mardi 26 juillet 2016

Qu'est-ce que le salafisme?

C'est un mot, une expression, un concept, qui s'impose, au gré de l'actualité, dans nos conversations. 
Sans pour autant que l'on sache toujours exactement ce qu'il ou qu'elle veut dire, ce qu'il ou elle recouvre. Sans que l'on sache toujours bien l'expliquer à un adolescent curieux. François Reynaert, alias Uncle Obs, tente de donner une explication assez simple pour être comprise  par des enfants.


Pour lire suite de cet article et voir la vidéo, cliquez sur la photo de la Kaaba.

La démocratie, l'Etat de droit et la fraternité doivent être nos réponses .

Communiqué LDH
Une fois de plus, des actes de terrorisme viennent d’endeuiller notre pays. C’est la communauté catholique qui vient d’être frappée et, au-delà de l’indignation suscitée, nous pensons d’abord aux victimes, à leurs proches, et à tous ceux qui les côtoyaient. Rien ne peut justifier une telle barbarie.
Quelques jours après le vote d’une nouvelles prorogation de l’état de d’urgence et de nouvelles dispositions qui modifient le Code pénal, la LDH réaffirme que ce n’est pas par une fuite en avant dans de nouvelles mesures sécuritaires que nous parviendrons à endiguer ce fléau. Nous n’avons pas besoin de surenchères démagogiques qui déshonorent ceux et celles qui s’y adonnent. Lutter contre cette idéologie de mort, c’est d’abord respecter les valeurs que les auteurs de tels actes veulent abattre : démocratie, Etat de droit, refus de toute stigmatisation. Voici quelles doivent être nos valeurs et nos réponses.


Paris, le 26 juillet 2016

dimanche 24 juillet 2016

Terroristes islamistes : "C'est la même mécanique que pour les nazis"

Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik estime que les terroristes islamistes sont volontairement façonnés selon une mécanique identique à celle qui a amené au régime nazi
De passage à Bordeaux vendredi pour la parution de son dernier livre "Les âmes blessées" (Odile Jacob) et la commémoration de la rafle des juifs, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik a participé à l'émission "Point de vue" sur TV7 Bordeaux (à voir aussi sur le site de TV7). Il y a longuement commenté l'actualité, le dramatique attentat de Charlie Hebdo et la prise d'otages de Vincennes. En voici les principaux extraits.


Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

vendredi 22 juillet 2016

La clause de conscience de l’Ordre des pharmaciens, entre omissions et mensonges

Le débat autour de cette clause est loin d'être clos.

La LDH défend le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps et à décider de leur maternité. Le droit à l’avortement et à la contraception sont des préalables pour que les femmes puissent réellement disposer de leur personne et décider de leur vie privée et sociale.

L’Ordre des pharmaciens ne maintiendra pas en l’état son projet de clause de conscience, qui, selon des professionnels de santé très critiques du texte, constitue une autorisation implicite à pouvoir refuser de vendre des méthodes de contraception (contraception d’urgence, stérilet ou mifépristone mifépristone, qui sert à l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse) par conviction religieuse.
«Le Bureau demandera au Conseil national de l’Ordre des pharmaciens réuni le 6 septembre prochain de ne pas maintenir en l’état le projet de clause de conscience. Ce qui prime pour l’Ordre est le lien de confiance entre les Français et les pharmaciens», annonce un communiqué.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Pignon-Ernest : «L'attentat de Nice, c'est le triomphe de l'inculture»


Le pionnier de l'art urbain en France est un vrai Niçois auquel sa ville consacre une rétrospective. L'artiste s'inquiète de la radicalisation et du terreau que forme l'ignorance. Réaction.
Petit, sec comme un cycliste, souriant comme un homme du Sud, l'artiste Ernest Pignon-Ernest est né à Nice en 1942. L'initiateur de l'art urbain en France y a fait ses études et travaillé d'abord pour l'architecture. Jeune artiste , il cherche une forme engagée, s'intéresse aussitôt à la ville et réalise de nombreuses interventions urbaines. Quand il choisit une cité, il s'immerge dans son sujet, artistiquement et physiquement comme les pionniers du Land Art investissent la nature (dessin, photographie, collages, mais aussi marche à pied), intégrant dans son oeuvre histoire et légendes. Du plateau d'Albion à Certaldo, de Charleville à Paris, de Naples à Alger, de Nice à Soweto, du Chili à la Palestine, Ernest Pignon-Ernest change depuis 1966 les rues du monde en œuvre d'art éphémère. Il a ainsi préfiguré nombre d'expériences artistiques qui sollicitent l'espace public. Il est ainsi venu le 3 juin à l'inauguration de l'exposition Christo à la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence.
Pour lire la suite de cet artcle, cliquez sur la photo.

jeudi 21 juillet 2016

L'accès à l'eau potable devient un droit de l'homme

L'accès à l'eau potable devient un droit de l'hommeL'Assemblée générale de l'ONU a reconnu mercredi 28 juillet l'accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit humain. 

Une décision jugée "historique" par la secrétaire d'Etat à l'écologie, Chantal Jouanno.
Après plus de quinze ans de débats sur la question, 122 pays ont voté en faveur d'une résolution de compromis rédigée par la Bolivie et consacrant ce droit, tandis que 41 autres se sont abstenus. Le texte "déclare que le droit à une eau potable propre et de qualité et à des installations sanitaires est un droit de l'homme, indispensable à la pleine jouissance du droit à la vie".

Pour lire la suite, cliquez sur la photo.

mercredi 20 juillet 2016

Une quatrième prorogation de l’Etat d’Urgence ? La démagogie au lieu du débat démocratique.

Communiqué LDH
Le gouvernement vient d’annoncer une quatrième prorogation de l’état d’urgence et celle-ci sera sans doute avalisée par le Parlement. Tous les parlementaires, y compris celles et ceux qui prétendent le contraire, le gouvernement lui-même, savent que cette prorogation est inutile. Elle relève de la gesticulation et non d’une gestion raisonnée et démocratique de la situation. En revanche, maintenir pendant près d’un an, à ce jour, ce régime, c’est faire de l’exception la règle.
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur la pancarte

mardi 19 juillet 2016

Pourquoi l'attentat de Nice est-il si choquant ?


Pour continuer de vivre le mieux possible après l’attentat de Nice un tel choc, la première chose à faire est de s’informer.

Jeudi 14 juillet, à Nice, alors que près de 30 000 personnes Anglais après le feu d’artifice, un homme au volant d’un camion a foncé sur la foule faisant 84 morts. 1jour1actu revient sur cet événement et t’explique pourquoi il nous a tous profondément marqués.
C'est le deuxième attentat le plus meurtrier en France
Il était 22 h 30, lorsqu'un homme, au volant d'un poids lourd, a foncé sur la foule qui venait d'assister au feu d'artifice du 14 Juillet, dans la ville de Nice. Le camion a roulé pendant deux kilomètres, percutant ceux qui se trouvaient sur son passage. Le bilan est de 84 morts et des centaines de blessés.
Cet attentat est le deuxième plus meurtrier commis en France depuis la Seconde Guerre mondiale. Il se place juste derrière les attentats de Paris de novembre 2015, qui avaient fait 130 morts. Et ces deux drames ont eu lieu à seulement 8 mois d'écart. C'est l'organisation terroriste État islamique qui a affirmé être à l'origine de ces deux attaques.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.