mardi 30 avril 2013

Manifestation du 1er Mai 2013, Toulon, 10 h 30

 Le 1er Mai, mobilisons-nous partout contre l’austérité, pour l’emploi et le progrès social.
Pour lire l'appel à la manifestation lancé  par plusieurs syndicats que vous pourrez retrouver lors du pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté du 12 mai , au parc de La Navale, cliquez sur l'affiche 

Noir métal, au cœur de Métaleurop, de Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt

Une BD sortie en 2006 qui reste toujours d'actualité.(14euros environ)
Ce récit des onze mois de lutte des employés de Metaleurop à Noyelles-Godault, après l'annonce en avril 2003 du dépôt de bilan et de la fermeture de leur usine décrit en profondeur le drame humain qu'a représenté la fermeture de ce site.
La décision de quelques actionnaires qui trouvent le rendement de leur placement trop faible et le prix de la mise en conformité sanitaire de l'usine trop élevé  laisse un millier d'ouvriers sans emploi et une région entièrement polluée.
Les pages de note à la fin du livre permettent de mieux comprendre cette mise à mort d'une usine qui restait rentable.

Bulletin Chine n° 76 avril 2013 : « De la ploutocratie et du socialisme à caractéristiques chinoises »

Un bulletin d'actualité après le bref séjour en Chine de François Hollande dont la discrétion sur les droits de l'Homme a été remarquable.
Pour lire ce bulletin, cliquez sur le logo. 

Prison Valley, l'industrie de la prison, sur Arte, Mardi 30 avril, 23 h 35

Arte emmène ses téléspectateurs dans une ville-prison du Colorado pour une enquête sur l’industrialisation du milieu carcéral aux Etats-Unis
 "Fremont County, Colorado, 36 000 âmes, 13 prisons, 7 731 condamnés." C'est le décor du webdocumentaire Prison Valley : une plongée dans une ville où la prison est une industrie comme une autre. Une industrie  qui s'auto-alimente : les prisonniers fabriquent eux-mêmes des cellules.
A Cañon City, 13 prisons abritent 36 000 personnes, de quoi s'interroger sur l’industrialisation des prisons aux Etats-Unis.
Pour plus d'infos, cliquez suer la photo.

lundi 29 avril 2013

Le pique-nique pour les droits et la citoyenneté sur La Marseillaise du 26 avril


Bangladesh : l'effondrement qui dérange l'industrie textile et qui devrait nous interpeller.

Le prix dérisoire des habits que vous trouvez sur les marchés, chez  les soldeurs s'explique par une exploitation inhumaine des travailleurs des pays pauvres.
Mais savez-vous que les grandes marques utilisent aussi ces réseaux esclavagistes modernes pour vous proposer des produits à des prix très élevés malgré une politique de façade de respect des droits de l'homme et de l'enfant.
Ainsi par notre silence et notre cécité,  nous avons tous participé à l'effondrement  de l'immeuble au Bangladesh.
Les sauveteurs ont trouvé des étiquettes de grandes marques. En continuant leur fouille macabre,  ils trouveront sûrement dans les gravats, au milieu des morts, une déclaration universelle des Droits de l'Homme écornée, raturée, déchirée pour que nous puissions gaspiller dans nos pays "riches" dans lesquels la misère ne cesse de grandir parce qu'il faut délocaliser pour baisser les coûts de production.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

Tunisie : "Nous femmes tunisiennes, restons debout !"

Un communiqué de l'Association Tunisienne des Femmes Démocrates pour les droits des femmes, soutenue par la FIDH ( Fédération internationale des Droits de l'Homme)
Face à la recrudescence des atteintes et violations multiples des droits des femmes et des petites filles constatées ces derniers mois ;

Face à l’accentuation de la précarité, du chômage et de la violence en milieu rural et ouvrier ;
Face aux campagnes de dénigrement et des agressions contre les artistes, les journalistes, les militantes et plus généralement les femmes actives dans l’espace public ;
Face à la mise en œuvre de politique ségrégationniste remettant en cause la mixité dans les établissements scolaires ;
Face au pullulement des jardins d’enfants échappant à tout contrôle institutionnel et pédagogique allant jusqu’à autoriser le niqab des enseignantes et le hijab des petites filles ;
Face à la multiplication des descentes dans les internats et les foyers des jeunes lycéennes et étudiantes ;
Face au harcèlement des femmes, les intimidations et les provocations dans les moyens de transports et plus généralement dans tous les espaces publics ;
Face aux appels aux mariages des mineures et à la reconnaissance du mariage « orfi » (coutumier) ; 
Face à la remise en cause du droit à l’avortement et toutes sortes de menaces d’abus sexuels. 
Nous militantes de l’ATFD, ébranlées par la vague de viols de femmes ayant atteint des enfants en bas âge impliquant parfois ceux-là même qui sont censés protéger les citoyennes et les citoyens (trois affaires dont deux impliquant des policiers et la dernière en date, des intervenant-e-s dans un jardin d’enfants sont suivies par notre centre), nous nous indignons contre toutes ces formes de violence et nous exprimons notre solidarité avec toutes les victimes. 
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur la photo.

dimanche 28 avril 2013

Turquie: la condamnation du pianiste Fazil Say pour blasphème est annulée

La peine infligée le 15 mai dernier au pianiste turc pour insulte à l'islam avait suscité de nombreuses critiques d'associations, dont la LDH ,qui dénonçaient une atteinte à la liberté d'expression. 
Une cour d'Istanbul a annulé vendredi cette condamnation à dix mois de prison avec sursis pour "vices de procédure" et renvoyé l'affaire vers un autre tribunal de la mégapole turque. 
Le vice-Premier ministre du gouvernement islamo-conservateur au pouvoir en Turquie depuis 2002, Bülent Arinç, avait approuvé le jugement, estimant que "si vous insultez les croyances des autres, cela requiert une sanction pénale". 
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

Les enfants otages de Bergen-Belsen en 1944, Dimanche 28 avril 2013, 22h sur France 5.

Un film de Teri Wehn Damisc sur le parcours, inédit dans l'histoire de la déportation, d'un petit contingent de femmes et de jeunes enfants de prisonniers de guerre français juifs.
Bien que protégés par la convention de Genève, ils furent déportés en mai, puis en juillet 1944, à un mois seulement de la libération de Paris. C'est au camp d'échange de Bergen-Belsen près de Hanovre qu'ils seront détenus comme "otages" en vue d'un échange contre des civils allemands bloqués dans des pays alliés. Un échange qui n'aura jamais lieu. Grâce à la présence de leurs mères qui ont tout fait pour les protéger, 76 des 77 enfants déportés, alors âgés de 2 à 14 ans, ont pu résister pendant un an dans ces camps de concentration et échapper à la mort. D'anciens déportés témoignent, racontant leurs souvenirs de l'univers concentrationnaire.
Vous pouvez découvrir ce documentaire en cliquant sur la photo.

Polynésie : Essais nucléaires, un héritage sans fin, Dimanche, Lundi et Samedi , Public Sénat

Un documentaire de Thierry Derouet, que vous pouvez voir Dimanche sur Public Sénat  ou en cliquant sur la photo.
Il présente les méfaits de l'héritage des essais nucléaires français dans la Polynésie.
Rediffusion le :
lundi 29/04/2013 à 17h15

samedi 04/05/2013 à 15h15




A la mi-janvier 2012, le Sénat a voté le principe de la rétro-cession des atolls de Moruroa et Fangataufa, qui avaient été choisis pour la poursuite de la saga atomique française. 193 essais aériens et sous-terrains y ont eu lieu durant les 30 années (1966-1996) de l'aventure atomique en Polynésie. Une fois les essais terminés, il était prévu qu'ils reviendraient au Territoire mais rien n'avait bougé jusqu'à ce vote.

Un an auparavant, en janvier 2011, un rapport avait jeté le trouble. Un document du CEA simulant la possibilité d'un effondrement d'une partie de la couronne de Moruroa.

Après l’assassinat de Jean Luc Chiappini, la Corse vit à nouveau des heures d’effroi.

Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme de Corse
Jean-Luc Chiappini
Après l’assassinat de Jean Luc Chiappini, la Corse vit à nouveau des heures d’effroi. Jean Luc Chiappini était un homme public infatigable. Nous sommes très nombreux à l’avoir salué dans diverses manifestations au service de tous. Pour sa part, la LDH n’oublie pas son engagement avec d’autres personnalités, il y a un peu plus d'an, contre la procédure d’exception de la JIRS (Juridiction Inter Régionale Spécialisée), dans une campagne difficile, autour de l’appel « Pour une justice sereine et équitable ». C’est cette justice qui, aujourd’hui, doit œuvrer pour lui et mettre un terme à l’impunité.
Demain, les débats à l’Assemblée de Corse reprendront. Celles et ceux qui veulent construire la Corse continueront leur travail. Celles et ceux qui refusent la fatalité s’interrogeront sur les ressorts mortifères de notre société et ne cesseront de les dénoncer. Non pas en oubliant  Jean Luc et tant d’autres, mais en respectant ainsi leur mémoire. A sa famille et ses proches, la LDH présente ses sincères condoléances. 
Ajaccio, le 26 avril 2013

samedi 27 avril 2013

Dans le Seynois N°42: Pique nique du Collectif Mai Citoyen le 12 mai 2013.


Deux pavés très importants sur le Seynois du mois d'avril 

Montpellier : le bouillant pasteur Nunez quitte la Cimade

Une info donnée par le Comité des Sans Papier 59.
Jean-Paul Nunez, un pasteur protestant qui a mené pendant 30 ans de nombreuses batailles pour les exilés, les sans-papiers jette l'éponge. Au moment de partir, il fait le bilan de son action. Il regrette que les associations "intermédiaires" aient progressivement substitué les sans-papiers dans leurs confrontations directes avec l’administration.et qu'elles fassent "ce qu’on appelle de l’expertise, du plaidoyer, du lobbying. Il faudrait remettre tout cela à plat. Nous n’avons pas à être un sous-guichet de préfecture"."C’est aux étrangers aujourd’hui à aller arracher leurs droits sinon on n’avancera pas",  lance-t-il.Ennemi des politiques d’immigration menées dans l’Union européenne, il observe un recul de la mobilisation depuis l’élection de François Hollande, "du versant libéral de la gauche". "Aujourd’hui, la loi de droite est toujours en application, dans toute sa splendeur, mais il n’y a plus de réaction."
Pour lire l'article paru dans le Midi-Libre, cliquez sur la photo.

Appel pour un 1er mai de refus du racisme et de la xénophobie

Un appel de la Ligue des Droits de l'Homme cosigné par de nombreuses associations, organisations syndicales et partis politiques.
 Le 1er mai 1995, Brahim Bouarram, 29 ans, profitait d’une journée ensoleillée. Il ne savait pas que des mains criminelles allaient le précipiter dans la Seine et mettre fin à ses jours. Les auteurs venaient de quitter le défilé du Front national.
Dix-huit ans plus tard, les discours de stigmatisation, de discrimination et de rejet de l’autre ont fait tache d’huile. L'année dernière, ici même, nous avons été nombreux à exprimer notre espoir d'un changement de politique favorable aux immigré(e)s et leurs familles. Nous espérions une lutte plus affirmée contre les discriminations, et pour une citoyenneté à part entière. La promesse d'octroyer le droit de vote pour les étrangers, est aujourd'hui une promesse abandonnée, et la traque des sans-papiers continue avec toutes ses conséquences sur des femmes et des hommes de plus en plus fragilisé(e)s et abandonné(e)s.
L'instrumentalisation des débats sur l'Islam et la laïcité, conduisent à encourager la montée de l’intolérance et de la haine, alors que doit être encouragé le vivre ensemble démocratique.
Nous, citoyens et organisations fidèles aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, ne supportons plus que la République soit ainsi défigurée, la laïcité  instrumentalisée au service de la stigmatisation de millions de nos concitoyens.
Pour lire la suite de cet appel, cliquez sur l'affiche 

"Mur des cons ", la lettre du Syndicat de la Magistrature à Taubira

Dans une lettre publiée sur Rue89, les magistrats déplorent la réaction de la garde des Sceaux après l’affaire du " mur des cons"
Le Syndicat de la magistrature rappelle que ces photos étaient affichées dans un local syndical privé à l’insu de ses occupants.
Il estime que le site qui a communiqué l'information est d'après le SM proche de la droite la plus dure et que l'instrumentalisation par une certaine droite de cette " révélation " n'a pour but que de décrédibiliser ceux qui combattent avec force leurs idées depuis des années
Il déplore la position de la garde des Sceaux qui a fait part, jeudi dans la matinée, de sa "vive émotion" et de sa " consternation" devant un "un acte insupportable, stupide et malsain" avant de saisir le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).
Pour le SM, c'est une attaque contre le fait syndical dans la magistrature qui est remis en question par cette saisine.
Pour plus d'infos, cliquez sur le logo du SM 

vendredi 26 avril 2013

Premières sanctions contre les inégalités salariales

Depuis toujours, nous disons que l’égalité femmes – hommes est une condition indispensable pour faire progresser notre société.
Et faire progresser la société c’est faire progresser la démocratie. Aussi que deux entreprises accusées de ne pas faire d’effort sur la parité homme/femme vont devoir payer de lourdes amendes est une très bonne nouvelle.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo pour lire l'article parus dans "Libération"

La Librairie Française a engagé un combat pour sa survie.

La Librairie Française a engagé un combat pour sa survie.
Ce n’est ni la crise ni l’analphabétisme qui la menacent mais la vente par internet.

La gratuité des frais de port est une remise déguisée qui porte atteinte à la loi Lang quand elle n’implique pas simplement une vente à perte. C’est de la concurrence déloyale !
Nous ne demandons pas l’aumône, nous ne voulons pas des millions promis par le ministère. Nous voulons nous battre à armes égales. 
Interpellez vos amis, pour qu’ils retournent en librairie.
Interpellez vos élus pour qu’ils exigent une loi interdisant la gratuité des frais de port.
Lecteurs, mobilisez-vous pour sauver un outil révolutionnaire que vous pouvez découvrir en cliquant sur l'affiche. 


Le gouvernement s’oppose à l’amnistie, pourtant très restreinte, votée par le Sénat au bénéfice des militants syndicaux

Communiqué LDH. Paris, le 25 avril 2013
Si le respect de la loi républicaine s’impose à tous, l’application de celle-ci, sans tenir compte du contexte et des responsabilités, peut conduire, pour reprendre l’expression de François Mitterrand à user de la « force injuste de la loi ».
En l’espèce, refuser de tenir compte de l’exaspération de militants syndicaux, parfois confrontés à des pratiques illégales comme à l’irresponsabilité d’actionnaires qui engendrent des drames humains frappant des dizaines de milliers de personnes, c’est mettre sur le même pied la colère que provoque l’injustice et la protection d’intérêts particuliers.
Dès sa création, la LDH a toujours considéré que la défense des libertés syndicales était un élément essentiel de la défense des droits de l’Homme. Plus récemment, elle est intervenue auprès du Premier ministre pour qu’il entende et approuve cette loi d’amnistie.
La LDH regrette que le gouvernement préfère le respect à toute force de la lettre d’un ordre injuste à l’esprit de justice sociale pour le respect duquel il a été élu.

jeudi 25 avril 2013

Produits des colonies israéliennes, la France se prononce pour l’étiquetage mais s’abrite derrière l’UE

Communiqué de la PFP (Plateformes des ONG français pour la Palestine)
Dans une lettre adressée le 11 avril à Mme Catherine Ashton, 13 pays européens, dont la France, demandent l’étiquetage des produits des colonies israéliennes. La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine se félicite de cette prise de position mais rappelle que la France peut, comme la Grande Bretagne en 2009, prendre cette décision de manière indépendante
Pour plus d'infos, cliquez sur le logo.

Foot pour tous ! La FFF rejoint le droit commun

La Ligue des droits de l'Homme est particulièrement satisfaite d’apprendre que le sort des enfants d'étrangers souhaitant pratiquer le football devrait connaître des modifications positives.
Ces enfants devraient en effet cesser de subir une discrimination absurde dans la délivrance d'une licence par la Fédération française de football (FFF) ou ses ligues régionales. 
Ce matin, à une question posée par le député Deguilhem, madame Valérie Fourneyron, ministre des Sports, rappelant explicitement que l'existence de « ces conditions dénoncées par des parlementaires et par la LDH ont pénalisé des jeunes vivant depuis longtemps en France, voire nés sur le territoire national », a indiqué que la FFF avait enfin décidé de corriger le tir : « La population des mineurs étrangers nés en France ne peut pas être considérée comme à risque sur un éventuel trafic. » La FFF ajoute qu'elle traitera « les demandes de joueurs mineurs étrangers nés en France comme les licences de joueurs de nationalité française ». La FFF signale cependant qu'elle maintient l'application de la circulaire Fifa (Fédération internationale de football association) et les demandes des pièces justificatives complémentaires exigées pour la délivrance de premières licences pour les mineurs étrangers de plus de 13 ans. 
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur la photo.

