samedi 30 juin 2012

Romeurope demande au Premier Ministre de rompre avec le passé


Communiqué du Collectif National Droits de l’Homme Romeurope
Paris, le 29 juin 2012
La situation des Roms roumains et bulgares en France demeure extrêmement préoccupante : évacuations à répétition des lieux de vie, expulsions du territoire, entraves dans l’accès au droit commun (scolarisation, santé, protection sociale…), difficulté voire impossibilité effective d’accéder à l’emploi salarié, stigmatisation. Le Collectif National Droits de l’Homme Romeurope a saisi le Premier Ministre, Jean Marc Ayrault sur la situation inchangée des Roms migrants présents en France.

Aujourd’hui encore, dans de nombreuses villes, les évacuations des lieux de vie continuent sans solutions alternatives et au mépris du caractère inconditionnel du droit à l’hébergement, mettant des hommes, des femmes et des enfants à la rue, dans une précarité toujours plus grande. Ce constat s’inscrit malheureusement dans la suite de la politique menée de longue date par les pouvoirs publics. A Nantes, Marseille, Lyon, Lille, Toulouse, en Ile-de-France…, rien n’a changé pour ces familles.
La lettre adressée par le Collectif Romeurope au Premier Ministre, rappelle

Vote négatif de la Commission du commerce international (INTA) sur ACTA

L'Association Européenne pour la Défense des Droits de l'Homme suit activement les réactions et décisions concernant le traité commercial Anti Contrefaçon. Le vote négatif de la  commission du commerce international (INTA) est une bonne nouvelle pour ceux qui défendent les droits de l'homme.
Le traité commercial Anti Contrefaçon (ACTA) signé par plusieurs pays, et dont la révélation a provoqué de nombreuses protestations citoyennes ces derniers mois, a été soumis au vote de la commission du commerce international (INTA) dans le cadre du processus de décision législatif de l’Union. Ce jeudi 21 juin, la commission s’est aussi prononcée contre ce traité, laissant espérer un vote tout aussi intransigeant à la protection des droits des citoyens européens lors de la session plénière du Parlement Européen  des 3 et 4 juillet prochain.
Le traité ACTA vise à limiter de façon globale les contrefaçons en renforçant (et imposant au pays non négociateurs, généralement les pays les moins avancés) le droit de la propriété intellectuelle. Les termes volontairement flous du traité font d’ACTA une équation juridique et une menace potentielle pour les droits de l’Homme. Des inquiétudes se sont notamment exprimées sur les mesures coercitives mises en place pour limiter les délits numériques.
L’AEDH suit attentivement ce dossier (voir les flashs d’information sur les votes négatifs des commissions pour avis Développement, Industrie et affaires légales). et soutient la position du Parlement européen exprimée à ce jour, invitant fortement celui-ci à affirmer son respect du droit à la protection des données lors de sa prochaine session plénière. En effet, un vote négatif du Parlement en session plénière permettrait le rejet de l’application du traité aux pays de l’Union européenne.

vendredi 29 juin 2012

Aung San Suu Kyi à la rencontre des militants des droits de l’homme.

Accueillie par Souhayr Belhassen, tunisienne, présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme, le prix Nobel de la paix a confié que parfois, dans sa maison de Rangoon d’où elle ne pouvait sortir, elle a eu des moments de désespoir, en se demandant si le reste du monde avait oublié les Birmans à leur triste sort sous le joug de la dictature militaire.
Elle a découvert que ce n’était assurément pas vrai à Paris et que de nombreux comités et particuliers ont suivi et soutenu son combat.
Elle a rendu hommage à la présidente tunisienne  de la FIDH et aux prisonniers politiques:
"Aux prisonniers de conscience du monde entier, je voudrais dire qu’il ne faut jamais transiger sur ses principes. Le respect pour l’humanité commence par le respect pour soi-même. Mon message est donc clair : si vous vous respectez, vous n’abandonnez pas le combat."
Pour plus de renseignements sur cette rencontre exceptionnelle, cliquez sur la photo. 

A Marseille, inauguration d'un hôpital d'un nouveau genre pour ados


Alors que depuis des années nous entendons parler de suppression de lits dans les hôpitaux, de détérioration des conditions de vie dans les centres hospitalier, la LDH de La Seyne ne peut que se réjouir de l'ouverture de l''Espace méditerranéen de l'adolescence (EMA)..
Cette structure inédite associe  suivi médical et soins culturels pour des jeunes de 11 à 18 ans en détresse. Elle fonctionnera  dans les locaux de l'hôpital Salvator dans le cadre de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), au cœur d'un vaste parc des quartiers sud
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo de l'hôpital Salvator.

Lettre " Droits de l’Homme" n° 83, juin 2012. "Urgences et projets : la LDH saisit le gouvernement"

La lettre " Droits de l’Homme" n° 83, juin 2012. "Urgences et projets : la LDH saisit le gouvernement"  est disponible sur le site de la LDH France.
Sommaire:
 Editorial 

Le changement, en débattre maintenant
 Dossier : Le Front national, l’obsession xénophobe
 Institutions et démocratie 

 Justice, police, droits 

 Droits des étrangers 

 Pour une loi d’amnistie

 Actualités
 La crise économique, la dette et les droits de l’Homme 

 La conférence Rio + 20 : enjeux, espoirs et… réalités ! 

 Fichier ARES : le petit dernier de Guéant

 Vous y retrouverez ce qui constitue le quotidien des engagements multiples de la Ligue des droits de l’Homme : la défense des libertés et de la vie privée, la dénonciation de la société de surveillance, la défense sans concession d’une démocratie pleine et entière, la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, pour une égalité complète entre les femmes et les hommes, contre la xénophobie sous toutes ses formes…
Vous pouvez lire cette lettre en cliquant sur le logo de la LDH.

jeudi 28 juin 2012

La FCPE inquiète de dérives sécuritaires dans certains établissements du Var

Un article de Var Matin paru Jeudi 28 juin (cliquez ici) nous apprend que le collège du Fenouillet a transmis à la mairie et à la gendarmerie des informations sur les sanctions prises à l'encontre de ses élèves. Pas informés, enseignants et parents s'offusquent comme le montre le communiqué suivant. 
Suite à la transmission aux services municipaux et aux forces de Gendarmerie des copies des sanctions disciplinaires mineures prises dans le Collège de La Crau, la FCPE du Var s’inquiète de certaines dérives sécuritaires.

La FCPE du Var rappelle que les sanctions disciplinaires prises dans le cadre d’un établissement doivent sanctionner le comportement d’un élève mais doivent avant tout s’inscrire dans une logique éducative de responsabilisation pour permettre à l’élève de comprendre la portée de son acte et l’existence de règles.

La démarche poursuit par l’établissement de La Crau ne peut s’inscrire dans cette logique et constitue une atteinte grave aux libertés d’un enfant mineur et de ses parents.

Pour une loi d'amnistie pour les citoyennes et citoyens condamnés pour leur engagement syndical et social.

Lettre au Premier ministre sur une loi d’amnistie pour les citoyennes et citoyens dont l’engagement syndical et social a donné lieu à des mesures s’inscrivant dans la tentative de criminalisation de la protestation sociale et civique
Pour lire ce courrier adressé au Premier Ministre, cliquez sur son portrait. 

La crise économique, la dette et les droits de l’Homme

Un article de Michel Savy et le Groupe de travail Economie, travail et droits de l'Homme de la LDH qu'il est important de lire pour essayer de comprendre les origines et la nature de la dette, les perspectives du traitement de la dette et enfin les enjeux pour les droits
 "La dette est une des questions primordiales du calendrier politique européen, alors que notre conception de l'indivisibilité des droits inclut nécessairement les droits économiques et sociaux. Or, le traitement de la dette aura des conséquences non négligeables sur la croissance, l'emploi, le budget public et donc sur la capacité des pouvoirs publics à assurer les services publics, etc."

Pour lire la suite, cliquez sur  le portrait de Michel Savy

La LDH en campagne pour l'égalité des droits

Communiqué LDH : Paris, le 27 juin 2012
La Ligue des droits de l'Homme a tenu, samedi 23 juin, sa Convention nationale. Il s'agit d'un rendez-vous institutionnel entre deux congrès qui permet aux sections de vérifier un accord général entre elles et de se mettre en marche ensemble pour affirmer, une fois encore, que l'on ne fait pas de bonne politique sans cette ligne directrice que sont les droits de l'Homme.
En ce mois de juin qui devrait voir se mettre en place une autre politique, le quinquennat de Nicolas Sarkozy laisse un paysage désolé et désolant : la démocratie asphyxiée, la justice bafouée, la société de surveillance… Il faut garder à l'esprit que les logiques qui ont présidé aux décisions politiques sont toujours fortement prégnantes et qu’il nous faut reconstruire un paradigme de droits et de solidarité en nous appuyant sur notre « obsession démocratique », sur l’aspiration à l’égalité, à des droits effectifs, à une citoyenneté libre et responsable, à la justice.

mercredi 27 juin 2012

Qui a dit lors la première séance de l'Assemblée?

"Je sais d'où je viens. Je suis un fils de prolétaire, un 


enfant de Tunis, né d'un père italien et d'une mère 


maltaise. Je dois tout à la République"

Le Paraguay, cible d’un putsch de l’agrobusiness ?

Dans un billet, paru dans Mille Babords, Sophie Chapelle s'interroge sur le rôle des compagnies de l’agrobusiness, Monsanto en tête, dans l’éviction du président paraguayen ?
Fernando Lugo a été destitué le 22 juin lors d’une procédure d’urgence instaurée par le Sénat en moins de quarante-huit heures. La veille, la Chambre des députés a voté en faveur de sa révocation, considérant qu’il avait exercé ses fonctions d’une façon « impropre, négligente et irresponsable ». Les événements en cause remontent au 15 juin. Une opération de police vise alors à déloger des paysans sans terre à Caruguaty, à 250 kilomètres au nord-est de la capitale. Elle s’achève par la mort de onze manifestants et de six policiers. Le Parlement, contrôlé par la droite, accuse Fernando Lugo d’avoir "attisé les tensions" entre les petits paysans et les propriétaires terriens.

Fernando Lugo, ancien évêque et candidat de l’Alliance patriotique pour le changement – une coalition allant de la gauche au centre droit – a été élu en 2008 sur un programme de lutte contre la corruption et de redistributions des terres. Son projet comprenait notamment une « réforme agraire intégrale » en faveur des paysans dominés par les latifundios, les 40 000 propriétaires terriens qui possèdent 85 % des terres arables. Le président avait promis de récupérer les terres acquises illégalement durant la dictature d’Alfredo Stroessner (1954-1989) et de redistribuer des milliers d’hectares.
Ce projet a cristallisé l’opposition des grands propriétaires fonciers et des multinationales du secteur agro-alimentaire.

Bidonville de Vasarély - Les pelleteuses de la honte !

Communiqué du CADDRIS (Collectif Aixois pour les Droits et la Dignité des Roms, des Immigrés et des Sans-Papiers)
Bidonville de Vasarély - Les pelleteuses de la honte !
Les Roms du bidonville de Vasarély ont été expulsés par la force publique ce 26 juin au petit matin.
Le recours à la force pour expulsion, rendu possible par la décision du juge des référés, a été mis en place ce jour. Même si la police a traité les populations présentes avec humanité le CADDRIS condamne, très fermement, cette opération.
Personne n’avait de solution pour les populations présentes qui demandaient désespérément un endroit pour se réfugier. Personne ne savait quoi répondre à ses mères qui réclamaient un abri pour leurs enfants et leurs bébés. Rien n’a été prévu pour la centaine de personnes qui depuis ce matin, sept heures, déambulent désespérées à quelques mètres de leur campement que des pelleteuses ont mécaniquement détruit. Le CADDRIS a tout fait pour éviter une telle impasse.
Il lance maintenant un appel pour que le même scénario soit évité sur l’Arbois. 
Pour lire la fin du communiqué, cliquez sur la photo 

mardi 26 juin 2012

Les militants des droits de l'Homme français et internationaux se rassemblent à Paris pour soutenir la lutte d'Aung San Suu Kyi en faveur de la démocratie

Communiqué de Presse de la FIDH, Info Birmanie et la Ligue des Droits de l'Homme.
Paris, le 25 juin 2012.
 Alors que Madame achève sa tournée historique en Europe par une visite de 3 jours à Paris, les organisations françaises et internationales de défense des droits de l'Homme l’accueillent chaleureusement et souhaitent faire écho à son message appelant à des réformes durables, et au renforcement de l'état de droit en Birmanie. A ce jour, de nombreux signes indiquent que le processus de transition en cours dans le pays demeure fragile et incertain. La communauté internationale doit continuer à apporter un soutien actif à la population birmane, notamment  aux  réfugiés et déplacés internes, ainsi qu’aux défenseurs des droits de l'Homme basés à l'intérieur du pays et le long de ses frontières.

lundi 25 juin 2012

Et si nous avions eu un autre système électoral?

Une étude très intéressante qui module les résutats des élections légistaives en fonction de 6 systèmes électoraux différents.
Le mode de scrutin actuel : le scrutin majoritaire à deux tours.
Le scrutin majoritaire à deux tours avec une dose de proportionnelle de 100 sièges

Le scrutin majoritaire à deux tours avec une dose de proportionnelle rectificative
Le scrutin proportionnel par département
 Le scrutin majoritaire à un tour
Pour connaitre les différents résultats de  cette étude, cliquez sur le graphique.

dimanche 24 juin 2012

Europe : l'extrême droite ne connaît pas la crise

Dans un article paru dans les Echos, Marie-Christine Corbier constate une progression des partis xénophobes en Europe, qui  dans un contexte de crise économique prônent le repli sur soi et font campagne sur les dangers supposés de l'immigration.
La Ligue des Droits de l'Homme, très inquiète de cette situation, se mobilise et incite le gouvernement français à adresser  un  message clair  et  à prendre des mesures économiques, sociales pour contrer cette poussée de l'extrême droite en France et en Europe.
 Europe : l'extrême droite ne connaît pas la crise
Avec un score de 17,9 % pour Marine Le Pen, le premier tour de l'élection présidentielle française confirme une tendance lourde : la poussée de l'extrême droite en Europe. Cette progression inquiétait hier les ministres européens des Affaires étrangères, réunis en Conseil à Luxembourg (lire ci-contre).« Extrêmement préoccupant » pour le chef de la diplomatie danoise Villy Sovndal -le Danemark assure la présidence tournante de l'Union européenne -, « très impressionnant » pour son homologue autrichien Michael Spindelegger, le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt s'est aussi inquiété de la montée d'un « sentiment contre une Europe ouverte ».
Plus qu'un sentiment, l'euroscepticisme commun aux partis européens d'extrême droite se lit dans les chiffres.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le dessin très éloquent.

Home: Un documentaire de Y.Arthus-Bertrand sur France 5, Dimanche 24 juin, 20 h 35

Alors que les  ONG manifestent massivement leur colère devant le peu de résultats concrets du sommet. Rio+20  et regrettent que les promesses aient pris le pas sur l'engagement et  l'action, France5 propose un film documentaire de 113minutes  réalisé par Yann Arthus-Bertrand.
Synopsis
En 200 000 ans d'existence, l'homme a rompu l'équilibre sur lequel la Terre reposait depuis 4 milliards d'années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : l'Homme a mis en péril sa propre demeure. Il est trop tard pour être pessimiste ; il reste a peine dix ans a l'Humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer de mode de consommation. 



samedi 23 juin 2012

René Cassin, une vie au service de l'homme, sur Toute l'Histoire, Samedi 23 juin, 20 h 50

La chaîne Toute l'Histoire diffusera un documentaire samedi 23 juin à 20 h 50 sur le parcours de René Cassin, Prix Nobel de la Paix en 1968, l'un des auteurs en 1948 de la Déclaration Universelle des Droits de L'Homme. 
A ne pas manquer!

Urgences et projets : la LDH saisit le gouvernement

Communiqué Ligue des Droits de l'Homme 
La France a un nouveau président de la République, un nouveau Premier ministre et un nouveau gouvernement, appelé à engager des orientations en rupture avec celles mises en œuvre sous la précédente législature. 
Le temps est maintenant au dialogue social et civil, à la concertation et à la décision politique. A la fois pour réparer les dégâts et pour projeter notre pays dans un avenir solidaire, sans plus s’arrêter aux discours de divisions et d’oppositions qui ont fait tant de mal, qui en font encore.

La Ligue des droits de l’Homme, fidèle en cela à la conception qu’elle a toujours défendue de la citoyenneté, des rapports entre société civile et représentation politique, entend participer, à sa place et en tout indépendance, aux concertations citoyennes qu’appellent les défis de la période, singulièrement dans leur dimension d’urgence sociale et démocratique.
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur le logo. 

Qui a dit à propos du racisme?

"Je ne suis pas raciste, j’ai des amis arabes, dont ma meilleure amie qui est tchadienne, et donc plus noire qu’une Arabe !"

vendredi 22 juin 2012

Organisation d’une rapide rencontre sur la question des travailleurs-euses migrants sans papiers et étudiant-e-s étranger-e-s.

COMMUNIQUE DE PRESSE de la CGT, FSU, UNEF, Autremonde, La Cimade , Collectif 31 mai,Femmes Egalité, JOC, LDH, MRAP, RESF, SOS Racisme
Le 29 mai dernier, le Premier Ministre Jean-Marc AYRAULT a reçu en mains propres une lettre ouverte signée par les premiers dirigeants des douze organisations constituant la "Plateforme 12" (CGT, FSU, UNEF, Autremonde, La Cimade ,Collectif 31 mai, Femmes Egalité, JOC, LDH, MRAP, RESF, SOS Racisme) appelant à l’organisation d’une rapide rencontre sur la question des travailleurs-euses
migrants sans papiers et étudiant-e-s étranger-e-s.( Vous pouvez lire cette lettre en cliquant sur le logo)
Nos organisations se sont félicitées de l’abrogation de la scandaleuse circulaire du 31 mai 2011, dite circulaire Guéant. Elles souhaitent que le nouveau texte (31 mai 2012) paraisse rapidement au JO pour faciliter son application. Pour autant, de nombreuses questions concernant l’égalité de traitement entre étudiants français et étrangers restent pendantes.
Nous réaffirmons avec force, comme le proclame notre plate-forme commune, l’idée suivante : "Dans leur très grande majorité, les migrants, qu’ils soient avec ou sans papiers, sont des travailleurs-euses ou des futurs travailleurs-euses. Ils n’ont vocation, ni à être victimes de la déréglementation sociale, ni à en être les vecteurs. Ils ne prennent le travail de personne. Ils sont partie intégrante du salariat."
Les élections, tant présidentielles que législatives, sont maintenant passées. Une majorité existe, qui a souvent exprimé sa solidarité vis à vis de ces travailleurs,étudiants et jeunes majeurs scolarisés.
Il est maintenant temps de construire les fondements d’une nouvelle politique assurant l’effectivité de « l’égalité de traitement entre Français et Etrangers dans les études comme au travail », garantie par des textes législatifs ou réglementaires.
Nous, acteurs sociaux, saurons y participer avec la sérénité et la responsabilité qui s’imposent, et la rencontre que nous avons sollicitée auprès du Premier Ministre doit marquer l’ouverture de ce dialogue.
Paris, le 22 juin 2012

Qui a dit à propos de la taxe carbone?

"Les pays du Nord s'enrichissent en commettant une orgie dévastatrice et obligent les pays du Sud à être leurs gardes forestiers pauvres. Ils veulent[...] orienter nos politiques nationales [...]sous des prétextes environnementaux" 

jeudi 21 juin 2012

Pour Saïd, en souvenir, en hommage, en amitié

A l'occasion de l'inauguration du square Saint-Bernard Said Bouziri, ce 23 juin 2012 , voici le texte de Pierre Tartakowsky, président de la LDH.
 Pour Saïd, en souvenir, en hommage, en amitié

Saïd Bouziri
Que serait le courage sans le sourire ? Il suffisait de voir Saïd et… on souriait. Même si la période était sombre, les perspectives difficiles, il suffisait qu’on l’aperçoive arriver dans la salle de réunion et, voilà, ça y était, on souriait. On souriait parce que… mystère. Il y avait évidemment son sourire à lui, lumineux, en tous temps et toutes saisons, mais il y avait davantage, une sorte d’allant, un optimisme effacé, propre à ceux qui en ont vu, et qui ont appris à ne pas confondre luttes et lamentations. On souriait aussi parce qu’on savait que Saïd venait de loin, qu’il avait traversé bien des tempêtes, qu’il avait rendu coup pour coup et que s’il avait réussi, cela valait bien la peine de poursuivre. Oh, le bonhomme ne payait pas de mine : ramené à des critères de commissariat, il était moyen : taille moyenne, corpulence moyenne, nez moyen… Type ? Ah, nord-africain, monsieur le commissaire, sans conteste. Nord-africain ? Saïd Bouziri, né et mort tunisien, était surtout l’image même d’une humanité résolue à ne pas se laisser enfermer ni dans des murs, ni dans des clichés.
Saïd avait connu l’exil, la stigmatisation sociale, le racisme inavoué. Comme des milliers d’autres avant lui, ...

Toulon, Mardi 26 juin 2012, " VIDE MÉNINGES " Franchissons les barrières, luttons ensemble contre les discriminations.

Sur la Place d'Armes, à  Toulon, Mardi 26 juin 2012, participez à un  " Vide Méninges " comme " Vide ta tête " !
Chassez les stéréotypes et débarrassez-vous en un instant auprès d’ateliers associatifs de façon ludique, interactive et culturelle.
Que chacun vienne avec ce qu’il est, et reparte enrichi.
Cette manifestation est parrainé par Sabad Djamaa, auteur du livre "Le chien qui parle"
Pour plus d'infos, cliquez ici. 

L’association marocaine des droits humains (AMDH) demande l'abrogation de la loi contre les relations sexuelles hors mariage

Lors d'une table ronde tenue récemment à Rabat, l’association marocaine des droits humains (AMDH) a appelé mardi les autorités à abroger la loi du code pénal qui interdit les relations sexuelles avant le mariage sous peine d’emprisonnement. 
L’organisation dénonce "l’hypocrisie " du système juridique.
Khadija Ryadi
L'article 490 du code pénal prévoit une peine d'un mois à un an de prison pour toute relation sexuelle en dehors du mariage entre deux personnes adultes.Une loi qui bafoue les libertés individuelles, selon l’association marocaine des droits humains (AMDH).
Pour Khadija Ryadi, présidente de l’AMDH, " cet article traduit l’hypocrisie de notre système juridique vis-à-vis de la liberté sexuelle, qui est l’une des libertés individuelles que nous défendons ". D’après elle, " les relations sexuelles en dehors du mariage sont courantes au Maroc. Le fait que tout cela soit caché favorise les abus et les atteintes aux libertés individuelles."
L’initiative de l’association a été pointée du doigt par les islamistes. Les critiques n’ont également pas manqué au sein du Parti justice et développement (PJD) du Premier ministre Abdelilah Benkirane. "Tout acte sexuel en dehors du mariage est considéré comme un acte de débauche, un crime ", a affirmé pour sa part l’ancien député El Moukri Abouzeid, l’un des dirigeants du PJD. Ce dernier va jusqu’à s’interroger sur la question, faisant référence à l’occident : " Ces philosophies permissives qui sont nées en Europe ont-elle amélioré les relations sociales et familiales dans ce continent ? Je ne le pense pas "
 L’association Insaf estime quant à elle à 80 000 le nombre d’enfants naissant hors mariage.
Une réalité que dénonce Abdelwahab Rafiki. Ce célèbre cheikh de la Salafiya au Maroc est convaincu que "la liberté sexuelle favorisera le phénomène des enfants nés hors mariage et cela a des conséquences graves pour la société ".
Source: Aufaitmaroc

mercredi 20 juin 2012

En Turquie, Erdogan ouvre le débat sur l’avortement

Le premier ministre conservateur Erdogan envisage de remettre en cause les conditions légales d'avortement et de limiter le nombre de césariennes, en pleine explosion.
Cette proposition suscite l’indignation des associations féministes et des laïques qui se sont mobilisées dans la rue et sur le Net  .
Ils rappellent que la Turquie a autorisée l’avortement a légalisé pour des raisons médicales en 1965 et, depuis 1983, les avortements sont permis durant les dix premières semaines de grossesse.
Pour plus d'infos, cliquez sur une photo qui circule sur la toile.

Près de 27 millions d'esclaves dans le monde, selon un rapport américain et un communiqué des Nations Unis

Alors que l'article 4 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme déclare que"Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite  des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes", la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a confirmé mardi ce qu'avait dit  le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage, le 2 décembre
Près de 27 millions de personnes seraient réduites en esclavage dans le monde à l'heure actuelle.
Bien que le commerce des esclaves ait été officiellement aboli depuis 200 ans, cette violation flagrante des droits de l’homme persiste, alimentée par un manque de respect pour la dignité des êtres humains, le déni d’humanité et la misère noire.
L’esclavage existe encore sous des formes traditionnelles, ainsi que sous des formes contemporaines choquantes telles que la vente d’enfants, la servitude pour dette et la traite. Les domestiques et les migrants, de même que les travailleurs du bâtiment, de l’industrie alimentaire, du secteur de la confection, etc., sont souvent traités comme des esclaves de fait.
La crise économique mondiale risque d’aggraver une situation déjà alarmante.  Les pauvres risquent bien de devenir plus pauvres encore, et donc plus vulnérables face aux pratiques esclavagistes.  Ceux qui exploitent sciemment ces personnes devront en tirer encore plus pour faire des bénéfices et les consommateurs, qui ne sont pas toujours conscients des conséquences de leurs décisions, achèteront probablement davantage de produits dont le prix est maintenu artificiellement bas par le recours à une main-d’œuvre bon marché.
Pour plus d'infos, cliquez sur l'affiche. 

mardi 19 juin 2012

Si l’Assemblée nationale se féminise peu à peu, il reste encore beaucoup de travail pour les noms des rues de Paris.

À la suite des élections législatives, 155 femmes vont faire leur entrée au Palais-Bourbon. soit un taux record de 26,9 %, contre 18,5 % cinq ans plus tôt (107 femmes élues). 
Cette progression permet à la France de rattraper son retard en matière de féminisation des institutions par rapport aux autres pays européens. Auparavant classé au 18e rang, le pays se hisse désormais à la 9e place (sur 27). Avec 26,9 % de femmes, la France dépasse la moyenne européenne qui se situe à 24,62 %. Le principe de parité est inscrit dans la Constitution française depuis 2008. 
Cette vague féminine reste étroitement liée à la victoire du Parti socialiste, qui a apporté un nombre non négligeable de députée alors que l'UMP  décroche à nouveau la palme du sexisme en politique avec 14%  de femmes députées.
Un message avait déjà été envoyé lors de la composition du nouveau gouvernement composé de 17 femmes sur 34 ministres.
Reste à présent la bataille pour le Perchoir, la présidence de l'Assemblée. Si une femme est élue le 26 juin, ce serait une première dans l’histoire de la République.
Une autre info sur l'égalité homme-femme. Si vous vous baladez dans Paris, vous pourrez constater que sur les 6365 rues de la capitale, seules 166 portent le nom d'une femme, soit 2,6%.

Une tribune de Michel Tubiana, président d'honneur de la LDH, " Place Beauvau… asile pour l'intégration ? ",

Dans cette tribune publiée dans Libération ce 18 juin 2012, Michel Tubiana s'inquiète des attributions du ministère de l'Intérieur. .

On avait bien compris en entendant le candidat François Hollande, lors du débat d'entre-deux tours, prendre ses distances avec son engagement écrit de ne plus voir d'enfants en centre de rétention, que ce n'était pas là le sujet qui lui était le plus facile. L'affirmation réitérée de son refus de toute régularisation d'ampleur, l'identité terminologique avec les mots de la droite destinés à pourfendre les «clandestins», tout cela montre que le président de la République peine à définir ce que pourrait être une autre politique dans ce domaine. Et, sauf à pratiquer un angélisme de mauvais aloi, il faut reconnaître qu'entre différentes contraintes, la moindre n'étant pas une difficile coopération européenne pourtant ô combien nécessaire, le sujet n'est pas de ceux que l'on peut résoudre en un débat ni même en une ou plusieurs lois ou décrets.

lundi 18 juin 2012

À Sanary, la mairie n’hésite pas à couper l’eau de tout un quartier pour chasser des gens du voyage installés sur un terrain communal

Le cynisme pour chasser les gens du voyage est sans limite. 
Après les barres horizontales à l'entrée des parkings, les rochers au bord des terrains, le labourage des près pouvant servir d'aires d'accueil qui d'ailleurs ne sont pas construites, une mention spéciale  au Maire de Sanary, Monsieur le Docteur Ferdinand Bernhard.  La commune annonce qu’elle va couper l’eau à tout le quartier Beaucours pour faire partir les gens du voyage du terrain Pechiney. 
Quel respect de la santé publique et de la personne humaine!
De son côté, la justice a donné aux gens du voyage un ultimatum fixé au 24 juin.
Pour plus d'infos, cliquez sur la goutte d'eau qui risque de .....

Les élections dans le Var revues et corrigées: Que représentent les députés dans le Var ( et ailleurs) ?

Var Matin présente dans son édition de lundi les élus et les pourcentages flatteurs du scrutin.
Albert Camus
Geneviève Levy élue avec 62,52 %, Philippe Vitel avec 40,13%, Jean-Pierre Giran avec 43,41%, Jean-Michel Couve 56,17%, Georges Ginesta 59,64%, Josette Pons 60,54%, Jean-Sébastien Vialatte 41,65% et enfin Olivier Audibert -Troin avec 40,54% .
Une représentativité confortable mais trompeuse.
Car ce sont des résultats en fonction des suffrages exprimés, c'est à dire qui ne tiennent pas compte des blancs et des nuls, et encore moins du nombre des inscrits.
En refaisant les calculs et prenant en considération  le nombre des votants et des inscrits, voici ce que pèsent réellement les députés, ce qui devrait les inciter à beaucoup plus d'humilité et de réflexion quand ils s'engagent au nom du peuple Français.
Geneviève Levy est élue avec 62% des suffrages exprimés, 60% des votants et 32% des inscrits
Vitel avec 40 % des suffrages exprimés, 39% des votants et 22% des inscrits,
 Giran avec 43% des suffrages exprimés, 42% des votants et 25% des inscrits,
Couve 56,17% des exprimés , 49% des votants et 25% des inscrits,
Ginesta 59% des exprimés, 54% des votants et 27% des inscrits,
 Pons 60% des exprimés, 52% des votants et 27% des inscrits,
Vialatte 41% des exprimés, 41% des votants et 23% des inscrits,
et  enfin Audibert -Troin 40% des exprimés, 40% des votants et 24% des inscrits.
Ce calcul du vote dans le Var, est bien sûr valable à peu de choses près  pour toute la France et pour tous les partis. Il  témoigne du désarroi des électeurs et du risque que court la démocratie quand les décisions sont prises par des élus qui ne représentent qu'un peu plus d'un quart des inscrits.
Enfin pour terminer, essayez de calculer ce que représente le vote de 60% des députés pour faire passer une loi qui peut modifier la vie de tous les citoyens. Dans ce contexte, on peut penser comme Albert Camus,  que  "La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité" 


dimanche 17 juin 2012

Une centaine de manifestants contre la vidéosurveillance à Marseille

Encore une fois, un vaste programme d'installation de caméras à Marseille a suscité des protestations de la part de ceux qui estiment que cette vidéo surveillance permettra de ficher encore plus les citoyens et qu'une politique de police de proximité serait plus rentable.
Une centaine de manifestants ont dénoncé samedi à Marseille l'installation de caméras de vidéosurveillance dans le centre-ville, première étape d'un vaste programme, a-t-on appris auprès de la mairie qui a fermement "condamné" la dégradation de plusieurs caméras.

Une quinzaine de policiers sont intervenus pour disperser le rassemblement, organisé dans le quartier de la Plaine à l'initiative d'un collectif anti-vidéoprotection, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête, ajoutant que les contrôles menés n'avaient débouché sur aucune interpellation dans la soirée.
Selon Caroline Pozmentier, adjointe au maire chargée de la Sécurité et de la Prévention de la délinquance, "deux caméras ont été endommagées", tandis que d'autres, légèrement dégradées, devraient être "très vite remises en service".
"Je condamne ces actes qui sont insupportables. Cela démontre bien que ces caméras sont là pour lutter contre la délinquance, permettre une tranquillité publique, et que ça dérange", a déclaré l'élue, appelant à "une grande fermeté à l'encontre des auteurs de ces actes".
"Ce genre de manifestations ne doivent pas être autorisées dans cette ville", a-t-elle ajouté.
La Ville de Marseille a inauguré en avril un centre de supervision urbaine (CPU), contrôlant les images de 53 caméras de vidéosurveillance déjà installées dans l'hypercentre de Marseille, première étape d'un vaste programme visant à la mise en place de 1.800 caméras à la fin 2014.
"Nous ne lâcherons pas, ce dispositif est indispensable dans le cadre d'une politique de sécurité de prévention et ce premier incident ne nous fera pas reculer contre un déploiement de la vidéoprotection à Marseille", a prévenu Mme Pozmentier, assurant qu'il avait déjà porté ses fruits.
Source: La Provence

Les gouvernements ont une dette envers les femmes, Pas envers les banques !

