jeudi 31 janvier 2013

L'hôpital Clemenceau sert d'abri aux réfugiés bosniens à La Garde

La LDH La Seyne avec beaucoup  d'autres associations était intervenue sur le terrain pour essayer de trouver une solution pour les Roms de la cité Berthe.  
Une partie d'entre eux sont logés à l'Hôpital Clemenceau encadrés par deux associations très actives France Terre d'Asile et le Sichem.
Pour plus d'infos parus sur Var-Matin, cliquez sur la photo  de l'hôpital.


Plan quinquennal de lutte contre la pauvreté : le Collectif des associations unies pour le logement regrette l’absence de propositions pluriannuelles sur l’accès au logement des plus exclus

Le Collectif des associations unies se félicite d’une partie des annonces pour 2013 présentées dans le plan quinquennal de lutte contre la pauvreté dévoilé le 21 janvier par le gouvernement, concernant l’hébergement et le logement :
- la fin de la gestion au thermomètre de l’hébergement et la priorité donnée à l’accès au logement,
- la création de 5000 places d’hébergement, de 4000 places en CADA, de 7 000 places en intermédiation locative,
- la prise en compte des besoins d’habitat des gens du voyage,
- l’accompagnement des personnes habitant des campements ou des squats,
- le renforcement des Services Intégrés d’Accueil et d’Orientation ;
- la participation des personnes accueillies à l’élaboration et au suivi des politiques publiques.
Pour lire la suite,  cliquez sur le logo.

Bulletin "Les droits de l’Homme en Amérique latine " n° 7 décembre 2012 Amérique latine : les États face à la justice internationale

Vous pouvez lire ce bulletin en cliquant sur le bandeau
L’arrêt de la Cour internationale de justice du 20 novembre dernier a statué sur le différend territorial entre la Colombie et le Nicaragua ; il reconnaît la souveraineté de la Colombie sur les îles et ilots de l’archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina, mais attribue au Nicaragua de vastes zones maritimes autour des îlots de Quitasueño et Serrana
Ce jugement de Salomon a provoqué la colère en Colombie, et le président Santos a décidé de se retirer du pacte de Bogotá, c’est à dire le Traité américain des solutions pacifiques, traité souscrit en 1948, qui établit pour les états l’obligation de recourir à des mécanismes régionaux de résolution des conflits avant d’en appeler au Conseil de sécurité des Nations unies. 

mercredi 30 janvier 2013

Lincoln et Christiane Taubira

A l'occasion de la journée spéciale Lincoln sur France Inter,  Philippe Collin et Xavier Mauduit ont reçu ce soir dans l'émission Downtown le réalisateur Steven Spielberg et le comédien Daniel Day-Lewis.
Ce film  est une plongée intime dans les moments les plus révélateurs de la vie d'Abraham Lincoln, à une époque où planait l’ombre malsaine de l’esclavage, dans un pays déchiré par la guerre.
Au cours de l'entretien, une phrase prononcée par un sénateur des Etats du Sud à propos des esclaves  m'a sauté aux oreilles:
 " Le Congrès ne doit jamais déclarer égaux ceux que Dieu a déclarés inégaux".
Le temps de digérer cet argument "imparable" pour la défense et la justification de l'esclavage, 19 h au carillon de la radio et le journal ouvre sur la séance houleuse au Parlement et les attaques qui ont fusé contre LA Garde des Sceaux  Christiane Taubira.
Et là surprise, j'ai retrouvé ce fameux  argument à peine modifié dans la bouche des puritains défenseurs du mariage "traditionnel" dont  nous sommes unanimes à reconnaître la solidité et le bénéfice inestimable  qu'il apporte  à l'épouse et aux enfants en lisant les statistiques sur les divorces et les violences faites aux femmes.
Et je crois que j'irai voir ce film à grand spectacle pour affiner mon jugement sur cette période peu glorieuse des Etats-Désunis quand la raison et la tolérance avaient perdu droit de cité. Heureusement que nous sommes en 2013 et que depuis les Droits de l'Homme et les mentalités ont beaucoup progressé. Enfin, je l'espère.
Alex

Lettre "Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 4

Préserver la mémoire est une modalité de réparation pour des populations qui en ont pu être privées dans l’espace public.
 C’est également, aux côtés de la nécessité de « faire de l’histoire », une des modalités d’éducation à la citoyenneté. Ces enjeux restent, vingt ans après les transformations politiques en Europe de l’Est, brûlants en termes politiques et sociaux ainsi qu’au regard des droits de l’Homme.
Pour lire la suite de cette lettre, cliquez sur la photo.

Qui a dit à propos de la liberté et la sécurité?

"A l'époque   actuelle, les horreurs de l'insécurité, telles qu'elles se manifestent surtout dans le chômage massif, se sont imprégnés si profondément dans l'esprit populaire que si on offrait le choix entre la liberté et la sécurité, la plupart des gens voterait presque sans hésiter pour la sécurité"

mardi 29 janvier 2013

Les données personnelles doivent être mieux protégées et leur contrôle renforcé par le moyen d’autorités indépendantes dotées de réels pouvoirs et de moyens

A l’occasion de cette journée du 28 janvier 2013, l'Association Européenne pour la Défense des droits de l'Homme (AEDH)  appelle les citoyens, les ONG, les Parlementaires à se mobiliser pour garantir la vie privée et les libertés de tous et à ne pas céder aux volontés de certains de faire des données personnelles une valeur marchande.
Elle souligne la nécessité de ne pas déroger à la règle de protection de la vie privée et des libertés individuelles que constitue l’utilisation des données personnelles pour une finalité précise et pour une durée de conservation limitée. Le détournement des données personnelles est hélas trop souvent constaté, que ce soit pour des usages commerciaux ou à des fins policières ou de justice.
Pour assurer cette protection :

La malédiction du gaz de schiste sur Arte, mardi 29 janvier 2013, 20:50

Depuis plusieurs années, la Ligue des Droits de l’Homme appelle à la vigilance citoyenne pour le respect du droit à un environnement sain, pour que les choix politiques s’imposent sur la raison économique et ne soient pas le fait uniquement des élus.
De la Pologne à la Pennsylvanie, Lech Kowalski met à jour le fossé entre le discours des industriels et la réalité de l'exploitation du gaz de schiste.
 Lech Kowalski, le réalisateur de ce documentaire,  dépeint le combat inégal en Pologne de petites gens victimes de contrats léonins, pour la sauvegarde de leurs villages, de leurs maisons, de leurs exploitations agricoles, de leur eau et de leur santé.
A voir pour mieux connaitre les dangers de l'exploitation  du gaz de schiste.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo. 

lundi 28 janvier 2013

Après la maternité de la Seyne, les labos de proximité vont-ils disparaître?

Patrick Lepreux, Président du syndicat des biologistes praticiens BIOPRAT entame sa  deuxième semaine de grève de la faim pour s'opposer au projet de réforme de la biologie présenté au sénat.
A cause de cette réforme de l'hôpital et de l'ordonnance du 15 janvier dernier ,  les laboratoires, ceux exploités en société anonyme (SA) ou en société à responsabilité limitée (SARL), doivent être transférés au sein d'une structure autorisée. Un transfert qui doit se faire dans un délai d'une année à compter de la publication de la loi ratifiant l'ordonnance (avant le 15 janvier 2011). D'autre part, les laboratoires doivent également s'engager avant novembre 2013 dans une démarche d'accréditation et s'y conformer en 2016.
Cela va entraîner, dès 2014, la fermeture de beaucoup de laboratoires d'analyses médicales de proximité , à l'instar des maternités et avec les mêmes dangers pour votre santé (en particulier pour les analyses urgentes).
Pour plus d'infos sur ce billet écrit par Chantal M et pour signer une pétition qui a déjà récolté plus de 500 000 signatures, cliquez sur la photo.

Et si vous utilisiez un Fab-Lab?

Un Fab-Lab (contraction de l'anglais ( en ) FABrication LABoratory, traduction : laboratoire de fabrication) est un vecteur de réindustrialisation par le bas, un  outil de créativité, de développement local, de résistance à l’aliénation et de mixité sociale
Un Fab-Lab est  une petite usine de quartier dont le principe est de donner à tous, gratuitement, l’accès à des machines-outils et de conception. Le principe est de faire soi-même (Do it Yourself – DiY). Le tout dans une démarche ouverte, de réseaux coopératifs, où l’éducation se fait par les paires. Tout ce qui fait le savoir-faire est partagé. On est vraiment dans de la valeur d’usage, plutôt que de la valeur d’échange. 

On applique à du matériel, la manière de produire les choses du logiciel libre. On crée, plutôt que consommer. Les produits créés sont en circuits courts, sans obsolescence programmée, et tout est recyclable. Enfin il n’y a pas de production de masse, pas d’uniformisation. Ca c’est un peu  la « charte » des Fab-Labs. Aujourd’hui, ces endroits sont aussi des vecteurs de ré-industrialisation par le bas. De bons moyens de renouer avec une culture de la production et de la technique ; c’est une réappropriation des savoir-faire, donc un facteur d’émancipation.

Pour lire l'intégralité de cet article signalé par René M et paru dans "l'Humanité", cliquez sur la photo.

Coût du travail ou coût du capital ?

Un article intéressant dans lequel Salim Lamrani, maître de conférences à l’Université de la Réunion et journaliste, souligne l'importance de  l'augmentation des dividendes versés aux actionnaires dans le manque de compétitivité des entreprises françaises.
Salim Lamrani
Le monde politique, économique et médiatique est unanime pour souligner que le coût du travail est trop élevé en France et qu’il nuit à la compétitivité des entreprises nationales. Il se fait beaucoup plus discret dès lors qu’il s’agit de parler du coût du capital, véritable obstacle au développement économique du pays.
Pour la majorité des observateurs de la vie économique en France, le principal obstacle au développement de la nation serait le coût du travail, c’est-à-dire des salaires et des cotisations sociales trop élevés. Cette réalité empêcherait les entreprises nationales d’être compétitives dans un marché mondialisé où la concurrence est de plus en plus féroce, et serait l’une des causes du déclin du pays
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Appuis québécois au mariage pour tous en France - S’expatrier pour pouvoir fonder une famille

Un article paru dans le quotidien canadien " Le Devoir" rappelle que le Québec a connu un débat sur le "mariage pour tous" il y a environ dix ans.
Les similitudes entre la lutte qui a lieu en France et celle qui est survenue au Québec sont nombreuses. Mais la violence et l’agressivité avec lesquelles les deux clans s’affrontent dans l’espace public diffèrent beaucoup.
M. Foster, président du Conseil Québécois,  rappelle qu’à l’époque, le gouvernement du Québec avait instauré une commission parlementaire très rapidement après qu’il eut décidé d’aller de l’avant avec son projet de loi, ce qui avait permis aux gens de s’exprimer de façon plus civilisée.
La mise sur pied d’une commission n’avait pas empêché les Québécois de se lancer des énormités sur la place publique, mais le dialogue entre partisans et opposants au mariage avait été circonscrit.
 " En France, le débat a eu le temps d’avoir lieu sur la place publique beaucoup trop longtemps", souligne M. Foster.
Il croit que les Français passeront rapidement à autre chose si le président français, François Hollande, garde le cap et décide d’aller de l’avant avec sa nouvelle loi. Il affirme cependant qu’il restera toujours une frange de la population en désaccord.
" Je ne suis pas certain qu’à l’époque qu’on aurait remporté un référendum sur le mariage entre conjoints de même sexe au Québec", avoue d’ailleurs M. Foster. Les mentalités ont changé, et l’opposition s’est essoufflée, précise-t-il.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo de la manif du 27 janvier.

dimanche 27 janvier 2013

Qui a dit à propos de Benito Mussolini?

"Les lois raciales représentent la pire faute d'un leader, Mussolini, qui en revanche a fait de bonnes choses dans tant d'autres domaines"

Venezuela: 61 morts et 120 blessés lors d'une mutinerie dans une prison

Encore une mutinerie dans une prison . Cette fois ci,c'est le 25 janvier dans la prison d'Uribana, dans l'Etat de Lara (nord-est du Venezuela) et le bilan est très lourd:  61 morts et 120 blessés
Encore une fois, la surpopulation est mise en cause.
Selon l'Observatoire vénézuélien des prisons (OVP), la prison d'Uribana a été conçue pour 850 détenus, "mais elle en compte 2.500 actuellement". Cette prison se caractérise notamment par de violents affrontements à l'arme blanche entre des prisonniers pour qui il s'agit autant d'un divertissement que d'une manière d'acquérir du prestige, selon l'ONG.
Toutes les prisons vénézuéliennes connaissent une forte surpopulation, beaucoup d'insalubrité et les violences entre les détenus sont fréquentes. Les chiffres officiels font état de 50.000 prisonniers dans le pays, alors que les infrastructures carcérales sont prévues pour en accueillir 14.000.
Pour plus d'infos sur cette mutinerie, cliquez sur la photo

Le changement climatique affecte d'abord les pays pauvres, selon la Banque Mondiale

Le changement climatique est au centre des préoccupations de la Banque Mondiale et de la Ligue des Droits de l'Homme car il affecte en premier lieu les plus pauvres de la planète.
 "La sécheresse qui provoque une hausse du prix du blé ou des céréales touche en premier lieu les plus pauvres, qui doivent payer plus pour se nourrir", a déclaré samedi à Davos le président de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, dans le cadre du Forum économique mondial.
Ce réchauffement climatique risque d'entraîner des migrations massives et certains états déjà frappés par le réchauffement climatique demandent que le motif climatique soit reconnu comme valable au plan international pour l'immigration.
Selon une étude de l'association Christian Aid, au moins 1 milliard de personnes vont migrer d'ici à 2050 :
645 millions de personnes à cause de grands projets (15 millions par an actuellement)
250 millions à cause de phénomènes liés aux changements climatiques (inondations, sécheresses, famines)
50 millions à cause de conflits et d'atteintes aux droits de l’homme
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

Syriart : le monde de l'art arabe solidaire de la Syrie

Depuis mars 2011, le conflit ne cesse de s’aggraver en Syrie et aucun règlement diplomatique ou politique n’est en vue.
Cette guerre a déjà fait près de 40 000 morts, dont une écrasante majorité de civils. Aujourd’hui, trois millions de Syriens ont besoin d'une aide humanitaire d’urgence à laquelle chacun d’entre nous peut contribuer. C’est suite à la demande lancée par José Garçon, ancienne journaliste à Libération et spécialiste du Maghreb, que soixante et un artistes originaires du monde arabe et des diasporas ont fait don d’une ou plusieurs de leurs œuvres.
Intitulée "101 œuvres pour la Syrie", une vente aux enchères caritative a été organisée par la maison Pierre Bergé & Associés à l’Institut du monde arabe, le 21 janvier.Les 100 000 euros récoltés ont pour but d’aider des associations actives en Syrie dont la FIDH.
Pour plus d'infos, cliquez sur la toile ou sur Syriart 

samedi 26 janvier 2013

Egypte : Deux ans après la révolution, la protection des droits fondamentaux des citoyens est toujours inexistante

Note de position de la Fédération Internationale des droits de l'Homme et du Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme  sur l'Egypte.
À l’occasion du deuxième anniversaire de la révolution du 25 janvier, nos organisations expriment leur profonde inquiétude quant à la situation des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’état de droit en Égypte. Nos organisations appellent les autorités égyptiennes à prendre d’urgence les mesures garantissant le plein exercice des droits fondamentaux de tous les citoyens et à ré-ouvrir le dialogue afin de faire de la transition démocratique une réalité.
Pour lire la suite de cette note, cliquez sur la photo.

Egalité homme-femme : Au Etats-Unis, les femmes soldats pourront (enfin?) monter en première ligne

"C'est une étape historique pour l'égalité et la reconnaissance du rôle que les femmes jouent, et continueront à jouer", a déclaré la sénatrice démocrate Patty Murray, 
présidente sortante de la commission sénatoriale des Anciens combattants après la fin  de l'interdiction faite aux femmes militaires de combattre sur les lignes de front, ce qui pourrait leur ouvrir pour la première fois des milliers d'emplois de combattantes.
Cette mesure fait tomber une nouvelle barrière sociétale au sein de l'armée US, deux ans après la suppression de la directive «Don't ask, don't tell» obligeant les gays ou lesbiennes à cacher leur homosexualité pour servir sous les drapeaux.
Je ne sais pas s'il faut se réjouir de cette "avancée" qui ne fait qu'entériner la réalité des opérations militaires au XXIe siècle, où les lignes de front sont de plus en plus fluctuantes.
Source: Métro

Tous à la manif du 27 janvier: La République, c'est pour toutes les familles


La Ligue des droits de l'Homme appelle les citoyennes et citoyens à se mobiliser le Dimanche 27 janvier, 14 h- Place Denfert-Rochereau 
pour faire échec aux campagnes de haines, de peurs et d'exclusions
pour soutenir le projet de mariage pour tous
pour faire entendre leur volonté de voir le progrès se poursuivre , dans le respect des lois et des valeurs de la République. 
Cliquez sur le tract pour l'agrandir.

vendredi 25 janvier 2013

L'Eglise catholique croate s'oppose à l'éducation sexuelle à l'école.


Un article du Courrier International, signalé par Suzanne,  rapporte le bras de fer qui est en train de s'instaurer entre " l'église et le gouvernement social-démocrate croate  qui a introduit dans le programme scolaire obligatoire des cours d'éducation sexuelle, dont un petit module traite de l'homosexualité et de la procréation médicalement assistée. "
Pour lire cet article, cliquez sur le document. 

Les enfants-soldats en première ligne de la guerre au Mali

Encore une fois, des enfants sont "recrutés" lors d'un conflit bien que au regard du Statut de Rome, établi par la Cour pénale internationale (CPI), le recrutement d'enfants de moins de 15 ans par les forces armées gouvernementales et non gouvernementales constitue un crime de guerre.
On a estimé pendant longtemps à environ 300 000  le nombre des enfants soldats qui sont encore aux mains des forces et groupes armés dans le monde.
Le continent africain compte le nombre le plus important d'enfants soldats (environ 100 000 enfants , certains âgés d'à peine neuf ans ). Des enfants soldats sont utilisés dans le cadre de conflits armés au Burundi, en Côte d'Ivoire, en Ouganda, en République Démocratique du Congo, au Rwanda, en Somalie et au Soudan et maintenant au Mali.
Dans la guerre que livrent au nord du Mali les forces française et malienne, le sort de centaines d'enfants-soldats recrutés par les combattants islamistes inquiète les organisations de défense des droits de l'homme.
Vous pouvez lire un article paru dans Le Monde en cliquant sur la photo et une information plus générale  sur les enfants -soldats en cliquant ici.

jeudi 24 janvier 2013

Les prisons italiennes aussi accueillantes que les françaises.


On parle beaucoup en ce moment des conditions de vie épouvantables dans lesquelles vivent-ou plutôt survivent- les prisonniers des Baumettes et autres riantes prisons françaises.
Le problème est malheureusement très général, en tout cas en ce qui concerne l'Europe, comme en témoigne cet article de Courrier International n°1159 du 17 au 23 janvier  que vous pouvez lire en cliquant sur le document.
Article signalé par Suzanne.

Vendredi 25 janvier 2013 à 20h35, LCP/AN, Public Sénat, Bahrein, plongée dans un pays interdit.

Aucune presse étrangère n'est autorisée dans le "royaume". 
Depuis plus d'un an, les manifestations à l'encontre de la famille Al-Khalifa, au pouvoir depuis la fin du 18ème siècle, se soldent par des arrestations, des morts  et des disparitions importantes. 
Les Bahreinis demandent la même chose que les syriens, les egyptiens et les tunisiens : la démocratie et la liberté. mais le reste du monde et surtout les alliès du Bahreïn: les Etats Unis et l'Union Européenne semblent convaincus  qu’il ne se passe rien au Bahreïn.

"Plongée dans un pays interdit" est un reportage signé Stéphanie Lamaré. 
Pendant un mois, cette journaliste a filmé clandestinement au cœur des quartiers assiégés, les manifestations violemment réprimées. elle nous rapporte le récit de son immersion, à travers le regard de trois femmes. des activistes courageuses qui expliquent à quel point leur révolution est invisible. comment faire exister et reconnaître l’insurrection contre le pouvoir.

Trois destins, trois regards sur ce pays interdit de la révolution arabe et oublié de l’Occident. Des images rarissimes que vous pouvez voir en cliquant sur la photo

Exactions des militaires maliens : l’urgence d’une commission d’enquête indépendante

La Fédération Internationale des Droits de l'Homme est fortement préoccupée par la multiplication des exécutions sommaires et autres violations des droits humains commises par des soldats maliens, dans le contexte de la contre-offensive menée par les armées française et malienne contre les djihadistes, et appelle à la mise en place immédiate d’une commission d’enquête indépendante afin d’établir l’ampleur des faits et sanctionner les auteurs.

La FIDH a pu établir qu’une série d’exécutions sommaires a été perpétrée par des éléments des forces armées maliennes, à partir du jeudi 10 janvier 2013, particulièrement à Sévaré, Mopti, Niono et d’autres localités situées dans les zones d’affrontements.
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur le flyer.

mercredi 23 janvier 2013

Florence Cassez: la Cour suprême du Mexique décide sa libération immédiate

La Cour suprême du Mexique a décidé mercredi la libération immédiate de la Française Florence Cassez en raison de la violation de ses droits fondamentaux dans la procédure ayant conduit à sa condamnation à 60 ans de prison pour enlèvements.
Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur TwitterTrois juges sur cinq de la première chambre de la Cour suprême ont voté en faveur de la libération immédiate de la Française, emprisonnée depuis plus de sept ans: Arturo Zaldivar, Olga Sanchez Cordero et un nouveau juge nommé en décembre, Alfredo Gutierrez Ortiz Mena.
"Le jugement est annulé, le recours est accordé et la liberté absolue de Florence Cassez est ordonnée", indique la résolution adoptée par la Cour suprême.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo

Visiteur de prison de la prison de la Farlède: " offrir une fenêtre sur l’extérieur "

Une interview de Yannick Jegou, président de la section toulonnaise de l’Association nationale des visiteurs de prison, paru dans Var-Matin du 21 janvier, qui raconte ses visites auprès des détenus de la prison de La Farlède (environ 750) .
Un reportage très intéressant que vous pouvez lire en cliquant sur le document.


Etrangers sans papiers: la France bat le record des expulsions en 2012

La Ligue des droits de l'Homme (LDH) souhaitait  une "nouvelle orientation de la politique gouvernementale vis-à-vis des étrangers"
Les chiffres  de 2012 ne sont encourageants car la France a battu le record des expulsions des étrangers en situation irrégulière avec 36.822 personnes reconduites aux frontières en 2012.
Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitter"36.822 sans-papiers ont été expulsés en 2012 contre 32.912 en 2011, soit une hausse de 11,9%", selon l'entourage du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, expliquant que les premiers mois de l'année "furent sans précédent" alors que la droite était encore au pouvoir. Une baisse a été amorcée au printemps.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo. 

mardi 22 janvier 2013

50 ans du Traité de l'Elysée: Une chanson Göttingen de Barbara

Sur les radios, pour le cinquantenaire du Traité de l'Elysée, on a souvent évoqué la chanson de Barbara: Göttingen.
Cette chanson   est un hymne de la réconciliation et elle  symbolise le mieux l'amitié franco-allemande.
Pour ceux qui ne la connaissent  pas, pour ceux qui l'ont oubliée, enfin pour ceux qui aimeraient la réécouter, cliquez sur le portrait de Barbara. 

Bilan des évacuations forcées et des expulsions de Roms en France en 2012.

Un billet de Laurent Mucchielli qui analyse le bilan des évacuations forcées et des expulsions de Roms en France en 2012.

 En dépit des discours d’ouverture, le nouveau gouvernement socialiste a développé dans la réalité une politique au moins équivalente à celle du gouvernement précédent. Il a exercé une pression sans précédent sur cette population : 66 % du total des personnes évacuées en 2012 le fut sous son autorité durant les six derniers mois. De plus, le nombre de personnes évacuées durant le 3ème trimestre a battu tous les records. Le nombre de personnes ayant reçu une OQTF est lui aussi en nette augmentation.
Les chiffres montrent que depuis la mise en application de la circulaire interministérielle le 26 août 2012 « relative à l’anticipation et à l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites », les choses n’ont pas changé : les personnes sont la plupart du temps tout simplement mises à la rue sans aucune solution alternative.
Pour lire la suite de ce billet, cliquez sur la photo.

NIQUE LA MISÈRE, le 25 janvier à 20 h, Théâtre Liberté

Obsédée par ceux que la vie et ses déterminismes ont laissés au bord du chemin, Nouara Naghouche interprète une galerie de personnages, portraits sociaux, qui ouvrent un pan mal connu de notre société, un petit bout oublié de l’humanité
Elle s’intéresse dans son nouveau one-woman-show  au déterminisme social, qui laisse toujours les mêmes au bord de la route en dansant, chantant et en utilisant sa tchatche très efficace.
Un spectacle co-écrit et mis en scène par Pierre Guillois  à voir dans la salle Fanny Ardant. 
Pour plus d'infos, cliquez sur Nouara Naghouche

lundi 21 janvier 2013

L’enseignement professionnel victime de l’académisme à la française

Encore un article du sociologue Vincent Troger  qui stigmatise l'image négative de l'enseignement professionnel et l'importance inégale accordée à celui-ci par rapport à l'enseignement général dans le système éducatif français.
Comme en témoigne l’ordre de présentation des matières sur les bulletins scolaires,  les savoirs académiques les plus abstraits, sont tout en haut de la hiérarchie scolaire alors que tous les savoirs appliqués,  qu’il s’agisse de sciences appliquées, de technologie ou d’art sont dévalorisés et même disqualifiés.
Cette ségrégation se retrouve au moment de l'orientation:  41 % des élèves s'engageant dans la voie professionnelle sont des enfants d'ouvriers, et seulement 5 % sont issus de familles d'enseignants ou de cadre supérieur.

Pour lire ce billet très instructif, cliquez sur  le logo du Café Pédagogique 

"Tous cobayes", au cinéma Le Royal, jeudi 24 janvier à 20 h

Le cinéma Le Royal organise une projection du film Tous cobayes, de Jean-Paul Jaud suivie d'un débat sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), animé par Guy Rebec (le président de l'association) et par Georges Baroni.
Ce dernier est un viticulteur varois, membre des commissions «énergie/climat/semences/biodiversité» à la Confédération paysanne nationale. Il est également expert auprès des groupes consultatifs agriculture et environnement à la Commission Européenne.
Le film pose des questions essentielles sur les inepties actuelles relevées par les opposants aux OGM : comment se fait-il qu'ils soient dans les champs et dans les assiettes alors qu'ils n'ont été testés que pendant trois mois sur des rats ? Comment se fait-il que l'énergie nucléaire soit toujours l'énergie du futur alors que les hommes ont vécu Tchernobyl et Fukushima ?
Pour son troisième film, Jean-Paul Jaud a donné la parole aux agriculteurs japonais de Fukushima, aux Sénégalais ou Français, aux scientifiques, aux politiques ou aux militants.
Jeudi 24 janvier à 20 heures. Tarif habituel.
2, rue du Docteur Jean Bertholet, à Toulon.
Renseignements au : 08.92.68.03.89.

Un reportage d'"Envoyé spécial" » sur la menace salafiste en Tunisie très critiqué


Un reportage sur la «menace salafiste», diffusé sur France 2, s’attire une volée de bois vert de la part des Tunisiens, excédés des «exagérations» des médias français et inquiets pour l’image de leur pays.
Un commentaire résume parfaitement le sentiment des Tunisiens  après le passage de ce reportage

" Même si  les points abordés par le reportage en question sont réels, ils ne concernent pas toute la Tunisie. Le tort des médias français n'est pas de parler de ces aspects les plus polémiques (et les plus vendeurs), mais de ne pas parler du reste. De ne pas parler de ceux qui se battent pour les droits de l'homme, de ne pas parler de la vie qui malgré tout, continue."


Pour lire cet article publié dan "Libération", cliquez sur la photo.

dimanche 20 janvier 2013

Mobilisation pour le mariage pour tous en province : "Toutes et tous les mêmes droits!"

Avant la manifestation nationale en faveur du "mariage pour tous" prévue dimanche 27 janvier à Paris, la première vague de rassemblements a eu lieu dans une vingtaine de villes de province ce samedi après-midi. 
Cette première étape est dans l'ensemble un succès, malgré les rigueurs de la météo.
Pour lire la suite de cet article de l'Humanité, cliquez sur la carte des manifs.

La LDH soutient la campagne contre les violences faites aux femmes " One Billion Rising "

La Fondation d’Eve Ensler, qui mène depuis 15 ans, des actions dans le monde entier pour éliminer les violences faites aux femmes, souhaite donner une dimension nouvelle à ce combat. 
Protester/Danser/Se mobiliser
Dans un contexte international ou les droits des femmes sont trop souvent bafoués, ou les violences font trop souvent la une de l’actualité, ou les remises en cause et les reculs en matière de liberté de choix sont trop nombreux, les femmes se mobilisent pour prendre leur destin en main. Communiqué 
En finir avec les violences faites aux femmes 

Un événement mondialisé pour un combat d’actualité

Pour lire la suite de ce billet, cliquez sur le logo de la Fondation.

Turquie: Pinar Selek doit être définitivement acquittée

Communiqué LDH 
La sociologue, écrivaine et militante turque, Pinar Selek, féministe engagée, connue pour ses travaux de recherche sur les processus de paix et la démilitarisation, doit comparaître une nouvelle fois le 24 janvier 2013 devant un tribunal à Istanbul.
Elle est victime depuis quatorze ans d’un acharnement judiciaire de la part du pouvoir turc en raison de ses travaux concernant des militants kurdes du PKK et de son engagement contre le patriarcat et le conditionnement machiste du service militaire en Turquie. Un procureur avait requis contre elle la prison à perpétuité sur la base d’un témoignage obtenu sous la torture et dont l’auteur s’est rétracté, pour un crime qu’elle n’a pas commis, un "attentat " au Bazar aux épices qu’elle aurait contribué à perpétrer et qui n’était en fait qu’une explosion accidentelle.
Malgré trois acquittements prononcés par les juges de la 12e Cour pénale d’Istanbul en 2006, 2008 et 2011, elle a dû comparaître à nouveau le 13 décembre dernier. Ses avocats ont plaidé l’illégalité de la procédure et demandé le dessaisissement de la cour, de sorte que le verdict qui pouvait la condamner à une peine de prison à perpétuité n’a pu être prononcé. L’audience du 24 janvier est une étape décisive à laquelle assisteront plusieurs délégations, dont celle de la FIDH.
Le massacre des trois militantes kurdes à Paris le 9 Janvier 2013 montre que ceux qui veulent la guerre en Turquie sont prêts à tout pour décourager tous les efforts de paix. Pinar Selek ne doit pas en faire les frais. Elle doit être définitivement acquittée des accusations absurdes portées contre elle.
Paris, le 17 janvier 2013

samedi 19 janvier 2013

Un article de La Marseillaise sur la Chaberte

Malgré une médiation du Collectif  de défense des Gens du voyage de La Chaberte et du PACT (  l’association Propagande et Actions Contre les Taudis), la situation est toujours bloquée à La Chaberte. Mais le dialogue est ouvert.


Viols: "La victime et le violeur éprouvent tous les deux du plaisir"

C'est ce qu'a déclaré Daming Sunusi, juge de la Haute Cour indonésienne.
Daming Sunusi
Il a poursuivi sa phrase en ajoutant" Nous devrions donc repenser la peine de mort dont est passible le viol"
Devant la levée de boucliers parmi les ONG et plusieurs pétitions qui circulent sur le Net, ce candidat à la Cour suprême assure qu'il a voulu faire une blague
La Commission de justice indonésienne, chargée elle de superviser le travail des juges, a indiqué qu'elle allait interroger M. Sunusi et qu'elle étudiait la possibilité d'éventuelles sanctions, qui pourraient aller jusqu'à une révocation.
Qu'un juge puisse déraper à ce point alors que l'Inde par exemple est secoué par des manifestations à la suite de viols commis dans des transports en commun prouve que le combat pour le respect des femmes est toujours et encore plus d'actualité. 

Lutte contre le mal-logement : que vont devenir les 19 000 personnes mises à l’abri cet hiver ?

