dimanche 30 septembre 2012

La Ligue tunisienne des droits de l'homme soutient la jeune tunisienne violée qui se retrouve devant le juge pour attentat à la pudeur

La convocation devant un juge d'une femme accusée d'atteinte à la pudeur après son viol par des policiers en Tunisie a déclenché la colère des associations de défense des droits de l'homme.
La jeune femme devait faire face aux deux policiers, ses violeurs présumés, qui l'accusent avec son fiancé, d' "atteinte à la pudeur ". Ce délit est passible de six mois d'emprisonnement. L'audition a finalement été reportée au 2 octobre. Les ONG ont lancé un appel à manifester à cette date devant le tribunal de Tunis.
Pour lire l'article publié dans la "Tribune de Tunis", cliquez sur la photo. 

Quand Charlie Hebdo caricature, la presse arabe répond avec humour

Les caricatures caricaturées
Une réponse mesurée et humoristique qui est passée inaperçue car elle ne correspond pas à l'image que l'Occident veut donner du monde musulman.
Un article du quotidien égyptien Al Watan répond aux caricatures du prophète Mohammed publiées par Charlie Hebdo  par d’autres caricatures.
Pour découvrir ces caricatures, cliquez sur une d'elle. 

La crise grecque, le porno et les droits de l'Homme

Une brève lue dans Terra Eco de février 2012 montre plus qu'un long discours les liens qui unissent tous les droits de l'Homme.
En Grèce, on s'attaque au droit au travail, aux droits sociaux, on plonge des centaines de milliers de personne dans la misère. Pour survivre, certains utilisent le sexe comme ultime recours.
A méditer car la Grèce est  un pays européen, notre voisin, le berceau de la Démocratie.  
Cliquez sur l'article pour l'agrandir. 

samedi 29 septembre 2012

La RATP censure désormais au nom de la religion et des bonnes mœurs

Communiqué Observatoire de la liberté de création
En refusant cette affiche de la prochaine série d’ARTE, la RATP, par le truchement de sa régie Métrobus, ne s’en prend plus seulement aux cigarettes de Gainsbourg et aux pipes de monsieur Hulot, elle se prend désormais pour la Congrégation de la foi, dont chacun sait qu’elle servait à la mise à l’Index, et décide de ce qui pourrait être considéré comme une attaque à la religion chrétienne. La RATP voit dans cette main dans le dos une allusion sexuelle. 
Quelle que soit la pertinence de son interprétation, que chacun est libre de considérer ici comme excessive ou non, dès lors qu’il s’agit de l’espace public, ce gouvernement va-t-il continuer, comme le précédent, à laisser une régie privée décider de ce qui est choquant ou non, en censurant selon un curseur de plus en plus intrusif des images qui n’ont rien d’illégal ?
L’Observatoire de la liberté de création demande à la ministre de la Culture de se saisir de ce dossier et, plus généralement, de s’engager dans la continuité des engagements de François Hollande pendant sa compagne, à protéger efficacement la liberté de création et de diffusion des œuvres.
Paris, le 28 septembre 2012

Huit organisations appellent le Président de la République et le Premier ministre à respecter leurs engagements pour en finir avec les contrôles " au faciès ".

Elles déplorent la posture exprimée sur France 2 par le Premier ministre. Une réforme en profondeur est nécessaire, urgente et réaliste.
(Paris, le 28 septembre 2012) Lors de son interview sur France 2 jeudi 27 septembre, le Premier ministre, M. Ayrault, a indiqué, au sujet du projet de récépissés de contrôle que " ce n'était pas la bonne réponse " et qu’il " faisait toute confiance " à son ministre de l’Intérieur, abandonnant ainsi l’idée de réformer en profondeur la politique en matière de contrôles d’identité. Ce faisant, M. Ayrault fait une marche arrière très regrettable alors qu’il s’était personnellement engagé, au moment des élections législatives, à faire respecter l’engagement du président de la République. Les huit organisations signataires appellent le Président de la République et le Premier ministre à respecter leurs engagements.
La posture du Premier ministre est incompréhensible alors qu’une réforme des contrôles d’identité, dans le but d’en finir avec les contrôles au faciès, est attendue par une grande partie de la population : celles et ceux qui sont victimes au quotidien de contrôles d’identité abusifs et plus généralement tous ceux qui veulent que l’Etat s’engage réellement contre toutes les formes de discriminations dans notre société.
La réforme en matière de contrôles d’identité est urgente et nécessaire et, contrairement aux affirmations du ministère de l’intérieur, est parfaitement réaliste, et même de nature à améliorer l’efficacité des forces de l'ordre.
Dans sa proposition n°30, François Hollande s’est engagé à “lutter contre le délit de faciès” dans les contrôles d’identité, grâce à "une procédure respectueuse des citoyens ".
Cet engagement essentiel, à haute portée symbolique, doit nécessairement être mis en œuvre pour faire face au problème des contrôles au faciès. En effet, l’engagement du Président est intervenu après des années, durant lesquelles des organisations nationales et internationales ont publié de nombreux rapports mettant en lumière les dérives des contrôles d’identité en France, y compris le contrôle au faciès.  
Pour lire la fin de ce courrier, cliquez sur la photo de M Ayrault.

Eurodéputés français, dites non à l’ACAA !

Une tribune de Pierre Tartakowsky, président de la LDH, et de Michel Tubiana, président du REMDH, intitulée "Eurodéputés français, dites non à l'ACAA !" et publiée sur Mediapart, le 26 septembre 2012.
Eurodéputés français, dites non à l’ACAA !
Le protocole facilitant l'accès des produits industriels européens au marché israélien et vice-versa (ACAA) sera soumis en octobre au Parlement européen. « En semblant ignorer l’impasse dans laquelle cette région se trouve au profit d’un "business as usual" largement déséquilibré au profit d’Israël, l’UE encourage les autorités israéliennes dans leur politique », regrettent Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l'homme, et Michel Tubiana, président du Réseau euro-méditerranée des droits de l'Homme. 
Le Parlement européen doit approuver ou rejeter « le protocole relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels », mieux connu sous l’acronyme « ACAA ». Cet accord vise à faciliter l’accès des consommateurs européens et israéliens à des produits pharmaceutiques plus variés et à meilleur coût. Il s’ajoute aux soixante activités, dans quinze domaines différents, que l’Union européenne a ouvertes aux relations bilatérales entre l’Europe et Israël. En dépit des affirmations de la Commission européenne selon lesquelles il ne s’agit pas d’un rehaussement des relations entre l’UE et Israël, l’ouverture de soixante domaines et la conclusion éventuelle de l’ACAA représentent une intensification importante des rapports commerciaux: l’ACAA, en particulier, marque une forme d’intégration d’Israël au sein du marché unique européen.
Pour lire la suite de la tribune, cliquez sur l'illustration

vendredi 28 septembre 2012

Roms de Marseille : faut-il choisir entre la police et la milice ?

Paris, le 28 septembre 2012. Un communiqué de la LDH
Au lendemain de la réhabilitation par un leader de l’UMP de la notion détestable de « racisme anti-blanc », dans la foulée d’expulsions spectaculaires de camps de Roms menées à l’initiative du gouvernement, des habitants du nord de Marseille ont cru devoir accélérer les procédures et passer aux travaux pratiques directs, en organisant une descente sur l’un de ces camps, molestant ses habitants et incendiant leurs habitations de fortune.
La raison avancée – une série de cambriolages – quelle qu’en soit la réalité, ne peut en aucune façon justifier ces actes de violence : ils sont insupportables autant qu’illégaux. Leur gravité est extrême et c’est bien tout un groupe de population – vieillards, femmes, enfants – qui se retrouve victime dans une sorte de punition collective totalement hors du droit.
La LDH affirme qu’il serait extrêmement regrettable que les responsables politiques ne prennent pas la mesure de l’événement. La passivité des pouvoirs publics en amont de ce drame, l’absence de solution positive pérenne, les propos, pour le moins très ambigus, d’élus locaux ne peuvent qu’inquiéter toutes celles et tous ceux qui ont à cœur le respect de la loi et des droits attachés aux personnes.
La LDH affirme que la politique de destruction des camps et d’expulsion des personnes est dangereuse et inefficace.
Dangereuse, parce qu’en attisant le rejet, on semble légitimer la violence. Inefficace, parce que sans la mise en sécurité des personnes, les mêmes causes produisant les mêmes effets, d’autres camps avec les mêmes misérables errants s’organiseront.
La LDH attend des élus et des représentants de l’Etat qu’elles et ils veillent à ce que, dans un Etat de droit, l’exercice de la justice ne puisse appartenir à des personnes privées. La justice, le droit, la loi, les droits, tout le monde y a droit, les Roms aussi.

Pour un complément d'infos, cliquez sur la photo

L'inauguration de la mosquée de Strasbourg vue du Liban

L'inauguration de la mosquée de Strasbourg est un évènement de portée internationale. La preuve, un article paru dans L'Orient-Le Jour , un des principaux quotidiens francophones libanais.
Cette cérémonie a permis à Manuel Valls de rappeler que "L’islam, deuxième religion de notre pays, a toute sa place en France car l’islam, c’est aussi la France "..

Valls : Les islamistes radicaux "n’ont pas leur place dans la République "

FRANCE Le ministre de l’Intérieur et des Cultes inaugurait hier à Strasbourg la plus grande mosquée du pays.
Le ministre français de l’Intérieur et des Cultes Manuel Valls a assuré hier que la France est décidée à expulser les islamistes étrangers qui mettraient en cause l’ordre public en France. " Je n’hésiterai pas à faire expulser ceux qui se réclament de l’islam et représentent une menace grave pour l’ordre public et qui, étrangers dans notre pays, ne respectent pas nos lois et nos valeurs ", a-t-il déclaré lors de l’inauguration à Strasbourg d’une nouvelle mosquée dotée de la plus grande salle de prière musulmane du pays. 
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la Mosquée de Strasbourg.

La France ouvre la voie d'une dépénalisation de l'homosexualité au niveau mondial

François Hollande a plaidé mardi devant l'Assemblée générale des Nations unies pour la dépénalisation de l'homosexualité au niveau mondial, un sujet rarement abordé par un chef d'Etat dans un tel contexte.

Le président français a promis un texte autorisant le mariage aux personnes de même sexe pour 2013, une proposition qui semble emporter l'adhésion d'une majorité de Français mais désapprouvée par certains élus conservateurs ou responsables religieux.
La France entend être "exemplaire pour porter les libertés fondamentales : c'est son combat, c'est aussi son honneur", a déclaré François Hollande dans son premier discours devant l'assemblée plénière des Nations unies.
"C'est la raison pour laquelle la France continuera de mener tous ces combats : pour l'abolition de la peine de mort, pour les droits des femmes à l'égalité et à la dignité, pour la dépénalisation universelle de l'homosexualité, qui ne peut pas être reconnue comme un crime mais au contraire comme une reconnaissance d'une orientation", a-t-il ajouté.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo. 

jeudi 27 septembre 2012

Un prix des droits de l'Homme à un défenseur nigérian de l'environnement

Le prix Rafto, récompense norvégienne décernée à des défenseurs des droits de l'Homme, a été attribué jeudi au Nigérian Nnimmo Bassey pour son combat en faveur des populations victimes du changement climatique et des atteintes à l'environnement.


Pour plus d'infos, cliquez sur la photo du lauréat.


Le Parlement européen doit sanctionner Israël !

Un communiqué du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens
Paris, le 25 septembre 2012

Les par­le­men­taires européens se prononceront les 22 et 25 octobre sur un important accord commercial entre l’Union euro­péenne et Israël, lors d’un vote en assemblée plé­nière. Un premier vote en com­mission du com­merce inter­na­tional, le 18 sep­tembre, a approuvé à une très courte majorité cet accord, malgré l’avis du rap­porteur qui demandait de le bloquer pendant deux ans. Les députés euro­péens doivent exercer les pou­voirs que leur a conféré le traité de Lis­bonne en matière de poli­tique étrangère de l’UE, et rejeter cet accord inacceptable.
En effet, le " pro­tocole relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des pro­duits indus­triels ", mieux connu sous l’acronyme " ACAA ", repré­sente une inten­si­fi­cation impor­tante des rela­tions de l’Union euro­péenne avec Israël, et marque une pre­mière entrée d’Israël au sein du marché unique, en pré­voyant le libre accès de pro­duits indus­triels sur le marché res­pectif des deux parties.
Pour lire la suite du communiqué, cliquez sur le drapeau israélien. 

mercredi 26 septembre 2012

Lettre "Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n°2 septembre 2012

Le démantèlement de camps de Roms a fait l’actualité de l’été en France. 
Cette question a une dimension européenne, dont le panorama n’est guère réjouissant : stigmatisés, victimes de discriminations racistes et xénophobes, les Roms sont objet d’attaques sur tout le continent, pays est-européens compris. Sans amalgamer les spécifiés respectives de ces pays, la situation est des plus alarmantes et les institutions communautaires, le Conseil de l’Europe appellent à la vigilance et au changement de posture envers cette population marginalisée.
Notre Lettre présente un bref état des lieux de la condition des Roms en Europe de l’Est et quelques unes des récentes atteintes aux droits et libertés qu’ils subissent. Grégoire Cousin nous livre un point de vue qui dépasse l’actualité en s’enracinant dans l’histoire et en fait ressortir la construction des dymamiques de discriminations envers un groupe stigmatisé, souvent tenu aux marges des politiques de la cité.
Pour lire la suite de ce dossier, cliquez sur la photo. 

Lettre ouverte du Conseil d'Administration à Monsieur François HOLLANDE, Président de la République, Madame Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Monsieur Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement Productif, Monsieur Benoit HAMON, Ministre de l’économie solidaire et de la consommation.

La Ligue des Droits de l'Homme de La Seyne s'est beaucoup investie les mois derniers dans la défense de la maternité de la ville des Chantiers et de la polyclinique mutualiste Malartic qui est en danger. Son avenir se joue dans les semaines qui viennent.
Son CA a adressé une lettre ouverte à différentes personnes du gouvernement et a lancé une pétition. 
Monsieur le Président de la République, Madame, Messieurs les ministres, nous vous adressons cette lettre à quelques jours du congrès de la Mutualité
Française où vous serez présents, et qui sera le moment d’une première évaluation des politiques engagées par votre gouvernement pour améliorer
notre système de santé.
Nous le faisons face à la gravité d’une situation qui met en danger de mort la clinique et l’ensemble de ses activités mutualistes qui compte 350
salariés, face à l’absence de réponses du ministère de la Santé à nos sollicitations, à l’absence d’un dialogue réel avec l’Agence Régionale de Santé PACA.
Cette lettre ouverte est une démarche publique, solennelle, empreinte de notre volonté à assumer nos missions de santé et de solidarité, et de notre
espoir dans la volonté de votre gouvernement à améliorer l’accès aux soins de qualité et de proximité pour toute la population française.
Sur ce dernier point, il y a urgence tant la précédente séquence politique a laissé des traces néfastes.
Pour lire le dossier, cliquez sur la photo de la clinique

mardi 25 septembre 2012

Sang préjugé, je donne pour l’égalité

La LDH et le collectif Tous receveurs tous donneurs appellent le gouvernement à respecter son engagement d’abroger les dispositions de l’arrêté du 12 janvier 2009, aux termes desquelles les hommes ayant eu des relations homosexuelles (HSH) sont exclus de manière permanente du don du sang.
 Dans un communiqué du 13 juin 2012, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, s’est engagée à ce que cette politique d’exclusion soit revue, permettant ainsi de mettre fin à une stigmatisation à raison de l’orientation sexuelle : " On peut et on doit revoir cette politique […]. La sécurité doit être assurée, il n’est pas question de prendre le moindre risque en terme de transfusion mais le critère ne peut pas être […] l’inclinaison sexuelle. Le critère de l’orientation sexuelle n’est pas en soi un risque. En revanche la multiplicité des relations et des partenaires constituent un facteur de risque quelles que soient l’orientation sexuelle et le genre de la personne ".
A l’heure où la France manque cruellement de sang, les campagnes de l’Etablissement français du sang se multiplient pour appeler les citoyens à donner le leur.

Pour lire la suite de cet article et découvrir la pétition, cliquez sur l'affiche. 

Traité budgétaire européen. Et les droits sociaux ? Et la démocratie ?

Un texte d’analyse de la Ligue des Droits de l'Homme. 
La présentation au Parlement français du " Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire " (TSCG), début octobre, inscrit au centre de l’actualité nationale les mécanismes de la construction européenne. Au-delà du débat somme toute conjoncturel, sur sa ratification, ce traité soulève de légitimes inquiétudes, que la Ligue des droits de l’Homme partage avec beaucoup de citoyens en Europe.
Le texte en question est un traité international et non un traité européen. Son adoption ne requiert pas l’unanimité des Etats membres ; le soutien de douze pays suffira à sa mise en application. Ce système exclut toute garantie de contrôle du Parlement européen. Elaboré pour mettre en place des prêts européens à des pays n’ayant plus d’accès à un taux raisonnable au marché pour financer leurs déficits publics, le traité impose à ces pays des calendriers automatiques, contraignants et extrêmement rapides pour des retours aux équilibres macroéconomiques. Un simple retard de ces rythmes d’ajustement se traduit par des sanctions financières également automatiques et immédiates. Cette mécanique est tout entière construite autour d’une pseudo-rationalité économique, elle traduit un primat du libéralisme économique qui exige des gouvernements qu’ils portent atteinte aux droits sociaux, et ouvre la voie à de graves régressions démocratiques.
Pour lire la suite de cette analyse, cliquez sur les drapeaux.

lundi 24 septembre 2012

Goldman Sachs : La banque qui dirige le monde, vendredi 28 septembre, 2h50, sur Arte.

Un documentaire à ne pas manquer pour découvrir cette banque qui dirige le monde.
Depuis cinq ans, la banque d’affaires américaine Goldman Sachs incarne tous les excès et dérives de la spéculation financière. Après s’être enrichie pendant la crise des « subprimes » en pariant sur la faillite des ménages américains, elle a été sauvée de la faillite grâce à ses appuis politiques. Quand le krach financier traverse l’Atlantique, Goldman Sachs devient l’un des protagonistes de la crise de l’euro en pariant contre la monnaie unique, après avoir maquillé les comptes de la Grèce. Quand les gouvernements européens tombent les uns après les autres, "la Firme" en profite pour étendre son formidable réseau d’influence sur le Vieux Continent.

UN EMPIRE INVISIBLE

Plus qu’une banque, Goldman Sachs est un empire invisible riche de 700 milliards d’euros d’actifs, soit deux fois le budget de la France. Un empire de l’argent sur lequel le soleil ne se couche jamais, qui a transformé la planète en un vaste casino, pariant sur tout et n’importe quoi pour engranger toujours plus de profits. Grâce à son réseau d’influence unique au monde et son armée de 30.000 moines banquiers, Goldman Sachs a su profiter de ces cinq années de crise pour accroître sa puissance financière, augmenter son emprise sur les gouvernements et bénéficier de l’impunité des justices américaines et européennes.

Ce documentaire de Marc Roche, journaliste spécialisé au Monde, auteur du best-seller La Banque, et de Jérôme Fritel, est une plongée au cœur de ce pouvoir qui ne reconnaît aucune frontière, ni aucune limite et menace directement les démocraties. Les témoignages, à visage découvert, d’anciens salariés de Goldman Sachs, de banquiers concurrents, de régulateurs, de leaders politiques, d’économistes et de journalistes spécialisés dévoilent pour la première fois la toute puissance financière et politique de "la banque qui dirige le monde".

Pour plus d'infos, cliquez sur l'affiche du documentaire 

Le scepticisme de Manuel Valls pour réformer les contrôles d’identité est déplorable

Communiqué commun LDH, Gisti, Graines de France, Human Rights Watch, Maison pour un développement solidaire, Open Society Justice Initiative, SAF et Syndicat de la magistrature 
Une réforme en profondeur est nécessaire, urgente et réaliste. 
Après le discours de M. Valls à l’École Militaire et l’intervention de M. Ayrault, sur RTL, les organisations (Gisti, Graines de France, Human Rights Watch, la Ligue des droits de l’Homme, la Maison pour un développement solidaire, Open Society Justice Initiative, le Syndicat des avocats de France et le Syndicat de la magistrature) appellent le gouvernement à respecter les engagements pris en matière de réforme des contrôles d’identité. Cette réforme est urgente et nécessaire et, contrairement aux affirmations du ministère de l’Intérieur, est parfaitement réaliste et de nature à améliorer l’efficacité des forces de l’ordre.
Dans sa proposition n° 30, François Hollande s’est engagé à " lutter contre le délit de faciès " dans les contrôles d’identité, grâce à "une procédure respectueuse des citoyens "
Pour lire la suite du communiqué, cliquez sur le portrait du ministre de l'Intérieur. 

dimanche 23 septembre 2012

La Seyne: Le TGI donne raison à l’élue ayant refusé de marier une femme voilée

Le tribunal de grande instance (TGI) de Toulon a donné raison vendredi à l’adjointe au maire de la Seyne-sur-Mer (Var) qui avait refusé de marier un couple dont la fiancée portait un voile, selon l’ordonnance dont l’AFP a obtenu copie. 
Le tribunal, statuant en référé, a estimé que "la preuve d’un trouble manifestement illicite [n’était] pas rapportée"
"Dans la mesure où le port d’un voile dissimule le visage, même pour partie, d’un des futurs époux et ne permet pas à l’Officier d’état civil de s’assurer de façon certaine de l’identité de celui-ci, il ne peut lui être reproché de refuser de célébrer le mariage faute de pouvoir recueillir valablement les consentements nécessaires", selon le jugement.

L’avocat du couple, Me Gilles Devers, a annoncé dans un communiqué à l’AFP son intention de former immédiatement appel devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence. 
"L’opposition formée par l’adjointe était fondée sur la laïcité, et cet argument du doute sur l’identité n’est apparu que devant le tribunal, comme une roue de secours. En l’occurrence il n’y a aucun élément de doute sur l’identité, chez ce couple", a souligné l’avocat. 

DIPLÔME DES ENFANTS D’ENSEIGNANTS, D’OUVRIERS...

Pour la Ligue des Droits de l'Homme, l'éducation est un droit fondamental.
L'article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme stipule que
1. Toute personne a droit à l'éducation.[.] L'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. 
Louis Maurin , un des fondateurs de l'Observatoire des inégalités, estime que notre système éducatif est un des plus discriminants et anxiogène.
L’école française, qui se targue d’être gratuite, républicaine et égalitaire, avec sa fameuse "méritocratie", serait une des plus discriminantes, et elle est loin d’être parmi les plus performantes. En cause, une pédagogie datant des années 50, un système élitiste de reproduction sociale, une idéologie anxiogène, et des intérêts concertés pour que rien ne bouge.
Par exemple, les deux tiers des enfants d’enseignants et de cadres sont titulaires d’un diplôme supérieur ou égal à bac+3, contre 12% des enfants d’ouvriers non qualifiés. A l’inverse, parmi ces derniers [les enfants d’ouvriers non qualifiés] 60% ont un diplôme inférieur au bac ou pas de diplôme.
Pour plus d'infos, cliquez sur l'ardoise

samedi 22 septembre 2012

Dunkerque va expérimenter une tarification éco-solidaire de l'eau

Le dunkerquois sera le premier territoire français à expérimenter une tarification progressive éco-solidaire de l'eau qui prend en compte les volumes de consommation sans pénaliser les foyers les plus démunis. 
Une initiative à suivre alors que le gouvernement vient d'ouvrir le chantier de la tarification progressive de l'énergie.
Une initiative intéressante pour la LDH car elle touche à la fois au développement durable, à la lutte contre la précarité et à la solidarité 
Pour plus de précisions, cliquez sur le compteur .

Samedi 22 Septembre, 22 h, sur LCP, Public Sénat , Rom, premier peuple européen

Un très bon documentaire sur les Roms sur la chaîne Public Sénat
Les Roms sont entre dix et douze millions en Europe, où ils sont présents depuis six siècles. En France, en juillet 2010, un fait divers met en cause un français d'origine Rom. Les discours sécuritaires réapparaissent, ciblant les Roms et amalgamant délinquance et gens du voyage. Les expulsions et les reconduites à la frontière se multiplient. De Montreuil à Budapest, voyage à la rencontre des Roms, rejetés et marginalisés par les sociétés européennes. A Strasbourg ou à Bruxelles, des jeunes tentent de faire entendre la voix de ces citoyens européens, de cette nation sans territoire national
Pour voir une vidéo sur ce documentaire, cliquez sur la photo.

vendredi 21 septembre 2012

Accès au logement. Appel pour un plan d’urgence !

Paris, le 20 septembre 2012
Lors de sa conférence de presse d’hier, le Collectif des associations unies a appelé à la mise en œuvre d’un plan d’urgence immédiat, piloté par l’Etat
Le Collectif a pris acte d’orientations portées par le gouvernement dans le domaine de l’accès au logement qui vont dans le bon sens (relèvement de la Loi SRU de 20 à 25 %, mobilisation du foncier et des logements vacants…). Ces premières mesures doivent être confirmées et renforcées, sachant que de réelles inquiétudes persistent quant aux moyens financiers déployés pour produire 150 000 logements sociaux par an et lutter activement contre l’habitat indigne.
Par ailleurs, les personnes sans-abri et mal logées ne peuvent plus attendre les effets de réformes qui ne se mesureront que sur le long terme. C’est la raison pour laquelle le Collectif demande un plan d’urgence qui

jeudi 20 septembre 2012

Le scepticisme de Manuel Valls pour réformer les contrôles d’identité est déplorable

Un communiqué de la LDH 
Le scepticisme de Manuel Valls pour réformer les contrôles d’identité est déplorable. Une réforme en profondeur est nécessaire, urgente et réaliste.
Paris, le 20 septembre 2012
 Après le discours de M. Valls à l’École Militaire et l’intervention de M. Ayrault, sur RTL, les organisations (Gisti, Graines de France, Human Rights Watch, la Ligue des droits de l’Homme, la Maison pour un Développement Solidaire, Open Society Justice Initiative, le Syndicat des Avocats de France et le Syndicat de la Magistrature) appellent le gouvernement à respecter les engagements pris en matière de réforme des contrôles d’identité. Cette réforme est urgente et nécessaire et, contrairement aux affirmations du ministère de l’Intérieur, est parfaitement réaliste et de nature à améliorer l’efficacité des forces de l'ordre.
Dans sa proposition n° 30, François Hollande s’est engagé à " lutter contre le délit de faciès "dans les contrôles d’identité, grâce à " une procédure respectueuse des citoyens".
Cet engagement essentiel, à haute portée symbolique, doit nécessairement être mis en œuvre pour faire face au problème des contrôles au faciès. En effet, l’engagement du Président est intervenu après des années, durant lesquelles des organisations nationales et internationales ont publié de nombreux rapports mettant en lumière les dérives des contrôles d’identité en France, y compris le contrôle au faciès.
Ces dérives dégradent la relation entre la police et la population, et provoquent le sentiment pour les victimes de ces contrôles d'être considérées comme des citoyens de seconde zone. En outre, dans de nombreux cas,

mardi 18 septembre 2012

21 jours - A l'usine. Mardi 18 septembre. France 2, 22 h 55

Un documentaire d' Alexis Marant sur le quotidien d'ouvriers précaires.
Pendant 21 jours, Alexandra Alévêque, journaliste,  a vécu comme une ouvrière, chez un sous-traitant de Peugeot.
Avant elle, des journalistes s'étaient immergés incognito dans le monde ouvrier: Gûnter Wallraff, en 1986, avec Tête de turc, Florence Aubenas et le Quai de Ouistreham en 2010. Mais elle par contre va se présenter à eux en toute transparence et gagner la  confiance de ses collègues d'atelier. Leur parole à vif , leurs désirs d'une vie plus douce, leur solidarité, dessine le quotidien incertain d'une France généralement invisible

Michel Onfray ne sera pas commissaire de l'exposition Camus à Aix

Le philosophe Michel Onfray a indiqué vendredi, sur son compte Twitter, qu'il ne serait pas commissaire de l'exposition consacrée à Albert Camus qui doit se tenir à Aix-en-Provence en 2013. 
Il a annoncé qu'il préférait quitter la "nef des fous" qu'était devenu ce projet d'exposition initialement confié à l'historien spécialiste de l'Algérie Benjamin Stora.

Pour plus d'infos, cliquez sur le portrait de Michel Onfray 

lundi 17 septembre 2012

Handicap: Un jugement rendu sur le parvis du Tribunal de grande instance de Briey.

La loi du 11 février 2005 stipule qu'en 2015,transports en commun et lieux recevant du public (ERP), qu'ils soient privés ou non, devront être rendus accessibles à tous les citoyens.
Ce texte avait été promulgué "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées".
Un reportage tourné par TF prouve qu'il ya encore beaucoup à faire car une mère  handicapée qui devait être entendue par la justice pour une histoire de pension alimentaire a été jugée sur le parvis du tribunal de grande instance de Briey (Meurthe-et-Moselle). Elle ne pouvait tout pas entrer dans le bâtiment qui n'est pas équipé pour accueillir les personnes en fauteuil roulant.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo. 

Mariage homosexuel: l'évêque de Fréjus-Toulon appelle à un référendum

Alors qu’il doit être présenté fin octobre en Conseil des ministres  le projet de loi instaurant le "mariage pour tous " commence à se préciser.
Dans une interview à " la Croix ", mardi, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, confirme que les couples de même sexe mariés pourront adopter ensemble un enfant dans les mêmes conditions que les couples hétérosexuels.
Ce projet, mis en place pour faire cesser une discrimination,  suscite beaucoup de réactions surtout parmi les opposants au mariage homosexuel.
Par exemple, l'évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Dominique Rey, a demandé que soit organisé un référendum sur le mariage homosexuel, dans une interview au site internet Nouvelles de France, après des déclarations de l'archevêque de Lyon selon qui ce type de mariage ouvrirait la voie à la polygamie voire l'inceste.
Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitter"Un référendum doit être organisé afin de permettre un véritable débat et que le gouvernement ne soit pas à la remorque des lobbies", a déclaré Mgr Rey dans cet entretien. Il s'y dit "persuadé qu'une majorité de la population est d'accord avec la vision traditionnelle du mariage".
Pour plus d'info, cliquez sur le portrait de l'évèque de Fréjus-Toulon.  

dimanche 16 septembre 2012

Gaz de schiste : les collectifs Var satisfaits du rejet du permis de Brignoles … mais rien n’est terminé

Lors de son discours d’ouverture de la conférence environnementale, le Président François Hollande a réaffirmé que la fracturation hydraulique, technique d’extraction des gaz de schiste, présentait des risques sanitaires et environnementaux trop lourds pour répondre aux attentes des pétroliers qui promettaient en retour des miracles économiques. 
Les collectifs Var ne peuvent que se féliciter de cette réaffirmation de la loi du 13 juillet 2011 qui déjà interdisait cette technique sans toutefois la bannir totalement en l’autorisant à titre expérimental.
L’annonce du rejet de sept permis en France, dont le permis de Brignoles, (nous attendons confirmation pour Gréoux-les-Bains, permis à procédé conventionnel) montre encore une fois qu’une forte mobilisation citoyenne pour une cause juste peut renverser des montagnes. Et nous sommes fiers de notre mobilisation qui fût exemplaire.
Après deux ans de lutte, plus de 60 collectifs locaux créés et des centaines d’élus engagés auprès des citoyens pour protéger leurs territoires en prenant les arrêtés nécessaires, les collectifs Var, de par leur détermination, sont venus à bout de permis qui menaçaient leur région.
Mais le Var n’a jamais été le seul département menacé !

 Si le Président de la République a demandé à Delphine Batho, ministre de l’écologie du Développement durable et de l’Energie, de

" Ne manquez pas les pieds tanqués " Paul Cresp, secrétaire de l'Association 1851

Paul Cresp, secrétaire de l'Association 1851, participe activement au collectif Mai Citoyen.
Il a vu le spectacle de Philippe Chuyen " Les pieds tanqués" à la Valette que nous avions présenté le 16 Août ( Cliquez sur l'affiche)  Il nous conseille de ne pas rater les prochaines  représentations  et surtout celle qui se déroulera le 22 septembre (17 h) à  La Seyne 17h00 - extérieur de l’Espace Tisot Cité Berthe
Il a envoyé un mail à l'auteur dont voici le contenu 
Cher ami
Encore bravo pour ce spectacle qui est beaucoup plus intéressant et intelligent que du simple Pagnol, auquel on pourrait, au début, l'apparenter. C'est, en réalité, un vibrant appel à la réconciliation des différents protagonistes de cette période, combien sombre, de notre récente histoire.
On pourra regretter que madame la maire de La Valette, Christiane Humel (UMP) ait cru bon de quitter l'assistance au milieu du spectacle, sans attendre de se faire une idée plus précise de votre démarche. Espérons que son départ ait été motivé par d'autres obligations, mais on peut fortement en douter vu la manière ostensible de marquer sa désapprobation.
Elle a d'ailleurs été suivie immédiatement par deux de ses "disciples".
Il est vrai qu'en d'autres circonstances les élus UMP varois nous on déjà fait la démonstration de leur frilosité et manque d'ouverture d'esprit.
Ça n'a apparemment pas été le cas du public qui s'est montré unanimement ravi.
Pour ma part, je vais encourager nos adhérents de l'aire toulonnaise à s'intéresser à votre calendrier, que je leur transmets, afin qu'il courent à vos prochaines représentations.
Amitiés.
Paul Cresp, secrétaire de l'Association 1851.

samedi 15 septembre 2012

L'école de Big Brother

Un article paru dans le "Café pédagogique" confirme les craintes de la LDH  concernant la prolifération des caméras.
Elles sont installées dans les écoles britanniques sous le prétexte de renforcer la sécurité des élèves alors que d'après des recherches, elles n'auraient empêché ni la croissance des vols ni les intrusions.
Les caméras ont-elles pour seule mission d'habituer les jeunes à une surveillance omniprésente dans les rues des villes ?
Pour plus d'infos, cliquez sur le logo du Café Pédagogique. 

Expulsions de Roms : l’Union européenne ne respecte pas ses engagements en matière de droits de l’Homme ! ( Communiqué AEDH)

Alors que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et le ministre délégué chargé des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve, se sont rendus en Roumanie mercredi et jeudi pour discuter avec les autorités roumaines de la question de l’intégration des populations d’origine rom, l’Association Européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) appelle les Etats à cesser ces expulsions et leurs politiques de stigmatisation des Roms.
Bruxelles, le 11 septembre 2012
Durant l’été 2012, de nombreux gouvernements de l’Union européenne ont expulsés des Roms de leurs logements. Certains Etats ont également expulsé ces populations hors de leurs frontières. L’Association Européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) appelle les Etats à cesser ces expulsions et leurs politiques de stigmatisation des Roms.
L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) dénonce les violences contre les populations Roms de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui ont profité de la période estivale pour les chasser de leurs logements précaires.

