lundi 29 février 2016

La nouvelle vie, sans patron ni dividende, des anciens Fralib

Nous avons invité plusieurs fois les Fralib au  Mai Citoyen. Ils étaient en lutte et ne voulaient pas que leur entreprise disparaisse. 
Elle a redémarré et vous pouvez trouver des produits « 1336 «  (1336 jours de lutte) dans les rayons des magasins.
 Le chiffre d'affaires grimpe et on réembauche peu à peu les "copains": six mois après l'arrivée de leur thé en rayon, les ex-Fralib, dont le combat contre Unilever est devenu un symbole des luttes sociales, redécouvrent la vie d'entreprise. Sans patron, ni dividende.
"On n'est pas des charlots, on est des pros", martèle Gérard Cazorla, figure emblématique de ces ouvriers qui ont fondé une coopérative, Scop-Ti, et repris leur usine. L'ancien leader CGT, 58 ans, tient à faire visiter le site de Géménos (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, depuis les stocks où le thé en vrac est entreposé en sacs de 500 kilos, jusqu'au laboratoire où l'on goûte le produit fini. 

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

« Nous ne vivons pas du tout en démocratie » Francis Lalanne

Francis Lalanne,  artiste atypique et multi-casquette, est aussi un homme engagé politiquement. 
Citoyen du monde, il intervient dans cet extrait pour dénoncer l'utilisation abusive du terme "démocratie" pour qualifier le régime politique français.
"La démocratie, ça n'est pas de décider qui va décider. La démocratie, c'est décider. A partir du moment où on élit des maitres, on n'est plus en démocratie."
"Quand c'est le peuple qui gouverne, il y a démocratie. Quand ce sont des élus (des maitres) qui gouvernent, il n'y a pas démocratie. Il ne faut pas dire aux gens qu'on est en démocratie quand on n'est pas en démocratie."

Pour voir la vidéo, cliquez sur la photo.

samedi 27 février 2016

Liberté d'expression?


Etranges étrangers de Jacques Prévert

Étranges étrangers est un poème de Jacques Prévert écrit en 1951 et issu du recueil Grand bal de printemps, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale,
époque tourmentée où la France dévastée recourait largement à une main-d’œuvre étrangère après avoir utilisé les « cobayes des colonies » comme chair à canon et où une vague xénophobe déferlait sur le pays.

Il y dénonce les injustices subies par les « hommes des pays lointains ». Au-delà de sa révolte, l’auteur rend également hommage à leur vérité et à la beauté de leurs cultures multiples.

Pour lire ce poème, cliquez sur la photo.

vendredi 26 février 2016

Plus de 550.000 personnes sont déjà venues soutenir la pétition"loi travail: non merci" en moins d'une semaine...

Loi travail: Un record de signatures pour une pétition en France
La LDH fait de l’indivisibilité des droits une référence fondamentale de son engagement. Crise sociale et crise démocratique sont liées. Le combat pour les droits de l’Homme ne peut faire l’impasse de la garantie des droits les plus fondamentaux : droit aux soins de santé, à l’éducation, au logement, droit de vivre en famille, mais aussi droit au travail et du travail, qui demeure central pour la socialisation des individus.
 Plus de 550.000 personnes sont déjà venues soutenir cette pétition en moins d'une semaine...
Jamais une pétition n’aura recueilli autant de signatures en France. Lancée sur le site Change.org, la pétition en ligne contre le projet El Khomri sur la réforme du code du travaila engrangé plus de 550.000 souscriptions en moins d’une semaine. Et le compteur continue de tourner…
Lancée vendredi dernier, « loi travail : non merci ! », détrône ainsi la précédente pétition française la plus signée, celle d'Elise Lucet contre la directive européenne sur le secret des affaires, lancée début juin et affichant 508.145 signatures actuellement. 
En France, cette seule pétition attire 20 % du trafic du site et détient aussi le record du nombre de signatures obtenues par jour (73.000 en moyenne). Mais elle est toutefois loin d’égaler la pétition espagnole contre la corruption qui avait réuni plus d’un million de signataires en une seule semaine.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur a photo.

Monsieur le Président, la France doit être exemplaire dans la lutte contre le terrorisme.

Monsieur le président de la République,
Plus de 60 organisations membres de la FIDH, dont, bien sûr, la Ligue française des droits de l’Homme, sont particulièrement préoccupées par la situation des libertés publiques et individuelles en France. 
Tous nos membres ont été horrifiés par les attentats commis durant l’année 2015 à Paris et Saint Denis. Ces actes de terrorisme sont commis partout dans le monde et il est de la responsabilité des Etats d’y répondre de manière à préserver la sécurité de tous ainsi que les libertés. La FIDH et ses organisations membres, s’appuyant sur leur expérience bientôt centenaire, affirment que cette lutte doit impérativement se mener dans le respect des droits de l’Homme sous peine de porter atteinte aux principes mêmes de la démocratie, satisfaisant ainsi aux objectifs des criminels. A quoi s’ajoute le fait que, à ne pas respecter les libertés fondamentales, on nourrit stigmatisations et discriminations, au risque de mettre en péril la cohésion d’un pays.

Nos organisations, mais aussi les gouvernements du monde entier et les instances internationales, sont attentifs à la réaction des autorités françaises. 

Pour lire la suite, cliquez sur le panneau.

jeudi 25 février 2016

La LDH de la Seyne toujours au combat

Laurence Artaud La Marseillaise Jeudi 25 février 2016 

Face aux « atteintes caractérisées », la section de la LDH de La Seyne intervient pour défendre encore et toujours ses valeurs.

http://m.lamarseillaise.fr/var/societe/46426-la-seyne-la-ldh-toujours-au-combat"Droits individuels et collectifs, droits juridiques, droits sociaux, notamment droit à un travail, à une juste rémunération, droit au logement, à l’éducation, liberté d’expression, d’opinion, de religion..." Le président (depuis novembre 2015) de la section de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) de La Seyne, Gérard Deville-Cavelin, commence par énumérer les valeurs défendues pour réaffirmer le positionnement de l’association qui compte parmi les 331 sections de la LDH de France (40 en Paca). Autrement dit par la secrétaire de la section Manou Le Gal : « Nous nous appuyons sur la Déclaration universelle des droits de l’Homme, et lorsque nous sommes face à des atteintes caractérisées, nous intervenons. Nous combattons toutes les formes de discrimination, une lutte qui se rattache à la lutte contre l’extrême-droite. » 

(Pour lire la suite de l'article, cliquer sur la photo) 

La Ligue des Droits de l'Homme de la Seyne mobilisée



par Damien Doignot, Ouest-Var.info 25 février 2016

http://www.ouest-var.info/site/index.php/par-theme/societe/103-la-seyne-societe/9416-la-ligue-des-droits-de-l-homme-de-la-seyne-mobiliseeDepuis la fin novembre Gérard Deville-Cavelin a pris la présidence de la section seynoise de la LDH à la suite de Suzanne Micheau. 38 adhérents composent cette section qui espèrent vite grandir, en poursuivant son travail "d'éveil des consciences". Mercredi matin le nouveau bureau composé également de Manou Le-Gall (secrétaire) et René Reverdito (trésorier) a présenté les grandes lignes de la LDH et ses projets à l'occasion d'un rendez-vous au Cercle des Travailleurs, en présence de l'élu seynois Robert Teisseire: "La Ligue des Droits de l'Homme existe depuis 1898. C'est une instance indépendante des partis politiques et syndicats. Elle combat les injustices, le racisme, l’antisémitisme et les discriminations de tous ordres. Son objectif est la défense de tous les droits, individuels et collectifs, civils, politiques et sociaux" précise en préambule le président: "Nous collaborons aussi avec  d'autres associations qui partagent les mêmes valeurs. La LDH défend la laïcité, et s’appuie sur La Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948" ajoute Josiane Lajous (adhérente de la LDH): "Si nous communiquons aujourd'hui c'est que l'heure est grave, et il faut se rappeler de certaines choses. 
(Pour lire la suite cliquer sur l'image)

La LDH aime les figurines "père au foyer hipster" et jeune en fauteuil roulant de Lego

Une bonne initiative qu'apprécie la LDH pour qui la question du handicap et l'égalité homme-femme sont au cœur du vivre ensemble.
Vent de fraîcheur chez Lego : la marque vient de lancer des nouvelles figurines dans l'air du temps. Notamment un "père au foyer hispter" et un personnage en fauteuil roulant. Le président de la marque estime qu'il faut être "raccord avec le monde qui nous entoure".
Aux rayons jeux, metronews vous parle souvent de ces marques qui continuent de produire des jeux stéréotypés, du type machine à laver rose pour les filles, matériel de bricolage bleu pour les garçons. Mais cette fois, nous avons voulu vous parler d'une initiative positive qui vient tout droit de Lego, la célèbre gamme de jeux danoise qui existe depuis 1932.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur les "Lego"

“Timbuktu”: l'impuissance de la barbarie face à l’amour et la poésie

Un djihadiste, qui s’est fait éconduire par une jolie touareg qu’il convoite, arrête sa jeep en plein désert et se met à tirer sur le paysage
Le réalisateur, Abderrahmane Sissako, et son chef opérateur, Sofian El Fani, analysent cette image centrale du film, diffusé pour la première fois à la télévision ce mardi sur Canal+.
Le film d’Abderrahmane Sissako est une fable tragique. Les djihadistes sont entrés dans Tombouctou et imposent aux habitants leur loi aussi violente qu’absurde. Les images, magnifiques, agissent comme un contrepoint poétique à la barbarie. Au milieu du film, un fanatique qui s’est fait remettre à sa place par une jolie touareg qu’il convoite, arrête sa jeep en plein désert et se met à tirer sur le paysage, dans un mouvement de rage qui paraît dérisoire. Pourtant, si on regarde mieux, on s’aperçoit que les dunes de sable ont la forme d’un corps féminin, nu. Analyse de cette image presque subliminale, par le réalisateur et son chef opérateur, Sofian El Fani.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Amnesty International critique la réponse « liberticide » de la France aux attentats

Dans son rapport annuel  sur la situation des droits de l’homme dans le monde,publié mercredi 24 février, Amnesty International  s’alarme des atteintes aux droits fondamentaux dans de nombreux pays, dont la  France, le Royaume-Unis et les Etats-Unis, au nom d’une nécessaire riposte à la menace d’attentats sur leur sol. 
L’organisation non gouvernementale (ONG) s’en prend à la réponse « liberticide » de la France aux attentats terroristes de 2015.
« De nombreux gouvernements se sont fourvoyés dans leur réponse aux menaces sécuritaires pesant sur les nations, affirme Salil Shetty, le secrétaire général d’Amnesty. Ils ont étouffé la société civile, s’en sont pris au droit au respect de la vie privée et au droit à liberté d’expression – en les présentant comme contraires à la sécurité nationale, à l’ordre public et aux “valeurs nationales” ».
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

mercredi 24 février 2016

La LDH soutient le film documentaire « Merci » patron de François Ruffin

 Sortie le 24 février 2016
 C’est à François Ruffin, rédacteur en chef, et à son journal alternatif Fakir, qu’on doit ce film réjouissant sur un sujet qui ne l’est pas du tout. Il raconte l’histoire d’une famille d’ouvriers du Nord, les Klur, licenciés d’une usine textile appartenant à LVMH et délocalisée en Pologne. Chômeurs depuis quatre ans, ils vivent sans chauffage et en mangeant le moins possible, et sont menacés de saisie sur le seul bien qui leur reste : leur maison. Serge, le père, a décidé de faire comme dans La Petite Maison dans la prairie : si on veut lui prendre sa maison, il va la détruire.
Arrivent François Ruffin et sa bande de pieds nickelés, bien décidés à monter un coup fumant contre Bernard Arnault, crédité de plus de 30 milliards de chiffre d’affaires en 2015 et fragilisé par l’annonce de sa demande de naturalisation en Belgique.

Pour lire la suite, cliquez sur l’affiche.

Calais: Les bulldozers ne font pas une politique!

Appel de 8 organisations.
Une fois de plus, l’unique réponse qu’envisagent les pouvoirs publics face à la situation dans le Calaisis, c’est l’évacuation d’un camp de réfugiés, et leur dispersion. On feint de s’attaquer aux causes réelles du problème ; mais en réalité, en s’en prenant aux victimes condamnées à se disperser dans la peur, cette politique ne fait que le déplacer et l’aggraver. Cette « solution » n’en est pas une.
Pour lire la suite, cliquez sur la photo.

mardi 23 février 2016

Depuis combien d’années il y a la guerre en Syrie ?

La guerre en Syrie a déjà tué plus de 400 000 personnes… 
Et le pays est détruit par plusieurs années de guerre. 

Cette vidéo que tu peux voir en cliquant sur le logo, te rappelle comment cette guerre a commencé et depuis combien d'années elle dure.