jeudi 31 octobre 2013

Marine Le Pen dérape sur le look des ex-otages : l'incompétence du FN, pire ennemi du FN

Marine Le Pen, évoquant son malaise face à l'apparence physique des ex-otages, jeudi 31 octobre sur Europe 1, a dérapé.
La dirigeante du Front national s'est montrée loin d'être à la hauteur d'exercer des responsabilités nationales, selon notre chroniqueur politique Bruno Roger-Petit. Et si le pire ennemi du FN, ce n'était pas le FN lui-même ?

Pour plus d'infos, cliquez sur le dessin.

Soutien aux 30 de l’Arctique. Solidarité avec les militants de Greenpeace emprisonnés !

En soutien aux 28 militants de Greenpeace et au photographe et au caméraman freelance emprisonnés en Russie, la LDH participera à la journée d’action et de mobilisation qui aura lieu le jeudi 31 octobre à 15h, place de la République, en présence de Pierre Tartakowsky, son président.
 Arrêtez-moi aussi !
28 militants de Greenpeace ainsi qu’un caméraman et un photographe freelance sont détenus en Russie depuis le 19 septembre.

Tous enfermés !

Greenpeace invite de nombreuses ONG et leurs membres à participer à une mobilisation de solidarité pour demander la libération immédiate des 28 militants, du caméraman et du photographe détenus à Mourmansk en Russie. Les représentants de nombreuses organisations de défense de l’environnement, de défense des droits de l’homme, de la liberté de la presse, de solidarité internationale… seront invités à venir exprimer leur soutien en s’enfermant dans une cellule à l’image des « cages » dans lesquelles les militants comparaissent au tribunal.
Pour lire la suite de ce communiqué de la lDH, cliquez sur la banderole.

La LDH soutient le film documentaire du réalisateur suisse (d’origine iranienne) Kaveh Bakhtiari,

Athènes n’est pas l’escale de touristes en transit pour les migrants Iraniens. L’Escale est le lieu où ils ont échoué, victimes de passeurs escrocs à qui ils avaient payé un aller simple pour d’autres villes européennes, bien plus « accueillantes » dans leur imagination.
 Ils sont des survivants de traversées pleines de dangers et ont vu des compagnons d’infortune se noyer ou disparaître. A Athènes, ils s’entassent dans le modeste appartement d’Amir, immigré iranien arrivé depuis trois ans et ayant, lui, une autorisation de séjour. Cette ancienne buanderie est devenue un lieu de transit pour ces migrants qui, comme lui, ont fait le choix de quitter l’Iran. Ils se croyaient au bout de leurs peines mais ils devront à nouveau prendre des risques démesurés : trouver un nouveau passeur à qui ils confieront peut-être leur destin, tenter d’acheter un passeport européen, encore faut-il une vague ressemblance avec la photo ou les caractères du possesseur : changer de coiffure, porter des lentilles pour avoir les yeux bleus, et même apprendre l’espagnol pour le malchanceux qui a acheté un passeport espagnol !

Le prix Seligmann contre le racisme 2013 attribué à Hugues Lagrange pour son ouvrage "En terre étrangère - vies d'immigrés du Sahel en Île-de-France"

Le prix Seligmann contre le racisme 2013 a été décerné par la Chancellerie des Universités de Paris, à l'unanimité des membres du jury, le jeudi 24 octobre 2013, à Hugues Lagrange pour son ouvrage "En terre étrangère - vies d'immigrés du Sahel en Île-de-France", publié aux Editions du Seuil.

Le Prix Seligmann contre le racisme a été créé en souvenir des combats menés par Françoise et François-Gérard Seligmann contre le nazisme au sein de la Résistance et contre l’intolérance et l’injustice pendant la guerre d’Algérie.
Ce prix récompense annuellement une création écrite, individuelle ou collective, consacrée à la lutte contre le racisme, tel un roman, un essai, un mémoire, une pièce de théâtre ou un scénario de film, ou tout autre écrit. Elle devra participer au combat pour la victoire de la raison et de la tolérance, en s’attaquant aux sources du racisme : fondamentalismes religieux, colonialisme, discriminations fondées sur la race, la nationalité, la religion ou le sexe.

Surveillance : la DGSE a transmis des données à la NSA américaine

"Dormez, braves gens! La DGSE veille sur vous"
Depuis des années, la LDH condamne la compilation de nos données personnelles par différents organismes d'état  dans des fichiers monstrueux et de surcroit pleins d'erreurs. Ce qui est nouveau et encore plus inquiétant, c'est que ces données sont communiquées par la DGSE à d'autres pays  pour officiellement lutter contre le terrorisme.
Cela explique la tiédeur des réactions des différents gouvernements européens devant cette surveillance planétaire que nous subissons.

Pour plus d'infos, cliquez sur le logo.. 

mercredi 30 octobre 2013

"Monsieur Lazhar" , à la salle Apollinaire, Mercredi 13 Novembre, à 19 h 30.

La LDH La Seyne et Ciné83 présentent le Mercredi 13 novembre, dans la salle municipale Guillaume Apollinaire le film " Monsieur Lazhar" .
Ce film avec  Mohamed Fellaq, Sophie Nelisse,  Danielle Proulx , Brigitte Poupa
de Philippe FALARDEAU  est sorti le 5 septembre 2012.
Il a été récompensé par de nombreux prix dont le fameux Oscar 2013 pour le meilleur film étranger.
Synopsis:  
A Montréal, Bachir Lazhar, un immigré algérien, est embauché au pied levé pour remplacer une enseignante de primaire disparue subitement. Il apprend peu à peu à connaître et à s’attacher à ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès la première leçon. Pendant que la classe amorce un lent processus de guérison, personne à l’école ne soupçonne le passé douloureux de Bachir, qui risque l’expulsion du pays à tout moment.

Après le film, les échanges  porteront sur les dangers ou la richesse de l'intégration  de ceux qui veulent devenir français.


Economie sociale et solidaire: L’écovillage bâti à l’envers qui veut remettre le monde à l’endroit

Lors de son 87e congrès national, à Niort, la  LDH a adopté deux résolutions d’action.
L'autre développe les rapports entre l’économie sociale et solidaire et les droits de l’Homme. La LDH poursuivra la convergence entre les campagnes pour la défense des droits et des libertés, la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, la défense d’un secteur libéré des contraintes de la régulation exclusivement marchande, la promotion de l’intérêt général, l’égalité des territoires et des personnes.
L'aventure humaine menée au hameau des Buis depuis 10 ans est intéressante dans cette optique.
Au Hameau des Buis, au cœur de l’Ardèche, se joue depuis dix ans une aventure humaine peu ordinaire. Autour d’une école à la pédagogie innovante s’est construit un écovillage, rassemblant ceux qui veulent vivre différemment, en conjuguant acquis de la modernité et sobriété écologique. Sur ce lieu, des maisons bioclimatiques, bâties avec des matériaux écologiques et locaux, ont vu le jour. Et des liens intergénérationnels, basés sur l’écoute et la solidarité, se tissent. Petite visite de ce projet expérimental, où les habitants apprennent à vivre ensemble, autrement.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo du hameau.

Guyane : des barrages policiers entravent l'accès aux droits.

Une requête en annulation déposée par huit associations
Deux barrages policiers permanents, véritables frontières internes, sont établis sur la seule route permettant l’accès à Cayenne, l’un à l’Est, l’autre à l’Ouest . Les personnes qui vivent le long des fleuves frontaliers (Oyapoque et Maroni), sans papiers ou françaises mais dépourvues de preuve de leur nationalité, sont ainsi privées de l’accès à la préfecture, à certains tribunaux, à plusieurs services hospitaliers et consultations spécialisées, à des formations professionnelles ou universitaires.
Ces contrôles de gendarmerie sont renouvelés tous les six mois par des arrêtés préfectoraux  selon lesquels " le caractère exceptionnel et dérogatoire au strict droit commun de ces contrôles permanents à l’intérieur du territoire, doit être principalement ciblé sur la répression de l’orpaillage clandestin et l’immigration clandestine ".
Pour plus d'infos, cliquez sur le logo.

L’économie sociale et solidaire : un pont entre valeurs humaines et efficacité économique ?

A l’heure où la croissance économique est en panne, et où le rapport entre l’Homme et le travail est malmené, l’économie sociale et solidaire peut-elle concilier valeurs humaines et efficacité économique ?
La Ligue des Droits de l’Homme de Franche-Comté a voulu apporter sa contribution à ce débat à l’occasion d’une rencontre le 3 avril 2013 à Besançon, avec notamment les contributions de Pierre Tartakowsky (Ligue nationale des droits de l’Homme), Denis Sommer (Conseil régional de Franche-Comté) et Pierre Besançon (Conseil économique, social et environnemental de Franche-Comté).
La synthèse des interventions et l’intégralité des débats sont disponibles en cliquant sur le logo. 

mardi 29 octobre 2013

Arabie Saoudite : le carton du clip "No woman, no drive"

Une reprise parodique de Bob Marley intitulée "No woman, no drive", moquant l'interdiction faite aux femmes de conduire en Arabie saoudite, a dépassé lundi les 4 millions de vues.
Le succès de cette vidéo est un joli pied de nez à ces règles d'un autre temps. 
L'humour pour dénoncer la bêtise. L'artiste saoudien Hisham Fageeh a ainsi pris la parole en musique pour moquer l'interdiction faite aux femmes de conduire dans son pays. 

Guide à l’usage des proches de personnes incarcérées

Un guide  gratuit très utile qui paraîtra en Novembre. 
Que faire lorsqu’un proche est incarcéré ? Comment demander un permis de visite ? Comment se déroule un parloir ? Quels sont les droits des proches des personnes détenues ? En France, chaque année, plus d’un demi-million de personnes se posent ces questions – et quelques autres…
Réalisé par des proches de détenus, ce guide donne des pistes concrètes pour répondre aux problèmes juridiques, sociaux et pratiques posés par l’incarcération d’une personne proche.
Pour plus de renseignements sur ce guide, cliquez sur la photo.

Drones américains au Pakistan : à qui le tour ?

Un article d'Amnesty considère avec raison que les attaques des drones américains  sont illégales et contraires aux droits de l'Homme.
Les États-Unis ont illégalement tué des personnes au Pakistan lors d’attaques de drones dont certaines pourraient être considérées comme des crimes de guerre, indique un nouveau d’Amnesty International rapport publié le 22 octobre 2013. Ce rapport, intitulé "Will I be next ?" US drone strikes in Pakistan" , est l’une des études les plus exhaustives réalisées à ce jour sur le programme américain de drones, vu sous l’angle des droits humains.
Ce rapport fournit des informations sur les homicides perpétrés récemment dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan et sur l’absence quasi totale de transparence autour du programme de drones américain.
Pour lire la suite de cet article publié dans Mille Babords, cliquez sur le drone. 

lundi 28 octobre 2013

Le livre "Le cri des indignés de l'amiante" présenté le 29 octobre à la mairie de La Seyne.

Suzanne signale que vous pouvez rencontrer Danielle De Marchqui préentera son dernier livre " Le cri des indignés de l'amiante", mardi 29 octobre, à 18 h , dans la salle du conseil municipal de la mairie de La Seyne.
L'échange sera animé par José Lenzini en présence de Marc Vuillemot et  de nombreux représentants des associations de défense des victimes de l'amiante. 
Cliquez sur le tract pour le lire. 

Les mensonges de Florian Philippot, vice-président du Front national. et du FN sur l'immigration.

Le FN fait toujours des démonstrations "brillantes " , posent "souvent les bonnes questions". 
C'est ce que répètent a l'envie ceux qui estiment que le FN défend les intérêts des "Français?" et lutte contre l'invasion des immigrés.
Mais souvent, les arguments et les chiffres mis en avant sont faux, ce qui fragilise et décrédibilise le discours des responsables FN.

Dans "Salut les terriens",  François Gemenne, spécialiste incontesté de l’immigration, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) et à l’Université de Liège (FNRS/CEDEM), professeur à Sciences-Po Grenoble et Bruxelles a opposé les vrais chiffres de l’immigration aux insinuations et aux mensonges de Florian Philippot, le vice-président du Front national.


Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

La CNIL craint un Prism français et exige des précisions

Alors que les Etats-Unis auraient écouté les conversations téléphoniques des Français, la Cnil s’inquiète que les agences de renseignements nationales utilisent des programmes du même type et demande des explications
Après les dernières révélations, qui indiquaient que la NSA aurait espionné les communications téléphoniques des Français grâce à ses programmes de surveillance, la CNIL, Commission nationale de l'informatique et des libertés a saisi le Premier ministre et les ministres de l'Intérieur et de la Défense d'une demande de précisions sur l'éventuelle existence d'un dispositif d'espionnage français équivalent au programme américain Prism.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la plaque de la CNIL .

dimanche 27 octobre 2013

L'étranger de Fernand Raynaud

Un sketch de Fernand Raynaud qui lui aussi, comme celui de Pierre Desproges,  est toujours d'actualité. 
Dans "le boulanger", Fernand Raynaud joue le rôle d'un douanier franchouillard , qui " n'aime pas les étrangers parce qu'ils viennent manger le pain des Français ".
Il s'acharne sur l'un d'eux  qui vit dans son village. Ce dernier finit par craquer et s'en va. " Alors il a pris sa femme, ses enfants et il est monté sur un bateau et il a été loin au-delà des mers. Et,.. "

N'oublions jamais tout ce que peuvent nous apporter des étrangers et surtout que nos ancêtres n'étaient pas tous des Gaulois comme on l'enseignait au bon temps de la colonisation. 

Le dérapage des anti-mariage gay à Angers

Le 18 octobre, dans un appel  solennel, la Ligue de droits de l’Homme, de la Licra, du Mrap et de SOS Racisme demandaient aux responsables gouvernementaux et politiques, aux élus et aux candidats qu'ils condamnent toute désignation de boucs émissaires,  qu'ils refusent la réhabilitation du racisme et la brutalité verbale, toujours annonciatrice de passages à l’acte dramatiques.
Cet appel n'a pas été entendu par des militants anti-mariage gay qui ont accueilli Christiane Taubira, en visite dans la ville, aux cris de "Taubira, casse-toi !", des enfants scandant aussi "Une banane pour la guenon !" :


Il faut devant ce déchaînement de racisme et de haine que non seulement tous les hommes et femmes politiques, quels que soient vos engagements partisans, condamnent ces actes inadmissibles mais de plus il faut qu'ils prouvent par leurs discours et leurs actes qu'ils ne s'aventureront jamais sur le chemin nauséabond du rejet de l'autre .
Des exemples récents et répétés nous démontrent hélas que certains, à des fins électoralistes, ont ouvert la boîte de Pandore et banalisé certains comportements indignes.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo. 

Le mariage pour tous, même pour les officiers de l’état civil

Communiqué LDH 
La Ligue des droits de l’Homme a pris acte de la décision du 18 octobre 2013 du Conseil constitutionnel, qui a condamné la posture de certains maires qui entendaient refuser d’appliquer la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, au motif qu’elle blesserait leurs convictions personnelles.
Le Conseil constitutionnel leur a rappelé les devoirs de leur charge, garants du bon fonctionnement et de la neutralité du service public de l’état civil. Les officiers de l’état civil ne sauraient donc se soustraire à l’accomplissement de leurs obligations, au risque de se rendre coupables de discriminations.

De plus, cet arrêt du Conseil constitutionnel est conforme à celui de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) du 15 janvier 2013, qui a considéré qu’un agent de l’état civil ne peut pas refuser de participer à la célébration d’un mariage entre deux personnes de même sexe, rappelant l’impossibilité de commettre une discrimination au regard de ses convictions personnelles. La CEDH rappelle ainsi que la liberté religieuse d’un agent public peut être limitée par les droits des usagers et, en l’occurrence, par le droit fondamental à ne pas être discriminé.
La LDH sera vigilante à ce que les hommes et les femmes qui souhaitent contracter un mariage puissent le faire sans entrave. La LDH appelle les élus de la République à respecter l’égalité de traitement de tous devant la loi.

Paris, le 25 octobre 2013

samedi 26 octobre 2013

Femmes au volant : les Saoudiennes veulent rouler vers l’émancipation

L'Arabie saoudite est le seul pays au monde où les femmes n'ont pas le droit de conduire une voiture.
C'est aussi le pays dans lequel les femmes ont besoin de la permission d’un tuteur de sexe masculin avant de se marier, voyager, subir certaines interventions chirurgicales, prendre un emploi rémunéré ou s'inscrire à l'université.

C'est aussi le pays qui a mis en place un système de contrôle électronique pour les femmes qui permet aux tuteurs des femmes (pères, maris ou frères des femmes) d'être informés par des  SMS sur leur  téléphone portable que leur proche quitte le pays.
Pour essayer de faire sauter ces interdits qui privent les femmes de leurs droits fondamentaux, les  Saoudiennes sont appelées samedi 26 octobre à prendre le volant pour dénoncer l’interdiction de conduire, qu’elles subissent depuis plus de 20 ans. Face au mouvement, le ministère de l’Intérieur fait tout pour empêcher les éventuelles contrevenantes d’agir et , à court d'arguments, un religieux conservateur, Saleh Al-Luhaydan, a affirmé le mois dernier que les femmes qui conduisaient risquaient d'avoir des enfants anormaux en raison de "la pression sur leurs ovaires"..
"La médecine a étudié cette question (...) la conduite affecte les ovaires et pousse le bassin vers le haut", a déclaré cheikh Saleh Al-Luhaydan "C'est pourquoi nous trouvons que la plupart des femmes qui conduisent des voitures de façon continue ont des enfants qui souffrent de troubles cliniques". 

Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

Quand on retire des enfants à leurs parents parce qu’ils sont blonds

Les préjugés sur les Roms ont la vie dure. Comment ces voleurs de poules, de ferraille peuvent-ils avoir des enfants blonds alors que tout le monde sait que cette couleur de cheveux est réservée à une certaine catégorie de population?
Heureusement que les tests ADN ont permis de rétablir la vérité pour les enfants.
Mais pour les accusations sur les poules et la ferraille restent à trouver des remèdes contre la bêtise, l'obscurantisme  et la méchanceté.
Un nouveau mur a été enfoncé, une défense immunitaire de nos sociétés a sauté, nous ramenant quelques décennies en arrière. En Grèce d’abord, puis en Irlande, qui sait, demain peut-être ailleurs.
Des représentants de l’ordre public ont estimé à trois reprises qu’il était louche, et dangereux pour l’ordre public en question, qu’un enfant ne ressemble pas à ses parents, lorsque ceux-ci sont roms. On a ainsi retiré à des parents la garde de leur enfant, de façon temporaire, parce que celui-ci était blond comme les blés, et avait des yeux clairs.
Comme des millions d’enfants, mais pas comme des enfants de Roms, ont estimé quelques fonctionnaires physionomistes ! « A qui l’avez-vous volé ? » leur a-t-on probablement demandé en grec ou en anglais avant de mettre l’enfant « en sécurité » dans une institution.
Bien sûr, en Irlande au moins, on s’est ensuite excusé. Ensuite, c’est-à-dire après avoir reçu le résultat des tests ADN qui établissait scientifiquement la parenté biologique. Les deux enfants blonds irlandais étaient bien les fils de leurs parents, et pas les victimes de voleurs d’enfants : on les a autorisés à retourner chez eux.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Une loi pour condamner tout agriculteur qui produit à la ferme ses propres semences, plants ou animaux reproducteurs.

Un amendement déposé par Mr Yung Sénateur PS élu des Français de l'étranger voudrait  interdire aux paysans de faire leurs semences, leurs plants et faire couver les poules pour avoir des poussins !!
La Confédération Paysanne dénonce cette proposition de loi qui sera examinée par le sénat le 20 novembre et demande de réagir auprès des élus pour supprimer cet amendement
Une loi pour condamner tout agriculteur qui produit à la ferme ses propres semences, plants ou animaux reproducteurs
Le Sénat doit examiner le en procédure accélérée une proposition de loi destinée à renforcer la lutte contre les contrefaçons. Cette loi vise à mettre l'État, sa justice et sa police, au service direct des entreprises privées détentrices de Droits de Propriété Intellectuelle (DPI). Tous les dispositifs de lutte contre les contrefaçons qui concernent tous les brevets, y compris les brevets sur les plantes et les animaux, sont étendus sans restriction aux Certificats d'Obtention Végétale. Le 23 octobre, le gouvernement a examiné un autre projet de loi autorisant la ratification de l’accord relatif à une juridiction unifiée du brevet qui doit être voté par le Parlement avant la fin 2013. Cet accord crée une juridiction d'exception spécifique à la défense des DPI.
Tout agriculteur qui reproduit lui-même ses propres semences et ses propres animaux est présumé contrefacteur. Sa récolte ou ses animaux pourront être saisis à l'initiative des services de police ou sur simple demande du détenteur d'un brevet ou d'un COV qui n'aura pas besoin pour cela d'apporter la preuve de l'existence d'une contrefaçon. 

vendredi 25 octobre 2013

Pierre Desproges avec Rachid constate que "les rues de Paris ne sont plus sures."

Beaucoup de jeunes ne connaissent pas Pierre Desproges,  mort en 1988, à l'âge de 49 ans.
Pourtant ses sketches sont toujours d'actualité comme par exemple celui que vous pouvez voir ou revoir en cliquant sur la photo.
Déjà à cette époque, les rues de Paris n'étaient plus sures!

Le conflit israélo-palestinien et ses conséquences en France

Jacques Montacié, secrétaire général de la LDH, en réponse à la demande de sections sur l'implication de la LDH dans le conflit israélo-palestinien, explique la position de la LDH et rappelle les résolutions adoptées lors du 82ème congrès à Evry (7, 8 et 9 juin) - 2003.
Extrait de la lettre de Jacques Montacié
Lors du congrès de Niort, une résolution d’urgence intitulée " La Palestine: un sociocide programmé " a été déposée par plusieurs sections. Celle-ci, à l’instar de trois autres propositions de résolutions d’urgence, a étérefusée par le bureau du congrès, puis par le Congrès, pour non respect dela condition d’urgence visée à l’article R 30 des statuts
Sur ce sujet, la Ligue des droits de l’Homme a défini de longue date une position conforme à ses valeurs : elle défend le principe de deux peuples -deux États et appelle au respect du droit international.
Cette position lui a permis de toujours dénoncer la situation dramatiquedans les territoires palestiniens, la politique d’occupation et decolonisation de l’Etat israélien, les violences et les crimes commis quelsqu’en soient les auteurs, de travailler avec les organisations de défense des droits de l’Homme en Israël et en Palestine.
Sur cette base, la LDH inscrit son activité en coordination avec la FIDH etle REMDH, et est présente dans le Collectif national pour une paix justeentre Palestiniens et Israéliens et dans la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine.
Depuis maintenant plusieurs années, quelques sections, inquiètes devant la dégradation continue de la situation, incitent la Ligue des droits del’Homme à rejoindre la campagne « Boycott, désinvestissements, sanctions »dite BDS. Tout en condamnant les poursuites sur le fondement de l’incitation à la haine raciale dont sont victimes des militants s’inscrivant dans cette démarche, la Ligue a toujours souligné ses désaccords avec une démarche qu’elle estime inappropriée et non exempte de risques de dérives préoccupantes. 
Résolutions adoptées lors du 82ème congrès à Evry (7, 8 et 9 juin) - 2003
Depuis plus de 50 ans, la Palestine, qui fut sous mandat britannique, est une terre de sang et de larmes : les décisions, en 1948, de la communauté internationale n’ont pas permis aux Palestiniens et aux Israéliens de vivre en paix. Un immense espoir s’était levé
après la signature des accords d’Oslo. Cet espoir a disparu. Les morts s’ajoutent aux morts et tous constituent des pertes insupportables.
Pour lire la suite de ces résolutions, cliquez sur le logo.


La France condamnée par la CEDH pour les expulsions des Gens du voyage

Communiqué LDH - Paris, le 24 octobre 2013
Dans un arrêt du 17 octobre 2013, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné la France pour violation de l'article 8 (droit à la vie privée et familiale, et droit à un domicile) de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, à propos d'expulsions de familles du voyage. La Ligue des droits de l'Homme se réjouit de pouvoir disposer, dans son action, d'une telle jurisprudence.

Au-delà des faits de l'espèce, la Cour rappelle que la perte d'un logement est une des atteintes les plus graves au droit au respect de la vie privée et familiale et du domicile, droit fondamental pour garantir à l'individu la jouissance effective des autres droits fondamentaux qui lui sont reconnus. Son importance cruciale pour l'identité de la personne, l'autodétermination de celle-ci, son intégrité physique et morale, le maintien de ses relations sociales ainsi que la stabilité et la sécurité de sa position au sein de la société oblige l'Etat à des actions positives de relogement, lorsque l'expulsion s'avère absolument nécessaire
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur la photo.

jeudi 24 octobre 2013

PRISM : La FIDH et la LDH réagissent aux informations publiées par Le Monde

La FIDH et la LDH prennent connaissance des informations publiées par le journal Le Monde sur le programme de surveillance américain PRISM..
Elles constatent que ces informations confortent la plainte pour atteintes aux données personnelles qu’elles ont déposée le 11 juillet 2013 à propos de ce programme, et qui est actuellement en cours d’examen par le Parquet.. 
Elles ne peuvent que s’étonner à cet égard de la pusillanimité des autorités françaises, qui ont décidé d’enquêter a minima et font semblant de découvrir les agissements des autorités américaines. 

La FIDH et la LDH exigent qu’une information judiciaire soit ouverte sans délai afin de permettre des investigations à la hauteur de ce scandale d’État.

Maisons closes, maisons d'illusions, Jeudi 24 Octobre, à 20h35 sur LCP

Un documentaire de Mark Kidel  à réserver aux adultes.

Légales aux Pays-Bas, en Suisse, en Allemagne ou en Espagne par exemple, les maisons closes sont fermées en France depuis une loi de 1946. Mais depuis le sujet ne cesse de faire débat...

Quand certains pensent que cela permettrait de mieux encadrer et protéger les prostituées d'éventuelles dérives ou "mac", d'autres, comme la LDH, continuent de penser que cette pratique des maisons closes est une atteinte à la dignité et aux droits de la personne humaine.
En tout cas, selon un sondage réalisé pour « le Parisien »- « Aujourd'hui en France » en 2010, plus de la moitié des Français (59 % exactement) se déclaraient favorables au retour des maisons closes.
Sans doute manquent-ils d'infos sur ces  lieux de débauche aux lumières tamisées, tendus de velours grenat, qui ont attiré une clientèle hétéroclite, politiciens, artistes ou petites gens.
Mais derrière le luxe apparent de ces maisons closes proliférait une misère humaine que l'ostracisme social dont étaient victimes les filles de joie ne faisait que renforcer. Vendues, endettées, malades et méprisées, les prostituées, objets d'études scientifiques ou d'inspiration romanesque, vivaient dans un univers fermé où les clients défilaient à la chaîne
Source: Télé-Loisirs

Lettre envoyée par l'AEDH aux Chefs d’Etat et de gouvernement pour le Conseil européen des 24 et 25 octobre 2013

Bruxelles, 23 octobre 2013
Au lendemain du naufrage qui a coûté la vie à plus de 300 personnes à proximité des côtes de l'île de Lampedusa le 3 octobre, l’Association Européenne pour la Défense des droits de l’Homme (AEDH),  avec un grand nombre d'organisations du sud et du nord de la Méditerranée, a interpellé l'opinion sur la responsabilité des Etats européens et des pays
qui collaborent à la politique migratoire de l’UE (veuillez trouver dans le documents en pièce-jointe la tribune : « L'Europe assassine » du 4 octobre 2013), et les membres du Parlement européen sur le rôle joué par l'Agence européenne des frontières, Frontex (veuillez trouver dans le document en pièce-jointe le communiqué : « Frontex : surveiller ou sauver des vies ? » du 9 octobre 2013)
A la veille du Conseil européen, l’AEDH demande aux chefs d'Etat et de gouvernement de renoncer aux politiques sécuritaires et répressives qui ont jusqu'ici tenu lieu de politique d’asile et d’immigration.
Pour lire la suite de communiqué, cliquez sur le logo.

Jean-François Copé, la main sur le berceau

Communiqué LDH 
Après l’enrôlement sauvage des petits pains au chocolat, Jean-François Copé lance une OPA sur les berceaux.
La Ligue des droits de l’Homme s’oppose avec force à ce retour particulièrement détestable du débat sur l’identité nationale. Lancé par Nicolas Sarkozy pour ne pas laisser au Front national le « monopole » de la nation, rejeté par une opinion publique inquiète de voir ouvrir une boîte de Pandore, ce dont l’extrême droite avait immédiatement fait son miel, le débat ressurgit sous la forme d’une nouvelle provocation qui bénéficie de l’approbation des hiérarques de l’UMP, dont Francois Fillon, décidément de moins en moins « sectaire ».
Pour lire la fin de communiqué, cliquez sur la phot de Jean-François Copé

La LDH La Seyne sur le parvis des droits d el'Homme à Toulon.

Cliquez sur l'article pour le lire.
Source: Var Matin du 22/10/2013


Après Lampedusa, Eurosur ne rassure guère

Le 10 octobre, le Parlement européen a donné son feu vert à la mise en place du programme de surveillance renforcée des frontières extérieures de l'UE. Mais cela peut-il sauver des vies ? 
Des eurodéputés de gauche et certaines ONG en doutent fortement.

A une large majorité (par 479 voix contre 101 et 20 abstentions), le Parlement européen a adopté le 10 octobre le programme Eurosur  un nouveau système de reconnaissance et de transmission de données, destiné essentiellement à surveiller les flux de réfugiés en Méditerranée et coordonné par l'agence européenne Frontex. 
Censé améliorer l'information à la fois de Frontex et des Etats membres sur l'état des frontières extérieures de l'UE, Eurosur entrera en fonction au début du mois de décembre.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.


mercredi 23 octobre 2013

L'avenir du travail par Albert Jacquard

Albert Jacquard , mort en septembre 2013, est toujours vivant grâce aux entretiens qu'il a donné comme par exemple celui sur "L'avenir du travail".
A voir ou à revoir en cliquant sur la photo. 

Jean-Baptiste Eyraud passé à tabac par les CRS: deux côtes cassées, silence radio ?

Ce qui s'est passé samedi après-midi place de la République à Paris est à la fois banal et indigne.
Jean-Baptiste Eyraud
Banal parce que la répression contre les mouvements sociaux est devenue une routine quotidienne dans notre pays, sous Manuel Valls  comme sous Brice Hortefeux, et en particulier contre les sans logis ou les sans emploi. 
Indigne parce que les forces de l'ordre ont dispersé violemment et illégalement un rassemblement déclaré de façon parfaitement légale par le DAL place de la République. Plusieurs mères de famille ont été frappées. Jean-Baptiste Eyraud, le porte parole du DAL, a été roué de coups de pieds alors qu'il s'était assis par terre en attendant de pouvoir sortir de l'encerclement policier auquel les manifestants étaient soumis. Il a eu deux côtes cassées. Pas de dépêche des agences de presse, pas un mot dans la plupart des quotidiens, silence à la radio.

Les CRS et leur hiérarchie présente sur place ce samedi 17 octobre ne pouvaient ignorer qui est Jean-Baptiste Eyraud.

Les étrangers et les étrangères exclus des concours de l'enseignement privé

Des associations et des syndicats contestent devant le Conseil d'État une discrimination inacceptable

Quelques jours avant la rentrée, le gouvernement a adopté, contre l’avis de plusieurs syndicats d’enseignants, un texte qui exclut à l’avenir de l’accès aux concours de l’enseignement privé les étrangers et les étrangères ressortissantes de pays situés hors de l’Union européenne.

Lettre ouverte de Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme, adressée à M. Laurent Fabius, au sujet de la candidature de la Chine au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU.

Lettre ouverte de Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme, adressée à M. Laurent Fabius, au sujet de la candidature de la Chine au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. 
Monsieur le ministre,  
La Ligue des droits de l’homme s’adresse à vous afin que le gouvernement français ne valide pas, au mois de novembre, la candidature de la République populaire de Chine au Conseil des Nations unies pour les droits de l'Homme, lors de l'Assemblée générale des Nations unies qui en désignera les nouveaux membres
Pour lire la suite de cette lettre, cliquez sur la photo du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, à Genève

La LDH condamne les violences commises à l'occasion des manifestations en faveur du droit au logement

Communiqué LDH - Paris, le 22 octobre 2013
La LDH apporte son soutien aux familles qui manifestaient pacifiquement, samedi 19 octobre place de la République, à Paris, pour que soit respecté leur droit au logement, et qui ont été violemment évacuées par une charge de CRS.
À cette occasion, une douzaine de personnes ont été blessées par la police : mères de familles mal logées, militant-e-s du DAL et d’autres associations les soutenant.
Avec d’autres organisations, nous sommes aux côtés de celles et de ceux qui luttent quotidiennement pour le droit au logement pour toutes et tous.

mardi 22 octobre 2013

Comment la NSA a espionné les conversations téléphoniques en France

Selon Le Monde, les services secrets américains ont non seulement récolté des millions de connexions téléphoniques, mais aussi procédé à des enregistrements automatiques de conversations et de SMS. 
Le gouvernement est outré.

La France a donc bien été la cible d’une cybersurveillance massive par le NSA. Selon Le Monde, les services secrets américains ont effectué 70,3 millions d’enregistrements de données téléphoniques des Français entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013, avec des pics pouvant presque atteindre les 7 millions d’enregistrements par jour. 
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le logo

La captation, par l'administration américaine, des données personnelles électroniques est avérée et confirmée

La NSA, la DSA et le FBI ont écouté, capté, enregistré et conservé des millions de conversations et de données électroniques. 
Ces pratiques sont illégales et devraient être traitées comme telles aussi bien aux Etats-Unis mêmes que dans les autres pays où elles ont eu lieu, et dont nombre sont des alliés. Or les gouvernements, après des protestations momentanées, semblent s'accommoder de la situation et se contenter d'assurances formelles de correction de la situation. 
La LDH et la FIDH ont jugé que la gravité des faits justifiait le dépôt d'une plainte conjointe devant la justice française, en vertu des articles du Code pénal qui protège les données personnelles. Cette plainte a été déposée le 11 juillet.
Le 14 octobre, la commission des libertés du Parlement européen (commission LIBE) tenait sa huitième séance de préparation d'un rapport sur l'état de la protection des données personnelles. La LDH a été auditionnée sur les conditions et le contenu de la plainte. Dominique Guibert, vice-président, représentait la LDH et a prononcé l'intervention suivante, en pièce jointe.
Paris, le 21 octobre

Rugby : de quel racisme parle Mourad Boudjellal, président de Toulon ?

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) se mobilise contre toutes les discriminations et pour le respect des droits de tous. Le sport n’est pas à l’abri : sexisme, racisme, homophobie... sont hors la loi, ils doivent être hors jeu.
C'est dans cette optique que l'article de Dominique Clère est intéressant.

Mourad Boudjellal est en forme. Sur la Coupe d’Europe, le " salary cap ", et sur les joueurs issus des filières de formation (JIFF), le président toulonnais a lâché quelques salves aujourd’hui. Et fidèle à sa réputation il n’a pas fait dans la dentelle, notamment en qualifiant le rugby de sport raciste.
" Le rugby démontre à travers ces règlements qu’il est un sport réactionnaire et sectaire, qui passe son temps à compter les Noirs, les Blancs, les Français, les étrangers. "
Tout n’est pas à jeter dans sa déclaration, notamment lorsqu’il évoque le fonctionnement de la ligue en cercle fermé, à l’ouverture limitée. Ce fut vrai à l’époque de Max Guazzini, ça l’est encore depuis l’arrivée de Mourad Boudjellal, qui gêne dans ce milieu du rugby, où les jeux de pouvoirs s’adaptent mal au caractère fougueux du président du RCT.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo du président du RCT

Juifs et Musulmans si loin, si proches, sur Arte , Mardi 22 et 29 octobre, 22 h 35

Dans cette série  documentaire essentielle pour comprendre le conflit israelo-palestinien , Karim Miské retrace quatorze siècles d'une histoire commune entre juifs et musulmans.

Aujourd'hui, dans la l'esprit collectif, la relation entre les juifs et les musulmans n'est plus riche et tissée au travers des siècles de coexistence ; c'est un conflit. En effet, cette lutte semble éternelle tant la haine semble faire corps avec les protagonistes. Cette haine n'a pourtant rien d'immémorial. Elle a commencé à prendre forme il y a à peine cent cinquante ans. 
Cette série documentaire débute à l'origine du mythe : deux grands ancêtres, deux frères, fils du patriarche Abraham. Puis, elle analyse l'évolution de la relation entre les juifs et les musulmans à travers les âges, jusqu'au conflit israélo-palestinien et aux nouvelles diasporas. La narration sera nourrie de la parole de spécialistes internationaux, d'illustrations animées mêlées à des images d'archives pour la période contemporaine. L'idée n'étant pas de dire que les ennemis d'aujourd'hui vivaient en parfaite harmonie, mais d'éviter les contresens historiques et de prendre du recul grâce à ce voyage de 1400 ans dans l'histoire.

lundi 21 octobre 2013

Tous moutons, tous pucés

La Confédération paysanne Rhône-Alpes organise une manifestation de moutons le jeudi 24 octobre 2013 à 16h, Place Bellecour à Lyon, notamment pour protester contre l'obligation de puçage électronique (RFID) des ovins et des caprins.

A la suite de protestations et de démarches, les éleveurs ont obtenu du ministre Le Foll un moratoire de 18 mois pour les petits ruminants. Les gros ruminants (bovins, mâcheurs de chewing gum) et les non ruminants (ayant troqué le chewing gum pour le vapotage) peuvent peut-être s'adresser au ministère de l'Agriculture ou à la Confédération paysanne pour demander un statut de petit ruminant honoraire.
Le flicage électronique par puces RFID concerne bien davantage les moutons à deux pattes que les ovins et caprins. C'est à Lyon notamment qu'on teste le compteur électrique "intelligent" Linky, pucé pour transmettre à distance les données sur notre activité domestique, via notre consommation électrique relevée minute par minute. Au-delà, l'invasion des puces RFID dans tous les secteurs de la vie et dans tous les espaces publics et privés est déjà bien avancée, sans avoir rencontré d'autre opposition que des réflexions inquiètes dans de petits cercles et quelques protestations catégorielles (comme celles de la Confédération paysanne).
C'est pour parler de la police totale, de l'organisation rationnelle de l'ordre public par les systèmes électroniques, de ce qu'IBM nomme la "planète intelligente", du filet numérique qui se resserre sur nous, que nous irons à la transhumance urbaine de Lyon et que nous appelons tous les rétifs à s'y retrouver. Pourquoi pas avec des masques de moutons, qui pour une fois révèleraient le vrai visage de ce que nous sommes déjà. Bon gré mal gré.
Pour ceux qui veulent s'en faire une idée plus précise, voir :
- "RFID, la police totale", et "L'industrie de la contrainte", par Pièces et main d'oeuvre (éditions L'Echappée)
- "RFID, la police totale", le film que vous pouvez voir en cliquant sur la photo.