mercredi 3 mai 2017

Hommage à Brahim Bouarram, un rappel nécessaire

Comme chaque année, de nombreuses associations ont rendu hommage au jeune Marocain tué par des militants d'extrême droite en 1995. 
L’événement a cependant pris un sens particulier avec la présence du Front national au second tour.
Ce 1er mai 2017 était le vingt-deuxième anniversaire de l’assassinat de Brahim Bouarram, poussé dans le fleuve par quatre skinheads participant à la manifestation annuelle du Front national en l'honneur de Jeanne d'Arc. Comme tous les ans, ils étaient une centaine à s'être réunis sur le pont du Carrousel, puis sur les berges de la Seine pour y jeter des fleurs.
« Cet acte symbolique a peut-être une dimension routinière, analyse le Mrap au micro. Pourtant, cette année, il prend une signification particulière. » En effet, que s'est-il passé pour que, vingt-deux ans après, le FN soit de nouveau au second tour de l'élection présidentielle ?
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la plaque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire