits lui donnent raison : une vingtaine de cas de cette maladie potentiellement grave ont été détectés dans un quartier pauvre de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Des adultes et des enfants du quartier du Chêne-Pointu sont ainsi touchés et une trentaine d'infections latentes ont également été découvertes
.Dans un article paru sur Libération. fr le Dr. Jean-François Corty, directeur des missions France à Médecins du monde, explique que :
"La résurgence de la tuberculose est, de fait, le révélateur d'une précarité très forte. On sait que la promiscuité, les conditions de vie déplorables, les difficultés d'accès au logement, à une eau de bonne qualité, les variations de chaleur, etc., favorisent le développement de la tuberculose. Pour la population des SDF, l'incidence est de 120/100.000, soit bien supérieure à la moyenne. Plus inquiétant encore, elle est en hausse régulière depuis début 2000. Comme l'épidémie de rougeole l'année dernière, la tuberculose est un indicateur social. Elle apparaît comme l'effet collatéral de la tension croissante entre les enjeux de santé publique, la politique sécuritaire et migratoire, les difficultés d'accès au logement, aux soins pour les plus pauvres... Le cas de Clichy-sous-Bois est à cet égard typique."
Il ajoute que " Le traitement et le dépistage sont de plus en plus difficiles, du fait des expulsions répétées des lieux de vie sans solution de relogement, qui surprécarisent les familles et compliquent incroyablement le travail des médecins. Le traitement de la tuberculose est efficace mais lourd: quatre antibiotiques pendant quatre à six mois, voire deux ans pour les formes les plus graves. Surtout, il nécessite un suivi très rapproché, avec des prises de sang... Les expulsions et déplacements répétés, en plus d'interrompre les traitements, engendrent des risques de résistance aux médicaments. Sans compter l'impact psychologique pour les personnes touchées, tant sont forts les préjugés sur cette maladie."

vendredi 23 septembre 2011

Affaire Karachi: "L'Elysée a violé le secret de l'instruction"

Michèle Alliot-Marie, alors garde des sceaux, dénonçait dans une tribune publiée dans "Le Monde" daté du 30 juillet 2010 le "mépris de la part de ceux, politiques, avocats et même syndicats de magistrats qui dénoncent une 'justice aux ordres', faisant fi du professionnalisme et de l'éthique des magistrats français" "Il n'est pas de République sans une justice respectée."
Doit-on en déduire que la République est en danger quand des syndicats de magistrats ont accusé jeudi la présidence française d'avoir violé le secret de l'instruction en indiquant dans un communiqué avoir eu accès au dossier de l'affaire de Karachi, dans laquelle deux proches de Nicolas Sarkozy ont été mis en examens.
Cherchant à démentir les liens éventuels entre le chef de l'Etat et une affaire de corruption liée à un contrat d'armement au Pakistan, la présidence de la République a indiqué que le nom de M. Sarkozy n'apparaissait "dans aucun des éléments du dossier".

 Selon l'Elysée, M. Sarkozy "n'a jamais exercé la moindre responsabilité dans le financement de (la) campagne" électorale en 1995 de l'ex-Premier ministre Edouard Balladur, dont il était le porte-parole. Cette campagne pourrait avoir été financée via un circuit de corruption ayant accompagné un contrat d'armement au Pakistan, selon l'enquête.

La LDH soutient le film « Laïcité Inch’ Allah ! » de la réalisatrice franco-tunisienne Nadia El Fani


Etait-il possible dans la Tunisie de Ben Ali d’enquêter sur la liberté de conscience et l’emprise de la religion sur la société ? Qu’en sera-t-il demain? 

Lorsqu’elle a réalisé dans son précédent film (Les enfants de Lénine), que dans la traduction arabe de l’Internationale, la phrase : « Il n’est pas de sauveur suprême, ni Dieu ni César ni tribun… » n’avait pas été traduite mais remplacée par un texte sans rapport, Nadia El Fani s’est dit que la référence au refus de l’autorité de Dieu était un tabou impossible à transgresser en terre d’Islam… même pour les communistes !  Pour illustrer cette question, Nadia El Fani, décide en août 2010 de filmer le quotidien pendant le mois de Ramadan.  Ce documentaire témoigne du désarroi des athées, agnostiques ou autres "irréligieux", qui sont impuissants face à l’oppression religieuse. Dans un Etat où la constitution décrète que tous les Tunisiens sont musulmans, il est d’autant plus compliqué de se réclamer d’une idée et d’une pensée au mieux ignorée, au pire dénigrée et combattue. Comment se sentir libre, comment défendre la liberté de conscience ? Nadia El Fani dénonce ....

La LDH pour la reconnaissance de l'État palestinien.

Une intervention de Maryse Artiguelong, secrétaire générale adjointe de la LDH, lue lors du rassemblement organisé le 21 septembre, au métro Opéra à Paris, à l’occasion de la journée de mobilisation internationale pour la reconnaissance de l'État palestinien
 La LDH s'est prononcée depuis longtemps pour l'existence d'un Etat palestinien, de plein droit, dans des frontières sûres et reconnues. Parce qu'elle veut qu'on avance enfin vers cette seule solution viable, la LDH veut la reconnaissance de la Palestine en tant que membre à part entière de l’Onu, comme une étape décisive pour peser sur les rapports de force mondiaux.
Plus de soixante ans après l’adoption d’un plan de partage de la Palestine, si l’Etat d’Israël a été effectivement créé, l’Etat palestinien n’existe toujours pas. Les différentes résolutions des Nations unies sont restées lettres mortes et le peuple palestinien, en Cisjordanie comme à Gaza, continue à supporter occupation et blocus. La colonisation israélienne ne s’est jamais arrêtée, même pendant la période où les accords d’Oslo ont été appliqués. Aujourd’hui, contre toute légalité internationale, des pans entiers de la Cisjordanie sont de fait annexés et les quartiers palestiniens de Jérusalem sont rongés par une colonisation rampante parce qu’Israël a fait de cette ville sa capitale exclusive, là aussi au mépris du droit. La poursuite de la colonisation israélienne de la Palestine a conduit les négociations de paix dans l’impasse.
Dans quelques jours, l’Assemblée générale des Nations unies sera saisie

jeudi 22 septembre 2011

Toulon: 17e Pyramides de chaussures, sur la Place d'Armes de 10h à 19h

 Handicap International organise le Samedi 24 septembre, dans une trentaine de villes de France,  la Pyramide de chaussures pour dire "non" aux bombes à sous-munitions : venez nombreux !
A Toulon, la Pyramide de chaussures se tiendra Place d'Armes de 10h à 19h, chacun est invité à :

• Témoigner sa solidarité avec les victimes, en déposant le plus grand nombre possible de paires de chaussures, afin d'ériger une pyramide de protestation et signer la pétition.
• S'informer sur les ravages causés par les mines et les bombes à sous munitions et connaître les actions de Handicap International, grâce à des stands d'information, des animations pédagogiques...
* En fin de journée, les chaussures récupérées sont connfiées à des associations partenaires qui les redistribuent à des personnes défavorisées
Pour plus d'infos, Handicap International 

L'Américain Troy Davis exécuté au pénitencier de Jackson

Troy Davis, devenu un symbole de la lutte contre la peine capitale, a été exécuté jeudi 22 septembre  à 3 h 08 GMT (23H08 heure locale) aux Etats-Unis après avoir clamé son innocence jusqu'au bout, mais sans pouvoir remporter son ultime marathon judiciaire.
Il a répété qu'il n'était pour rien dans la mort du policier blanc pour laquelle il a été condamné en 1991.
"Ce n'était pas de ma faute, je n'avais pas d'arme", a déclaré Troy Davis, selon une journaliste locale qui a assisté à l'exécution aux côtés de parents de la victime. "A ceux qui s'apprêtent à m'ôter la vie, que Dieu vous bénisse", a-t-il ajouté.
Le gouvernement français a rapidement réagi pour regretter l'exécution.
"Nous déplorons vivement que les nombreux appels à la clémence n'aient pas été entendus", a fait savoir le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
Quelques heures avant Troy Davis, au Texas (Sud), Lawrence Brewer, un Américain de 44 ans membre du Ku Klux Klan condamné pour un meurtre raciste, était lui aussi exécuté. 
Pourquoi faire un parallèle entre ces deux exécutions? Parce que la LDH lutte pour l'abolition de la peine de mort, les faits reprochés étant avérés ou discutables.
Les Etats-Unis ont pratiqué 46 exécutions en 2010.

mercredi 21 septembre 2011

Inculpé pour avoir nettoyé un camp de Roms

Communiqué LDH France Inculpation de Serge Guichard : quand le ridicule rejoint l’ignoble
Serge Guichard, président de l’Association de solidarité en Essonne avec les familles roumaines et roms, membre du réseau Romeurop, est assigné au pénal et risque de la prison ainsi qu’une amende pour avoir organisé, avec d’autres associations dont la LDH de l’Essonne et les familles Roms, un nettoyage complet du terrain au bidonville de Moulin Galant qu’elles habitent afin de protester contre le fait que les autorités responsables n’assuraient plus, depuis des mois , la collecte des ordures.

Pour lire la suite de ce dossier, consultez le site de la LDHFrance

Guerre des boutons : Lebrac, 3 mois de prison

Un livre de Bertrand Rothé, à lire ou à relire lors de la sortie des nouvelles adaptations de la Guerre des boutons.
Cette chronique rurale écrite en 1912 par Louis Pergaud raconte  les "guerres" opposant deux bandes rivales, les Verlans et les Longevernes qui chaque automne et chaque hiverse livrent une guerre sans merci, à coups de bâtons, de cailloux et surtout de coups de pieds et de poings.  Les  lecteurs ou spectateurs se souvient des exploits  des protagonistes des deux bords et surtout de Lebrac, dit «"rand Braque"  chef incontesté de la « tribu » des Longevernes.
C’est ce personnage qu’a suivi Bertrand Rothé dans "Lebrac, trois mois de prison", un roman documentaire en lui appliquant la justice des mineurs version 2009.
Le constat lui est douloureux : les enfants seraient aujourd'hui des délinquants confrontés à la prison.Lebrac, enfant battu, serait condamné à 3 mois de prison par une société qui a peur de sa jeunesse et qui ne sait (veut)  pas apporter des solutions éducatives aux problèmes posés aux ados.
 Bertand Rothé : , Le Seuil, Paris, 284 pages,18 Euros

mardi 20 septembre 2011

Aide alimentaire : les ONG indignées par les restrictions de l'UE

La perspective de la fin du Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) a provoqué un tollé, le président Nicolas Sarkozy allant même jusqu'à s'en émouvoir en juin lors d'un sommet européen. La FNSEA, premier syndicat agricole en France, qui soutient notamment les Restos du cœur, s'est également engagée en faveur du maintien de l'aide alimentaire européenne. C'est ce qui ressort d'une lettre rendue publique lundi et adressée dès le 27 juillet au ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire.
Mais c'est surtout chez les associations caritatives que les réactions se sont vivement fait ressentir. Lundi, quatre d'entre elles – les Restos du Cœur, le Secours populaire, la Croix-Rouge et la Fédération française des banques alimentaires (lien abonnés) – ont averti que la baisse drastique des fonds européens consacrés aux plus démunis risquait de provoquer un "tsunami alimentaire" dans des pays de l'Union européenne.
"Nous sommes face à une situation inédite. (...) Alors qu'il n'y a jamais eu autant de demande, il n'y a jamais eu autant de menace sur notre action", a expliqué Olivier Berthe, président des Restos du Cœur. "En vingt-cinq ans que le programme existe, c'est la première fois que nos quatre associations se réunissent pour pousser un cri d'alerte. Si demain une décision n'est pas prise (...), il y aura une crise humanitaire, une crise alimentaire dans ce pays", s'est-il alarmé.
 Mais ce qui est le plus honteux, ce qu'il faut combattre en priorité , ce n'est pas tant la décision scandaleuse de l'Europe, mais le fait qu'en France selon le Secours populaire français, 2, 6 millions de personnes vivent de l’aide alimentaire alors que notre pays est considérée , d'après différents classements comme la sixième puissance économique du monde.
Alex

L'exécution de Troy Davis est confirmée

La Ligue des Droits de l'Homme de La Seyne, fidèle au combat menée depuis des années pour l'abolition de la peine de mort, ne peut qu'être scandalisée par la décision prise aujourd'hui par le Comité des Grâces de Georgie, aux Etats-Unis. Elle rejoint en cela la position de Amnesty International France et de beaucoup de défenseurs des droits de l'homme.

Amnesty International France est révoltée par la décision du Comité des grâces de Géorgie prise ce jour de laisser exécuter, le mercredi 21 septembre, Troy Davis, qu'elle considère comme un affront à la justice. Le Comité des grâces manque à son engagement pris en 2007 de ne confirmer l'exécution que si sa culpabilité ne fait aucun doute.
 "Nos pensées vont à Troy Davis, sa famille et ses proches", déclare Geneviève Garrigos, présidente d'Amnesty International France. "Nous pensons également à la famille de l'officier de police, Mark Allen MacPhail. Cette exécution ne leur rendra pas justice".Robert Badinter,  ancien garde des Sceaux, a estimé ce soir sur RTL que si Troy Davis était exécuté demain  dans l'Etat de Géorgie, "ce sera une tache sur la justice des Etats-Unis".
" Quand on regarde ce dossier, on voit qu'un jeune Noir a été condamné en Géorgie avec sa vieille tradition qui remonte au temps de l'esclavage, de racisme pour le meurtre d'un policier blanc, et qu'il n'y a aucune preuve matérielle", a-t-il estimé. "L'arme, personne ne l'a jamais

L'école est nue : Après les indignés, les dépouillés

Aujourd'hui, "l'école est nue", clame un collectif d'enseignants de l'Education nationale. Pour dénoncer le "dépouillement de l'école", ils ont décidé de se déshabiller et de poser nus pour un calendrier devant leurs tableaux noirs
Les critiques sont appuyées: école "dépouillée, abandonnée,  dégarnie", professeurs "démunis, destitués", élèves "spoliés, appauvris,  dépecés"...
"Professeurs, parents, élèves et citoyens, il est encore temps d'inverser  le cours délétère des pseudo-'réformes' qui transforment l'école en garderie sociale et transfèrent ses missions vers le secteur privé, au profit des plus  riches et des mieux informés", estiment les professeurs.
Dans le "manifeste contre le dépouillement de l'école", disponible sur le  net, et qui a déjà recueilli plus de 9 000  signatures, le collectif déplore une école "nue non seulement parce  qu'elle est privée de moyens financiers, mais aussi et surtout parce qu'elle  est amputée progressivement de son sens".  Dans sa conclusion, le collectif en "appelle aux responsables politiques  français, pour qu'ils agissent résolument contre le dépouillement de  l'Education nationale".

lundi 19 septembre 2011

Indonésie: Manifestation anti-viol de femmes en mini-jupes

Dans tous les pays, les femmes manifestent pour que soient respectés leurs droits et la possibilité de s'habiller comme elles le désirent. Elles ne veulent surtout pas que soient inversées les responsabilités: "une femme en minijupe n'est pas indécente, ce sont les hommes qui ont des pensées cochonnes"
Des dizaines de femmes et de fillettes arborant des mini-jupes et des legging chatoyants se sont rassemblées dimanche dans le centre de Jakarta pour protester contre des propos jugés sexistes tenus par le gouverneur de la capitale indonésienne. Ce dernier, Fauzi Bowo, a déclaré vendredi que les femmes ne devaient pas porter de vêtements trop révélateurs sous peine d'être harcelées ou violées. Il avait tenté de faire machine arrière en présentant rapidement des excuses, mais ses propos ont fait le tour des médias indonésiens et de Twitter.
Les participantes à la manifestation brandissaient pour certaines des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Ne nous dites pas comment nous devons nous habiller, dites-leur plutôt de cesser de nous violer !" et "Mon corps n'est pas indécent, contrairement à vos pensées cochonnes !". Elles ont demandé à la police et au gouvernement de redoubler d'efforts pour protéger les femmes et venir en aide aux victimes de harcèlement sexuel.
Il y a quelques jours, une femme a été victime d'un viol en réunion dans un minibus et selon les statistiques de la Commission nationale des Affaires féminines, plus de 100 000 cas de violences contre les femmes ont été recensés depuis le début de l'année en Indonésie, premier pays musulman au monde, dont près de quatre pour cent concernant des viols. La vaste majorité des Indonésiens pratiquent un islam modéré, même si une minorité d'intégristes tente d'imposer une législation coranique plus stricte. En 2008, un loi contre la pornographie avait été adoptée qui interdit la représentation publique de la nudité et de "toute attitude susceptible d'encourager la concupiscence".
Source: Le Point