Pour lire la suite du communiqué, cliquez sur le logo de l'AEDH.

vendredi 14 septembre 2012

La section Cannes-Grasse de la LDH s'élève contre la condamnation de Gérard Piel.
Cannes le 12 septembre 2012.  COMMUNIQUE
Gérard Piel 
Aujourd’hui, nous apprenons la confirmation en Appel de la condamnation de Gérard PIEL, élu municipal d’Antibes et Conseiller Régional PACA, à une peine d’amende, assortie de frais de justice importants, pour avoir simplement tenté de faire respecter le droit au logement en s’opposant à une expulsion.
Nous ne pouvons que reprendre nos propos lors de la condamnation en première instance qui se résument en trois mots : consternation, injustice et inquiétude. Consternation, dans un département où tant de maires, véritables hors-la-loi, aggravent la crise du logement et favorisent la spéculation en préférant ne pas appliquer la loi SRU qui leur impose 20% d’habitat social, tandis que le Préfet, ne pèse en rien pour que change cette situation.
L’injustice est flagrante dès lors qu’un citoyen, qu’un élu au service de ses concitoyens, est poursuivi et condamné pour avoir tenté, tout simplement, de faire respecter un droit, le droit au logement inscrit dans la Constitution.
Inquiétude enfin, de voir une nouvelle fois un militant faire les frais d’une indispensable lutte contre l’injustice, pour peser par intimidation sur la détermination des citoyens à la combattre. Ceux-ci ne se laisserons pas impressionner et saurons élargir le champ de leurs luttes pour répondre aux trop nombreuses provocations.
La LDH apporte son soutien à Gérard Piel et l’assure, pour son courage et son engagement, de sa très sincère amitié ainsi que de son entière solidarité après ce jugement.

La liberté de la presse en France: Le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnault retire 500 000 euros de publicité à Libération

Un message clair envoyé à tous les journaux qui critiqueraient les annonceurs. Liberté peut-être, surveillée, surement.
La polémique autour du quotidien français prend de l'ampleur. Suivi par d'autres annonceurs, le groupe LVMH retire ses budgets publicitaires.
Le «Casse-toi riche con» adressé au milliardaire Bernard Arnault a un premier coût: «ulcérés», de grands annonceurs ont suspendu ou annulé leurs campagnes dans les pages de Libération. Selon des informations recueillies par plusieurs médias français, le quotidien accuserait une perte de quelque 500'000 euros de revenus publicitaires, envolés en quelques heures après la parution de sa couverture choc, ce lundi 10 septembre.
Pour plus d'infos, cliquez sur le portrait de Berard Arnault

18ème festival du théâtre amateur du 12 au 21 octobre à Toulon

Une annonce de Roman, de Expressité Libre  qui présentera lors de ce festival, "Finette et les étoiles "qu'il n'a pas pu présenter au parc de la Navale pour notre Pique Nique pour les droits et la citoyenneté. La pluie s'étant invitée.
Vous pouvez le voir au Crep des Lices pour la modique somme de 8 euros ou acheter des pass spectacle à 10e avec spectacle d'ouverture compris! ensuite vous ne payez que 3 euros par spectacle ce qui est entre nous est plus avantageux, et qui plus est, plus enrichissant!!!
Source: Expressité Libre 

jeudi 13 septembre 2012

Handicap : l'accessibilité des bâtiments prévue pour 2015 hors d'atteinte

Une info entendue sur France Inter prouve qu'il y a encore beaucoup de différences entre les discours entendus lors des Jeux Paralympiques et la réalité quotidienne des handicapés.
Cette information reprise en boucle " l'accessibilité des bâtiments en 2015 hors d'atteinte"  est une très mauvaise nouvelle  pour eux . Une grande partie de l'espace public ou privé est encore  et pour longtemps hors d'atteinte
Pour en savoir plus, cliquez sur cet accès facilement accessible aux  fauteuils roulants.


La grande mosquée de Limoges profanée avec des excréments.

La Ligue des Droits de l'Homme est une association laïque qui compte des membres de toutes opinions philosophiques et religieuses. 
Elle défend la liberté de croyance et d'opinion de tous, dans le cadre des lois de la République qui garantissent la liberté de conscience et organisent le libre exercice de tous les cultes.
C'est pour cette raison qu'elle ne peut que s'inquiéter de l'augmentation de 14,49% au premier semestre en France du  nombre des actes antimusulmans ( Source:  Observatoire national contre l'islamophobie )
Les portes de la grande mosquée de Limoges ont été profanées dans la nuit de mardi à mercredi avec des excréments, découverts au petit matin, suscitant l'indignation du ministre de l'Intérieur Manuel Valls.
Au cours  des derniers mois, d'autres mosquées, à Montauban, Agen ou Libourne (Gironde), ainsi que des lieux de prière au Barp (Gironde), à Strasbourg, Tarascon-sur-Ariège (Ariège) ou Draguignan (Var) avaient aussi été la cible d'actes islamophobes
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo de la mosquée de Limoges