lundi 23 janvier 2017

« Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes »Martin Niemöller (1892-1984)

J’ai eu la chance d’assister à Châteauvallon au spectacle de Philippe Torreton, La Résistible ascension d’Arturo Ui de Bertold Brecht.
Comme le dit l’acteur à Var Matin
«Avec Dominique (Pitoiset, l'adaptateur) , nous voulions aller vers du théâtre politique. Montrer ce qui fait, qu’à un moment donné, une démocratie tombe. Le contexte électoral actuel a été déterminant. Le FN aurait été à 2%, il est évident que l’on n’aurait pas monté la pièce. Et puis il y a tous ceux qui récupèrent le discours du FN... Pas mal d’hommes politiques dont le nom se termine par «i», qui fait que tout cela s’installe confortablement, fait le lit d’un fascisme rampant » 
Le spectacle était entrecoupé de vidéos et c’est ainsi que j’ai pu revoir celle du « Chœur des esclaves «  de Verdi dans laquelle Ricardo Muti  prend la défense du budget de la culture menacé par des coupes sombres du gouvernement Berlusconi. 
Une vidéo qui chaque fois que je la vois me touche énormément car est la preuve qu’on peut résister en tout lieu, qu’il n’y a pas de grande et de petite révolte, il n’y a que la volonté de ne pas se taire, de ne pas subir. 
Pour voir la vidéo, cliquez sur la photo et si vous êtes pressé(e), allez directement à la 7ème minute.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire