jeudi 31 mai 2012

La circulaire Guéant sur les étudiants étrangers sur le point d'être abrogée

Un an jour pour jour après sa publication, la circulaire Guéant du 31 mai 2011, qui restreint la possibilité pour les étudiants étrangers diplômés de travailler en France, devait être abrogée jeudi par le gouvernement qui concrétise ainsi une promesse de François Hollande
 La circulaire "sera abrogée, probablement dans les heures qui viennent", a indiqué le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le portrait du ministre de l'Intérieur.

Communiqué de la LDH France: La LDH sous les coups de l'UMP ?

Communiqué LDH- Paris, le 30 mai 2012
Le jeudi 24 mai 2012, Bernard Eynaud, président de la fédération des Bouches-du-Rhône de la LDH, a été violemment insulté, bousculé et frappé au cours d'une action entreprise en soutien de familles roms installées à la technopole de Château-Gombert. Il faut dire que ces familles recevaient la visite musclée d’une cinquantaine de personnes se disant habitantes du quartier, flanquées de deux élues UMP en campagne qui avaient bien pris soin de se faire accompagner de journalistes.
La LDH ne peut accepter que ses militants, parce qu'ils font valoir les principes, les idées et les propositions de leur association, et plus largement défendent les droits pour tous, soient ainsi atteints dans leur intégrité morale et physique. A cette occasion, la LDH rappelle que s'attaquer à l'un des siens, c'est s'attaquer à toute l'organisation. La LDH adresse aujourd'hui une lettre de demande d'explications aux autorités publiques, et une autre, de protestation, à la direction d'un parti qui, pour ne pas être identifié aux violences commises, devrait les condamner.
La LDH se garde la possibilité d'une procédure judiciaire, aux côtés de Bernard Eynaud et de la fédération des Bouches-du-Rhône, parce qu'elle ne veut pas laisser croire que l'on peut l'attaquer sans conséquences, au travers de l'un(e) de ses militant(e)s. 

Courrier de Pierre Tartakowsky, président de la LDH , adressé à Mme Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes.


Pierre Tartakowsky apprécie énormément, au nom de LDH, de la création du Ministère des Droits des femmes et il le fait savoir dans un courrier adressé à Najat Vallaud-Belkacem. 

mercredi 30 mai 2012

Notre ami Bernard Eynaud, président de la Fédération des Bouches du Rhône, agressé verbalement et physiquement.

Notre ami Bernard Eynaud, Président de la Fédération des Bouches du Rhône de la Ligue des Droits de l'Homme a été agressé verbalement et physiquement alors qu'il venait au secours d'une famille de Roms du campement du quartier Château-Gombert de Marseille. 
Cette famille lui avait expliqué qu’ils se sentaient menacés par une cinquantaine de riverains, exaspérés par leur présence. Ces riverains s’étaient rassemblés pour demander aux Roms de partir, les menaçant de mettre le feu au campement. 
Une pluie de coups s'est abattue sur lui et il s'est rendu compte que la presse était présente car elle suivait des élus Marseillais candidats UMP aux législatives. Bernard Eynaud accuse ces élus de n'être pas intervenus et de faire campagne sur le thème de la haine.

La section de la Seyne  de la Ligue des Droits de l'Homme tient à exprimer son amitié à Bernard et son dégoût de la stigmatisation érigée en argument de campagne par certains candidats que nous connaissons nous aussi dans l'aire toulonnaise
Nous souhaitons que des solutions durables soient apportées aux personnes vivant sur ces campements dans des conditions indignes de notre pays. C'est par l'intégration et pas par le rejet systématique que ces personnes trouveront leur place dans notre société et ne seront plus considérées comme des envahisseurs. Il faut une véritable volonté politique à tous les échelons décisionnels et nous espérons que la majorité qui se dégagera des prochaines élections législatives saura se montrer à la hauteur des enjeux.
La Seyne, le 30 mai 2012.
Source : Communiqué de la Fédération du Nord  de la LDH

Rassemblement contre le projet LGV PACA, 2 juin à Toulon.

Les opposants à la Ligne à Grande Vitesse (LGV) demande l'abandon du  projet de Ligne à Grande Vitesse (LGV) en région PACA et la mise en place de solutions qui favorisent en priorité les transports de proximité.
Pour eux, ce projet pharaonique d’environ 20 milliards d’€ qui  a des  conséquences désastreuses à la fois sur le plan économique, environnemental  ne réduira que de 20 mn le trajet Toulon – Paris et ne règlera pas les problèmes de transports des varois.
La LGV ne répond pas aux besoins des habitants qui  veulent des trains plus proches, plus régulièrement et plus économiques. La priorité est, plus que jamais, le développement du réseau de proximité en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.



Le chapeau de Bolívar, ou les leçons d’économie de Chavez pour l’Europe (The Guardian)

Francisco Pena Torres , lors de sa conférence très appréciée sur la "Résistance à la mondialisation en Amérique latine, a plusieurs fois insisté sur l'originalité et l'importance de la politique de Hugo Chavez.
Le président du Vénézuela est en train d'inventer le  "socialisme du 21ème siècle" : ni économie à la soviétique, ni adaptation social-démocrate du capitalisme.
L'historien Richard GOTT, ex-rédacteur en chef du Guardian, auteur de nombreux essais fait la même analyse dans un article repris par le Grand Soir:
Le Venezuela vit la conjonction inédite d’un boom de croissance et d’une baisse de l’inflation, grâce à l’intensification des investissements sociaux, la construction massive de logements, le contrôle des prix en faveur des secteurs populaires ; alors que le salaire minimum est le plus élevé du continent,
Pour lire cet article, cliquez sur le portrait de Hugo Chavez 

Continuer à défendre les droits du peuple palestinien

Communiqué LDH - Paris, le 29 mai 2012
La Cour de cassation a confirmé la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Bordeaux contre Sakina Arnaud pour « provocation à la discrimination » pour avoir avait collé sur un produit en provenance d'Israël une étiquette intitulée « Boycott Israël ».
La LDH, qui estime légitime le boycott de produits fabriqués dans des territoires occupés, comme c’est le cas de la Cisjordanie, rappelle son opposition au boycott général des produits israéliens. Mais quels que soient les opinions qu'elle peut avoir sur les formes, la nature et l'étendue du boycott, elle constate que ce n'est pas ce qui est en cause dans l'arrêt de la Cour de cassation. En effet, celle-ci, suivant en cela l'argumentation du ministère de la Justice, dans la rédaction de la circulaire, amalgame les uns aux autres refusant ainsi de tenir compte de l'occupation illégale des territoires palestiniens par des occupants bien réels.


La LDH s’insurge contre la tentative d’amalgamer une protestation citoyenne et une démarche porteuse de haine Elle continuera à agir contre tout acte visant à assimiler une campagne de boycott et une « provocation publique à la discrimination ». Dans le cadre d'une indépendance retrouvée de la justice, elle demande le retrait des directives envoyées par le précédent ministère de la Justice aux parquets pour entreprendre de telles poursuites, et l'annulation d'une simple circulaire dont le retrait permettrait d'envisager la relaxe des citoyens injustement poursuivis, alors même que la France est le seul pays où cet acte est un délit.
Pour en savoir plus sur l'avis de la LDH, cliquez sur la photo de Sakina pour lire la tribune de Jean-Pierre Dubois, président d'honneur de la LDH : "Agir aujourd’hui contre la colonisation des territoires occupés" publié en avril 2010

mardi 29 mai 2012

Discours de Charles Palant au rassemblement« Résistants d’hier et d’aujourd’hui » Thorens-Glières – 26/27 Mai 2012.

Discours de Charles Palant au rassemblement" Résistants d’hier et d’aujourd’hui" Thorens-Glières – 26/27 Mai 2012 que vous pouvez écouter en cliquant sur la photo.
Mesdames, Messieurs,
Né au début des années vingt du siècle dernier, j’ai grandi à Paris dans le quartier populaire de Belleville où vivaient alors des immigrés nombreux. Ils venaient offrir leurs bras à la reconstruction de la France « victorieuse » mais restée exsangue, en ruines et veuve d’un million et demi de jeunes hommes tombés dans les tranchés de la première guerre mondiale.

Mes parents, venaient de Pologne fuyant misère et pogroms. Tout jeune militant anarchiste, mon père avait connu la prison de la répression tsariste. A Paris il prit part à l’activité syndicale encore marquée par la tradition libertaire.
Autour de la table familiale on discutait souvent monde du travail, patrons, classe ouvrière, métier, droits, salaires, grève…, et du monde à refaire…
Ce sont les mots avec lesquels j’ai appris à parler. .....

Nestlé, honte nationale

Un article du Courrier, un journal suisse qui dénonce la gestion humaine et économique de  Nestlé, une multinationale qui oublie souvent les Droits de l'Homme.
Nestlé pèse 100 milliards de francs en Suisse. Cela lui donne-t-il tous les droits? A entendre la multitude de critiques tranchantes des ONG et des syndicats à l’égard de la firme suisse, et à considérer le peu, voire l’absence, de réactions des milieux politiques, on pourrait penser que c’est le cas. La liste commence pourtant à s’allonger, et présente un aspect plutôt sinistre: mort de milliers de bébés chaque année dans les pays pauvres en lien avec la publicité pour le lait en poudre, pourtant interdite, qui se poursuit, espionnage et infiltration d’ONG, dégâts aux nappes phréatiques, politique antisyndicale quasi systématique, etc. Le dernier scandale en date, celui du licenciement collectif de 53 grévistes en Indonésie ne représente qu’un cas parmi tant d’autres.

Nestlé dépense probablement davantage en papier glacé et en spots publicitaires pour vanter sa "responsabilité sociale" que pour respecter ou préserver les droits humains.
Pour lire la fin de cet article, cliquez sur le logo 

Enfants forçats sur Arte, Mardi 29 mai, 20 h 35

Une enquête éloquente sur le travail des enfants dans Le Monde.
215 millions d’enfants entre 5 et 17 ans exercent une activité économique, dont 115 millions toujours soumis aux pires formes de travail.

Il y a 20 ans, dans L’Enfance Enchaînée Hubert Dubois en faisait l’état des lieux. aujourd’hui avec Enfants forçats, il reprend l’enquête pour mesurer les progrès réalisés, mais aussi alerter sur leur fragilité dans le contexte de crise économique mondiale.
Enfants esclaves en inde, petits creuseurs des mines d’or burkinabaises, gamins des décharges en république dominicaine, jeunes mexicaines dans les champs aux Etats-Unis…
Le film met en lumière le cercle vicieux de la pauvreté : un enfant qui travaille ne va pas à l’école et n’allant pas à l’école, il restera pauvre. est-ce possible de le rompre ? Les États s’y sont engagés en signant la convention 182 du Bureau international du travail et se sont donné comme échéance 2016.
Utopie ? L’indien Kailash satyarthi, y croit, personnage central d’une mobilisation mondiale, il est le fil conducteur de l’enquête, relayé dans les différents pays par des militants menant le combat parfois au risque de leur vie.
Suivi d’un débat animé par Émilie Aubry

lundi 28 mai 2012

Existe-t-il différents types de prisons ?

Un dossier brûlant attend la nouvelle garde des sceaux, Christiane Taubira : le problème de la prison ou plutôt des prisons car il en existe différents types, en fonction du public qu’ils sont destinés à accueillir et des règles qui y sont appliquées.
On dénombre  :

110 maisons d’arrêt 
82 établissements pour peines 
25 centres de détention 
6 maisons centrales
11 centres de semi-liberté 
40 centres
6 établissements pour mineurs.
Pour vous y retrouver entre  les différentes "prisons", cliquez sur la photo.

Qui a dit à propos de ceux qui résistent au Festival de Cannes?

"Cannes nous montre que le cinéma n'est pas qu'un divertissement mais reflète la réalité du monde. Il montre ceux qui, en cette période difficile d'austérité, résistent"

dimanche 27 mai 2012

Ces villes gérées par l’extrême-droite.

Dans "Le Grand Soir", un article très détaillé  de Maxime VIVAS et  Eric W. FARIDES qui s'intéressent à la gestion "frontiste" de  Vitrolles, Marignane, Toulon et Orange.
Le bilan est éloquent.
Les auteurs ont constaté  un carnage en matière de finances, emploi, social, culture, sécurité, démocratie, droits des travailleurs et respect des lois de la République.

Pour plus d'infos, cliquez sur le logo du parti d'extrême droite.

samedi 26 mai 2012

NAMIBIE : LE GÉNOCIDE DU IIE REICH, France5, Dimanche 27 mai, à 22 h.

Anne Poiret  relate dans un documentaire de 52 minutes, l’histoire du massacre des Hereros et des Namas, qui présente des points communs avec la Shoah.
Pour satisfaire à son projet d’expansion coloniale, l’Allemagne a tué entre 1904 et 1907 plus de  la moitié des Namas et les trois quarts des Hereros en Namibie.
Un crime méconnu que les descendants des milliers de victimes tentent de faire sortir de l’oubli depuis l'indépendance de la Namibie en 1990.

Pour lire la suite de la présentation, cliquez sur la photo.

Les naturalisations, l’immigration et l’asile toujours sous la coupe du ministère de l’Intérieur

Communiqué LDH- Paris, le 25 mai 2012.
L’attribution, au ministère de l’Intérieur, de l’essentiel des pouvoirs en matière d’immigration, d’asile et de naturalisation s’inscrit dans la droite ligne de la politique antérieure. 
La LDH déplore profondément que le gouvernement aborde lui aussi la question de l’immigration sous un angle purement policier, y compris lorsqu’il confie " l’intégration" des étrangers au ministère de l’Intérieur.

Alors que les naturalisations étaient, avant la présidence de M. Sarkozy, de la compétence du ministère de la Justice, celles-ci restent aussi sous la tutelle du ministère de l’Intérieur, à l’inverse de ce que toutes les associations et tous les spécialistes souhaitaient.
On verra donc se perpétuer l’arbitraire qu’entraîne l’éclatement des dossiers de naturalisation par préfectures ainsi que des motivations qui relèvent parfois d’une xénophobie avérée.
La gestion de l’asile par le même ministère atteste que c’est la même logique policière qui sera en œuvre, alors qu’aujourd’hui tout le monde s’accorde à dénoncer les conditions d’accueil des demandeurs d’asile, et les conditions dans lesquelles leur statut est déterminé.
La LDH constate qu’en reproduisant les schémas antérieurs, le gouvernement semble ainsi s’interdire de les remettre en cause, au risque de reproduire les mêmes errements. Ce n’est pas de cette manière que l’on apaisera les tensions artificiellement créées sur ce sujet, et que l’on construira une autre politique, plus efficace, mais aussi plus respectueuse des droits de chacun.

Bulletin "Les droits de l’Homme en Amérique latine de la LDH."

La Ligue des Droits de l'Homme  présente le deuxième numéro (mai 2012) du bulletin "Les droits de l’Homme en Amérique latine de la LDH".
Cette publication, fruit d’un travail militant vise à approfondir et faire connaître les évolutions politiques, sociales, économiques qui travaillent un continent tout à la fois immense, singulier et formidablement divers. L'objectif est d'offrir une réflexion sur l’actualité des sociétés latino américaines au regard des enjeux des droits et libertés qui les agitent.

Pour lire ce bulletin, disponible en ligne sur le site de la LDH, à la rubrique "Amérique latine", cliquez sur le globe terrestre

vendredi 25 mai 2012

Eurovision 2012 et droits humains : la répression et la corruption continuent pendant les chansons.

La tenue du concours européen de la chanson fin mai à Bakou (Azerbaïdjan) suscite de plus en plus de critiques au sein des ONG et des associations internationales de défense des droits de l’Homme.
Malgré le regard posé sur le pays à cause de l'Eurovision, le gouvernement Aliyev poursuit  les arrestations, détentions et harcèlements de personnes qui contestent les autorités.

La famille Aliyev dirige l’Azerbaïdjan depuis son indépendance en 1991, au moment de l’implosion du bloc soviétique. Bordant la mer Caspienne, le pays est riche en gaz et en pétrole. Il empocherait ainsi 35 millions d’euros chaque jour. Ce, tandis que la majorité des huit millions d’habitants  vit dans la pauvreté.
Les ONG et les défenseurs de Droits de l'Homme pointent du doigt l’UER, l’Union européenne de radiotélévision (UER) qui n'ose pas critiquer publiquement les autorités au sujet des élections truquées, de l'absence de liberté d’expression et de réunion,l' arrestation et l'emprisonnement des militants de l’opposition, l'agression et l'intimidation des journalistes et  des tribunaux politiques corrompus.
" L’Union européenne de radiotélévision, notent-ils, fait preuve d’un aveuglement volontaire face aux politiques répressives du gouvernement, ce qui soulève des questions quant à son engagement à défendre ces valeurs".
Iles déplorent aussi les démolitions de logements et les expulsions forcées dans le cadre de travaux préparatoires à l’Eurovision.

Suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs : les juges pour enfants soutiennent Taubira

L'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille soutient la ministre de la Justice, Christiane Taubira, dans sa volonté de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs. Une suppression  appréciée par la LDH
"C'est pour nous une grande satisfaction, un grand réconfort, que la première annonce de la garde des Sceaux soit de revenir sur la plus symbolique des dernières réformes adoptées par le précédent gouvernement en matière de justice des mineurs", a déclaré à l'AFP Catherine Sultan, présidente de l'AFMJF, l’Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille. Selon elle, "cette réforme était une décision d'affichage, pour dire maintenant, en France, on juge les mineurs comme les majeurs".

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur la photo.

Webdocumentaire : « Stigmatisés, paroles de Roumains »

« Stigmatisés » est un webdocumentaire participatif, publié sur Rue89,  qui s’intéresse à une nationalité particulièrement montrée du doigt depuis de nombreux mois : les Roumains.
Pendant un an, nous avons filmé huit immigrés Roumains d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont sillonné une France où la parole xénophobe s’est libérée. Et illustré un quinquennat devenu de plus en plus froid envers les étrangers.


Les huit portraits sont complétés par des éclairages interactifs : interviews de spécialistes, documents officiels, articles, archives... Chacun peut aussi contribuer en racontant son expérience – bonne ou mauvaise – d’immigré roumain en France.

Pour voir ce documentaire, cliquez sur Rue89

jeudi 24 mai 2012

Amnesty épingle la France sur les discriminations

La Ligue des Droits de l'Homme s'insurge depuis des années contre le sort réservé aux ROMS. Amnesty International fait de même et s'alarme de la politique de la France envers les migrants, notamment les Roms, victimes selon elle, de discriminations.
Amnesty International a encore épinglé la France sur sa politique vis-à-vis des migrants, des demandeurs d'asile et des Roms, à l'occasion de la publication jeudi 24 mai de son rapport annuel 2012, et formé le voeu que le président "François Hollande tienne ses engagements" sur ces sujets. "Nous sommes plutôt optimistes mais si les blocages continuent, nous serons là pour les dénoncer" a déclaré la présidente d'Amnesty International France, Geneviève Garrigos, lors d'une conférence de presse.
Pour lire la suite de l'article publié dans "Métro", cliquez sur la photo

Message de Walter Bassan aux participants du Mai Citoyen, La Seyne sur mer -18,19 et 20 mai 2012


Walter Bassan est le parrain du Mai Citoyen de la Seyne sur mer.  C'est lui , qui en mars 2010, à la salle Apollinaire, a été le ferment de notre manifestation ( voir photo) .Il ne pouvait pour des raisons de santé être présent pour notre pique-nique et il avait chargé Rémy Pergoux, de Citoyens Résistants d'Hier et d'Aujourd'hui de lire le message suivant. Un grand merci.
Je suis né en 1926, dans une famille d’Italiens antifascistes. Mon père a combattu les chemises noires de Mussolini et a été contraint d’émigrer. Il s’est installé en Haute-Savoie et a fait venir sa femme et ses 4 enfants en 1930. Depuis 1934, nous sommes tous naturalisés Français.
Le 17 juin 1940, tout le monde a entendu le discours du maréchal PETAIN, nous disant qu’il allait demander l’armistice et recommander aux français d’accepter les conditions imposées par les vainqueurs.
Le lendemain, 18 juin, il y a eu le discours du Général DE GAULLE demandant aux français de continuer la lutte. Pour mon père, PETAIN était le complice de MUSSOLINI. Son choix était donc fait.
Je me suis engagé dans la résistance en septembre 1943, deux mois avant mon 17ème anniversaire. Je faisais partie d’un groupe de 25 jeunes FTP qui menait des actions clandestines dans Annecy, quand nous avons été dénoncés et tous arrêtés le 23 mars 1944 par la milice.
Après un mois d’enfermement à Annecy dans un lieu de torture, nous avons été transférés à la prison St Paul à LYON avec 700 autres résistants de toute la région.
Une révolte nous a rendus maîtres de la prison mais, cernés par les SS, nous avons finalement été livrés par le gouvernement de Vichy aux nazis qui nous ont expédiés en Allemagne le 29 juin 1944. Et le 2 juillet notre train s’est arrêté devant le camp de DACHAU. A partir de ce jour, j’ai connu la vie concentrationnaire. La chance m’a permis de compter parmi les rescapés.
Mon engagement dans la résistance était dû à la haine des occupants et des collabos. Mais quand je suis sorti du camp de la mort grâce à [...]

mercredi 23 mai 2012

Citoyens Indignés Samedi 26 mai, à 14h, Place de la Liberté . Toulon

Une info pour ceux qui veulent participer à une action des Indignés toulonnais ou tout simplement qui veulent  découvrir ce mouvement 

Harcèlement sexuel : Rencontre entre les ministres et les associations dDans les locaux de l’AVFT

Communiqué de la Marche Mondiale des Femmes, une association signataire du Mai Citoyen.
Le lundi 21 mai 2012 a eu lieu dans les locaux de l’AVFT  (Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail.)une réunion de travail entre Najat Vallaud Belkacem, ministre des droits des femmes, Christiane Taubira, Garde des Sceaux, les associations AVFT, Marche Mondiale des Femmes, Femmes solidaires, CLASCHES et une avocate spécialisée Maude Beckers, avocate au barreau de la Seine-Saint-Denis
Cette démarche, initiée par les deux ministres, est à la fois historique et à la hauteur des enjeux politiques, juridiques et humains soulevés par le harcèlement sexuel et l’abrogation du délit.

Lors d’un échange de plus d’une heure, nous avons :
- Evoqué l’impact de l’abrogation du délit français de harcèlement sexuel sur les droits des femmes à travers le monde ;
- Défendu la proposition de loi de l’AVFT dans son intégralité ;
- Expliqué pourquoi les deux propositions de loi déjà déposées par des sénateurs, sans aucune concertation avec les associations spécialisées, sont inacceptables ;
- Demandé la possibilité de mettre en cause la responsabilité conjointe du sous-traitant et de la société qui y fait appel, en cas de harcèlement sexuel commis sur une salariée du sous-traitant.
- Insisté sur la nécessité de procéder aux réformes garantissant les droits des victimes de harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche ;
Compte tenu de nos échanges et de la nécessité de conjuguer la qualité des travaux législatifs à l’urgence de combler le vide juridique, les deux ministres se sont engagées à présenter le plus rapidement possible un calendrier des réformes.
Nous avons indiqué que nous continuerons la mobilisation engagée par les associations pour une loi conforme aux intérêts des victimes.
Paris, le 21 mai 2012
Contact : Marilyn Baldeck, déléguée générale de l’AVFT, 06 09 42 80 21
Nelly Martin, Marche Mondiale des Femmes, 06 80 63 95 25
Sabine Salmon, présidente de Femmes Solidaires, 06 15 77 00 11
CLASCHES, 06 64 22 91 21

mardi 22 mai 2012

La ministre de la santé veut que l'hôpital soit à nouveau un "service public" dans la loi

L'article 25 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme précise que:
1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté. 
Nous ne pouvons qu'approuver la décision de la  ministre de la Santé Marisol Touraine qui s'est engagée mardi, dans son premier discours public, à "réintégrer le terme même de service public" hospitalier dans la loi et à "encadrer" rapidement les dépassements d'honoraires des médecins.

Mme Touraine a rappelé les "valeurs fondamentales" du service public hospitalier: "l'égalité d'accès aux soins, la non sélection des patients, une offre de qualité pour tous, la réponse à l'urgence".
Abordant le sujet des dépassements d'honoraires pratiqués le plus souvent dans le privé mais aussi par des mandarins exerçant dans le public, la ministre a jugé "les dépassements excessifs incompatibles avec les valeurs du service public".
Les dépassements d'honoraires sont un obstacle à l'accès aux soins. Or, a affirmé Marisol Touraine, "le premier engagement que je porte est celui de l'accès aux soins dont aucun de nos concitoyens ne doit être privé". "C'est la pierre angulaire d'un système de santé juste", a-t-elle ajouté.
Source: Actu Orange

Un édito de Pierre Tartakowsky, Président de la LDH: Construire l'élan nécessaire

Les Françaises et les Français ont tourné la page. Et le soupir de soulagement qui a traversé le pays tout entier donne la mesure de la détestation dont l’ex-président était à la fois la cause et la cible. Sa défaite clôt un quinquennat tissé d’outrances, d’indignités, de scandales. Elle sanctionne également un train de décisions et de comportements fondamentalement étrangers aux valeurs d’égalité et de fraternité qui caractérisent la République
Bonne nouvelle, donc, comme l'est le taux élevé de participation. Malgré la « pédagogie grecque » martelant que les élections ne sont rien face aux marchés, les électrices et électeurs ont refusé de se cantonner au rôle de consommateurs. 
 Reste que le paysage politique français est profondément défiguré. D’abord par le poids électoral du Front national et la capacité de nuisance qu’il lui procure. Ensuite, et de façon presque plus préoccupante, par la facilité avec laquelle la droite classique s’est coulée dans les habits de la xénophobie frontiste et de la haine sociale. Et il faut bien admettre que rien n'est fait ! Une élection présidentielle ne fait pas le tout d'un commencement du fameux « changement » et les questions que posent les prévisions électorales pour les élections législatives sont lourdes. Rien n'est moins sûr qu'une majorité parlementaire confortant sur des bases la dynamique présidentielle. Comme est loin d'être acquise une politique des droits ! 
Compte tenu d’un héritage législatif lourd – on pense aux Loppsi, au Ceseda – il faut bien vite passer d'un enthousiasme réel mais ponctuel à des mobilisations citoyennes pour engager, partout, l’élan démocratique indispensable à la remise en route d’une République sociale et généreuse. Notre présente lettre entend modestement y contribuer ; n’hésitez donc pas à la faire circuler parmi vos proches et amis.

Pierre Tartakowsky
Président de la LDH 

A Mayotte, ce n'est pas la mer qui tue, c'est la politique !

