vendredi 28 février 2014

Les images webcam de millions d'utilisateurs Yahoo! espionnées






L'agence de surveillance britannique GCHQ, avec l'aide de son pendant américain NSA, a intercepté les images de webcams de millions d'utilisateurs de Yahoo!, selon des documents révélés par l'informaticien Edward Snowden qui ont provoqué jeudi l'indignation du géant de l'internet.
Sur une première période de six mois en 2008, un programme du GCHQ a recueilli des plans fixes de conversations vidéo de plus d'1,8 million d'utilisateurs de comptes Yahoo!, a affirmé le journal britannique The Guardian, citant des documents secrets obtenus par Edward Snowden.
Parmi ces images figurent "une quantité substantielle de communications explicitement sexuelles", a ajouté le quotidien dans son édition internet, précisant que le GCHQ s'était efforcé tant bien que mal de les garder hors de portée de son personnel.
Lire la suite ici.

Qu'est ce qu'un bidonville?



Par Michael Parenti 

Michael Parenti, historien et politologue USaméricain, est un auteur mondialement connu. Ses deux derniers livres sont The Face of Imperialism (2011), et Waiting for Yesterday: Pages from a Street Kid's Life (2013), d'où est extrait le texte ci-dessous

Hélas, peu de ses livres ont été traduits en français, mais, on peut, toutefois, trouver : "L’Horreur impériale (Aden, 2004), "Le Mythe des jumeaux totalitaires" (Delga, 2013) et "Histoire et Mystifications : Comment l'Histoire est fabriquée et enseignée".

Se renseigner et commander chez votre libraire habituel, ou par le biais de ce site intéressant http://www.placedeslibraires.fr/ , heureuse alternative aux multinationales du livre.

Ici, Parenti parle d'East Harlem, ou "Italian Harlem", un quartier de New York, dont il est issu; mais cette évocation rappellera des souvenirs similaires à beaucoup d'entre nous.



 Alors que j'avais environ 13 ans, je suis tombé par hasard sur un article dans le Life magazine d'Henry Luce qui décrivait East Harlem (un quartier ouvrier de Manhattan) comme étant "un bidonville habité par des mendiants italiens, noirs et portoricains", des termes qui m'ont blessé et sont ancrés à jamais dans ma mémoire. 
 "Nous habitons dans un bidonville" ai-je annoncé tristement à mon père."Qu'est-ce que c'est un bidonville? ", me demande-t-il. Il ne connaissait pas ce mot. "C'est un quartier où tout le monde est pauvre et où les rues sont toutes défoncées et moches et sales et pleines de mendiants".
"Tais-toi et montre un peu de respect pour ta maison", me répond-il.
Remarquez le choix de ses mots. Papa n'exprimait pas de la fierté envers East Harlem en tant que tel. Mais c'était dans ce quartier qu'était située notre maison, et rien ne devait porter tort à la famille et à la maison.

mardi 25 février 2014

Je ne suis pas raciste ... mais




Voici une vidéo passionnante et surprenante sur les stéréotypes racistes.
Et, contrairement à la présentation qui en est faite sur le site, qui semble annoncer un programme austère, c'est fait avec humour, tout en restant scientifique.
A  voir absolument.
Et peut-être ferez-vous passer les tests à votre entourage … 







dimanche 23 février 2014

Le traité transatlantique, ( TAFTA), un typhon qui menace les Européens

Deux articles qui risquent de gâcher votre dimanche mais très utiles pour comprendre ce que veulent mettre en place, avec la complicité des instances nationales et européennes, les multinationales.
En 2013, l’UE et les Etats-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord de partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement pour développer une zone de libre-échange transatlantique (transatlantic Free Trade Agreement1, TAFTA) ou un Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (Transatlantic Trade and Investment Partnership, TTIP) . Applicable en 2015, ce serait l’un des accords de libre-échange et de libéralisation de l’investissement les plus importants jamais conclus, représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux.
Or il se négocie dans l’opacité la plus totale, alors que cet accord pourrait avoir des conséquences considérables dans bien des domaines (agriculture, énergie, internet, services,…). Il vise en effet le démantèlement ou l’affaiblissement de toutes les normes qui limitent les profits des entreprises, qu’elles soient européennes ou états-uniennes et inscrit le droit des multinationales au dessus de celui des Etats.
Quelques dangers que présente la signature d'un tel accord dans les domaines de: 
1 - La sécurité alimentaire
2 - Le gaz de schiste
3 - L'emploi
4 - La santé et les retraites
5 - L'eau
6 - L'énergie
7 - Les libertés et la vie privée
8 - Des services publics
9 - La culture et la production artistique
10 - L'enseignement
Pour lire la suite de cet article , cliquez sur le logo et pour lire celui du Monde Diplomatique , cliquez ici.