Une campagne Européenne de la Marche Mondiale des Femmes du 17 octobre 2012 au 8 mars 2013. Cette association fait partie du Collectif Mai Citoyen. 
La Coordination Européenne de la Marche Mondiale des Femmes, réunie à Romans (France) du 1er au 3 juin, a constaté avec indignation l’aggravation inquiétante des conditions de vie des femmes sur notre continent. Dans le Sud de l’Europe (Galice, Portugal, Grèce...), la diminution brutale des revenus - à cause des licenciements, des baisses de salaires et des retraites - combinée avec le démantèlement des services sociaux qui augmente le travail gratuit des femmes, a drastiquement atteint le niveau de vie de centaines de milliers de femmes et de familles. Les politiques d’austérité servant à la sauvegarde des intérets privés du capital, sont les mêmes dans tous les Pays, à différents degrés. Nous refusons d’en être dupes. La MMF Europe commencera le 17 octobre, avec toutes les associations et organisations qui le désirent, une campagne européenne massive contre les mesures d’austerité qui pénalisent les femmes. Elle mettra en place une série d’actions simultanées dans les différents pays, pour dénoncer les vrais responsables de la crise de la dette et exiger un vie digne pour toutes, sous le slogan " Les gouvernements ont une dette envers les femmes, pas envers les banques". La Coordination européenne de la MMF s’est opposée frontalement aux attaques conservatrices croissantes contre le droit à l’avortement et à l’autodétermination des femmes, notamment en Turquie où le premier ministre veut faire abolir par le Parlement la loi qui permet l’IVG dans les 10 premières semaines. Egalement, elle a exprimé sa solidarité avec les femmes grecques qui ne luttent pas seulement en ce moment contre les impositions de l’UE en matière économique, mais aussi contre l’incarcération scandaleuse et raciste par les autorités de femmes porteuses du VIH. Changez la vie des femmes pour changer le monde pour changer la vie des femmes pour... !"

samedi 16 juin 2012

Vote blanc, vote nul ou abstention: comment exprimer que ce qui est proposé ne convient pas.

Lors de notre dernière réunion mensuelle, le débat qui clôt chacune de nos rencontres portait sur le vote blanc, le vote nul ou l'abstention. 
En effet , certains ligueurs avaient pour le second tour le choix entre deux candidats qui ne respectent pas , à leurs yeux, les valeurs et l'éthique de la Démocratie.
Nous en sommes arrivés à la conclusion qu'il faudrait que le vote blanc soit comptabilisé dans les suffrages exprimés pour un meilleur respect de la démocratie.
Cette idée est très bien présentée et défendue dans le site " Parti du vote blanc" que vous pouvez consulter en cliquant sur l'urne. 

vendredi 15 juin 2012

Un communiqué de la section d'Avignon-Carpentras de la LDH auquel nous adhérons.
Nous aussi, nous appelons à voter et faire voter pour les candidats ayant exprimé clairement leur adhésions à des valeurs qui sont les nôtres:Le respect des droits de l'Homme, le respect de la République, la justice sociale , le recul des inégalités et la solidarité.  

Communiqué de presse du Collectif national pour un audit citoyen de la dette publique Lettre ouverte à MM. Moscovici et Migaud

Communiqué de presse du Collectif national pour un audit citoyen de la dette publique: Lettre ouverte à MM. Moscovici et Migaud
" Pour un véritable audit de la dette et des finances publiques ! "
Paris, le 13 juin 2012
Le Collectif national pour un audit citoyen de la dette publique adresse aujourd'hui une lettre à M. Moscovici, Ministre de l'Economie, et à M. Migaud, premier Président de la Cour des Comptes, pour leur demander de réaliser un véritable audit des finances et de la dette publique.

M. Migaud doit remettre fin juin à M. Moscovici un rapport sur l'état des comptes publics de la France, rédigé à la demande du président de la République. Pour nous, ce rapport ne saurait se limiter à examiner l'exécution de la loi de finances pour 2012. Un véritable débat public est nécessaire autour de la situation budgétaire de la France, afin d'examiner les origines réelles des déficits et de l'endettement. 

Gaza, cinq ans de blocus: La plateforme des ONG françaises pour la Palestine demande au Président de la République de tenir ses engagements.

La bande de Gaza vit depuis 1991 une politique d’enfermement qui s’est transformée en 2006 en un blocus, devenu presque total en 2007. 
Depuis 5 ans, le territoire palestinien, qu’occupe toujours Israël, subit un isolement dramatique et ne survit que grâce à l’aide internationale et au système des tunnels. La population se voit ainsi infliger une punition collective illégale selon le droit international. François Hollande en tant que candidat s’était engagé à obtenir d’Israël « des mesures d’allégement » afin d’aboutir « à la levée du blocus ».
Paris le 14 juin 2012,
Le nombre de camions entrant dans la bande de Gaza équivaut à seulement 35 % de ce qui rentrait début 2007 (avant le renforcement du blocus) et ne concerne en majorité que des biens de consommation Presque aucune exportation n’est possible. 35% des terres agricoles sont inaccessibles. En mer, les pêcheurs ne peuvent aller au-delà d’une zone de 3 miles nautiques. Le chômage est l’un des plus élevés au monde et plus de 75% de la population reçoit de l’aide internationale. L’ONU affirme que "la majorité de la population continue de souffrir d’insécurité alimentaire et reste gravement dépendante de l’assistance humanitaire ".
Pour lire la suite de ce communiqué, visitez le site du collectif "Plateforme Palestine" dont fait partie la LDH en cliquant sur la photo. 

La dette , une arnaque d'Etat, Lundi 18 juin à 18 h 30, à La Seyne sur Mer.

Vous êtes invité(e) à une conférence débat gesticulée suivi d'un débat sur "La dette, une arnaque d'Etat", à l'Espace Tisot, 18 h 30 à La Seyne.
Pour le collectif départemental  pour un audit citoyen de la dette publique, la dette repose sur un  mensonge : elle ne vient pas d’une orgie de dépenses publiques, mais de l’érosion organisée des recettes fiscales. Les niches et les cadeaux consentis aux ménages les plus riches et aux grandes entreprises se sont multipliés à l’infini. En empruntant sur les marchés financiers pour financer ces déficits, les États se sont encore enfoncés davantage, puisqu’ils ont dû payer des taux d’intérêts souvent excessifs.

Cette dette est donc largement illégitime.
La crise financière de 2008, la récession et le sauvetage des banques ont alourdi le boulet. Affolés par l’envolée des dettes publiques les marchés financiers se sont alors mis à spéculer contre les États qui les ont sauvés. Dans toute l’Europe, des plans d’austérité drastiques déferlent pour « rassurer les marchés ». Mais en voulant nous faire payer la crise financière, les gouvernements nous enfoncent dans la récession et sacrifient les investissements vitaux pour la reconversion écologique de l’économie. D’autres solutions sont possibles à condition de s’attaquer à la mainmise des marchés financiers. Il faudra replacer la création monétaire sous contrôle démocratique et promouvoir un autre partage des richesses, sans hésiter à dénoncer une partie de la dette. La manière dont sera traitée la dette publique dans les années qui viennent, loin d’être une question technique, déterminera en grande partie l’avenir de nos sociétés.

jeudi 14 juin 2012

Réouverture de la maternité de La Seyne: le maire obtient un groupe de réflexion

Marc Vuillemot a été reçu mercredi à Paris par le directeur de cabinet de la ministre de la Santé  pour évoquer la réouverture de la maternité seynoise.
Au terme d'une entrevue d'une heure et demi, il a obtenu le retour immédiat du centre IVG à l'hôpital de La Seyne (fermé depuis mars dernier) ainsi que la mise en place d'un groupe de réflexion pour la réouverture de la maternité et le retour d'un pôle mère/enfant d'excellence.

Le groupe serait composé entre autres de personnalités telles que le pédopsychiatre toulonnais Marcel Rufo ou encore le psychanalyste Boris Cyrulnik.
Source: Var Matin

Vendredi 15 juin 2012 à 18h, au Théâtre Liberté, projection du film de Natacha Cyrulnik «Ceux qui pensent le projet urbain et ceux qui le vivent » tourné en 2011

Le Théâtre Liberté accueillera vendredi 15 juin à 18h une projection du film de Natacha Cyrulnik «Ceux qui pensent le projet urbain et ceux qui le vivent » tourné en 2011 (durée 80’). La projection sera suivie d’une discussion avec la réalisatrice.
Entrée libre  
Le film

Ceux qui pensent le projet urbain et ceux qui le vivent est la première étape d'un suivi du Plan de Rénovation Urbain de la Cité Berthe de La Seyne-sur-mer qui devrait se poursuivre jusqu'en 2014. Après 10 années de travail de sensibilisation audiovisuelle avec les habitants de la cité berthe de La Seyne-sur-mer, l'idée consiste cette fois à associer leurs paroles sur leur vécu à celles de ceux qui pensent le projet urbain de cette cité en plein bouleversement. Comment les habitants de cette cité vivent-ils les transformations urbaines de leur environnement? Comment les personnes qui travaillent à cette mutation urbaine pensent-elles le projet? Que ce soient les architectes, urbanistes, paysagistes, élus, médiateurs, jeunes en scooteurs, vieilles dames qui prennent le frais, couple en retrait dans leur appartement, conversation dans la rue, sortie de l'école, ou ouvriers qui réalisent les travaux, les paroles se croisent et se nuancent. Elles s'articulent pour nous rendre sensible ce bouleversement urbain et humain en même temps.

Harcèlement sexuel: le nouveau projet de loi présenté en conseil des ministres

Harcèlement sexuel: le nouveau projet de loi présenté en conseil des ministres
La décision d'abroger la loi sur le harcèlement sexuel prise  le Conseil Constitutionnel avait  eu pour conséquence d'annuler toutes les procédures en cours et créé un vide juridique.
La ministre de la Justice Christiane Taubira et la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem ont présenté mercredi en Conseil des ministres un texte qui vise à protéger efficacement, totalement les femmes.
Ce texte sera présenté en procédure accélérée (une seule lecture par assemblée).pour être applicable très rapidement. 
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo. 

Samedi 23 juin, à 14H, Place de la Liberté de Toulon " Concert de casseroles" avec les Indignés

Les Citoyens Indignés vous donnent rendez-vous Samedi 23 juin à 14H, place de la Liberté à Toulon pour refuser la marchandisation des services publics et du savoir dans le monde. 
Avec vos casseroles, vous témoignerez de votre solidarité avec les étudiants et le peuple québécois.