Communiqué LDH . Paris, le 22 mai 2012
Samedi soir 19 mai 2012, une embarcation s’est renversée dans le sud de Mayotte. Elle arrivait d’Anjouan, chargée de quarante-trois personnes, dont quatre enfants. On compte cinq morts et quinze disparus. Autrement dit, la moitié des passagers a perdu la vie. La LDH considère que la responsabilité de la France est engagée, et qu'elle ne peut la rejeter sur la mer dangereuse ou sur la sécurité du territoire.
C'est, dit-on, " Un drame de plus, avant d’autres à venir ". La phrase peut paraître juste. Mais elle ne prend de sens que si l'on dit la nature du drame. Il ne s'agit pas de misère, de naufrage de clandestins voulant rejoindre la France qui ne peut, tout le monde le sait " accueillir toute la misère du monde". En réalité, les personnes embarquées sur ce " kwassa " sont celles auxquelles un simple accès au droit a été refusé. Certains demandaient une régularisation de leur situation, d'autres que l'on fasse accueil à la demande de délivrance de leur carte nationale d'identité (CNI).
Ce ne sont pas les " clandestins " de Mayotte, ceux qui auraient tenté de " débarquer illégalement sur l'île pour y travailler et s'y faire soigner ", ceux dont on dit qu'ils n'ont ni attache ni connaissance de la France que de savoir que l'on y rase gratis ! Nombre d'entre eux ont des liens profonds avec Mayotte (une île parmi d'autres d'un archipel qui s'appelle les Comores) mais ils n'arrivent pas à se faire entendre. D'abord parce que le droit à Mayotte est dérogatoire et qu'on y applique une réglementation qui n'a rien à voir avec la loi commune, ensuite, faute de personnels suffisamment qualifiés et en nombre pour traiter leur demande. Ainsi plusieurs milliers de Français de droit n'ont pas accès à la CNI et sont donc expulsables sans recours suspensif, selon les consignes expresses de l'administration et leur application par les services de police et de gendarmerie.
A raison de plus de vingt mille expulsions par an –dont la plupart dans la plus grande illégalité–, les " sans-papiers " de Mayotte ont déjà été expulsés plusieurs fois et cette politique conduit à la mort : le mur de radars ne laisse de passages que dans les zones les plus dangereuses où viennent se disloquer les barques sans que rien ne change dans la politique et le droit, loin, si loin de la France...
La LDH demande au gouvernement le rétablissement de la loi et des règles de droit sur tout le territoire de la République. Elle s'adresse à Victorin Lurel, ministre de l'Outre-mer, pour qu'il entame une approche, par les droits, de la situation mahoraise.

lundi 21 mai 2012

Supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs: une "priorité" pour Taubira.

Supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs: une "priorité" pour Taubira.
Une mesure appréciée par la Ligue des Droits de l'Homme.
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a confirmé dimanche 20 mai l'intention du gouvernement de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs et de garantir la spécificité de la justice des mineurs. C'est ce qu'avait annoncé François Hollande  durant la campagne.
"Le président de la République s'y est engagé, nous ferons en sorte que la justice des mineurs redevienne spécifique et qu'on annule les dispositions consistant à traiter les mineurs comme les majeurs", a déclaré Christiane Taubira.
Instaurés par la loi du 10 août 2011 et fonctionnant depuis janvier 2012, les tribunaux correctionnels pour mineurs, composés de trois juges professionnels, jugent les récidivistes de 16 à 18 ans encourant une peine égale ou supérieure à trois ans. "Le principe est posé" de leur suppression, "cela fait partie des priorités" du nouveau gouvernement, a ajouté la ministre de la Justice.
 Avant la réforme, ces jeunes comparaissaient, comme les autres mineurs, devant un tribunal pour enfants composé d'un juge des enfants et de deux assesseurs citoyens ayant une expérience des questions liées à l'enfance. Cette réforme a été vivement critiquée par nombre de professionnels, estimant qu'elle va à l'encontre de l'esprit de l'Ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs qui privilégie l'éducatif par rapport au répressif, tout en affirmant, comme François Hollande,  qu'elle n'aurait "aucune indulgence à l'égard des petits caïds" qui sèment la peur dans les quartiers. 

RESF: LA SOLIDARITÉ N’EST PAS UN DÉLIT !


RESF lance une pétition  pour protester contre les sanctions envisagées contre deux militants RESF13  qui se sont opposés avec succès à l'expulsion d’un père comorien de trois enfants scolarisés à Marseille.
LA SOLIDARITÉ N’EST PAS UN DÉLIT !
P2289 - PETITION : Arrêt des procédures contre les militants du RESF
 Depuis des années, des actions en solidarité avec les Sans Papiers se font jour : manifestations, parrainages citoyens, accompagnements en préfecture, pétitions, présence dans les tribunaux, débats publics, hébergements d’urgence… Ces actes portent en eux-mêmes les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et constituent une défense des droits de l’Homme : droit de vivre en famille, à la scolarité, au travail, à la sécurité, à la santé…

Le 12 mars 2011, environ 200 manifestants se rassemblaient à l’appel du RESF à l’aéroport de Marignane pour protester contre l’expulsion d’un père comorien de trois enfants scolarisés à Marseille.
Pour lire et signer la pétition, cliquez sur le logo de RESF

dimanche 20 mai 2012

La faute à "pas de chance"

Pique-nique annulé.
D'un commun accord avec les techniciens de la ville de La Seyne, les organisateurs du collectif Mai citoyen, ont pris la décision d'annuler le pique-nique républicain prévu ce dimanche 20 mai.
Une météo décidément peu coopérative à notre égard nous a contraint à cette annulation.
Après les belles soirées de vendredi et samedi à la salle Apollinaire et les riches débats, conférences et animation musicale, ce Mai citoyen présentera néanmoins un bilan satisfaisant.
Il ne faudra pas oublier, pour l'édition 2013, de solliciter la collaboration d'un invité incontournable, malheureusement oublié cette année : le soleil !

samedi 19 mai 2012

Mai Citoyen La Seyne Dimanche 20 Mai

N'oubliez pas si le temps le permet le pique nique républicain pour les droits et la citoyenneté au parc de la Navale. 
Venez avec un pique nique copieux qu'on pourra partager,
vos amis car les amis de mes amis sont mes amis
et votre bonne humeur car les soupes à la grimace sont interdites ce jour-là. 