Pour la démocratie, les droits, l’égalité, le 1er Mai

Un communiqué de la Ligue des droits de l'Homme et du citoyen 
La République est en souffrance et les citoyennes et les citoyens, celles et ceux qui le sont déjà par la loi et celles et ceux qui aspirent à le devenir par la résidence le vivent sous les deux acceptions, souffrance de résultat, souffrance d'attente.
 Face à une situation économique qui va se dégradant et à des choix d’austérité qui vont aggraver les inégalités et les difficultés, dans un contexte politique profondément marqué par les affaires et la suspicion à l’égard de la représentation politique, et alors que le gouvernement ne cesse, de reniement en atermoiements, de renvoyer le changement à plus tard, le 1er Mai 2013 revêt une dimension toute particulière.
La Ligue des droits de l’Homme, préoccupée de la montée des provocations verbales et physiques qui se

mercredi 24 avril 2013

Le Billet de Sophia Aram : "Henri, dis moi oui !"

Le billet d'humeur de Sophia Aram dans le 7/9 du 24 avril 2013
L'invité était François Bayrou.
Pour écouter ce billet, cliquez sur la photo.

N'oubliez pas le Pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté le Dimanche 12 mai , à La Seyne


Le troisième pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté se déroulera le Dimanche 12 mai 2013 sur le Parc de La Navale, à La Seyne sur Mer.. 
Pour plus d'infos , cliquez sur l'affiche 

Données personnelles: nouveau record de plaintes auprès de la Cnil en 2012

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a enregistré plus de 6.000 plaintes en 2012, un nouveau record qui témoigne de "l'explosion des données personnelles" dans un contexte de développement du numérique, indique-t-elle dans son rapport annuel.
La Cnil, créée par la loi Informatique et libertés de 1978, a reçu 6.017 plaintes en 2012, une hausse de 4,9% par rapport à l'année précédente. Cette forte activité témoigne de "la sensibilité de nos concitoyens à la protection des données personnelles", a estimé sa présidente, Isabelle Falque-Pierrotin, lors d'une conférence de presse que vous pouvez voir en cliquant sur la plaque. 

Antigone, le 7 mai, à 20 h 30, au Théâtre Liberté

Le théâtre Liberté propose le 7 mai, à 20 h 30, une lecture à la fois fidèle et contemporaine de Antigone, la pièce de Sophocle, finement adaptée par Adel Hakim, avec les acteurs du Théâtre National Palestinien, en arabe surtitré en français.
Vous pouvez rencontrer le metteur en scène à 19 h.
Une petite piqûre de rappel.
Les fils d’OEdipe se partagent le pouvoir à la mort de leur père. Lorsque le premier, Étéocle, décide de garder le trône, le second, Polynice, s’arme pour le récupérer : les deux finissent par s’entretuer. Leur oncle Créon, à qui échoit le pouvoir, choisit un héros, Étéocle, à qui il rend tous les honneurs, et laisse le corps de Polynice pourrir au soleil. Antigone se révolte à l’idée de laisser son frère sans sépulture. C’est la guerre de deux obstinations : Créon qui cherche à imposer le pouvoir de la loi qu’il a promulguée, opposé à Antigone qui ne se résout pas à cette injustice. Pour prolonger la dimension mythique et politique de la pièce de Sophocle, Adel Hakim convoque la voix du grand poète Palestinien Mahmoud Darwich et invite la musique ensorcelante du trio Joubran pour une lecture intime de cette grande tragédie. Les acteurs du Théâtre National Palestinien font magnifiquement revivre le défi essentiel et vital d’Antigone face à l’autorité aveugle, mais aussi l’amour que tout individu porte à sa terre. Antigone, cheveux au vent, ne triomphe pas du pouvoir mais entretient l’espoir de la dignité, le refus de l’inacceptable face aux mensonges des puissants.
En refusant la facilité et de céder à une prétendue fatalité, elle symbolise la résistance qui s'obstine malgré les dangers encourus.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

mardi 23 avril 2013

Mardi 23 avril, 17 h 06 :Le "mariage pour tous" définitivement adopté à l'Assemblée

Le projet de loi Taubira, qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, a été définitivement adopté mardi 23 avril à l'Assemblée nationale après 136 heures et 56 minutes de débats.
Le texte a recueilli 331 voix pour et 225 voix contre.
C'est donc la fin d'un marathon législatif qui dure depuis le mois de janvier. La France est le quatorzième pays à ouvrir le mariage aux couples homosexuels, le neuvième en Europe.
L'opposition a saisi dans la foulée de ce vote le Conseil constitutionnel en déposant un recours pour obtenir la censure du texte
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.



L'invention de l'hétérosexualité

Un article paru dans le mensuel Sciences Humaines de  mars 2012 est toujours d'actualité.
Dans ce numéro intitulé "Les identités sexuelles", Louis-Georges Tin, maître de conférence à l'IUFM-Orléans, enseignant à l'EHESS (École des hautes études en sciences sociales ) remet en cause le coté inéluctable de la culture hétérosexuelle qui pour lui n'est qu’une construction parmi d’autres.
Pour lire cet article, cliquez sur la couverture du magazine.

Le 4 et 5 mai, salle Apollinaire, La Seyne, Les Journées de la Résistance.

L'ANACR propose les Journées de la Résistance à La Seyne, le 4 et 5 avril.
En attendant et pour vous mettre en appétit, vous pouvez voir ou revoir l'interview de Raymond Aubrac "Le Conseil National de la Résistance" en cliquant ici
Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir

Le maire PS de La Seyne "allume" la ministre de la Santé

Marc Vuillemot, maire socialiste de La Seyne, en première ligne dans la défense de la maternité de l'hôpital George-Sand  qui n'a pas rouvert ses portes en dépit des promesses de François Hollande  laisse éclater sa colère dans une lettre adressée à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

La LDH de La Seyne avait elle aussi participé aux actions contre ce démantèlement du service  public
Pour lire cette missive, cliquez sur la photo.


Pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté le Dimanche 12 mai , à La Seyne

Le troisième pique-nique républicain pour les droits et la citoyenneté se déroulera le Dimanche 12 mai 2013 sur le Parc de La Navale, à La Seyne sur Mer.. 
Organisée par une trentaine d'associations et d'organisations syndicales, cette manifestation sera un moment de convivialité, d'échanges et  de rencontres.
Venez avec vos amis, vos parents, avec tous ceux qui veulent agir et résister pour un monde plus juste, avec tous ceux qui croient qu'on peut, non qu'on doit, se réunir pour défendre des valeurs républicaines. sans haine et sans exclusion.
Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la Ligue des Droits de l'Homme de La Seyne 
au 06 89 66 84 49 

lundi 22 avril 2013

Les manuels scolaires au défi des discriminations

Un très bon billet du Café Pédagogique sur le contenu des manuels scolaires

Dans la lutte contre les discriminations, les manuels scolaires doivent mieux faire. C'est le message qu'a fait passer le 19 avril, le thinktank République et diversité. Au terme d'un an de travail en lien avec le Syndicat national de l'édition, République et diversité conclue que la question des discriminations "est prise au sérieux" par les éditeurs scolaires mais que des "améliorations" sont nécessaires sur les questions de l'égalité entre hommes et femmes, de la diversité des origines et de l'orientation sexuelle. Preuves à l'appui, les préjugés et les stéréotypes sont encore bien présents dans les manuels.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le dessin 

A Guantanamo, espace de non droit, la moitié des détenus sont en grève de la faim


Depuis mercredi, 77 des 166 prisonnier de la prison de Guantanamo ont entamé une grève de la faim, notamment pour dénoncer leur détention depuis 11 ans, sans inculpation ni procès.
Parmi les grévistes, 17 étaient nourris de force, par des tubes reliés à l'œsophage alors qu’un rapport indépendant, signé par l'organisation Constitution Project, a condamné l'"alimentation de force" de détenus de Guantanamo, estimant qu'il s'agit "d'une forme d'abus à laquelle il faut mettre un terme".
En juin 2006 , la Cour suprême des États-Unis avait  déclaré illégales la détention illimitée  sans inculpation ni procès de  personnes qualifiées de " combattant illégal ", capturées par l'armée américaine dans les différentes opérations qu'elle mène à l'étranger (Afghanistan, Irak, etc...) contre des militants et terroristes islamistes..
Et Barack Obama avait  le 22 janvier 2009, au lendemain de son investiture, signé un décret décidant la fermeture de ce camp qui opère dans le non-droit le plus total.
Mais faute de financements, cette signature n’a pas été suivie d’effets.

Le siècle des hommes : la libération des femmes Histoire Lundi 22 avril, 9 H ou Dimanche 28 avril, à 13 h 30


Ce documentaire de  Philippe Grandieux revient sur le long combat des femmes pour faire reconnaitre leurs droits.
Des manifestations suffragistes des années 30 à nos jours, en passant par le réveil des années 60, cette lutte pour l'égalité des sexes n'a pas été sans difficultés. 
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.