Communiqué du Collectif des associations unies, dont la LDH est membre
Lors de sa conférence de presse d’hier, le Collectif des associations unies a appelé à la mise en œuvre d’une politique du logement ambitieuse, soutenue par une loi de programmation pluriannuelle et rappelé qu’ il sera extrêmement vigilant sur la mise en œuvre du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté.
Les 15 et 31 Mars prochains sonnent la fin de la trêve des expulsions locatives et du plan hivernal. Les associations s’inquiètent de l’immobilisme des services de l’Etat et lancent un compte-à-rebours sur une vingtaine de départements pour suivre la mise en œuvre des plans territoriaux de sortie de l’hiver annoncés par le Gouvernement. En effet, bien que celui-ci ait pris un certain nombre d’orientations demandées par les associations (fin de la gestion « au thermomètre » de l’exclusion, création de places d’hébergement d’urgence et en logement adapté…), les annonces sur la sortie de l’hiver doivent être confirmées et renforcées sachant que de réelles inquiétudes persistent quant à leur application sur les territoires et aux moyens financiers déployés.
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur le logo.

Lettre adressée au Premier ministre Jean-Marc Ayrault par le collectif « Alerte », dont la LDH est membre.

Monsieur le Premier Ministre,
Les associations nationales de lutte contre la pauvreté regroupées dans le collectif ALERTE, animé par l’Uniopss, saluent la Conférence nationale qui s’est tenue les 10 et 11 décembre 2012 et que vous avez conclue.
Comme ALERTE l’avait espéré pendant la campagne électorale, cette Conférence a permis d’inscrire la lutte contre la précarité, la pauvreté et l’exclusion à l’agenda de la vie politique de notre pays au plus haut niveau. Nous nous en réjouissons. 
Le " changement de regard " sur la pauvreté que vous avez voulu instaurer est pour nous essentiel : le temps du discours qui assimile l’assistance à l’assistanat est révolu. Il y a là une évolution majeure du discours politique dont nous vous remercions sincèrement. Il est essentiel maintenant de faire partager cette vision à tous nos concitoyens. La forte interministérialité que vous avez voulu donner à cette conférence est à cet égard une avancée très intéressante ; au surplus elle répond à la nécessité de prendre en compte globalement la diversité des dimensions de la pauvreté.
Cliquez sur le début de la lettre pour la lire.  

jeudi 17 janvier 2013

Élisabeth Badinter donne son avis sur le mariage pour tous

Élisabeth Badinter a été auditionnée par la commission des lois de l’Assemblée nationale sur la question du mariage pour tous. 
Son discours, limpide, est probablement l’un des meilleurs de ces quelques mois de débats.

La commission des lois de l’Assemblée nationale a auditionné le 13 décembre dernier des philosophes, ethnologues et anthropologues sur la question du mariage pour tous. Parmi eux, Élisabeth Badinter, militante féministe, s’est prononcée en faveur du projet de loi :
Pour écouter son intervention, cliquez sur le portrait.

mercredi 16 janvier 2013

Communiqué du comité de soutien des familles de la Chaberte

Communiqué du comité de soutien des familles de la Chaberte que vous pouvez lire en cliquant sur le document



Affaires Messaoudi et Fehri : Préoccupations quant à l'instrumentalisation de la justice tunisienne"


Dans un communiqué que vous pouvez agrandir et lire en cliquant ci-contre, la Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme et le Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l'Homme s'inquiètent des attaques portées contre les libertés fondamentales

Les nouvelles fiches sur le Maghreb du REMDH sont disponibles !

Le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) est ravi d’annoncer que les nouvelles éditions mises à jour des fiches de renseignements sur la migration et l’asile dans le Maghreb sont maintenant disponibles. 
Les quatre fiches de renseignements - sur le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye - donnent un aperçu des différentes législations nationales régulant les questions relatives à la migration et l’asile.
Les fiches identifient les lacunes législatives les plus importantes concernant la protection des migrants, réfugiés et demandeurs d’asile en comparaison avec les normes stipulées par les conventions internationales ratifiées par les quatre pays. En outre, les fiches visent à mettre en lumière les domaines où le décalage entre la loi et son application par les autorités est plus marqué.
Pour consulter ces fiches, cliquez sur le logo

Toute l'Histoire, Mercredi 16 janvier 10 h 40. La Française doit voter

C'est dans l'optique de la Journée internationale des femmes du 8 mars 2007 que ce document, à mi-chemin entre fiction et documentaire, a été conçu
 L'action, filmée au sein même du Palais Bourbon et interprétée par des acteurs comme Thierry Frémont et Jean-François Balmer, reconstitue une scène historique de la vie politique française : le débat qui eut lieu en 1919 à l'Assemblée nationale autour du vote des femmes. Cette proposition de loi a été déposée en 1906 par le député Paul Dussaussoy. Les discussions ne furent pas immédiatement suivies d'effet, mais elles firent date. Le vote des femmes fut finalement acquis en 1945. Des images d'archives et des témoignages complètent le film pour mieux comprendre les enjeux de cette époque trouble, au lendemain d'une guerre où les femmes, à l'arrière du front, eurent un rôle important.