Mai Citoyen La Seyne Samedi 19 Mai


Réservez votre après-midi pour assistez à 2 conférences et une animation musicale dans le cadre du pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté.
RV à la salle Apollinaire, avenue Gambetta, La Seyne -sur-Mer à partir de 17 h.
Entrée gratuite



vendredi 18 mai 2012

Le Collectif Mai Citoyen La Seyne-sur-mer sur Radio Active

Hier soir, sur Radio Active, seule radio associative de l’aire toulonnaise, on a parlé des manifestations du Mai Citoyen La Seyne-sur-mer.
Alex Massari, coordonnateur du collectif a été reçu à 18 h 30, pendant 15 mn dans  Iconophage, "une émission culturelle, généraliste et sans langue de bois".
Un grand merci à cette radio et à Jean-Marc Pontier, l'invité du jour, qui a laissé un peu de son temps d'antenne. Cet écrivain dessinateur sera avec nous dimanche pour le pique-nique.
Pour écouter l'émission, cliquez sur l'autocollant du collectif. 

17 Mai, journée mondiale de lutte contre l'Homophobie


Les Fralibs expulsables à partir du 1er juin, seront au Pique-Nique Républicain pour les droits et la citoyenneté.

Dimanche 20 mai, à 16 h, dans le cadre des résistances locales , les Fralibs viendront sur l'estrade du parc de la Navale pour parler de leurs combats afin de  sauver leur entreprise qu'ils occupent.
A ce sujet, le tribunal vient juste de rendre son jugement concernant l'occupation de l'usine Fralib de Gémenos. Celle-ci est jugée illégale. Toutefois, le juge, "par souci d'apaisement" a donné aux salariés jusqu'au 1er juin pour quitter les lieux tout en suggérant aux parties de trouver entre temps les conditions d'"un dialogue par tels moyens qu'elles jugeront apropriés et/ou tel médiateur qu'elles choisiront ou accepteront le cas échéant".
A compter de début juin, une astreinte de 100 euros par jour d'occupation a été fixée. A l'annonce de la décision c'est plutôt le soulagement qui domine chez les salariés. Les quinze jours de délai sont vus comme une bouffée d'air qui va leur permettre de prendre contact avec le nouveau ministre compétent, une fois celui-ci nommé par Jean-Marc Ayrault. Les salariés de Fralib occupent leur usine suite à la volonté d'Unilever de récupérer les machines toujours installées à Gémenos. "Ces machines sont essentielles pour notre projet de reprise de l'entreprise", avait précisé en début de semaine le représentant CGT au comité d'entreprise Gérard Cazorla.

Ayrault mettra en oeuvre l'engagement de Hollande sur le mariage homosexuel

Depuis un texte adopté par le Comité central de la LDH, le 7 juillet 2001,  la LDH est officiellement pour l’égalité des droits des couples hétérosexuels et homosexuels. 

Elle apprécie donc que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ait assuré jeudi, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, qu'il mettrait en oeuvre l'engagement de François Hollande sur le mariage gay et l'adoption par des couples homosexuels.
"A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, le Premier ministre a réaffirmé l'engagement du gouvernement contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation ou de l'identité de genre", selon un communiqué publié par Matignon.
"Le gouvernement est déterminé à faire reculer les préjugés et à mettre un terme aux discriminations et aux violences. Il mettra en oeuvre l'engagement du président de la République d'ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels", a ajouté M. Ayrault.
La 8e Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie a eu lieu jeudi dans plus de 70 pays. Elle a été marquée en France par plus de 200 manifestations dans 40 villes et une campagne sur le sida.

Mai Citoyen La Seyne et les Enfants : "Finette et les étoiles perdues" Dimanche 20 mai.

Dimanche, au Chantiers de la Lune , à 14 h 30, "Finette et les étoiles perdues", une pièce pour les enfants (et les plus grands) proposée par l'association "Expressité libre" .
Delphine et Ronan  Mano  présentent leur association.
Expressité Libre à vu le jour officiellement en 2009 mais existe en fait depuis 15 à 20 ans puisque Expressité Libre c’est Mano Delphine et Mano Ronan.
Ce qui nous caractérise nous deux c’est que nous venons tous les deux de l’éducation populaire et que nous militons pour ses valeurs.  
Le théâtre est un outil de transmission pour réfléchir et débattre de sujets de société.
 Il n’a pas fallu longtemps pour faire les liens entre les deux.
Théâtre et engagement.
Une vie de citoyen,  s’engager  au cœur de la cité, travailler autour des valeurs, donner un sens à la vie… Avant d’avoir  18 ans…
Notre création « Finette et les étoiles Perdues »  amène les enfants à réfléchir sur l’exclusion car ceci aussi fait partie de la vie.

Nous nous sommes fixés comme objectif de travailler autour du masque,  ceci est une de nos révélations artistiques.
Nous nous  sentons appartenir  à une famille du théâtre, celle du Rêve… Mais n’oublions pas que les rêves aussi  aident à réfléchir.
Pour mieux connaitre cette association, cliquez sur l'affiche. 