ALARME, Citoyens ! L'obscurantisme monte en France.

Billet d'humeur envoyé par Elisabeth, une militante de la LDH La Seyne

Comme Suzanne dans son BILLET D’HUMEUR du 20 février 2014, nous sommes nombreux, et pas seulement à la LDH, et pas seulement en France, à nous inquiéter devant la montée de l’obscurantisme dans notre pays. Lisez l’article de THE INDEPENDENT du 16 février, publié dans COURRIER INTERNATIONAL n°1216(20 au 26 février 2014).Il évoque le climat de paranoïa et d’hystérie qui baigne aujourd’hui une partie de la droite française : Tous à poil, l’ « ABCD de l’égalité », le mariage pour tous, que de raisons de dénigrer la gauche et le « lobby gay », accusés de pervertir nos chers petits ! On pourrait, à l’instar du journaliste anglais, traiter par l’humour « ces fous du complot ».Mais nous pouvons aussi tirer la sonnette d’alarme : interdire des livres, des films (cf. les attaques récentes de Civitas contre Tomboy) stigmatiser des minorités, répandre des mensonges, c’est ainsi que tout a commencé il y a 80 ans (1933, arrivée d’Hitler au pouvoir).Relisons Matin Brun de Franck Pavloff et méditons cetteréflexion d’Albert Einstein : « Le monde est dangereux à vivre !Non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »
Cliquez sur les articles pour les lire

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine

Editrice, psychanalyste, militante... Antoinette Fouque a œuvré toute sa vie pour faire évoluer la condition féminine. Elle vient de mourir à l'âge de 77 ans.



samedi 22 février 2014

Chine: des décharges électriques pour "soigner" l'homosexualité

La discrimination contre les homosexuels ne connait pas de limite.
En France, en juillet 2012, un groupe protestant évangélique avait organisé un séminaire d'une semaine en Ardèche pour retrouver une «saine hétérosexualité». Dans certains pays d'Afrique, l'homosexualité est considérée comme un crime et punie d'une peine de prison. Et dernière trouvaille, cinq cliniques pékinoises proposent une thérapie de choc pour "soigner" les gays : électrodes sur les parties génitales et décharge électrique.
En Chine, trente millions d'homosexuels sont encore trop souvent vus comme des malades mentaux qu'il convient de soigner. À Pékin, le centre lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels (LGBT) vient de lancer une campagne pour sensibiliser l'opinion aux véritables tortures qui leur sont imposées - ou qu'ils s'imposent parfois à eux-mêmes. Le mois dernier, une manifestation a eu lieu devant l'une des cinq cliniques de Pékin qui proposent une thérapie à base de décharges électriques.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

La Libye vient d’adopter un décret sans précédent protégeant les victimes de crimes sexuels

La Libye a adopté deux décrets protégeant les victimes des crimes sexuels.
Tout d'abord, le ministre de la justice libyen, M. Salah El Marghany, a adopté aujourd’hui (mercredi 19 février) par décret ministériel un projet de loi protégeant les victimes de crimes sexuels.
Cette loi, dont il est l’initiateur, est une première mondiale. Elle reconnait les victimes de violences sexuelles commises durant la révolution en Libye comme victimes de guerre. 
Son adoption devrait lever le tabou et briser le silence qui entoure le viol. Elle permettra également aux victimes de se reconstruire et de bénéficier de plusieurs aides - médicale, logement, éducation, formation, etc.  a déclaré Souhayr Belhassen, présidente d’Honneur de la FIDH. 
"Cette loi était attendue par des milliers de femmes en Libye. Nous espérons maintenant qu’elle inspirera d’autres pays de part le monde", a ajouté Mme Belhassen. 
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le drapeau libyen.