Mai Citoyen La Seyne: De mémoires d'ouvriers.Vendredi 18 mai, 19h30, Salle Apollinaire , La Seyne

Le Collectif Mai Citoyen La Seyne présente Vendredi18 mai  "De mémoires d'ouvriers" , un film de Gilles Perret sorti le 29 février 2012
Ce film commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française.

De la naissance de l'électrométallurgie, en passant par les grands travaux des Alpes et la mutation de l'industrie, jusqu'au déploiement de l'industrie touristique, c'est l'histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés par Gilles Perret.
Dignes et lucides, ils se souviennent de ce qu'ils furent et témoignent de ce qu'ils sont devenus dans la mondialisation. 

Le débat sur " La Seyne, ville de tradition ouvrières" sera animé par  Jean-Marie Guillon,  professeur d’histoire contemporaine à l’université de Provence Aix-MarseilleI , spécialiste de l’histoire de France des années quarante et de la Provence du XXe siècle.

jeudi 17 mai 2012

Fichage des contrevenants au code de la route : le Conseil d’Etat saisi

Communiqué commun ACDA et LDH 
L’Automobile club des avocats (ACDA) et la Ligue des droits de l’Homme (LDH) demandent au Conseil d’Etat l’annulation du fichier Ares, acronyme de « Automatisation du registre des entrées et sorties des recours en matière de contravention », destiné à recenser les données personnelles des usagers de la route contestant leurs contraventions au code de la route. 

Elles ont déposé le 16 mai 2012 un recours contre l’arrêté du 20 février 2012 autorisant la création du fichier Ares.
"Par ce recours, l’Automobile club des avocats et la Ligue des droits de l’Homme entendent montrer que le fichier, qui porte sur les données à caractère personnel, ne respecte pas les exigences de la loi Informatique et libertés, telles que l’obligation de collecter des données pertinentes ou l’interdiction de ne pas conserver des informations au-delà de ce qui est nécessaire, alors même que le non-respect de ces exigences a été plusieurs fois sanctionné par le Conseil d’Etat ", précise Me Romain Perray l’avocat des associations requérantes.
Dans un Etat de droit, souligne Me Rémy Josseaume, avocat et président de l’ACDA, " il ne saurait être acceptable que des automobilistes ou des motards soient ainsi fichés alors même qu’ils seraient relaxés par un  tribunal ou que l’administration abandonnerait les poursuites à leur encontre".
Au-delà de la défense des automobilistes contre des stigmatisations outrancières, il s’agit surtout par ce recours de protéger non seulement les droits et libertés fondamentaux de tous les citoyens contre des procédés indignes mais aussi la création d’un fichier d’antécédents pré-judiciaires.
Paris, le 16 mai 2012.

Osez le féminisme ! salue la nomination d’un gouvernement paritaire et d’une Ministre des droits des femmes : nous attendons désormais des actes.

La LDH se réjouit de la parité homme-femme dans le gouvernement  comme certaines associations qui se battent elles aussi pour que cette égalité se manifeste dans tous les secteurs de la société.
Osez le féminisme ! salue la décision du Président de la République et du Premier Ministre de respecter leurs engagements de campagne concernant la formation d’un gouvernement paritaire. C’est la première fois qu’un gouvernement est réellement paritaire, notamment au niveau de la répartition des postes entre Ministres et Ministres délégué-e-s.
Nous déplorons toutefois qu’une seule femme ait été nommée à un ministère régalien et la reproduction du schéma consistant à confier aux femmes toujours le même type de portefeuilles (famille, personnes âgées, santé, etc.).
Nous constatons également qu’une majorité écrasante d’hommes a été nommée aux cabinets de François Hollande et Jean- Marc Ayrault Ayrault, ce qui reflète une conception de la parité s’arrêtant aux frontières de la pure représentation politique. Osez le féminisme ! défend une parité étendue à tous les étages du pouvoir et invite le Président de la République et le Premier Ministre à prendre en considération cet impératif politique.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la balance. 


mercredi 16 mai 2012

Les prisonniers palestiniens font reculer les autorités israéliennes

Communiqué LDH .Paris, le 16 mai 2012
Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens salue la victoire des prisonniers politiques palestiniens, en grève de la faim depuis le 17 avril 2012, et pour certains d’entre eux depuis soixante-quinze jours.
L’essentiel de leurs revendications a été satisfait :
- les détenus administratifs seront libérés si aucune charge contre eux ne leur a été notifiée ;
- la fin de la mise en cellule d’isolement ;
- les familles de Gaza pourront enfin rendre visite à leurs proches emprisonnés et ce après six années de privation.
Cette victoire a été le fruit d’une lutte acharnée des prisonniers palestiniens pour la dignité. Ils ont réussi à l’imposer aux autorités israéliennes, qui n’avaient que mépris pour eux et pour leurs justes revendications. L’unité palestinienne autour de ce combat a largement contribué à faire reculer le gouvernement israélien.
Les prisonniers ont pu, par leur détermination et par la justesse de leur cause, mobiliser la population palestinienne et l’opinion publique internationale autour de leurs revendications. Des organismes internationaux, tels que le CICR ou l’OMS, ont alerté sur l’état de santé des prisonniers. Par contre, un silence absolu a été observé par les pays occidentaux et la plupart de leurs médias. Le gouvernement israélien ne manquera aucune occasion, comme à son habitude, pour remettre en cause cet accord. Par esprit de vengeance et parce qu’il jouit d’une injustifiable impunité.

Le Collectif national réaffirme sa solidarité avec la lutte du peuple palestinien en quête de ses droits nationaux universellement reconnus et continuellement bafoués par les autorités israéliennes. Il continuera sa mobilisation pour la libération de tous