La Libye reconnaît comme « victimes de guerre » les femmes violées

La Libye a adopté deux décrets protégeant les victimes des crimes sexuels.
Ensuite, le gouvernement libyen dirigé par Ali Zeidan a adopté mercredi 19 février un décret reconnaissant comme victimes de guerre les femmes victimes de viols au cours des huit mois de la révolution de 2011, ainsi que celles « contraintes de rejoindre des groupes destinées à satisfaire les désirs de Mouammar Kadhafi et ses fils » durant la période de son règne.
Ce décret, entré en vigueur dès son adoption, prévoit d’attribuer à ces femmes une pension mensuelle, des soins médicaux, des offres d’études en Libye ou à l’étranger, une priorité pour des emplois publics, l’obtention de prêts immobiliers, ainsi qu’une assistance dans les poursuites judiciaires contre leurs agresseurs. Des dispositions sont aussi prises pour protéger les enfants issus des viols et faciliter leur adoption. Enfin, une commission spéciale doit être créée dans plusieurs villes afin de recenser les femmes bénéficiaires de la loi en garantissant le secret absolu de toutes les informations recueillies.
Pour plus d'infos, clique sur la photo .

vendredi 21 février 2014

Florence Hartmann sur France-Inter dans l’Humeur Vagabonde pour son livre "Lanceurs d'Alerte"

Florence Hartmann était hier sur France-Inter dans  l’Humeur Vagabonde pour son livre "Lanceurs d'Alerte : les mauvaises consciences de nos démocraties,  publié chez Don Quichotte.
En avril 2013 le Parlement français adoptait la première loi de son histoire reconnaissant aux scientifiques comme aux simples citoyens le droit de rendre publiques des informations dont ils auraient connaissance sur de graves dangers sanitaires ou environnementaux. Le rôle essentiel des « lanceurs d’alerte », traduction du terme anglo-saxon « whistleblowers », serait-il donc en passe d’être reconnu ?
Aux Etats-Unis, où des lois soi-disant protectrices existent depuis longtemps, et où Hollywood a fait de ces hommes et de ces femmes, redresseurs de torts, dénonciateurs de corruption, de mensonges d’Etat ou d’abus de pouvoir, des héros planétaires, la manière dont sont traités en réalité ceux qui s’avisent de contrarier intérêts publics ou privés au nom de la protection des individus ne nous incite guère à l’optimisme.
La vieille loi du pot de terre contre le pot de fer est toujours la règle, partout.
Pour écouter cette émission, cliquez sur la couverture du livre.

Lettre ouverte au président François Hollande à l’occasion de la visite en France de son homologue haïtien

Lettre ouverte cosignée par la LDH 
La reconstruction d’Haïti doit être basée sur la démocratie et les droits humains 
Monsieur le Président, A l’occasion de la visite officielle en France du président Michel Martelly, les 20 et 21 février, nos organisations vous appellent à inscrire la protection des droits humains à l’agenda des discussions avec votre homologue haïtien.
La France qui est un important bailleur d’Haïti doit continuer de répondre au besoin de reconstruction de ce pays ravagé par le tremblement de terre de 2010. Cette exigence est d’autant plus grande que l’on connaît les indemnités injustes exigées par la France et versées par Haïti au moment de son indépendance. Pour autant, le statut de partenaire privilégié de la France doit également l’encourager à exprimer ses inquiétudes sur le déficit démocratique et de protection des droits humains dans ce pays et à soutenir les autorités haïtiennes face aux défis de la corruption , de la justice, de la violence politique et de l’aide humanitaire.
Pour lire cette lettre, cliquez sur la photo.

"Quand nous rêvions que les hommes et les femmes seraient égalES" dimanche 16 mars à 16h et mardi 18 mars à 20h45 à l'Espace Comedia à Toulon.

Des jouets aux contes de fées, du prince rêvé au mari pas charmant du tout... Un spectacle tout public pour parler de l'éducation non sexiste et non violente : passer par le jeu, le texte, la musique et la vidéo pour parler à toutes et à tous!
Toutes les 8 minutes une jeune fille ou femme est violée, 178 mortes des coups de leur conjoint en 2012... Et il n'est pas de milieu social favorisé ou exempt de ces violences. Pour Catherine Lecoq, c’est tout d’abord une grande envie de créer un spectacle tout public pour parler de l’éducation non sexiste et non violente : passer par le jeu, le texte, la musique et la vidéo pour parler à toutes et à tous !
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo. 

jeudi 20 février 2014

Au secours ! Les réacs sont de retour !!

Un billet d'humeur de Suzanne, une ligueuse de La Seyne .
Ils appellent ça le « printemps français » ! Ce n’est pas un printemps, synonyme de renouveau, de libération, mais un hiver glacial qui pétrifie certains membres de la société. Ils disent « Non ! Arrière toute! » à toute avancée sociale : le mariage pour tous, l’autonomie des femmes, l’égalité des filles et des garçons…ils mettent à l’index les livres les plus anodins…Est-ce l’Eglise catholique ou l’Islam les plus rétrogrades qui les inspire ? ou le FN, le parti le plus réactionnaire qui soit ?
Nous voilà revenus avant la deuxième guerre mondiale, quand les écoles séparaient garçons et filles, quand la société criminalisait l’avortement, traitait les homosexuels comme des malades dangereux…On a envie de leur dire, comme le fit Jean-Paul II en son temps : « N’ayez pas peur ! »  La famille française est en bonne santé, le mariage hétérosexuel a ...

Fiche 7: Ma ville, ma vie, je la veux...démocratique

En utilisant 7 thèmes que vous allez découvrir pendant une semaine, la Ligue des droits de l’Homme entend mener une campagne nationale d’envergure pour que la haine et le rejet ne fassent pas partie du débat des élections municipales.

  A travers conférences, débats, prises de parole, interpellations et actions, les militantes et les militants de la LDH seront présents pour réaffirmer les valeurs républicaines et faire entendre sa voix dans cette campagne.
 « Vivre ensemble», cela se pose à l’ensemble des pays européens, mais il faut d’abord trouver une réponse au niveau local, là où l’extrême droite cherche à ancrer ses solutions xénophobes et racistes.
Les droits refusés à certain-e-s le seront rapidement à d’autres et bientôt à toutes et tous
Pour lire la fiche "démocratique ", cliquez sur le flyer

Le genre, un outil pour l’égalité

La LDH, grâce à son groupe de travail « Femmes, genre, égalité », a créé un dépliant sur la question du genre.
En définissant ce qu’il est et ce qu’il n’est pas, la LDH y réaffirme que le genre est un outil pour l’égalité et y rappelle sa position sur son rejet du système patriarcal, ainsi que les avancées dues aux mouvements féministes.

Cliquez sur les documents pour les lire.

La LDH apporte son soutien à l’appel : « Nous ne nous reconnaissons pas… »

Communiqué LDH 
Des personnalités et des associations ont lancé l’appel « Nous ne nous reconnaissons pas… ». Il s’agit d’une étape supplémentaire importante dans la lutte pour les droits de l’Homme.
Parce qu’il associe les luttes contre le racisme, le sexisme, l’homophobie, cet appel est une démarche universaliste contre les replis identitaires.
Parce qu’il rappelle la base d’une société de fraternité et de tolérance, la LDH soutient cet appel.
Pour  lire la suite de ce communiqué, cliquez sur l'affiche.

mercredi 19 février 2014

Fiche 6: Ma ville, ma vie, je la veux...accueillante

En utilisant 7 thèmes que vous allez découvrir pendant une semaine, la Ligue des droits de l’Homme entend mener une campagne nationale d’envergure pour que la haine et le rejet ne fassent pas partie du débat des élections municipales.
 A travers conférences, débats, prises de parole, interpellations et actions, les militantes et les militants de la LDH seront présents pour réaffirmer les valeurs républicaines et faire entendre sa voix dans cette campagne.
 « Vivre ensemble», cela se pose à l’ensemble des pays européens, mais il faut d’abord trouver une réponse au niveau local, là où l’extrême droite cherche à ancrer ses solutions xénophobes et racistes.
Les droits refusés à certain-e-s le seront rapidement à d’autres et bientôt à toutes et tous
Pour lire la fiche "accueillante ", cliquez sur le flyer

«Tomboy» : Civitas appelle à harceler Arte

Le film, qui raconte l'histoire d'une petite fille se faisant passer pour un garçon, sera diffusé Mercredi 19 février, à 20 h 45 , sur Arte.
A Strasbourg, au siège d’Arte, les téléphones du standard n’arrêtent pas de sonner. Des appels qui n’en finissent pas pour se plaindre. En cause, la diffusion prévue mercredi soir de l’excellent Tomboy, de Céline Sciamma, dont la chaîne franco-allemande est coproductrice.
Pour les intégristes de Civitas, qui se mobilisent, c’est une «propagande pour l’idéologie du genre». «Ce film ne répond pas à la mission d’Arte qui est de "concevoir, réaliser et diffuser des émissions de télévision ayant un caractère culturel"», expliquent-ils sur leur site Internet. Ils appellent ainsi à «protester poliment mais fermement ! Par téléphone, par fax ou par mail».
La censure et l'autodafé après l'épisode de "Tous à poil" ne sont pas loin. 
Pour plus d'infos, cliquez sur l'affiche. 

Enfants réunionnais exilés: L'Assemblée reconnaît la «responsabilité morale» de l'Etat

Migration- La résolution présentée par le groupe socialiste a été adoptée par 125 voix contre 14.
L'Assemblée nationale a reconnu mardi la «responsabilité morale» de l'Etat dans la migration forcée de plus de 1.600 enfants réunionnais vers des départements ruraux dans l'Hexagone dans les années 60 et 70.
Présentée par le groupe socialiste, cette résolution symbolique et mémorielle, relative aux «enfants placés en métropole», a été adoptée par 125 voix contre 14.
Entre 1963 et 1982, plus de 1.600 enfants réunionnais (le nombre exact n'est pas établi), reconnus pupilles de l'Etat souvent sans le réel consentement de leurs parents, ont été transférés dans 64 départements et placés en foyers, familles d'accueil ou familles adoptives.
Pour plus d'infos, cliquez sur la stèle édifiée à la Réunion.

« Le tribunal populaire des banques » , Vendredi 21 février 2014, 20h30, salle Apollinaire à La Seyne

Venez, tout à la fois, vous divertir et mieux comprendre le monde qui nous entoure. Vous aussi jugez les banques !
« Le Tribunal Populaire des Banques est une pièce formidable, porteuse de réflexions sur notre système économique. Les situations s’enchaînent pour démonter avec humour les mécanismes de la domination financière, un régal ! »
Cette pièce écrite par la compagnie NAJE, avec l’aide d’Attac, est mise en scène et jouée par 18 militants ou sympathisants d’ %Attac-Var%.
Réservation conseillée au 04 94 94 03 74
Si vous voulez voir la vidéo de présentation, cliquez sur la photo.

mardi 18 février 2014

Les pauvres sont-ils condamnés à un faible niveau scolaire ?

Le destin scolaire est-il déjà inscrit dans la profession et les revenus des parents ?
Pisa 2012 apporte des réponses intéressantes à cette question qui éclairent la situation particulière de la France. Le dernier "Pisa à la loupe" le propose pour 4 catégories (les directeurs cadres de direction et gérants, les professions intellectuelles et scientifiques, les conducteurs de machines et ouvriers de l'assemblage et enfin les professions élémentaires). Le logiciel en ligne le fait pour 8 catégories.
Le niveau de maths des jeunes de 15 ans est il corrélé obligatoirement à la profession des parents ? L'OCDE propose un intéressant outil, basé sur Pisa 2012, qui répond à cette question. Il permet notamment de comparer des pays entre eux.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur l'affiche

Fiche 5: Ma ville, ma vie, je la veux...ouverte

En utilisant 7 thèmes que vous allez découvrir pendant une semaine, la Ligue des droits de l’Homme entend mener une campagne nationale d’envergure pour que la haine et le rejet ne fassent pas partie du débat des élections municipales.
 A travers conférences, débats, prises de parole, interpellations et actions, les militantes et les militants de la LDH seront présents pour réaffirmer les valeurs républicaines et faire entendre sa voix dans cette campagne.
 « Vivre ensemble», cela se pose à l’ensemble des pays européens, mais il faut d’abord trouver une réponse au niveau local, là où l’extrême droite cherche à ancrer ses solutions xénophobes et racistes.
Les droits refusés à certain-e-s le seront rapidement à d’autres et bientôt à toutes et tous
Pour lire la fiche "ouverte ", cliquez sur le flyer

Les féministes en Inde : deux siècles de combats

Un entretien sur France Culture entre  Martine van Woerkens, de l’École pratique des hautes études, et Jean-Noël Jeanneney sur la situation de la femme indienne.
Présentation
Les Français qui s’intéressent de près à l’évolution de l’Inde sont moins nombreux que les Britanniques, en conséquence très directe de la colonisation. Il n’empêche que l’essor économique et scientifique de ce pays a tourné vers lui les regards, chez nous, bien davantage depuis quelques temps. Et qu’en conséquence directe a grandi l’intérêt pour les équilibres et les déséquilibres de cette société qui nous paraît à tant d’égards si lointaine en dépit de la mondialisation. La situation qui y est faite aux femmes suscite en particulier sous l’effet de cette curiosité renouvelée une attention qui est ranimée de loin en loin par des nouvelles impressionnantes pour ne pas dire terrifiantes.
Pour lire la suite de cet article et écouter l'émission, cliquez sur la photo.

Connaissez-vous" Il disait l'étranger" de Jean-Marie Vivier

Une très belle chanson sur un sujet sensible, surtout en ce moment avec les résultats de la votation suisse qui nous a au moins permis de constater qu'on est toujours l'étranger de quelqu'un.

Pour écouter cette chanson de Jean-Marie Vivier, cliquez sur la photo.

Affaire Ben Barka : Après les blocages, on s’attaque à l’avocat de la famille

Un communiqué d'un collectif dont fait partie la LDH
Nous, associations et organisations signataires, sommes scandalisées d’apprendre que l’avocat de la famille Ben Barka, Me Maurice Buttin, sera jugé le 18 février à Lille pour «  violation du secret professionnel ».
Force est de constater qu’au lieu d’agir dans le sens de la levée des blocages pour favoriser la manifestation de la vérité sur le sort de la disparition de Mehdi Ben Barka, les autorités judiciaires françaises n’ont mieux trouvé que de poursuivre en justice le plus ancien avocat de la famille Ben Barka qui prend en charge l’affaire depuis 50 ans.
Elles reprochent à Me Maurice Buttin d’avoir divulgué des secrets de l’instruction à propos des mandats d’arrêt internationaux lancés contre les sécuritaires marocains en 2007*.
Cette plainte fait curieusement suite à celle de Miloud Tounsi, concerné par ces mandats d’arrêt, contre le journaliste Joseph Tual, spécialiste de l’affaire. Ce procès a, rappelons-le, été perdu par Miloud Tounsi.
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur la photo de Ben Barka.

lundi 17 février 2014

Espagne: TVA et avortement sous le feu des critiques du cinéma aux Goyas

MADRID - Hausse de la TVA, réforme de l'avortement et absence du ministre de l'anti-culture José Ignacio Wert: le gouvernement de droite a été vivement critiqué, dimanche soir, lors de la cérémonie de remise des Goyas, l'équivalent espagnol des Oscars.
"Faire un film dans notre pays est un authentique acte d'héroïsme," a lancé le président de l'Académie du Cinéma espagnol, Enrique Gonzalez Macho, dans un discours très applaudi.
L'humoriste Joaquin Reyes a lui consacré un sketch ironique à l'augmentation de la TVA, dénudant son torse à la manière des Femen pour montrer une fausse poitrine barrée du slogan augmentez la TVA.
De nombreux primés ont directement critiqué le ministre de la Culture et dénoncé son absence, officiellement pour raisons d'agenda.
Les primés ont critiqué le gouvernement sur son projet de réforme de l'avortement qui vise à supprimer l'IVG sauf en cas de viol ou de danger grave et prouvé pour la femme.
"Je veux dédicacer (mon Goya) à toutes les femmes qui luttent pour nos droits", a proclamé Marian Alvarez, meilleure actrice pour La herida (La Blessure).

Natalia de Molina, Goya de la meilleure révélation pour Vivir es facil con los ojos cerrados (Vivre est facile avec les yeux fermés), a repris le message des opposants au projet, en citant une phrase de son personnage dans le film.
"Moi, je veux que personne ne décide pour moi. Aujourd'hui je le dis avec encore plus de force: je veux que personne ne décide pour moi," a-t-elle déclaré.
Pour plus d'infos, cliquez ici et pour voir la vidéo, cliquez sur la photo.